Forumuslim : Une question, une réponse



Recherche Avancée


 Message du Forum 
Le Guide des meilleurs restos Halal


=>>Aider ACDLP à s'agrandir avec vos dons<<=

Afficher votre pub ici ?
   
  
               
           
       
Sourate Yoûnous


 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Islam Sunnite Index du Forum -> Forum Membres -> Le Saint Coran -> Explications verset du Coran
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
rym
Elève du forum
Elève du forum

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2006
Messages: 303

MessagePosté le: 11/09/2008 11:35:05    Sujet du message: Sourate Yoûnous Répondre en citant
salâmou^alaykoum wa rahmatoulahi barakatouh

Sourate Yoûnous (Jonas)

Sourate Yoûnous (Jonas) révélée après sourate Al-’Isrâ’ (Le Voyage nocturne) est mecquoise. Elle vient après sourate At-Tawba dans l’ordre du Coran et comprend cent neuf versets.
 

L’objectif de la sourate.
L’objectif de sourate Yoûnous est de faire aboutir à la foi en la destinée. L’ange Gabriel était venu voir le Prophète (BP sur lui) et lui avait dit : “Mohammed, parle-moi de la foi.” Il lui répondit : “La foi est de croire en Allah, Ses Anges, Ses Livres, Ses messagers et le Jour du Jugement et de croire en la destinée avec ses bonheurs et ses malheurs.” La sourate nous entretient de ce dernier pilier de la foi.
 

Questions et doutes.
Cette sourate traite d’un problème qui préoccupe de nombreuses personnes, comme le révèlent ces questions :
-          L’être humain est-il contraint par la destinée ou muni d’une libre volonté ?
-          Pourquoi Allah a-t-Il donné la foi à une personne et pas à une autre ?
-          Pourquoi a-t-Il sauvé un tel et non un tel.
-          Allah nous a créés et sait comment nous agissons. S’Il nous a imposé certaines conditions et les a agencées, comment nous en demandera-t-Il compte le Jour de la Résurrection ?
-          Si Allah a éloigné certaines personnes de la voie droite, à quoi servirait leur accomplissement du culte ? Nous leur demandons pourquoi elles ne prient pas et elles répondent : “Nous le ferons lorsqu’Allah le voudra.”
-          Si Allah nous a déjà classés parmi les habitants du Paradis ou ceux de l’Enfer, pourquoi nous activer ? Quoique nous fassions, rien ne changera.
 

Sourate Yoûnous conforte le lecteur sur ces points et lui apprend comment répondre aux indécis et à ceux qui répandent le doute. L’obsession chez certains peut les mener à s’imaginer qu’Allah a été injuste en destinant un tel à l’Enfer (qu’Allah ne le veuille).
Pour leur répondre, nous devons poser une question: Qui donc peut obliger un être à faire une action et ensuite le punir pour l’avoir faite ? Certes pas une personne sérieuse, ni ayant le sens de la justice. Mais Allah (que Son nom soit exalté) ne plaisante pas et est pur de toute injustice.
Cette sourate répond à ces forgeries d’une façon inhabituelle.
 

Le Sage n’agit pas à la légère.
Observons les attributs d’Allah (que Son nom soit exalté et glorifié). Si nous établissons qu’Il est sage et  qu’il n’est pas injuste, qu’Il veut la vérité et non l’aberration, nous saurons que cette question ne doit même pas être posée.
Or les actions d’Allah dans cet univers sont effectivement celles d’un Sage clairvoyant, miséricordieux envers les gens et non d’un oppresseur qui oblige les gens à faire des choses malgré eux. Car tout ce qui émane de Lui est sage, perspicace et sublime et la sourate le montre au moyen de la réflexion et de la méditation sur l’univers et sur son agencement. Elle montre que tout ce qui s’y trouve prouve la sagesse de Son ordonnance. Aucune aberration ne peut émaner de Lui (loué soit-Il), il faut donc avoir confiance en Sa sagesse et compter sur Lui.
 

Un Livre plein de sagesse.
Dès les premiers versets de la sourate, nous remarquons les sens mentionnés plus haut : “Voici les versets du Livre plein de sagesse.” verset 1.
Le Coran a beaucoup d’attributs, pourquoi le choix de la sagesse dans ce verset ? Pour faire comprendre que l’ordonnance d’Allah émane d’une sagesse infinie et d’une prévoyance parfaite.
Le second verset dit : “Est-il étonnant pour les gens, que Nous ayons révélé à un homme d’entre eux: «Avertis les gens, et annonce la bonne nouvelle aux croyants qu’ils ont auprès de leur Seigneur une présence méritée [pour leur loyauté antérieure]? Les mécréants dirent alors: «Celui-ci est certainement un magicien évident».” Il demande : Êtes-vous étonnés que le message ait été révélé à Mohammed ? Allah le révèle à qui Il veut et Son choix est toujours fait avec sagesse et discernement. Nous avons dans un autre verset: “Allah sait mieux où placer Son message.” Al-’An‘âm (Les Bestiaux) verset 124.
 

Il administre toute chose.
Les versets parlent ensuite des droits d’Allah sur l’univers et de Sa sagacité dans son administration pour faire remarquer Ses attributs, et repousser les doutes et les illusions : “Votre Seigneur est, Allah qui créa les cieux et la terre en six jours, puis S’est établi «Istawā» sur le Trône, administrant toute chose. Il n’y a d’intercesseur qu’avec Sa permission. Tel est Allah votre Seigneur. Adorez-Le donc. Ne réfléchissez-vous pas?
Ces termes “administrant toute chose” sont souvent répétés dans la sourate pour faire savoir qu’Allah est Sage et prévoyant et qu’aucune futilité ne peut émaner de Sa sagesse. Comment pouvons-nous supposer de l’injustice dans Ses décisions et croire qu’Il oblige une personne à faire le mal parce qu’il est écrit qu’il sera parmi les habitants de l’Enfer ?
 

Son titre est : la vérité.
Ensuite vient un verset : “C’est vers Lui que vous retournerez tous, c’est là, la promesse d’Allah en toute vérité!” Comme la vérité est l’opposé de l’aberration et du hasard, le terme “vérité” a été répété vingt-trois fois dans cette sourate qui traite de la soumission à l’ordonnance d’Allah. C’est le plus grand nombre de répétitions dans une sourate, surtout qu’elle ne comprend que cent neuf versets. La sourate ’Âl-‘Imrân la suit dans cet ordre avec treize répétitions, nombre nettement moindre.
La sourate confirme cette idée de la soumission à l’ordonnance d’Allah, la Vérité.    
Voyons le verset 4 :“C’est vers Lui que vous retournerez tous, c’est là, la promesse d’Allah en toute vérité! C’est Lui qui fait la création une première fois puis la refait (en la ressuscitant) afin de rétribuer en toute équité ceux qui ont cru et fait de bonnes œuvres. Quant à ceux qui n’ont pas cru, ils auront un breuvage d’eau bouillante et un châtiment douloureux à cause de leur mécréance!
Que tous ceux qui ont des doutes ou sont dans la confusion observent le royaume d’Allah et réfléchissent à Son ordonnance et à Son administration. Le verset précise que Son châtiment touche ceux qui ne croient pas en Lui “à cause de leur mécréance”.
Le verset suivant attire l’attention sur Sa création et Sa prévoyance :
C’est Lui qui a fait du soleil une clarté et de la lune une lumière, et Il en a déterminé les phases afin que vous sachiez le nombre des années et le calcul (du temps). Allah n’a créé cela qu’en toute vérité. Il expose les signes pour les gens doués de savoir.” verset 5.
C’est une invitation à la méditation au sujet de la création d’Allah et de son ordonnance la nuit et le jour. Cela peut-il émaner de quelqu’un d’autre ? Celui qui l’accomplit ne peut ni être imprévoyant ni mettre les êtres au Feu malgré eux.
 

Qui se pose ces questions ?
Les versets 7 et 8 éclairent sur le genre de personnes qui ont ces fausses croyances au sujet d’Allah : “Ceux qui n’espèrent pas Notre rencontre, qui sont satisfaits de la vie présente et s’y sentent en sécurité, et ceux qui sont inattentifs à Nos signes [ou versets], leur refuge sera le Feu, pour ce qu’ils acquéraient.” C’est une remarque importante pour nous faire reconnaître ceux qui sèment le doute sur la sagesse d’Allah. Ce sont ceux qui ne pratiquent pas la religion, désobéissent à Allah et soulèvent ces questions pour se rassurer. Nous n’avons jamais vu d’homme pieux dire qu’Allah l’a obligé à obéir, ce genre de personnes ne pose jamais des questions pareilles. Le verset précédent nous fait comprendre que la cause de cette maladie est le manque de perception des signes d’Allah et de Sa sagesse pourtant évidente.
 

La sagesse des actions d’Allah.
Les versets continuent à appuyer le même sens : Aucune aberration ne peut provenir d’Allah, tout ce qui vient de Lui n’est que sagesse : “Dis: «Qui vous attribue de la nourriture du ciel et de la terre? Qui détient l’ouïe et la vue, et qui fait sortir le vivant du mort et fait sortir le mort du vivant, et qui administre tout?» Ils diront: «Allah» ...” verset 31. Pourquoi alors le doute et l’incertitude puisque vous voyez que c’est Allah qui ordonne les choses ? “Dis alors: «Ne Le craignez-vous donc pas?»” qui signifie craignez Allah dans ce que vous dites. Ensuite nous avons de nouveau ces paroles “la vérité” et “s’est réalisée” pour rassurer nos cœurs : “Tel est Allah, votre vrai Seigneur. Au delà de la vérité qu’y a-t-il donc sinon l’égarement? Comment alors pouvez-vous, vous détourner?» C’est ainsi que s’est réalisée la parole de ton Seigneur contre ceux qui sont pervers: «Ils ne croiront pas».” versets 32, 33.
Ensuite ce verset : “Dis: «Est-ce qu’il y a parmi vos associés un qui guide vers la vérité?» Dis: «C’est Allah qui guide vers la vérité. Celui qui guide vers la vérité est-il plus digne d’être suivi, ou bien celui qui ne se dirige qu’autant qu’il est lui-même dirigé? Qu’avez-vous donc? Comment jugez-vous ainsi?»verset 35.
Vous qui mettez en cause l’organisation d’Allah où est votre soumission à Lui. Faites appel à votre jugement et à votre raison. Ne vivez-vous pas dans cet univers ? Voyez ce merveilleux serment du Tout-Puissant des cieux et de la Terre : “Et ils s’informent auprès de toi: «Est-ce vrai?» - Dis: «Oui! Par mon Seigneur! C’est bien vrai. Et vous ne pouvez vous soustraire à la puissance d’Allah.” verset 53. Ensuite : “C’est à Allah qu’appartient, certes, tout ce qui est dans les cieux et sur la terre. Certes, la promesse d’Allah est vérité. Mais la plupart d’entre eux ne (le) savent pas.” verset 55.
Une multitude de versets traduisent la même idée et se concentrent sur l’âme pour effacer du cœur tout doute ou toute hésitation.
 

Vos actions en sont la cause.
L’insistance des versets sur la vérité, la sagesse et la prévoyance montre que ce qui arrive aux serviteurs résulte de leur conduite et de leur comportement.
Le châtiment d’Allah ne tombe qu’après la mauvaise action de la personne. Il dit (que Son nom soit exalté): “En vérité, Allah n’est point injuste à l’égard des gens, mais ce sont les gens qui font du tort à eux-mêmes.” verset 44.
Ainsi ce sont les gens qui se font du tort à eux-mêmes et ils ne doivent pas accuser Allah d’injustice pour le châtiment et les malheurs subis. Ils doivent revoir leurs actions et juger pourquoi Allah les leur fait endurer. Ce sens est clair dans ce verset : “Nous avons fait périr les générations d’avant vous lorsqu’elles eurent été injustes alors que leurs messagers leur avaient apporté des preuves.” verset 13.
Quand est-ce que le châtiment eut lieu ? Lorsque leur injustice et leurs vices apparurent. Le comportement des êtres humains est la cause première des châtiments qui les accablent.
Les versets se suivent pour appuyer le même sens : “Et ceux qui ont commis de mauvaises actions, la rétribution d’une mauvaise action sera l’équivalent ... ” verset 27.Là, chaque âme éprouvera (les conséquences de) ce qu’elle a précédemment accompli.” verset 30.C’est ainsi que s’est réalisée la parole de ton Seigneur contre ceux qui sont pervers: «Ils ne croiront pas».” verset 33.
Les versets nous montrent également que la rétribution divine n’a pas lieu par hasard mais dépend de celui qui la reçoit : “A ceux qui agissent en bien est réservée la meilleure (récompense) et même davantage.” verset 26.
 

Allah connaît mieux Ses serviteurs.
En poursuivant la lecture, nous trouvons que la sourate nous transporte vers une nouvelle idée et une question surprenante : Comment vous étonnez-vous de l’ordonnance d’Allah, vous dont le comportement vis à vis de Son ordonnance et du destin est si surprenant? Ce verset l’exprime : “Et quand le malheur touche l’homme, il fait appel à Nous, couché sur le côté, assis, ou debout. Puis quand Nous le délivrons de son malheur, il s’en va comme s’il ne Nous avait point imploré pour un mal qui l’a touché.” verset 12. Un verset remarquable qui nous présente deux scènes: celle de l’être accablé qui supplie Allah avec tous les moyens (couché, assis ou debout) et la scène se déroule lentement jusqu’à ce que la crise se dissipe. Mais aussitôt après, ses actions et son insouciance se caractérisent par leur rapidité à travers le terme arabe marr (passe) qui signifie qu’il s’en va sans s’arrêter pour remercier ou méditer.
Nous avons dans un autre verset : “Et quand Nous faisons goûter aux gens une miséricorde après qu’un malheur les a touchés, voilà qu’ils dénigrent Nos versets. Dis: «Allah est plus prompt à réprimer (ceux qui dénigrent Ses versets)».” verset 21. Ce verset explique comment l’ordonnance d’Allah et le destin ont lieu. Si certains s’étonnent de cette ordonnance, Lui sait qui se soumettra et qui reniera. Ce verset éclaire mieux l’idée : “C’est Lui qui vous fait aller sur terre et sur mer, quand vous êtes en bateau. [Ces bateaux] les emportèrent, grâce à un bon vent. Ils s’en réjouirentverset 22.
Le cœur n’est sincère envers son Créateur et ne s’adoucit que durant la catastrophe. S’il en sort indemne, il oublie qu’il L’a imploré et Lui a demandé secours. Voyez alors ce qui arrive après que les bons vents qui ont réjoui les cœurs soient passés. Ils oublient celui qui en a pourvu la grâce : “ ... assaillis par un vent impétueux, assaillis de tous côtés par les vagues, se jugeant enveloppés [par la mort], ils prièrent Allah, Lui vouant le culte [et disant]: «Certes, si Tu nous sauves de ceci, nous serons parmi les reconnaissants!»verset 22.
Les vagues tumultueuses en mer ont leurs pareilles dans la vie. Que font ensuite les passagers du bateau à leur arrivée sains et saufs : “Lorsqu’Il les a sauvés, les voilà qui, sur terre, transgressent injustement.verset 23. C’est là le summum de la contradiction et l’ultime déviation loin de la vérité parce qu’Allah n’a aucun besoin des humains : “Ô gens! Votre transgression ne retombera que sur vous-mêmes. C’est une jouissance temporaire de la vie présente. Ensuite, c’est vers Nous que sera votre retour, et Nous vous rappellerons alors ce que vous faisiez.” verset 23.
Quel rapport y a-t-il entre cet exemple et l’objectif de la sourate ? C’est comme s’il disait : Ne vous étonnez pas du destin qu’Allah vous impose parce qu’Il sait celui d’entre vous qui remerciera après la fin de la catastrophe et celui qui reviendra à ses transgressions.
 

Les messages du destin.
L’ordonnance et le destin sont imposés par Allah parce qu’Il sait comment chaque être se comportera une fois le malheur écarté. Il n’y a pas un seul être qui n’ait prouvé par son comportement, avant l’épreuve, comment il réagira après la disparition de celle-ci. L’homme est testé par des petites épreuves. Il implore Allah qui peut l’anéantir et qui sait comment il agira une fois l’adversité dissipée d’après ses nombreuses réactions précédentes.
Le destin provient de la sagesse d’Allah, ce n’est pas de l’imprévoyance. Nous pouvons percevoir cette sagesse ou non, mais dans les deux cas nous ne devons pas juger Allah au moyen de notre logique simple. Nous devons nous soumettre entièrement à Sa volonté, avoir une confiance absolue en Lui et être certains qu’Il est Le Sage Omniscient jamais injuste.
 

Les prophètes d’Allah et la confiance.
Dans cette sourate, les histoires des prophètes viennent confirmer qu’il faut placer sa confiance en Allah. Les prophètes ont ainsi conseillé leurs communautés :
Noé : “Ô mon peuple, si mon séjour (parmi vous), et mon rappel des signes d’Allah vous pèsent trop, alors c’est en Allah que je place (entièrement) ma confiance ...” verset 71.
Moïse: “Ô mon peuple, si mon séjour (parmi vous), et mon rappel des signes d’Allah vous pèsent trop, alors c’est en Allah que je place (entièrement) ma confiance.” verset 84. “Ils dirent: «En Allah nous plaçons notre confiance. Ô notre Seigneur, ne fais pas de nous une cible pour les persécutions des injustes.” verset 85.
 

Pharaon et le peuple de Jonas.
La fin de la sourate nous rappelle deux histoires pour éclairer ce qui précède, celle de Pharaon et celle du peuple de Jonas.
Après avoir démontré la sagesse d’Allah et Son ordonnance et la réaction des gens vis à vis d’elles, les versets nous donnent deux exemples : celui de Pharaon qui a renié les signes d’Allah et le peuple de Jonas qui a renié Allah en premier lieu.
Dans les deux exemples, les prophètes Moïse et Jonas ont été en mer. Les deux communautés avaient persisté dans leur reniement de leur prophète jusqu’à l’arrivée du châtiment pour tous. Mais Pharaon a péri avec son peuple tandis que le peuple de Jonas fut sauvé.
Et Nous fîmes traverser la mer aux Enfants d’Israël. Pharaon et ses armées les poursuivirent avec acharnement et inimitié. Puis, quand la noyade l’eut atteint, il dit: «Je crois qu’il n’y a d’autre divinité que Celui en qui ont cru les enfants d’Israël. Et je suis du nombre des soumis».” verset 90. Après la prétendue foi, la réponse est venue ainsi : “ [Allah dit]: Maintenant? Alors qu’auparavant tu as désobéi et que tu as été du nombre des corrupteurs!” verset 91.
Quant au peuple de Jonas dont l’histoire ressemble à celle du peuple de Pharaon, il fut sauvé : “Si seulement il y avait, à part le peuple de Yoûnous (Jonas), une cité qui ait cru et à qui sa croyance eut ensuite profité! Lorsqu’ils eurent cru, Nous leur enlevâmes le châtiment d’ignominie dans la vie présente et leur donnâmes jouissance pour un certain temps.” verset 98.
Le châtiment était venu mais Allah l’a repoussé à cause de leur foi. Quelle était donc la différence entre le peuple de Jonas et celui de Pharaon ? Les deux ont dit “Nous croyons” et les deux ont été abandonnés de leurs prophètes à cause de leur reniement. Pourquoi alors Pharaon a-t-il péri alors que Jonas fut sauvé ? Le premier fut-il traité injustement et le second favorisé ? Non, c’est un des exemples merveilleux de la destinée et de l’ordonnance d’Allah.
 

Ne connaît-Il pas qui Il a créé ?
Allah sait ce qui se trouve dans les cœurs. Pharaon aurait récidivé s’il avait été sauvé mais pas le peuple de Jonas. Ces paroles d’Allah nous en donnent la preuve : “...Maintenant? Alors qu’auparavant tu as désobéi ... ” ce qui signifie que Pharaon a eu de nombreuses occasions qu’il manquait toujours. Il a vu la mer qui se fendait devant les croyants et, au lieu de réfléchir à ce miracle, il a continué à les poursuivre.
Quant au peuple de Jonas, Allah savait la sincérité de leur retour et parce qu’Il est Miséricordieux, Il leur a donné une chance. La preuve en est la persistance de leur foi après leur sauvetage : “... Nous leur enlevâmes le châtiment d’ignominie dans la vie présente et leur donnâmes jouissance pour un certain temps.” verset 98. Ils ont continué à obéir à Allah, à avoir foi en Lui et ils ont profité de Sa grâce toute leur vie dans ce monde. Il y a même une sourate qui porte le nom de leur prophète.
 

Pourquoi Jonas ?
Le nom de Jonas n’a été mentionné qu’une seule fois dans cette sourate qui porte son nom alors qu’il est mentionné plus souvent dans d’autres sourates. Et c’est seulement son peuple qui a été cité (parce qu’il l’avait quitté et se trouvait dans le ventre de la baleine quand ils ont embrassé la foi). Alors, pourquoi ce titre ?
Cette sourate a reçu ce nom pour que l’exemple de ce peuple demeure comme un témoignage de la sagesse d’Allah et du fait que l’homme a un rôle dans ce qui lui arrive. Ils ont persisté dans la foi malgré l’absence de leur prophète. C’est comme si l’histoire témoignait que la sagesse d’Allah était bien à sa place “Et Allah suffit comme témoin.”
On peut se demander pourquoi Pharaon n’a pas eu une autre chance, peut-être se serait-il repenti cette fois-ci ? Revoyons les versets 22 et 23. Ils semblent dirent : N’avez-vous pas lu la sourate et n’êtes-vous pas convaincus de la sagesse d’Allah ? Allah connaît Pharaon mieux que nous et la destinée émane de Sa sagesse et non du hasard. Que nous concevions cette sagesse ou non, il faut avoir confiance en Lui, compter sur Lui et être sûr qu’Il ne lèse personne.
 

Comment réagir à la destinée et à l’ordonnance d’Allah?
La sourate se termine avec trois principes qui doivent être une leçon pratique sur la foi en la destinée.
Soumettons-nous à Lui, n’ayons pas recours à d’autres et confions-nous à Lui.
Oriente-toi exclusivement sur la religion en pur monothéiste! Et ne sois pas du nombre des Associateurs; et n’invoque pas, en dehors d’Allah, ce qui ne peut te profiter ni te nuire. Et si tu le fais, tu seras alors du nombre des injustes.” versets 105, 106.
Que notre foi en la destinée ne diminue pas, quels que soient les évènements, parce que tout ce qu’Allah ordonne est pour le bien des serviteurs et est miséricorde envers eux : “Et si Allah fait qu’un mal te touche, nul ne peut l’écarter en dehors de Lui. Et s’Il te veut un bien, nul ne peut repousser Sa grâce. Il en gratifie qui Il veut parmi Ses serviteurs. Et c’est Lui le Pardonneur, le Miséricordieux.” verset 107.
Soumettons-nous donc à la destinée ordonnée par Allah pour être sauvés dans ce monde et dans celui de l’au-delà.
salâmou^alaykoum wa rahmatoulahi barakatouh
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 11/09/2008 11:35:05    Sujet du message: Publicité
PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Islam Sunnite Index du Forum -> Forum Membres -> Le Saint Coran -> Explications verset du Coran Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Bienvenue sur le Forum Muslim