Forumuslim : Une question, une réponse



Recherche Avancée


 Message du Forum 
Librairie Musulmane Souk Ul Muslim


Toutes l'équipe vous souhaitent de bonnes fête de l'Aid. 


=>>Aider ACDLP à s'agrandir avec vos dons<<=

Afficher votre pub ici ?
   
  
               
           
        
 
 
Sourate An-Nahl


 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Islam Sunnite Index du Forum -> Forum Membres -> Le Saint Coran -> Explications verset du Coran
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
rym
Elève du forum
Elève du forum

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2006
Messages: 303

MessagePosté le: 13/09/2008 12:07:59    Sujet du message: Sourate An-Nahl Répondre en citant
salâmou^alaykoum wa rahmatoulahi barakatouh

Sourate An-Nahl (Les abeilles)

Sourate An-Nahl révélée après sourate Al-Kahf est mecquoise. Elle vient dans l’ordre du Coran après sourate Al-Hijr et comprend cent vingt-huit versets. Les savants disent que c’est la sourate des grâces.
 

Mentionnez-les ... et rendez grâce pour elles.
Si, après avoir inscrit sur un papier les grâces reçues d’Allah, l’un d’entre nous lit sourate An-Nahl, il les y retrouvera toutes. S’il commence par la lecture et note les grâces rencontrées, il trouvera toutes celles auxquelles il aurait pu penser.
C’est donc la sourate des grâces. Elle dit au lecteur : Observe les bienfaits d’Allah dans l’univers ! La sourate expose tous Ses bienfaits sans exception, ceux qui sont essentiels comme les nécessités de la vie, et ceux qui sont cachés, oubliés ou même inconnus. Après l’énumération de chaque catégorie, un verset vient rappeler que ce sont des dons d’Allah : “Et tout ce que vous avez comme bienfait provient d’Allah.” verset 53. Ou bien également : “Et si vous comptez les bienfaits d’Allah, vous ne saurez pas les dénombrerverset 18. D’autres versets viennent également avertir, entre les passages parlant des bienfaits, de ne pas utiliser ces grâces dans la désobéissance à Allah. Les versets nous exhortent à les employer dans le but pour lequel elles ont été créées.
 

Sourate ’Ibrâhîm (Abraham) et sourate An-Nahl
On pourrait se poser la question suivante : Sourate ’Ibrâhîm traite des grâces d’Allah, quelle est alors sa relation avec sourate An-Nahl ?
Sourate ’Ibrâhîm s’est concentrée sur une seule grâce, celle de la foi, et son objectif était de montrer que c’est la plus importante. Sourate An-Nahl  passe en revue toutes les grâces, depuis la plus simple nécessité de la vie jusqu’aux plus essentielles qui sont la foi et la révélation : “Alif, Lām, Rā. (Voici) un livre que nous avons fait descendre sur toi, afin que - par la permission de leur Seigneur ...” ’Ibrâhîm : 1.Il fait descendre, par Son ordre, les Anges, avec la révélation sur qui Il veut parmi Ses serviteurs ... ”  An-Nahl (Les Abeilles) : 2.
 

L’exposé continue.
La sourate expose les grâces d’Allah et commence par :
 

-          La grâce de la révélation, première venue dans la sourate :
Il fait descendre, par Son ordre, les Anges, avec la révélation sur qui Il veut parmi Ses serviteurs: «Avertissez qu’il n’est d’autre divinité que Moi. Craignez-Moi donc».” verset 2.
 

-          La grâce de l’existence des cieux et de la terre :
Il a créé les cieux et la terre avec juste raison. Il transcende ce qu’on [Lui] associe.” verset 3.
 

-          La grâce de la création de l’Homme :
Il a créé l’homme d’une goutte de sperme; et voilà que l’homme devient un disputeur déclaré.” verset 4.
 

-          Les grâces de la nourriture, des vêtements et des moyens de transport :
Et les bestiaux, Il les a créés pour vous; vous en retirez des [vêtements] chauds ainsi que d’autres profits. Et vous en mangez aussi.” verset 5. Ensuite : “Et les chevaux, les mulets et les ânes, pour que vous les montiez, et pour l’apparat. Et Il crée ce que vous ne savez pas.verset 8. Ce verset cite les moyens de transport disponibles au temps du Prophète (BP sur lui), et signale également tous les moyens modernes par ces mots : “Et Il crée ce que vous ne savez pas ” qui peuvent signifier les avions et les voitures, toutes des grâces d’Allah envers nous.
 

-          La grâce de l’eau descendue du ciel :
C’est Lui qui, du ciel, a fait descendre de l’eau qui vous sert de boisson et grâce à laquelle poussent des plantes dont vous nourrissez vos troupeaux.” verset 10.
 

-          La grâce des plantes :
D’elle, Il fait pousser pour vous, les cultures, les oliviers, les palmiers, les vignes et aussi toutes sortes de fruits. Voilà bien là une preuve pour des gens qui réfléchissent.” verset 11.
 

-          La grâce de l’assujettissement de l’univers à l’Homme :
Pour vous, Il a assujetti la nuit et le jour; le soleil et la lune. Et à Son ordre sont assujetties les étoiles. Voilà bien là des preuves pour des gens qui raisonnent.” verset 12. Avec toute sa majesté, cet univers est soumis à l’Homme pour qu’il puisse y vivre et réaliser son vicariat. Imaginons-le non assujetti, sans oxygène ni soleil pour donner de la chaleur et de la lumière…
 

-          La grâce de la beauté de la terre :
Ce qu’Il a créé pour vous sur la terre a des couleurs diverses. Voilà bien là une preuve pour des gens qui se rappellent.” Une grâce à laquelle les gens se sont habitués au point de l’oublier. La sourate vient alors les secouer et leur rappeler ces bienfaits.
 

Aidez votre cœur.
Le rappel des grâces est important pour assainir les cœurs et, si par hasard quelqu’un oublie d’y penser, il doit suivre ce conseil :
 

-          Inscrire sur un papier les grâces connues, y méditer et éprouver de la reconnaissance pour elles.
 

-          Répéter très souvent “Louange à Allah” même en marchant.
 

-          Se rappeler les grâces d’Allah en récitant sourate Al-Fâtiha dans la Salât et penser à une grâce particulière à chaque Rak‘a (génuflexion) puis remercier Allah pour elle.
 

Le rappel des grâces aide le cœur à ressentir de la gratitude. Si nous remercions tout le temps les gens autour de nous pour ce qu’ils nous font, combien faut-il remercier Celui qui nous donne ces bienfaits et combien de fois dire “Louange à Allah” ?
 

Un surplus de grâces.
Les versets mentionnent ensuite de nouvelles grâces de la part d’Allah auxquelles nous ne nous attendons pas, comme : 
 

-          La grâce de l’assujettissement de la mer :
Et c’est Lui qui a assujetti la mer afin que vous en mangiez une chair fraîche, et que vous en retiriez des parures que vous portez.” Qui peut s’imaginer que la mer rugissante puisse donner de la chair appétissante ? Le problème avec l’Homme est qu’il s’est habitué aux grâces et sourate An-Nahl vient lui dire de se les rappeler et d’en remercier Allah.
 

-          La grâce de la création des montagnes :
Et Il a implanté des montagnes immobiles dans la terre afin qu’elle ne branle pas en vous emportant avec elle.” Allah a fait des montagnes des piquets qui stabilisent l’écorce terrestre contre les tremblements de terre comme la science moderne le dit.
 

-          La grâce de la création des étoiles :
Et au moyen des étoiles [les gens] se guident ...” Ces étoiles indiquent sa direction au voyageur et la Qibla (direction de la Ka‘ba durant la prière).
 

-          La grâce du lait des bestiaux :
Il y a certes un enseignement pour vous dans les bestiaux: Nous vous abreuvons de ce qui est dans leurs ventres, - [un produit] extrait du [mélange] des excréments [intestinaux] et du sang - un lait pur, délicieux pour les buveurs.” verset 66. Pouvons-nous nous imaginer l’endroit d’où sort le lait d’entre le sang et les excréments ? Pourtant, il sort pur sans aucune goutte de sang ni souillure : “lait pur, délicieux pour les buveurs
 

-          Les grâces de la science, de l’ouïe et de la vue :
Et Allah vous a fait sortir des ventres de vos mères, dénués de tout savoir ... ” verset 78. Il nous donne ensuite les instruments de la science : “et vous a donné l’ouïe, les yeux et les cœurs (l’intelligence), afin que vous; soyez reconnaissants.” verset 78.
 

-          La grâce des oiseaux :
N’ont-ils pas vu les oiseaux assujettis [au vol] dans l’atmosphère du ciel sans que rien ne les retienne en dehors d’Allah? Il y a vraiment là des preuves pour des gens qui croient.” verset 79.
 

Qui d’entre nous considère tout cela et en remercie Allah ? Qui d’entre nous utilise ces grâces pour parvenir à l’agrément d’Allah ?
 

Et si vous comptez les bienfaits d’Allah, vous ne saurez pas les dénombrer.
Après l’énumération de ces grâces, vient un verset très important : “Et si vous comptez les bienfaits d’Allah, vous ne saurez pas les dénombrerverset 18. Dénombrer quoi ? Savons-nous le nombre des grâces visibles ou invisibles ? Et, si même nous parvenons à en nommer une visible, pouvons-nous concevoir tous ses bienfaits ? Allah (que Son nom soit glorifié) dit : “Et si vous comptez les bienfaits d’Allah, vous ne saurez pas les dénombrer.” C’est pour cela que le mot grâce est traduit dans cette version française par “bienfaits” au pluriel. De plus, Allah est “Pardonneur, et Miséricordieux.” Parce que s’Il ne l’était pas, Il aurait châtié tous les hommes pour leur manque de gratitude envers Ses grâces sublimes.
 

L’utilisation des grâces autrement que dans le but où elles ont été créées.
Parce que l’objectif de la sourate n’est pas uniquement d’énumérer les grâces d’Allah mais de nous apprendre pourquoi elles ont été créées, nous voyons après chaque groupe de grâces mentionnées, des versets qui avertissent contre leur mauvaise utilisation. (versets 19 à 29)
Le verset 24 par exemple critique ceux qui n’ont pas de considération pour la grâce de la révélation et la renient : “Et lorsqu’on leur dit: «Qu’est-ce que votre Seigneur a fait descendre?» Ils disent: «Des légendes anciennes!»” La conséquence leur sera néfaste : “Qu’ils portent donc, au Jour de la Résurrection, tous les fardeaux de leurs propres œuvres ainsi qu’une partie des fardeaux de ceux qu’ils égarent, sans le savoir ... ” verset 25.
Le verset suivant nous présente une scène terrible pour les ingrats envers les grâces divines : “Ceux qui ont vécu avant eux, certes, ont comploté, mais Allah attaqua les bases mêmes de leur bâtisse. Le toit s’écroula au-dessus d’eux et le châtiment les surprit d’où ils ne l’avaient pas pressenti.” verset 26. Par contre les versets suivants (30-32) annoncent la bonne nouvelle à ceux qui ont utilisé les grâces à bon escient : “Et on dira à ceux qui étaient pieux: «Qu’a fait descendre votre Seigneur?» Ils diront: «Un bien» ...” Voyez ces louanges divines pour ceux qui ont conçu le bienfait de la révélation dans le verset 32 qui dit : “Ceux dont les Anges reprennent l’âme - alors qu’ils sont bons - [les Anges leur] disent: «Paix sur vous! Entrez au Paradis, pour ce que vous faisiez».” En contrepartie celui-ci dit : “Ceux à qui les Anges ôtent la vie, alors qu’ils sont injustes envers eux-mêmes, se soumettront humiliés, (et diront): «Nous ne faisions pas de mal!» - «Mais, en fait, Allah sait bien ce que vous faisiez».” verset 28.
 

La grâce des messagers et de la mise sur la bonne voie.
Une grâce importante souvent rappelée dans la sourate : “Nous avons envoyé dans chaque communauté un Messager, [pour leur dire]: «Adorez Allah et écartez-vous du Tâgût»verset 36. L’envoi des messagers avec les lois d’Allah et Sa doctrine est la plus grande grâce donnée aux gens au long des siècles : “Nous n’avons envoyé, avant toi, que des hommes auxquels Nous avons fait des révélations. Demandez donc aux gens du rappel si vous ne savez pas. * Nous les avons envoyés) avec des preuves évidentes et des livres saints. Et vers toi, Nous avons fait descendre le Coran, pour que tu exposes clairement aux gens ce qu’on a fait descendre pour eux et afin qu’ils réfléchissent.” versets 43, 44.
Avez-vous pensé à compter l’envoi de notre Prophète comme une des grâces d’Allah envers nous ? Et la révélation du Coran qui nous fait vivre avec Ses versets et leurs significations profondes? N’avez-vous jamais pensé à mettre en pratique les ordres d’Allah et les traditions du Prophète (BP sur lui) comme acte de gratitude envers ces deux grâces sublimes ?
 

Et tout ce que vous avez comme bienfait provient d’Allah.
Après le rappel des grâces d’Allah, le verset 53 commente ainsi : “Et tout ce que vous avez comme bienfait provient d’Allah.” Il faut remarquer que la reconnaissance est un pas vers le remerciement du Créateur, et le remerciement une condition et une garantie pour la grâce : “«Si vous êtes reconnaissants, très certainement J’augmenterai [Mes bienfaits] pour vous ...” verset 7.
Si le Musulman ramène toute chose à son origine, il remarquera qu’il ne possède rien. Les nécessités les plus élémentaires comme les vêtements, la nourriture et la boisson, de même que les produits des industries et des technologies les plus modernes comme les vaisseaux spatiaux, les ordinateurs et les automobiles, tous comptent sur les matières premières qu’Allah nous a assujetties et tous sont le produit du cerveau humain qui est la plus grande grâce donnée par notre Seigneur.
 

Le mauvais usage des grâces.
La sourate avertit une fois encore contre le mauvais usage des grâces. Elle nous donne l’exemple d’un groupe de gens qui invoquent Allah dans le malheur et l’oublient dans le bonheur (versets 53- 55). Quel sera leur sort ?
méconnaissant ainsi ce que Nous leur avons donné. Jouissez donc [pour un temps!] Bientôt vous saurez!verset 55. La grâce d’Allah devient en quelque sorte un appât pour eux, ainsi qu’une rémission. En effet, si les grâces se succèdent et qu’ils manquent d’en remercier Allah, s’ils les utilisent à mauvais escient, attention que cela ne soit un appât de la part d’Allah.
Un des exemples les plus hideux de la mauvaise utilisation des grâces est l’enterrement des filles vivantes : “Et lorsqu’on annonce à l’un d’eux une fille, son visage s’assombrit et une rage profonde [l’envahit]. Et lorsqu’on annonce à l’un d’eux une fille, son visage s’assombrit et une rage profonde [l’envahit]. * Il se cache des gens, à cause du malheur qu’on lui a annoncé. Doit-il la garder malgré la honte ou l’enfouira-t-il dans la terre?” Comment un homme à qui Allah a donné cette grâce peut-il ainsi l’utiliser et tuer une âme innocente ?
 

La grâce de la miséricorde et de la protection.
Parmi les grâces mentionnées dans la sourate se trouvent la miséricorde et la protection d’Allah envers Ses serviteurs : “Si Allah s’en prenait aux gens pour leurs méfaits, Il ne laisserait sur cette terre aucun être vivant.” verset 61.
Imaginez qu’Allah vous prive de Sa protection et de Sa clémence ou vous dénonce publiquement un seul jour. Que penserez-vous si vous vous levez un jour et que vous voyiez écrit sur votre porte “Il a fait ceci et cela hier ...” ou que vous voyiez écrit sur votre front les péchés commis matin et soir, ou bien si chaque péché avait une odeur ?
Une des plus grandes grâces envers nous est qu’il n’y a que le beau et le louable qui apparaisse de notre part tandis que toute la laideur des péchés est cachée. Louange à Allah et à Son obligeance !
 

La grâce de la révélation et de la pluie.
Les grâces de la révélation et de la pluie se succèdent dans la sourate :“Et Nous n’avons fait descendre sur toi le Livre qu’afin que tu leur montres clairement le motif de leur dissension, de même qu’un guide et une miséricorde pour des gens croyants.” verset 64.Allah a fait descendre du ciel une eau avec laquelle Il revivifie la terre après sa mort ...” verset 65. Pourquoi est-ce que ces deux grâces sont toujours mentionnées l’une à la suite de l’autre ? Elles ont des points communs. La pluie redonne la vie à la terre et la révélation descend avec ses bienfaits et les versets qui font revivre les cœurs : “Et c’est ainsi que Nous t’avons révélé un esprit [le Coran] provenant de Notre ordre.verset 52.Est-ce que celui qui était mort et que Nous avons ramené à la vie ...” verset 122.
 

Les boissons alcooliques sont un mauvais usage des grâces.
Les versets reviennent de nouveau à l’avertissement contre le mauvais usage des grâces :
Des fruits des palmiers et des vignes, vous retirez une boisson enivrante et un aliment excellent.” Ce verset fut révélé avant la défense de la consommation de l’alcool. Il n’aborde pas le sujet d’un point de vue jurisprudentiel mais comme avertissement contre la mauvaise utilisation des grâces. L’alcool est produit à partir de beaux fruits, une grâce de la part d’Allah que certaines personnes ont détournée du but pour lequel elle fut créée pour s’en servir pour s’étourdir l’esprit et s’humilier. Un exemple d’une utilisation dangereuse des grâces, dans un autre but que celui pour lequel elles ont été créées.
 

Les grâces de la vie en société.
Vous vous demandez peut-être où sont les grâces de la famille et de l’épouse dans la sourate ? Le verset 72 vous répond : “Allah vous a fait à partir de vous-mêmes des épouses, et de vos épouses Il vous a donné des enfants et des petits-enfants. Et Il vous a attribué de bonnes choses.” La stabilité de la vie familiale est une des plus belles grâces qu’Allah nous donne. Ainsi le verset vient nous prévenir contre l’ingratitude à ce sujet : “Croient-ils donc au faux et nient-ils le bienfait d’Allah? * Et ils adorent, en dehors d’Allah, ce qui ne peut leur procurer aucune nourriture des cieux et de la terre et qui n’est capable de rien.” versets 72, 73.
Même les maisons que nous habitons : “Et Allah vous a fait de vos maisons une habitationverset 80. Les meubles que nous utilisons : “De leur laine, de leur poil et de leur crin (Il vous a procuré) des effets et des objets dont vous jouissez pour un certain délai. ” verset 80. Les habits que nous portons : “Et Il vous a procuré des vêtements qui vous protègent de la chaleur, ainsi que des vêtements [cuirasses, armures] qui vous protègent de votre propre violence.” verset 81. Et plus simple que tout cela : l’ombre auprès de laquelle nous nous reposons : “Et de ce qu’Il a créé, Allah vous a procuré des ombres.” verset 81.
Ensuite, vient un verset capital : “C’est ainsi qu’Allah parachève sur vous Son bienfait, peut-être que vous vous soumettez.” verset 81.
 

Le danger du mauvais usage des grâces.
Comme nous l’avons mentionné, les versets se suivent en une vague mentionnant les bienfaits, suivie de l’exhortation à la gratitude, puis l’avertissement contre le mauvais usage de ces grâces:
Ils reconnaissent le bienfait d’Allah; puis, ils le renient. Et la plupart d’entre eux sont des ingrats.” verset 83. Voyez-vous comment l’ingratitude envers les grâces d’Allah peut mener à la mécréance ?
Un verset vient avertir durement contre le manquement au serment d’Allah après qu’il nous ait donné toutes ces grâces : “Et ne faites pas comme celle qui défaisait brin par brin sa quenouille après l’avoir solidement filée ...” verset 92.Et ne prenez pas vos serments comme un moyen pour vous tromper les uns les autres, sinon [vos] pas glisseront après avoir été fermes ...” verset 94.Et ne vendez pas à vil prix le pacte d’Allah” verset 95.Tout ce que vous possédez s’épuisera, tandis que ce qui est auprès d’Allah dureraverset 96.
D’autres versets également avertissent contre l’ingratitude envers les grâces : “Et Allah propose en parabole une ville: elle était en sécurité, tranquille; sa part de nourriture lui venait de partout en abondance. Puis elle se montra ingrate aux bienfaits d’Allah. Allah lui fit alors goûter la violence de la faim et de la peur [en punition] de ce qu’ils faisaient.” verset 112. Il aurait mieux valu faire comme Allah le dit : “Mangez donc de ce qu’Allah vous a attribué de licite et de bon. Et soyez reconnaissants pour les bienfaits d’Allah, si c’est Lui que vous adorez.” verset 114.
 

Abraham: reconnaissant pour Ses bienfaits.
La sourate se termine par l’histoire d’une personne reconnaissante envers les grâces d’Allah, Abraham (la paix sur lui). Notons que la sourate l’a qualifié d’un attribut en accord avec l’objectif de la sourate : reconnaissant pour Ses bienfaits verset 121. Après avoir été ainsi reconnaissant : “Allah l’avait élu et guidé vers un droit chemin.” verset 121.
 

Pourquoi ce titre ?
Pourquoi cette sourate a-t-elle été intitulée “Les Abeilles” et pas du nom des grâces qui la remplissent ?
Allah (que Son nom soit glorifié) dit : “[Et voilà] ce que ton Seigneur révéla aux abeilles: «Prenez des demeures dans les montagnes, les arbres, et les treillages que [les hommes] font.* Puis mangez de toute espèce de fruits, et suivez les sentiers de votre Seigneur, rendus faciles pour vous. De leur ventre, sort une liqueur, aux couleurs variées, dans laquelle il y a une guérison pour les gens.versets 68, 69.
Tout d’abord, les abeilles avec l’organisation de leur colonie et leur sécrétion du miel sont une des grandes grâces d’Allah dans l’univers. Ensuite, les versets qui disent “Seigneur révéla aux abeilles” font allusion à l’obéissance des abeilles à la révélation divine et leur conformité aux conseils pour accomplir ce qu’elles ont à faire avec précision “Prenez ... mangez ... suivez ...” Ainsi les abeilles sont un exemple du bon usage des grâces d’Allah. Parce qu’elles Lui ont obéi et ont accompli Ses ordres, Il a fait sortir de leur ventre du miel bénéfique et utile à la terre entière. Remarquez la précision de l’expression coranique qui dit “sort” et non “fais sortir” parce que si elles n’obéissent pas à la révélation avec Ses ordres elles ne produiront pas le miel. La révélation est également faite dans ce sens aux hommes, qui, s’ils s’y conforment, produiront la douceur de la sagesse et de la lumière spirituelle dans la société.
Il est à remarquer que les abeilles comptent dans leurs colonies sur les femelles et que le Coran s’adresse à elles au féminin. Les mâles n’ont d’autre rôle que l’insémination de la reine tandis que le rôle principal dans le travail et la construction revient aux femelles.
 

Le Coran et le miel ... une médecine pour les âmes et les corps.
Avec la sublimité du Coran, le terme guérison n’y est venu que deux fois : une fois au sujet du Coran et l’autre au sujet du miel. Le Coran est une médecine pour les gens tout comme le miel et, dans cette sourate, Allah a énuméré de nombreuses grâces dont la plus importante est la révélation, et nous a avertis contre leur mauvaise utilisation. Si nous faisons un bon usage du miel il nous guérira comme le Coran dont le bon usage guérit les cerveaux et les âmes.
 

Il faut payer le prix du miel.
Si après avoir su que sourate An-Nahl est celle des grâces et que, après s’être rappelé ces grâces, vous ne ressentez pas de toute votre âme que vous voulez en remercier Allah, il faut vous reprendre. Il faut apprendre de cette sourate qu’elle est celle de la gratitude et de la reconnaissance envers les grâces d’Allah. Il faut nous demander également si nous faisons un bon usage de ces grâces pour arriver à l’agrément d’Allah ou bien un mauvais usage en désobéissant à Ses ordres. Si c’est le dernier cas, il faut craindre ce verset : “Et Allah propose en parabole une ville: elle était en sécurité, tranquille; sa part de nourriture lui venait de partout en abondance. Puis elle se montra ingrate aux bienfaits d’Allah. Allah lui fit alors goûter la violence de la faim et de la peur [en punition] de ce qu’ils faisaient.” verset 112.
Celui qui fait un mauvais usage des grâces d’Allah verra sa subsistance diminuer et vivra dans l’insécurité, la pauvreté et la peur. Aussi, une des plus grandes grâces d’Allah envers Qoraïch fut : “Qu’ils adorent donc le Seigneur de cette Maison [la Ka‘ba], qui les a nourris contre la faim et rassurés de la crainte!” Qoraïch versets 3, 4.
 

Travaux pratiques.
Que pensez-vous de faire suivre la lecture de cette sourate d’un exercice pratique qui nous permettra de mieux mettre à profit cette lecture ?
Lisons la sourate, inscrivons toutes les grâces mentionnées et rapportons chacune à un exemple particulier de notre vie (famille, nourriture, protection). Ensuite, réfléchissons comment utiliser toutes ces grâces pour parvenir à l’agrément d’Allah. Nous aurons ainsi réalisé l’objectif de cette sourate, Allah puisse-t-Il nous y aider.


Wa 3laykoum salâm
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 13/09/2008 12:07:59    Sujet du message: Publicité
PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Islam Sunnite Index du Forum -> Forum Membres -> Le Saint Coran -> Explications verset du Coran Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Bienvenue sur le Forum Muslim