Forumuslim : Une question, une réponse



Recherche Avancée


 Message du Forum 
Librairie Musulmane Souk Ul Muslim




=>>Aider ACDLP à s'agrandir avec vos dons<<=

Afficher votre pub ici ?
   
  
               
           
        
 
  
Sourate ’Âl-‘Imrân


 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Islam Sunnite Index du Forum -> Forum Membres -> Le Saint Coran -> Explications verset du Coran
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
rym
Elève du forum
Elève du forum

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2006
Messages: 303

MessagePosté le: 03/09/2008 09:47:52    Sujet du message: Sourate ’Âl-‘Imrân Répondre en citant
salâmou^alaykoum wa rahmatoulahi barakatouh



on continue l'explication du 3eme chapitre du coran :on commençant par la sourate el bakar et une partie d'ali omran 

Le verset du Trône (Al-Kursiy) : puissance et majesté d’Allah.
Nous arrivons au plus majestueux verset du Coran, celui du Trône. Ce sont les plus belles paroles connues par l’humanité au sujet d’Allah et de Ses attributs : “Allah ! Point de divinité à part Lui, le Vivant, Celui qui subsiste par lui-même «Al-Qayyūm». Ni somnolence ni sommeil ne Le saisissent. A Lui appartient tout ce qui est dans les cieux et sur la terre. Qui peut intercéder auprès de Lui sans Sa permission ? Il connaît leur passé et leur futur. Et, de Sa science, ils n’embrassent que ce qu’Il veut. Son Trône «Kursiy», déborde les cieux et la terre, dont la garde ne Lui coûte aucune peine. Et Il est le Très Haut, le Très Grand.verset 255.
Ce qui est remarquable est que, tout de suite après ce verset, viennent ces paroles d’Allah (que Son nom soit exalté) dans le verset 256Nulle contrainte en religion !” Le verset précédent a fourni un témoignage à l’humanité, cependant il ne faut pas contraindre à la foi celui qui ne veut point croire : “Car le bon chemin s’est distingué de l’égarement.verset 256.
Le verset du Trône est venu au milieu des paroles à propos de la doctrine parce que, tout au long de la pratique de cette dernière, nous avons besoin d’être raffermis et de sentir qu’elle provient d’Allah et qu’Il est l’allié de celui qui la met en pratique : “Allah est le défenseur de ceux qui ont la foi.” verset 257.
 

Preuves et témoignages.
Trois témoignages suivent le verset du Trône pour le confirmer. Le récit d’Abraham avec An-Namroûdh (Nemrod) : “Abraham ayant dit : «J’ai pour Seigneur Celui qui donne la vie et la mort», «Moi aussi, dit l’autre, je donne la vie et la mort.» Alors dit Abraham: «Puisqu’Allah fait venir le soleil du Levant, fais-le donc venir du Couchant.» Le mécréant resta alors confondu.verset 258. Ensuite, le récit de ‘Ozaïr: “Ou comme celui qui passait par un village désert et dévasté” verset 259. Finalement, le récit du prophète Abraham: “Seigneur ! Montre-moi comment Tu ressuscites les mortsverset 260. Allah ordonna ensuite à ce dernier de prendre un certain nombre d’oiseaux, de les couper en morceaux et de les disperser sur les cimes des montagnes. Il devait voir ensuite les plumes et le sang se reconstituer comme avant le découpage : “Et sache qu’Allah est Puissant et sageverset 260.
Ces histoires confirment le pouvoir d’Allah à donner la vie ou la mort : “Allah ! Point de divinité à part Lui, le Vivant.” (255). Elles sont venues après tous les versets qui ont présenté la doctrine pour consolider la foi du Musulman et sa certitude de l’existence d’Allah et l’aider à assumer le poids de la doctrine.
 

Le système financier et économique.
Les versets exposent ensuite les derniers traits de la doctrine qui sont le système financier et économique de l’Islam et annoncent que cette religion est un système de développement et non d’usure. Les versets mettent en garde contre l’usure : “Allah anéantit l’intérêt usuraire et fait fructifier les aumônes.” verset 276.Ô les croyants! Craignez Allah; et renoncez au reliquat de l’intérêt usuraire, si vous êtes croyants. Et si vous ne le faites pas, alors recevez l’annonce d’une guerre de la part d’Allah et de Son messager. Et si vous vous repentez, vous aurez vos capitaux. Vous ne léserez personne, et vous ne serez point lésés.versets 278, 279.
Nous en arrivons ensuite au verset de la dette (le plus long du Coran) qui éclaircit longuement les aspects de la doctrine à ce sujet et incite à enregistrer les transactions : “Quand vous contractez une dette à échéance déterminée, mettez-la en écrit.”  verset 282. Il vient après la consolidation de la foi dans l’histoire d’Abraham : “Et quand Abraham dit : «Seigneur ! Montre-moi comment Tu ressuscites les morts», Allah dit: «Ne crois-tu pas encore?» «Si ! dit Abraham; mais que mon cœur soit rassuré.verset 260. Ces deux versets signifient que l’assurance doit être l’attitude dans tous les aspects de la vie du Musulman. Il est à remarquer également que les versets au sujet de l’usure sont venus entre ceux des dépenses (aumônes) et du développement pour montrer que l’Islam ne défend rien sans lui donner de meilleur substitut.
 

La sourate Al-Baqara : insigne du commandement.
Après avoir passé en revue les lois islamiques au complet dans la sourate Al-Baqara, nous comprenons pourquoi le Prophète donnait le commandement à ceux qui la mémorisaient. Avec elle, ils avaient recueilli tous les aspects de la doctrine. Ce système universel, qui est le droit chemin de sourate Al-Fâtiha, aborde tous les sujets : la profession de foi dans le verset du Trône, le culte avec les lois du jeûne et du pèlerinage, les transactions avec les dépenses, l’attestation des dettes et la défense de l’usure, les règles de combat. Et tous ces aspects de la doctrine peuvent être classés dans trois axes: l’obéissance, la distinction avec une juste mesure, et la piété.
 

La fin : nous avons entendu et obéi.
Sourate Al-Baqara se termine avec deux versets qui viennent de sous le Trône (c’est à dire qu’ils sont des grâces) avec lesquels Allah loue les croyants : “Nous avons entendu et obéi. Seigneur, nous implorons Ton pardon. C’est à Toi que sera le retour. verset 285.
Les Banî Isrâ’îl ont dit : “Nous avons écouté et désobéi.” verset 93. Tandis que nous, la Umma musulmane, nous devons faire notre devise de ce verset “Nous avons entendu et obéi” pour rester responsables de la Terre.
Ensuite vient cette invocation : “Allah n’impose à aucune âme une charge supérieure à sa capacité. Elle sera récompensée du bien qu’elle aura fait, punie du mal qu’elle aura fait. Seigneur, ne nous châtie pas s’il nous arrive d’oublier ou de commettre une erreur. Seigneur ! Ne nous charge pas d’un fardeau lourd comme Tu as chargé ceux qui vécurent avant nous. Seigneur ! Ne nous impose pas ce que nous ne pouvons supporter, efface nos fautes, pardonne-nous et fais nous miséricorde. Tu es Notre Maître, accorde-nous donc la victoire sur les peuples infidèles. verset 286.
Il arrive que l’homme commette des erreurs durant sa vie en appliquant cette doctrine ou bien faiblisse et c’est Allah qui guide sur le droit chemin. Ainsi, le Musulman a-t-il besoin de l’aide d’Allah dont il doit invoquer le pardon, la rédemption et la miséricorde. S’il lui arrive de lutter contre ceux qui combattent la doctrine et ses adeptes, il demandera à Allah de le faire triompher. Allah exauce ces invocations en disant “Je l’ai fait”.



Sourate ’Âl-‘Imrân (La famille de Imran)

Sourate ’Âl-‘Imrân (La Famille Imran) est une sourate médinoise. Elle fut révélée après sourate Al-’Anfâl (Les butins). Avec ses deux cents versets, elle vient après sourate Al-Baqara dans l’ordre du Coran.
 

Son lien avec Al-Baqara.
Elles sont sœurs d’après les hadiths du Prophète (BP sur lui) et sont appelées Az-Zahrawayne (les deux astres). Elles présentent une grande ressemblance. En effet toutes deux commencent avec les lettres arabes Alif Lâm Mîm et se terminent par une invocation. Il est intéressant de remarquer que les trois premières sourates du Coran se terminent par des invocations, indice de l’importance de celles-ci pour le Musulman:
Al-Fâtiha : “Guide-nous dans le droit cheminverset 4.
Al-Baqara : “Seigneur, ne nous châtie pas s’il nous arrive d’oublier ou de commettre une erreur.” verset 255.
’Âl-‘Imrân : “Seigneur, pardonne-nous nos péchés, efface de nous nos méfaits, et place nous, à notre mort, avec les gens de bien.” verset 193.



De l’inspiration des lettres.
La ressemblance la plus frappante entre les deux sourates vient du fait qu’elles commencent toutes les deux par les lettres séparées Alif Lâm Mîm. Ceci indique que chaque verset des deux sourates contient ces trois lettres.
De nombreuses autres sourates commencent pareillement avec les lettres Alif Lâm Mîm ou Hâ Mĩm considérées comme des clés qui aident à leur compréhension. Notons également que toutes celles qui débutent avec les mêmes lettres sont liées par leurs objectifs et leurs sens.
On peut s’interroger sur la raison de la présence de ces lettres au début de certaines sourates, et les savants ont diverses opinions là-dessus. Disons, en résumé, qu’ils pensent que ces lettres sont ainsi venues au début des sourates pour lancer un défi aux incroyants.  C’est comme si Allah (que Son nom soit loué) leur disait : Ne sont-ce pas là les lettres de votre langue, n’est-ce pas là votre matière première, pouvez-vous faire un pareil Coran ? L’homme peut fabriquer l’ordinateur et la voiture à partir de l’atome et de la matière, mais peut-il leur insuffler une âme ? De même, les gens peuvent écrire avec ces lettres de la poésie ou de la prose mais peuvent-ils composer un Coran pareillement vivant ?
Voyez ces paroles d’Allah (que Son nom soit exalté) : “Et c’est ainsi que Nous t’avons révélé un esprit [le Coran] Ach-Choûrâ (La consultation) verset 52.
Ainsi, la plupart des sourates qui commencent avec des lettres séparées les font suivre par une glorification du Livre, du Coran, de la Révélation ou du nom d’Allah.
 

La fermeté du principe.
L’objectif autour duquel la sourate tourne est étroitement lié à celui de Al-Baqara. Cette dernière informait les Musulmans de leur responsabilité envers la Terre et exposait le système du vicariat que ’Âl-‘Imrân confirme.
Mais nombreux sont ceux qui, après avoir connu la doctrine et avoir porté la responsabilité, l’abandonnent, dévient et s’écartent de ce système solide. Comme par exemple, celui qui jeûne le mois de Ramadan et délaisse la pratique cultuelle après. La sourate s’adresse aux Musulmans pratiquants de longue date pour les raffermir dans leur religion, ainsi qu’aux nouveaux pratiquants, et leur dit : Tenez fermement à votre religion et à votre système afin de réaliser le vicariat du Musulman sur la Terre.
 

Comment persister dans la vérité ? 
Pour répondre à cette question il nous faut savoir comment les gens s’en écartent. Ils s’égarent à cause des idées qui mettent de la confusion dans leurs croyances ou bien s’oublient dans les soucis de la vie et perdent leur ardeur. Les causes de perdition sont donc d’ordre intellectuel (interne) ou pratique (externe). Cette sourate incite le croyant à la fermeté sur les deux plans et l’avertit de ce qui peut le faire chuter.
Elle se divise en deux parties :
 

-          Première partie : les versets de (1-120).
Face aux influences externes, cette partie nous enseigne la persistance dans la vérité sur le plan intellectuel en nous parlant des gens du Livre. Pour la première fois dans le Coran, les versets présentent un débat avec eux au sujet des croyances.
 

-          Deuxième partie : les versets de (120-200).
Elle nous apprend, face aux influences internes, la persistance dans la vérité sur le plan pratique en prenant la bataille de Uhud comme exemple des fautes possibles et du moyen de les éviter.
 

La sourate aborde en premier lieu les influences externes afin de ménager au Musulman un environnement convenable. Elle adresse ensuite les influences internes. Ces deux questions sont traitées à travers le commentaire de deux évènements qui ont eu lieu du temps du Prophète (BP sur lui) :
 

-          Le premier :
La rencontre et l’entretien pendant trois jours de la délégation des Chrétiens de Najrâne avec le Prophète (BP sur lui) dans sa mosquée.
 

-          Le second :
La bataille de Uhud et la défaite devant les polythéistes. Quatre-vingts versets viennent la commenter parce que les Musulmans n’ont pas tenu ferme dans la bataille et n’ont pas obéi aux ordres de leur Prophète (BP sur lui), surtout les archers.
 

Bien que ces versets commentent des évènements qui ont eu lieu il y a mille quatre cents ans, ils semblent s’adresser aux Musulmans de tout temps pour leur apprendre comment rester ferme extérieurement et intérieurement, intellectuellement et concrètement.
 

Du début à la fin.
La sourate commence avec ce qui peut aider le Musulman à consolider sa foi et se termine avec ce qui peut le maintenir dans la vérité.
Lisez au début : “Alif, Lām, Mīm. Allah ! Pas de divinité à part Lui, le Vivant, Celui qui subsiste par Lui-même «Al-Qayyūm». Il a fait descendre sur toi le Livre avec la vérité, confirmant les Livres descendus avant lui.versets 1, 2, 3 qui signifie : votre Dieu est unique et c’est Lui qui aide à rester ferme, le Livre est une vérité et un moyen de raffermir votre religion.
Et le dernier verset de la sourate dit aux croyants : “Ô les croyants ! Soyez endurants. Incitez-vous à l’endurance. Luttez constamment (contre l’ennemi) et craignez Allah, afin que vous réussissiez !verset 200. Il conseille de patienter, d’inciter les autres à la patience, d’être prêt à faire face à tout danger qui viendrait de l’extérieur, et de combler les brèches afin de repousser tout ennemi potentiel, que ce soit une armée, une idée ou un argument spécieux.
La mention du Coran comme moyen de se raffermir se répète souvent dans la sourate : “C’est Lui qui a fait descendre sur toi le Livre : il s’y trouve des versets sans équivoque, qui sont la base du Livre, et d’autres versets qui peuvent prêter à d’interprétations diverses. Les gens, donc, qui ont au cœur une inclination vers l’égarement, mettent l’accent sur les versets à équivoque cherchant la dissension en essayant de leur trouver une interprétation, alors que nul n’en connaît l’interprétation, à part Allah. Mais ceux qui sont bien enracinés dans la science disent : «Nous y croyons : tout est de la part de notre Seigneur !» Mais, seuls les doués d’intelligence s’en rappellent.verset 7.
En effet, la bonne compréhension du Coran est un des moyens les plus efficaces pour s’affermir sur le plan intellectuel. Nombreux sont ceux qui se perdent et tombent dans les fautes en suivant les versets obscurs. La sourate nous en avertit et nous incite à devenir des savants confirmés en nous aidant avec cette invocation : “ Seigneur! Ne laisse pas dévier nos cœurs après que Tu nous aies guidés; et accorde-nous Ta miséricorde. C’est Toi, certes, le Grand Donateur!verset 8.

Des versets qui invitent à la fermeté.
Ils sont nombreux dans cette sourate. Ils donnent parfois des exemples de personnes qui ont tenu ferme devant l’ennemi, comme à la bataille de Badr : “Il y eut déjà pour vous un signe dans ces deux troupes qui s’affrontèrent : l’une combattait dans le sentier d’Allah; et l’autre, était mécréante. Ces derniers voyaient (les croyants) de leurs propres yeux, deux fois plus nombreux qu’eux-mêmes. Or Allah secourt qui Il veut de Son aide. Voilà bien là un exemple pour les doués de clairvoyanceverset 13.
Une autre fois c’est l’exemple des apôtres de Jésus qui n’ont pas rejeté la religion d’Allah et ont tenu à la faire triompher : “Puis, quand Jésus ressentit de l’incrédulité, de leur part, il dit : «Qui sont mes alliés dans la voie d’Allah?» Les apôtres dirent : «Nous sommes les alliés d’Allah. Nous croyons en Allah. Et sois témoin que nous lui sommes soumis.” verset 52.
Allah nous rappelle également les temps anciens des prophètes et leur persistance à faire triompher l’Islam : “Et lorsqu’Allah prit cet engagement des prophètes : «Chaque fois que Je vous accorderai un Livre et de la Sagesse, et qu’ensuite un messager vous viendra confirmer ce qui est avec vous, vous devez croire en lui, et vous devrez lui porter secours.verset 81.
Les versets dans ’Âl-‘Imrân incitent à la piété et à la persistance dans la religion jusqu’à la mort, comme celui-ci : “Ô les croyants ! Craignez Allah comme Il doit être craint. Et ne mourez qu’en pleine soumission.” qui signifie : Attention de mourir sans vous être soumis à l’Islam.
Mais comment si nous ne savons pas l’heure de notre mort ? La réponse est : Craignez Allah et obéissez continuellement, vous mourrez en Musulman et votre bonne fin sera garantie.
Tout de suite après vient ce verset : “Et cramponnez-vous tous ensemble au «habl» (câble) d’Allah et ne soyez pas divisés.” verset 103. Si vous désirez vous tenir fermement sur la voie de la vérité, cramponnez-vous au Coran, attachez-vous aux gens pieux, à la compagnie convenable et, attention à la divergence : “Et ne soyez pas comme ceux qui se sont divisés et se sont mis à disputer, après que les preuves leur furent venues.” verset 105.
Les versets continuent en incitant à la fermeté dans divers cas. Contemplez ces paroles d’Allah à propos de la fermeté à la rencontre de l’ennemi : “Combien de prophètes ont combattu, en compagnie de beaucoup de disciples, ceux-ci ne fléchirent pas à cause de ce qui les atteignit dans le sentier d’Allah. Ils ne faiblirent pas et ils ne cédèrent point. Et Allah aime les endurants.verset 146. Méditez ces paroles : “Certes ceux auxquels l’on disait : «Les gens se sont rassemblés contre vous; craignez-les» - cela accrut leur foi - et ils dirent : «Allah nous suffit; Il est notre meilleur garant. Ils revinrent donc avec un bienfait de la part d’Allah et une grâce. Nul mal ne les toucha et ils suivirent ce qui satisfait Allah. Et Allah est Détenteur d’une grâce immense.versets 173, 174.
 

Nombreux sont les versets qui incitent les Musulmans à rester fermes, à ne pas faiblir et lâcher pied quelles que soient les circonstances. La sourate met en garde contre les facteurs qui ébranlent la foi et la fermeté du croyant car c’est de la fermeté et de la constance que dépend son avenir.
 

Les écueils devant la fermeté : les désirs et les désobéissances.
Nous lisons au début de la sourate : “On a enjolivé aux gens l’amour des choses qu’ils désirent : femmes, enfants, trésors thésaurisés d’or et d’argent, chevaux marqués, bétail et champs; tout cela est l’objet de jouissance pour la vie présente, alors que c’est près d’Allah qu’il y a bon retour. ” verset 14.
L’attachement à la matière périssable de ce monde et à ses jouissances éphémères est un des facteurs qui mettent en péril la fermeté et la constance de la Umma.
Allah dit : “Ceux d’entre vous qui ont tourné le dos, le jour où les deux armées se rencontrèrent, c’est seulement le Diable qui les a fait broncher, à cause d’une partie de leurs (mauvaises) actions.verset 155.
Ce verset nous signale que les Compagnons qui ont fui le jour de la bataille de Uhud avaient commis des fautes par le passé, fautes dont Satan a usé pour les faire trébucher.
Le verset suivant va dans le même sens : “Quoi ! Quand un malheur vous atteint - mais vous en avez jadis infligéhttp://www.qurancomplex.org/Quran/Targama/Targama.asp?nSora=3&l=frn&… le double - vous dites : «D’où vient cela?» Réponds-leur : «Il vient de vous-mêmes.” verset 165.
 

La solution : le repentir.
Ainsi, les versets qui invitent au repentir rapide se succèdent-ils : “qui disent : «Ô notre Seigneur, nous avons la foi; pardonne-nous donc nos péchés, et protège-nous du châtiment du Feu». ” verset 16.
excepté ceux qui par la suite se repentiront et se réformeront : car Allah est certes Pardonneur et Miséricordieux.” verset 89.
Et concourez au pardon de votre Seigneur, et à un Jardin (paradis) large comme les cieux et la terre, préparé pour les pieuxverset 133.
Que ce verset devienne un slogan pour les jeunes qui tombent dans le péché. Ils doivent rapidement se repentir, demander pardon et tenir fermement à la vérité pour se garantir un Paradis de la largeur des cieux et de la terre.
D’après ce qui précède, il est clair qu’il est essentiel de s’accrocher fermement à la vérité. Or nombreux sont les obstacles qui nous en empêchent. La question se pose donc : Quels sont les moyens qui nous aideront à nous raffermir dans la vérité ?
La sourate insiste sur cinq points :
 

1.      Le recours à Allah :
La fermeté vient d’Allah à qui appartient le pouvoir de nous raffermir dans Sa doctrine. Depuis le début, la sourate incite à l’invocation : “Seigneur ! Ne laisse pas dévier nos cœurs après que Tu nous aies guidés; et accorde-nous Ta miséricorde. C’est Toi, certes, le Grand Donateur !verset 8.Seigneur ! C’est Toi qui rassembleras les gens, un jour - en quoi il n’y a point de doute - Allah, vraiment, ne manque jamais à Sa promesse.” verset 9.
Dis : «Ô Allah, Maître de l’autorité absolue. Tu donnes l’autorité à qui Tu veux, et Tu arraches l’autorité à qui Tu veux; et Tu donnes la puissance à qui Tu veux, et Tu humilies qui Tu veux. Le bien est en Ta main et Tu es Omnipotent.” verset 26.
 

Ensuite, le Coran nous dépeint des exemples lumineux de personnages et leur façon de recourir à Allah, comme la femme de ‘Imrân qui disait : “Seigneur, je T’ai voué en toute exclusivité ce qui est dans mon ventre.” verset 35.
Et Zacharie : “Alors, Zacharie pria son Seigneur, et dit : «Ô mon Seigneur, donne-moi, venant de Toi, une excellente descendance.” verset 38.
Les versets continuent à inciter à l’invocation et à nous y encourager. Voici une invocation avec laquelle les peuples anciens allaient à la rencontre de l’ennemi : “Et ils n’eurent que cette parole : «Seigneur, pardonne-nous nos péchés ainsi que nos excès dans nos comportements, affermis nos pas et donne-nous la victoire sur les gens mécréants».” verset 147.
Quant aux doués d’intelligence, ils disent : “Seigneur ! Nous avons entendu l’appel de celui qui a appelé ainsi à la foi : «Croyez en votre Seigneur» et dès lors nous avons cru. Seigneur, pardonne-nous nos péchés, efface de nous nos méfaits, et place nous, à notre mort, avec les gens de bien. Seigneur ! Donne-nous ce que Tu nous as promis par Tes messagers. Et ne nous couvre pas d’ignominie au Jour de la Résurrection. Car Toi, Tu ne manques pas à Ta promesse». Leur Seigneur les a alors exaucés (disant) : «En vérité, Je ne laisse pas perdre le bien que quiconque parmi vous a fait, homme ou femme, car vous êtes les uns des autres. Ceux donc qui ont émigré, qui ont été expulsés de leurs demeures, qui ont été persécutés dans Mon chemin, qui ont combattu, qui ont été tués, Je tiendrai certes pour expiées leurs mauvaises actions, et les ferai entrer dans les Jardins sous lesquels coulent les ruisseaux, comme récompense de la part d’Allah.» Quant à Allah, c’est auprès de Lui qu’est la plus belle récompense.versets 193, 194,195.
 

2.      Le culte :
Nous lisons ces paroles d’Allah : “Chaque fois que celui-ci entrait auprès d’elle dans le Sanctuaire.” verset 37. Maryam se tenait en retraite dans le sanctuaire. De même Zacharie qui fut à son tour appelé par les Anges qui lui annoncèrent la naissance de Yahya (Jean) : “Alors, les Anges l’appelèrent pendant que, debout, il priait dans le Sanctuaire.” verset 39.
Nous voyons ainsi que l’atmosphère de la sourate est souvent liée à la pratique du culte jusqu’à la fin où nous arrivons aux attributs de ceux doués d’intelligence : “qui, debout, assis, couchés sur leurs côtés, invoquent Allah.verset 191.
 

3.      La Da‘wa (invitation à Allah) :
Une partie du cerveau humain est considérée comme le lieu de la conviction, et une autre, plus profonde et plus forte, le lieu de l’identité et de l’appartenance. Pour transporter une idée de la première à la seconde, nous devons en parler. Quelqu’un peut-être convaincu par l’Islam mais sans s’y identifier. Pour compléter son appartenance à sa religion, fortifier l’idée en lui et la consolider, il lui faut en parler souvent. La Da‘wa (’invitation à Allah) est ainsi un des moyens les plus importants pour la consolidation de la foi parce que celui qui la professe sera le premier à se raffermir en invitant les autres. C’est pour cela que la sourate comprend beaucoup de versets qui incitent le croyant à pratiquer la Da‘wa : “Que soit issue de vous une communauté qui appelle au bien, ordonne le convenable, et interdit le blâmable. Car ce seront eux qui réussiront.”  verset 104. Vous êtes la meilleure communauté, qu’on ait fait surgir pour les hommes. Vous ordonnez le convenable, interdisez le blâmable et croyez à Allah. Si les gens du Livre croyaient, ce serait meilleur pour eux, il y en a qui ont la foi, mais la plupart d’entre eux sont des pervers.” verset 110.
 

4.      Précision de l’objectif :
Un autre moyen de gagner en fermeté est d’avoir un but précis dans la vie. Allah (que Son nom soit glorifié) dit : “qui, debout, assis, couchés sur leurs côtés, invoquent Allah et méditent sur la création des cieux et de la terre (disant) : «Notre Seigneur ! Tu n’as pas créé cela en vain. Gloire à Toi ! Garde-nous du châtiment du Feu.verset 191.
Nous devons comprendre que ce monde a été créé dans le but de connaître Allah et de l’adorer et non pas en vain. (Cela est également confirmé dans la sourate Al-Baqara).
 

5.      La fraternité :
Et cramponnez-vous tous ensemble au «habl» (câble) d’Allah et ne soyez pas divisés.” verset 103.
La fraternité en religion garantit au Musulman la compagnie pieuse et c’est l’une des plus grandes grâces d’Allah : “Puis, par Son bienfait, vous êtes devenus frères.” verset 103.
La sourate nous met en garde contre la discorde et la dissension : “Et ne soyez pas comme ceux qui se sont divisés et se sont mis à disputer, après que les preuves leur furent venues.” verset 105.
 

salâmou^alaykoum wa rahmatoulahi barakatouh
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 03/09/2008 09:47:52    Sujet du message: Publicité
PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Islam Sunnite Index du Forum -> Forum Membres -> Le Saint Coran -> Explications verset du Coran Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Bienvenue sur le Forum Muslim