Forumuslim : Une question, une réponse



Recherche Avancée


 Message du Forum 
Librairie Musulmane Souk Ul Muslim


Toutes l'équipe vous souhaitent de bonnes fête de l'Aid. 


=>>Aider ACDLP à s'agrandir avec vos dons<<=

Afficher votre pub ici ?
   
  
               
           
        
 
 
Sourate Tâ-Hâ


 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Islam Sunnite Index du Forum -> Forum Membres -> Le Saint Coran -> Explications verset du Coran
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
rym
Elève du forum
Elève du forum

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2006
Messages: 303

MessagePosté le: 15/09/2008 10:59:02    Sujet du message: Sourate Tâ-Hâ Répondre en citant
salâmou^alaykoum wa rahmatoulahi barakatouh
Sourate Tâ-Hâ

Sourate Tâ-Hâ est mecquoise et comprend cent trente-cinq versets. Elle a été révélée après sourate Maryam après laquelle elle figure dans l’ordre du Coran.
 

Nous n'avons point fait descendre sur toi le Coran pour que tu sois malheureux.
L’objectif de sourate Tâ-Hâ apparaît depuis le début : “Tâ-Hâ. Nous n'avons point fait descendre sur toi le Coran pour que tu sois malheureuxversets 1, 2.
Ces versets signifient que cette religion et sa doctrine ne sont pas venues pour rendre les gens malheureux. Au contraire, elles leur apportent le bonheur et il ne peut y avoir de misère avec l’Islam. Malgré toutes les difficultés auxquelles les gens pieux doivent faire face, le malheur serait de quitter le chemin d’Allah : “Nous n'avons point fait descendre sur toi le Coran pour que tu sois malheureux
Cette sourate profite le plus aux jeunes qui sont éloignés de la religion ou veulent s’y conformer mais craignent que les ordonnances d’Allah assombrissent leur vie, les privent des plaisirs et des occasions d’amusements et de réjouissances. Comme ces idées sont complètement fausses, la sourate vient nous affirmer que l’Islam est la doctrine du bonheur et que celui qui s’en détourne sera malheureux dans ce monde et dans celui de l’au-delà. Allons vivre avec les versets de cette sourate depuis le début.
 

Comment peut-on être malheureux en compagnie du Miséricordieux ?
La sourate commence avec une merveilleuse introduction qui captive les cœurs : “Tâ-Hâ. Nous n'avons point fait descendre sur toi le Coran pour que tu sois malheureux si ce n'est qu'un Rappel pour celui qui redoute (Allah)versets 1-3. Le Coran ne peut pas être cause de votre misère, ô vous les Musulmans, mais un rappel d’Allah qui réalisera votre bonheur.
une révélation émanant de Celui qui a créé la terre et les cieux sublimes. Le Tout Miséricordieux S'est établi «Istawâ» sur le Trône. versets 4, 5.
La sourate nous dit d’écouter cette doctrine révélée par le Miséricordieux. La mention de cet attribut d’Allah après celle du malheur, dans le verset précédent, fait comprendre aux gens que Sa religion ne peut pas causer leur malheur. Comment la doctrine d’Allah le Très-Haut qui a tous les plus beaux attributs peut-elle rendre malheureux !
Allah! Point de divinité que Lui! Il possède les noms les plus beaux.verset 8.
 

Moïse et le bonheur avec la doctrine d’Allah.
La sourate expose ensuite un modèle que nous connaissons tous, celui de Moïse (la paix sur lui). C’est l’exemple d’une personne qui connut la difficulté de la Da‘wa (invitation à la religion) mais fut entourée des soins divins. C’est comme si l’histoire nous disait : Ce n’est pas parce que le Coran est la doctrine du repos et du bonheur que la vie sera toute rose sans difficultés ni malheurs. La vie est pleine d’obstacles surtout devant le croyant qui porte la responsabilité de la doctrine et invite à elle. Mais ces difficultés ne lui causent pas de peine, de misère, d’angoisse, d’ennui ou de chagrin. Quelles que soient les difficultés auxquelles il fait face, il demeure attaché à son Seigneur, confiant, recherchant Son aide dans toutes les situations.
 

Des paroles lumineuses.
L’histoire de Moïse porte en elle les traces de la miséricorde divine malgré la difficulté et la rigueur de la vie. La façon même d’exposer l’histoire de Moïse dans cette sourate et le choix des paroles diffère des autres récits sur lui qui se trouvent dans le Coran. Par exemple : “Lorsqu'il vit du feu, il dit à sa famille: «Restez ici! Je vois du feu de loin; peut-être vous en apporterai-je un tison, ou trouverai-je auprès du feu de quoi me guider».  verset 10. 
Comme le Message est difficile, lourd à porter et que Moïse ressentait la solennité de la situation, une question amène et facile lui est posée pour commencer : “Et qu'est-ce qu'il y a dans ta main droite, ô Moïse?»  verset 17.  Moïse invoqua son Seigneur et demanda ce qu’il savait pouvoir trouver dans cette doctrine comme bonheur, sérénité et facilité : “[Moïse] dit: «Seigneur, ouvre-moi ma poitrine, et facilite ma mission, et dénoue un nœud en ma langueverset 25-27. Et c’est pour cela que d’autres versets continuent avec la même délicatesse et la même tendresse : “[Allah] dit: «Saisis-le et ne crains rien: Nous le ramènerons à son premier état. verset 21.[Allah] dit: «Ta demande est exaucée, ô Moïse. verset 36.Et Nous t'avons déjà favorisé une première fois.verset 37. Et J'ai répandu sur toi une affection de Ma part, afin que tu sois élevé sous Mon œil. verset 39.
Tu as ensuite un individu; Nous te sauvâmes des craintes qui t'oppressaientverset 40.Et je t'ai assigné à Moi-Même.verset 41.Il dit: Ne craignez rien. Je suis avec vous: J'entends et Je vois.” verset 46.N'aie pas peur, c'est toi qui auras le dessus.verset 68.
Voyez-vous combien de fois l’expression “N’aie pas peur” a été répétée ? C’est un exemple vivant du triomphe qu’Allah donne à Ses serviteurs croyants. En même temps, c’est le résultat de la confiance de la mère de Moïse dans la promesse d’Allah et le résultat de son obéissance à l’ordre de le jeter dans le fleuve. C’est comme si c’était une compensation pour Moïse d’avoir été jeté, par ordre d’Allah et juste nouveau-né, dans une caisse ballottée par les vagues. Oui, la mère de Moïse a peiné et a lutté contre elle-même et Moïse a peiné dans la confrontation avec Pharaon mais Allah les a rassurés d’une façon merveilleuse. Quelles que soient les épreuves, nous retrouvons le croyant heureux, satisfait et le cœur plein de sérénité.
Pourquoi mettons-nous des barrières entre nous et la religion ? Pourquoi la craignons-nous quand elle est notre porte vers le bonheur ?
 

Des subtilités des soins divins.
Avec la subtilité du Coran envers le Prophète (BP sur lui), nous voyons qu’Allah lui accorde ce qu’Il accorda à Moïse.
Ainsi, face à cette invocation “[Moïse] dit: «Seigneur, ouvre-moi ma poitrineverset 25,  nous trouvons : “N'avons-Nous pas ouvert pour toi ta poitrine?Ach-Charh (L’Ouverture) : 1.
Et avec des termes semblables aux paroles adressées à Moïse: “afin que tu sois élevé sous Mon œil. nous trouvons: “Et supporte patiemment la décision de ton Seigneur. Car en vérité, tu es sous Nos yeux.At-Toûr : 48.
Ces versets semblent dire : ceci est pour toi Mohammed.

Les sorciers ont goûté au bonheur.
Nous arrivons à l’attitude des sorciers face au Pharaon. Bien que durement persécutés par lui, ils ne se sont pas trouvés du tout malheureux. Pharaon leur avait dit : “Je vous ferai sûrement, couper mains et jambes opposées, et vous ferai crucifier aux troncs des palmiers, et vous saurez, avec certitude, qui de nous est plus fort en châtiment et qui est le plus durableverset 71.
Et qu’ont-ils répondu ?
Par celui qui nous a créés, dirent-ils, nous ne te préférerons jamais à ce qui nous est parvenu comme preuves évidentes. Décrète donc ce que tu as à décréter. Tes décrets ne touchent que cette présente vie*Nous croyons en notre Seigneur, afin qu'Il nous pardonne nos fautes ainsi que la magie à laquelle tu nous as contraints». Et Allah est meilleur et éternel.versets 72, 73.
Paroles splendides prononcées par des personnes qui viennent de se soumettre à Allah depuis quelques instants seulement et qui montrent bien qui est heureux et qui est malheureux : “Quiconque vient en criminel à son Seigneur, aura certes l'Enfer où il ne meurt ni ne vit. Et quiconque vient auprès de Lui en croyant, après avoir fait de bonnes œuvres, voilà donc ceux qui auront les plus hauts rangs, les jardins du séjour (éternel), sous lesquels coulent les ruisseaux, où ils demeureront éternellement. Et voilà la récompense de ceux qui se purifient [de la mécréance et des péchésversets 74 - 76.
C’est un bonheur du monde de l’au-delà qui submerge l’instant présent. Il donne au croyant la force de s’opposer aux tyrans de la terre en toute sérénité, parce qu’il a senti le goût du bonheur.
 

Le malheur qui accompagne l’abandon de la doctrine d’Allah.
Un exemple qui contraste avec celui des sorciers se trouve dans la même histoire. Celui de As-Sâmiry qui a égaré les Banî Isrâ’îl (les Fils d’Israël) avec l’adoration du veau. Et le dernier verset dans l’histoire de Moïse montre le malheur subi par cet homme : “Va-t-en, dit [Moïse]. Dans la vie, tu auras à dire (à tout le monde): « Ne me touchez pas! » Et il y aura pour toi un rendez-vous que tu ne pourras manquer.verset 97.
A la fin de cette histoire, le commentaire confirme le bonheur trouvé avec cette religion et le malheur à vivre loin d’elle : “C'est ainsi que Nous te racontons les récits de ce qui s'est passé. C'est bien un rappel de Notre part que Nous t'avons apporté. Quiconque s'en détourne (de ce Coran), portera au jour de la résurrection un fardeau; ils resteront éternellement dans cet état, et quel mauvais fardeau pour eux au Jour de la Résurrection.versets  99-101.
Ensuite, Allah (que Son nom soit glorifié) dit à propos du bonheur et du malheur de l’au-delà : “Et les visages s'humilieront devant Le Vivant, Celui qui subsiste par Lui-même «al-Qayyûm», et malheureux sera celui qui [se présentera devant Lui] chargé d'une iniquité. Et quiconque aura fait de bonnes œuvres tout en étant croyant, ne craindra ni injustice ni oppression.versets 111, 112.
 

Adam et le bonheur.
La sourate insiste tout particulièrement sur son objectif à travers l’histoire d’Adam et d’Eve : “Alors Nous dîmes: Ô Adam, celui-là est vraiment un ennemi pour toi et ton épouse. Prenez garde qu'il vous fasse sortir du Paradis, car alors tu seras malheureux.verset 117. L’abandon de la doctrine d’Allah et l’obéissance à Iblîs (Satan) sont les causes du malheur dans l’au-delà et les versets se poursuivent pour montrer tous les bonheurs au Paradis : “Car tu n'y auras pas faim ni ne seras nu, tu n'y auras pas soif ni ne seras frappé par l'ardeur du soleil.versets 118, 119.
Cette règle s’applique à Adam et à sa descendance même après la sortie du Paradis : “Il dit: «Descendez d'ici, (Adam et Eve), [Vous serez] tous (avec vos descendants) ennemis les uns des autres. Puis, si jamais un guide vous vient de Ma part, quiconque suit Mon guide ne s'égarera ni ne sera malheureux.»verset 123.
Le terme “malheur” et ses dérivés sont  répétés trois fois dans la sourate : “Nous n'avons point fait descendre sur toi le Coran pour que tu sois malheureux” “ qu'il vous fasse sortir du Paradis, car alors tu seras malheureux.” “quiconque suit Mon guide ne s'égarera ni ne sera malheureux.” Personne ne doit craindre d’embrasser la religion et de suivre la doctrine d’Allah. Tout le bonheur y est.
Et des versets terribles viennent décrire le malheur de ce monde et de celui de l’au-delà : “Et quiconque se détourne de Mon Rappel, mènera certes, une vie pleine de gêne” cela est pour ce monde et pour l’autre : “le Jour de la Résurrection Nous l'amènerons aveugle au rassemblement». Il dira: «Ô mon Seigneur, pourquoi m'as-Tu amené aveugle alors qu'auparavant je voyais?» [Allah lui] dira: «De même que Nos Signes (enseignements) t'étaient venus et que tu les as oubliés, ainsi aujourd'hui tu es oublié». Ainsi sanctionnons-nous l'outrancier qui ne croit pas aux révélations de son Seigneur. Et certes, le châtiment de l'au-delà est plus sévère et plus durable.versets 124 - 127.
L’ultime bonheur est d’être en paix avec soi-même, satisfait de sa vie et de l’ordonnance d’Allah et de parvenir à Son agrément. La fin de la sourate confirme : “Supporte patiemment ce qu'ils disent et célèbre Sa louange, avant le lever du soleil, avant son coucher et pendant la nuit; et exalte Sa Gloire aux extrémités du jour.verset 130.
Où est-ce que tout cela mène ? “Peut-être auras-tu satisfactionverset 130.
L’exaltation d’Allah, Son rappel et l’obéissance à Ses ordres mènent au plus haut degré de bonheur qui est la félicité. Le bonheur peut-il être autre chose que la félicité ? Ce sentiment qui fait défaut à beaucoup malgré les biens, les passions, les plaisirs, les palais et les automobiles ? Ils sont privés de la félicité obtenue par l’exaltation d’Allah et l’obéissance à Ses ordres.
A tous ceux qui recherchent le bonheur, aux jeunes qui ont commis des péchés à la recherche du bonheur et ont été déçus, je dis : Lisez sourate Tâ-Hâ : “Tâ-Hâ. Nous n'avons point fait descendre sur toi le Coran pour que tu sois malheureux”.
 

 

salâmou^alaykoum wa rahmatoulahi barakatouh
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 15/09/2008 10:59:02    Sujet du message: Publicité
PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Islam Sunnite Index du Forum -> Forum Membres -> Le Saint Coran -> Explications verset du Coran Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Bienvenue sur le Forum Muslim