Forumuslim : Une question, une réponse



Recherche Avancée


 Message du Forum 
Librairie Musulmane Souk Ul Muslim




=>>Aider ACDLP à s'agrandir avec vos dons<<=

Afficher votre pub ici ?
   
  
               
           
        
 
  
Sourate Al-Baqara


 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Islam Sunnite Index du Forum -> Forum Membres -> Le Saint Coran -> Explications verset du Coran
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
rym
Elève du forum
Elève du forum

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2006
Messages: 303

MessagePosté le: 01/09/2008 17:31:04    Sujet du message: Sourate Al-Baqara Répondre en citant
Présentation de la sourate.
Sourate Al-Baqara (La Vache) est la première sourate révélée à Médine après l’Hégire (émigration du Prophète). Elle fut révélée, une séquence après l’autre, pendant toute la période de l’installation des Musulmans dans cette ville et de pair avec la formation de la société musulmane et de la Umma (nation) depuis leur début. Avec ses deux cent quatre-vingt-six versets, c’est la plus longue sourate du Coran.
 

Avec elle, vous ne craignez rien.
Deux hadith ont été rapportés par l’Imam Mouslim en faveur de sourate Al-Baqara: “Le Jour de la Résurrection, le Coran et ses gens, ceux qui se conforment à Ses lois, seront amenés avec devant eux les sourates Al-Baqara (La Vache) et ‘Âl-‘Imrân (La famille Imrân) qui intercèderont pour eux.” Ainsi ces deux sourates défendront ceux qui les auront mémorisées, auront suivi leurs lois et les auront souvent récitées.
Dans une autre version nous trouvons : “Le Jour de la Résurrection, le Coran viendra avec ses gens, ceux qui se conformaient à ses lois en ce monde, et les deux sourates de Al-Baqara et ‘Âl-‘Imrân comme deux nuages ou deux ombrelles.” La chaleur en ce jour sera torride et le soleil tout près des têtes des créatures. Ces deux sourates viendront ombrager celui qui les aura mémorisées ou souvent lues et s’y sera conformé. Méditez donc sur la valeur de Al-Baqara.
Un autre hadith rapporté par Al-Boukhâry au sujet de Al-Baqara dit : “Satan n’entre pas dans la maison où sourate Al-Baqara est récitée.” Dans une autre version : “Satan n’y entre pas pour trois jours.” Effectivement, nombreux sont ceux qui tiennent à la réciter chez eux.
 

Où sont-ils les détenteurs de Al-Baqara ?
Au plus fort de la bataille, le Prophète (BP sur lui) appelait : Où sont-ils les détenteurs de Al-Baqara ? C’était une élite qui s’élançait à cet appel.
Aujourd’hui, nous invitons les gens à détenir Al-Baqara et à faire partie des élus en ce monde et de ceux qui seront ombragés au Jour de la Résurrection.
 

L’objectif de la sourate : Vous êtes responsables de la Terre.
La discussion à propos de l’objectif de la sourate nous aide à comprendre l’enchaînement de ses versets et nous fait découvrir les liens entre ses différents thèmes. Un savant a attiré l’attention sur le fait que le terme arabe “sourate”, nom d’un chapitre du Coran, signifie également rangée de pierre et que son pluriel arabe souwar signifie clôture. Le nom “sourate” aurait été donné au chapitre coranique parce que chaque sourate traite d’un sujet unique autour duquel les versets forment une enceinte ou une clôture qui l’entoure et le sert. Quel est donc celui de Al-Baqara et quel est cet axe qui unit deux cent quatre-vingt-six versets tout au long de deux divisions[1] et demie du Coran ?
L’objectif de la sourate Al-Baqara est le vicariat sur terre. Il dit tout simplement : Ô vous les Musulmans, vous êtes responsables de la Terre. Vous qui lirez cette sourate, sachez que cette Terre appartient à Allah Qui vous a créés et vous en a rendus maîtres pour l’administrer selon Sa doctrine.
 

Heureux qui tire profit de l’expérience des autres.
Tout au long de l’Histoire, Allah a donné le vicariat à de nombreuses nations. Certaines d’entre elles y ont réussi, d’autres pas, et le tour est finalement venu à cette Umma. Mais Allah (que Son nom soit glorifié) ne privilégie personne, même pas la Umma de Mohammed (BP sur lui). Si elle manque à ses responsabilités elle sera remplacée comme d’autres avant elle.
Là, nous comprenons pourquoi Al-Baqara est la première sourate du Coran après Al-Fâtiha, c’est elle qui dessine la ligne de conduite. Nous comprenons également pourquoi elle a été la première à être révélée à Médine et pourquoi cette révélation s’est étendue sur les neuf années de la période passée dans cette ville. Le Prophète (BP sur lui) avait émigré loin de La Mecque où les Musulmans étaient en état de faiblesse, vers Médine où l’édification de la Umma devait avoir lieu. Il était donc naturel que cette sourate soit révélée pendant cette période pour apprendre à cette Umma comment devenir responsable de la Terre. Celui qui la lit doit comprendre que chaque verset lui demande d’accomplir la mission pour laquelle il a été créé et lui dit : Tu es responsable de la Terre, de son aménagement, de sa construction et de son acheminement vers le bien. L’être humain doit également savoir que la responsabilité lui défend absolument d’échouer et l’oblige à prendre les gens par la main. Tout cela nous apparaît à la lecture de Al-Baqara.
 

Les parties de Al-Baqara.
Elle comporte une introduction, deux divisions et une conclusion.
La première division, première partie du Coran, présente trois modèles de trois groupes de personnes à qui Allah a donné le vicariat avant nous. La seconde division, qui va du verset 142 au verset 283, comporte surtout des ordres et des défenses auxquels les individus de la Umma doivent se conformer pour obtenir le vicariat.
 

La première division du Coran.
Cette division se compose de huit quarts (Rub‘) :
 

-          Le premier présente les genres de personnes comme si nous
passions en revue ceux qui se trouvent sur cette Terre pour en choisir un qui sera chargé du vicariat.
 

-          Le second raconte l’expérience du premier vicariat sur Terre :
Adam (que le salut d’Allah lui soit accordé).
 

-          Du troisième quart au septième, le Coran parle d’une nation à
qui Allah a donné pendant longtemps le vicariat et qui a échoué dans sa mission, les Banî Isrâ’îl (les fils d’Israël).
 

-          Le huitième et dernier quart mentionne le vicariat réussi
d’Abraham (que le salut d’Allah lui soit accordé).
 

L’expérience d’Adam n’était qu’une période préparatoire d’apprentissage. C’était la confrontation entre lui et Iblîs (Satan) pour annoncer sa responsabilité et celle de ses descendants envers la Terre.
Ensuite vient l’exemple des Banî Isrâ’îl qui n’ont pas réussi à porter cette responsabilité et dont l’expérience a avorté. La sourate continue à rappeler leurs fautes, non pour les accabler mais pour dire à la Umma qui viendra après eux : Prenez garde de tomber dans les mêmes erreurs que celles de la nation qui vous a précédés dans le vicariat.
Allah, dans le dernier quart, nous donne l’exemple de l’expérience réussie d’une personne à laquelle Il a donné le vicariat de la Terre, Abraham (que le salut d’Allah lui soit accordé). L’ordre est ainsi logique puisqu’il commence avec Adam comme première expérience et termine avec la nation qui a réussi pour remonter le moral, avec entre les deux, celle qui a échoué pour éviter ses fautes et profiter de ses leçons.
 

La première division : trois modèles.
Les cinq premiers versets de l’introduction décrivent les attributs des hommes pieux et les deux qui suivent ceux des incroyants. Ensuite, viennent les treize versets (8-20) qui mentionnent ceux des hypocrites et leur danger.
C’est comme si l’introduction vous disait : Ce sont là les différentes sortes de personnes qui existent. Déterminez et choisissez celle à laquelle vous appartenez, parce qu’il n’y aura qu’une seule sorte à qui Allah fera porter la responsabilité de la Terre.
Remarquez que le premier attribut des croyants est “qui croient à l’invisible”. C’est l’attribut le plus important de la Umma responsable de la Terre tandis que, comme nous le verrons plus tard, le plus dangereux est le pragmatisme excessif de la nation qui l’a précédée.
 

La première expérience du vicariat : Adam (que le salut d’Allah lui soit accordé).
La sourate continue ensuite avec le récit de l’histoire d’Adam (que le salut d’Allah lui soit accordé) et un verset capital au début de la première division après l’introduction : Je vais établir sur la terre un vicaire «Khalifa»verset 30.
A l’origine, c’était Adam le père des hommes qui l’avait, et vous, Hommes, vous êtes responsables de la Terre comme votre père l’a été. Mais cette responsabilité ne peut être donnée à ceux qui sont loin d’Allah et dénoncent Sa doctrine. Là, il faut remarquer que la réponse des Anges à ce verset et leur question ne sont pas une protestation contre la sentence d’Allah (qu’Allah ne le veuille). Elles sont dues à leur crainte du changement et au désir de se disculper puisque tout leur temps n’est que prière et adoration. Allah leur répond : “En vérité, Je sais ce que vous ne savez pas ! verset 30.
 

Allah apprit à Adam la technologie de la vie.
Le verset qui suit est également un verset significatif : “Et Il apprit à Adam tous les noms (de toutes choses). verset 31
Que signifie-t-il ? Il signifie qu’Allah a appris à Adam la technologie de la vie, si nous pouvons nous exprimer ainsi, c’est à dire les noms des créatures comme le soleil, la lune, la mer, l’arbre et les fruits, ainsi que leurs rôles. C’est également un avertissement aux croyants de ne pas supposer qu’ils auront la responsabilité de la Terre sans connaître la procédure de son administration. Il y a également une remarque intéressante dans le verset 22  “C’est Lui qui vous a fait la terre pour lit, et le ciel pour toit” où Allah nous présente les outils du vicariat qui sont l’exploitation du ciel, de la Terre et des plantes.
C’est un avertissement contre l’idée que l’Islam n’est que prières et jeûnes et que le croyant n’a pas à comprendre comment administrer la Terre. Allah (que Son nom soit honoré et exalté) l’a enseigné à Adam pour nous apprendre que les sciences et les technologies sont les moyens d’administration, non pas l’adoration seule.
 

La désobéissance est la cause du remplacement. 
Ensuite, vient le verset 36 qui nous montre l’expérience d’Adam avec Iblîs (Satan) :Satan les fit glisser de là et les fit sortir du lieu où ils étaient”.
Preuve que la désobéissance est la cause du remplacement. C’est comme si le verset s’adressait à nous de nos jours et nous disait : Ô vous la Umma de Mohammed ! Vous êtes restés pendant mille trois cents années responsables de la Terre et ce qui vous est arrivé les cent dernières années est dû à votre désobéissance comme avec votre père Adam (que le salut d’Allah lui soit accordé). Cela, avec la grande différence entre la chute d’Adam et les désobéissances énormes où la Umma de notre temps tombe de nuit et de jour. Profitez donc des fautes passées et évitez les péchés pour obtenir à nouveau le vicariat.
Le récit continue avec l’histoire d’Adam jusqu’au verset 38  “Nous dîmes : «Descendez d’ici, vous tous ! Toutes les fois que Je vous enverrai un guide, ceux qui [le] suivront n’auront rien à craindre et ne seront point affligés”.
Là, nous devons nous rappeler que le Coran a été mentionné au début de la sourate comme étant ce guide qui doit venir de la part d’Allah : “C’est le Livre au sujet duquel il n’y a aucun doute, c’est un guide pour les pieux. verset 2. D’autre part, nous prions Allah dans Al-Fâtiha de nous faire suivre Ses directives : “Guide-nous dans le droit chemin.
Avez-vous commencé à goûter à la douceur du Coran et à sentir le lien qui existe entre Ses versets ?
 

L’expérience des Banî Isrâ’îl (les fils d’Israël).
Cette expérience commence au verset 40 pour montrer leur échec à assumer la responsabilité envers la Terre.
 

La porte d’accès à la mission : le rappel des bienfaits.
Le premier verset dans ce contexte dit : “Ô enfants d’Israël, rappelez-vous Mon bienfait dont Je vous ai comblés. Si vous tenez vos engagements vis-à-vis de Moi, Je tiendrai les miens. Et c’est Moi que vous devez redouter. verset 40.
Ce verset est le premier adressé aux Fils d’Israël rappelez-vous Mon bienfait” et le nôtre a été : “Louange à Allah, Seigneur de l’univers. C’est comme si le port de la responsabilité et le vicariat commencent toujours par le rappel des grâces d’Allah (que Son nom soit glorifié.)
 

Exemples des bienfaits d’Allah envers les  Banî Isrâ’îl (les fils d’Israël).
Après ce verset, Allah (que Son nom soit glorifié et exalté), commence à énumérer des exemples de ces bienfaits et dit aux fils d’Israël : “Et [rappelez-vous] lorsque Nous avons fendu la mer pour vous donner passage!... Nous vous avons donc délivrés, et noyé les gens de Pharaon, tandis que vous regardiez.” verset 50.Mais en dépit de cela Nous vous pardonnâmes, afin que vous reconnaissiez (Nos bienfaits à votre égard).verset 52.Et Nous vous couvrîmes de l’ombre d’un nuage; et fîmes descendre sur vous la manne et les cailles : - «Mangez des délices que Nous vous avons attribués !» - Ce n’est pas à Nous qu’ils firent du tort, mais ils se firent tort à eux-mêmes.verset 57.
Les versets s’enchaînent, parlant des bienfaits d’Allah,  puis des fautes de la Umma précédente pour nous mettre en garde contre elles.
 

Les fautes de la Umma précédente.
Les versets qui parlent des fautes des Banî Isrâ’îl commencent avec : “lorsque vous dites: «Ô Moïse, nous ne te croirons qu’après avoir vu Allah clairement ».”
C’est une nation matérialiste au plus haut point qui ne croit qu’à ce qui peut être touché par la main. Or la prévalence du matériel est le défaut le plus dangereux dans lequel puisse tomber une nation. Cela nous fait penser au premier attribut des hommes pieux : “qui croient à l’invisibleverset 2.
De nombreux récits continuent ensuite à propos des Banî Isrâ’îl et de leurs actes ignominieux comme l’assassinat injuste des prophètes, leurs désobéissances, leur incroyance aux signes d’Allah, l’outrage des gens du samedi et leur ruse avec les prodiges d’Allah, jusqu’à l’histoire très significative de la vache.
 

Al-Baqara (La Vache) : pourquoi ce titre?
On peut se le demander car l’histoire de la vache n’est pas la seule histoire relatée dans cette sourate. Mais elle symbolise les fautes les plus graves des Banî Isrâ’îl et la sourate a pris son nom pour que le Musulman responsable de la Terre s’en rappelle et les évite.
 

La controverse est la source de tous les maux.
Les fautes des Banî Isrâ’îl apparaissent depuis le verset 67. “Et rappelez-vous) lorsque Moïse dit à son peuple : «Certes Allah vous ordonne d’immoler une vache». Ils dirent : «Nous prends-tu en moquerie?» «Qu’Allah me garde d’être du nombre des ignorants» dit-il. Ils dirent : «Demande pour nous à ton Seigneur qu’Il nous précise ce qu’elle doit être». - Il dit : «Certes Allah dit que c’est bien une vache, ni vieille ni vierge, d’un âge moyen, entre les deux. Faites donc ce qu’on vous commande».Ils dirent : «Demande donc pour nous à ton Seigneur qu’Il nous précise sa couleur». - Il dit : «Allah dit que c’est une vache jaune, de couleur vive et plaisante à voir». Ils dirent : «Demande pour nous à ton Seigneur qu’Il nous précise ce qu’elle est car pour nous, les vaches se confondent. Mais, nous y serions certainement bien guidés, si Allah le veut». Il dit : «Allah dit que c’est bien une vache qui n’a pas été asservie à labourer la terre ni à arroser le champ, indemne d’infirmité et dont la couleur est unie». - Ils dirent : «Te voilà enfin, tu nous as apporté la vérité !» Ils l’immolèrent alors mais il s’en fallut qu’ils ne l’eussent pas fait.
 

La sagesse divine derrière le choix de cette histoire.
L’histoire de la vache est celle d’un homme tué par un assassin inconnu. Les gens n’arrivant pas à se mettre d’accord sur le coupable, Allah leur suggéra par révélation d’égorger une vache et de frapper le mort avec une de ses parties. Elle devait lui rendre l’âme et lui faire nommer l’assassin. Allah leur avait fait cette demande en connaissance de cause. Connaissant leur matérialisme excessif, Il voulait leur prouver qu’Il était le Tout Puissant et que, au contraire de ce à quoi ils étaient habitués, le mort pouvait donner la vie à un autre mort qui pouvait parler.
Mais, ne comprenant pas cette sagesse, et de nature très matérialiste, ils atermoyaient. Cette histoire symbolise les défauts des Banî Isrâ’îl, le matérialisme, l’amour de la controverse, la désobéissance à Allah et à leurs prophètes et leur ruse à contourner les ordres d’Allah. Malgré eux, ils finirent par obéir. “Ils l’immolèrent alors mais il s’en fallut qu’ils ne l’eussent pas fait.
C’est comme si cette histoire de la vache était un avertissement contre le matérialisme excessif, la controverse à propos de la religion d’Allah, le louvoiement et la ruse à contourner Ses ordres ou bien à les accomplir à contre coeur. Tous ces dangers valurent à la sourate d’être nommée Al-Baqara (La Vache).
 

Distinguez-vous, même dans le choix de vos expressions.
Les versets continuent pour arriver à celui où, pour la première fois, nous lisons “Ô vous qui croyez!” dans le verset qui dit : Ô vous qui croyez ! Ne dites pas : «Ra‘ina» (favorise-nous) mais dites : «Onzurna» (regarde-nous); et écoutez !verset 104. Les Juifs disaient au Prophète (BP sur lui) : “Ra‘ina” qui, en arabe signifie “favorise-nous” et dans leur propre langue veut dire : “Entends et pourvu que tu n’entendes pas” ou une rudesse pareille. Comme celui qui les entendait ne pouvait comprendre leur intention, Allah dit aux Compagnons de ne pas les imiter et de dire “Onzurna”, un autre terme synonyme du mot arabe.
C’est comme si Allah voulait dire : Distinguez-vous, même dans vos expressions. Il veut (que Son nom soit exalté) nous faire comprendre que la nation précédente a commis beaucoup de fautes graves que nous ne devons pas imiter. Au contraire, nous devons nous différencier même dans nos paroles, ce qui est en accord avec Al-Fâtiha qui demande aux croyants de ne pas être comme les Banî Isrâ’îl: “non pas de ceux qui ont encouru Ta colère, ni des égarés”. Regardez comment les jeunes gens de nos jours imitent les autres nations et comment ils imitent l’Occident dans les plus petites futilités, alors qu’Allah (que Son nom soit exalté) nous recommande de nous en distinguer même dans nos expressions.
Ensuite, les versets se multiplient pour avertir contre l’imitation des autres qui commence avec de petites choses et se termine par l’athéisme, qu’Allah ne le veuille : “Nombre de gens du Livre aimeraient par jalousie de leur part, pouvoir vous rendre mécréants après que vous ayez cru.verset 109.
 

L’expérience réussie : Abraham (que le salut d’Allah lui soit accordé).
Nous arrivons au dernier quart de la première division qui parle de l’expérience réussie d’Abraham venue à la fin pour encourager à la réussite dans l’épreuve du vicariat : “[Et rappelle-toi] quand ton Seigneur eut éprouvé Abraham par certains commandements, et qu’il les eut accomplis, le Seigneur lui dit : «Je vais faire de toi un exemple à suivre pour les gens».” verset 124. Après avoir passé ces épreuves, le feu, les émigrations, l’abandon de son fils dans le désert et son immolation, Allah lui annonça Sa volonté de faire de lui un Imam (un guide) c’est à dire lui donner le vicariat pour avoir obéi à Allah (que Son nom soit exalté). Abraham (que le salut d’Allah lui soit accordé) demanda : “Et parmi ma descendance?» demanda-t-il.  «Mon engagement, dit Allah, ne s’applique pas aux injustes.verset 124.
Ces paroles “Mon engagement ne s’applique pas aux injustes” nous apprennent qu’Allah ne favorise personne, même pas la Umma de Mohammed, et que le vicariat va de pair avec l’obéissance et non la descendance. En accord avec ce sens, Abraham invoque Allah et lui demande de donner le vicariat à l’un de ses descendants : “Notre Seigneur ! Envoie l’un des leurs comme messager.
Il est intéressant de remarquer que les trois récits commencent par des versets parlant du vicariat et comportent des épreuves dans le domaine de l’obéissance à Allah (que Son nom soit exalté) :
Dans l’histoire d’Adam : Le premier verset dit : Je vais établir sur la terre un vicaire «Khalifa»verset 30. (L’épreuve pour Adam est de ne pas manger de l’arbre).
 

Dans l’histoire des Banî Isrâ’îl : Le premier verset vient ainsi : “Ô enfants d’Israël, rappelez-vous Mon bienfait dont Je vous ai comblés.verset 47. (L’épreuve est dans la soumission aux ordres d’Allah et la reconnaissance des grâces).
 

Dans l’histoire d’Abraham: Le premier verset est le 124 : “Je vais faire de toi un exemple à suivre pour les gens.”…  “quand ton Seigneur eut éprouvé Abraham par certains commandements, et qu’il les eut accomplis.” (C’est le défi au père, à la communauté, la mise au feu, l’émigration, l’abandon de la femme et du fils dans le désert, l’immolation).
 

Pauses et touches subtiles
Un verset remarquable vient terminer le résumé de la vie de Ya‘qoûb (Jacob ou Israël) en quelques lignes : “Etiez-vous témoins quand la mort se présenta à Jacob et qu’il dit à ses fils : «Qu’adorerez-vous après moi?» - Ils répondirent: «Nous adorerons ta divinité et la divinité de tes pères, Abraham, Ismaël et Isaac, Divinité Unique et à laquelle nous sommes Soumis». verset 133.
Nous voyons le soin de Ya‘qoûb à transmettre le dépôt en confiance, le vicariat de ses pères Abraham et Isaac, à ses fils et à sa descendance, les Banî Isrâ’îl.
Nous remarquons également, à la fin de la première division et après que les trois récits nous aient été racontés, ce verset : “Dites : «Nous croyons en Allah et en ce qu’on nous a révélé, et en ce qu’on a fait descendre vers Abraham et Ismaël et Isaac et Jacob et les Tribus, et en ce qui a été donné à Moïse et à Jésus, et en ce qui a été donné aux prophètes, venant de leur Seigneur: nous ne faisons aucune distinction entre eux. Et à Lui nous sommes Soumis».  verset 136.
Le verset décrit “les comblés de faveurs” mentionnés dans Al-Fâtiha : “Guide-nous dans le droit chemin, le chemin de ceux que Tu as comblés de faveurs, non pas de ceux qui ont encouru Ta colère, ni des égarés.
Cette division doit être lue avec l’esprit de celui qui désire porter la responsabilité de la Terre, recevoir le vicariat d’Allah, chercher à Lui obéir, profiter des expériences d’autrui et éviter le matérialisme, la controverse et la ruse avec les lois divines.



[1] Le Coran est divisé en trente parties Juz’ (division) elles-mêmes divisées chacune en deux moitiés Hizb (section) dont chacune est divisée à son tour en quatre Rub  (quart).
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 01/09/2008 17:31:04    Sujet du message: Publicité
PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Islam Sunnite Index du Forum -> Forum Membres -> Le Saint Coran -> Explications verset du Coran Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Bienvenue sur le Forum Muslim