Forumuslim : Une question, une réponse



Recherche Avancée


 Message du Forum 
Le Guide des meilleurs restos Halal


=>>Aider ACDLP à s'agrandir avec vos dons<<=

Afficher votre pub ici ?
   
  
               
           
     
Critique de la critique


 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Islam Sunnite Index du Forum -> Science de la religion (Verrouillé) -> Critiques Scientifiques
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
boubaker
Administrateurs
Administrateurs

Hors ligne

Inscrit le: 20 Avr 2015
Messages: 2 288
Sexe: Masculin

MessagePosté le: 19/05/2015 00:04:40    Sujet du message: Critique de la critique Répondre en citant
La méthodologie de la critique :
=========================
Parmi les débutants sur le terrain du débat intellectuel autour des sujets religieux, on en trouve qui méconnaissent le statut des critiques et la façon dont il importe de les formuler. Un lieu commun veut qu'une personne à l'esprit critique soit indubitablement une personne de l'erreur, qui ne sait contenir sa jalousie, que les parents n'ont pas éduqué et que le temps à aigri. Un seul mot qui dépasserait les attentes d'un compagnons de débat et voilà que ceux qui ont eu le simple tort de penser autrement sont accusés par des condamnations tranchantes au style bien connu : " Akhi, tu as ici manqué de Adab ! " .

C'est que les gens qui se reconnaîtront dans cette attitude considèrent que toute critique est Ad hominem, c'est à dire dégainée non pas contre une pensée exposée par un homme mais contre sa personne même, contre son intériorité, son intimité, sa qualité et sa valeur propre. Ils appellent " personnification " toute critique et cela a pour effet d'exclure du cercle de la critique scientifique l'accusé qui aura émis ce qu'au final, nous pourrions considérer pour notre part comme une critique objective.

Parmi les aberrations, on trouve le fait de voir d'un mauvais œil la citation du nom de la personne critiquée. Comme s'il était nécessaire, pour pouvoir prétendre à la politesse et à l'élévation de l'âme, que la critique ne soit scientifique et polie qu'a la condition d'occulter le nom de l'auteur critiqué. En réalité, cette façon de considérer la critique dans le cadre du débat est totalement erronée. S'il en allait différemment, la critique d'Abou Lahab dans le Coran aurait été classée parmi les critiques personnelles, idem pour Fir'awn, Hâmân et Ibliss.

Selon cette perspective bancale, la science de la critique - qui constitue la base de la science du hadith et adoptée par tous les savants de toutes les époques - devient aussi une critique ad hominem. En fait, la critique scientifique est celle qui se base sur la présentation des lacunes réelles de la personne sans en exagérer positivement ou négativement la portée. Ainsi dans l'Islam, la critique scientifique dépourvue de dévalorisation ou de survalorisation du point de vue n'est pas considérée par les savants comme une satire ou à l'inverse comme une éloge grandiloquente.

La critique doit se baser sur une cause explicite qui la justifie. Elle doit être placée à propos, c'est-à-dire au bon moment. On doit s'instruire de l'art de la critique, savoir devant qui la formuler et pour quelles raisons. L'histoire suivante nous enseignera, insha Allah, sur les limites fondamentales à respecter lorsque l'on forge la critique.
Dans une de ses leçons disponibles en ligne sur le site d'Al-Azhar, l'éminent savant azharite, le cheikh Dr. Hasssan al-Chafi'i que Dieu le bénisse et le garde, a traité un sujet dont l'autorisation et l'interdiction sont objets de divergences. Ces divergences portent sur des considérations exclusives de piété. Autant dire que l'opinion adoptée par les uns ou les autres dans ce cas ne concerne pas une obligation et qu'à ce titre, nous sommes confrontés à une situation où l'enjeu est de déterminer un embellissement, un mieux. Le noble Sheikh en question a donc présenté les divers avis sur le thème et leurs conséquences en mentionnant à la fin de son discours la simple chose suivante : " Contrairement à ce qu'a dit un jurisconsulte contemporain ".
Soudain, un de ceux qui assistait à cette leçon a complété ce qu'il considérait manifestement comme une demi-information en mentionnant le nom du cheikh dont l'opinion avait été critiquée ! Aussitôt, le cheikh Dr. Hasssan al-Chafi'i a admonesté celui qui avait cité le nom du cheikh, il a réprimandé ce comportement puis il a continué en changeant avec une finesse pleine d'intelligence le sujet.
De cette histoire nous tirons d'énormes enseignements concernant l'art de la critique scientifique qui se caractérise autant par ses ouvertures que par ses limites :
- Le cheikh Dr. Hasssan al-Chafi'i a critiqué l'idée sans citer le nom vu que l'objet de la critique est sujet de divergence dont l'autorisation est un statut défini par la piété.
- La critique scientifique dépourvue de nomination vise en premier lieu à traiter l'idée loin de la personne de celui qui l'a posée.

Cependant, il n'est pas systématiquement réprouvé de nommer l'auteur de cette opinion et cela, à condition d'avoir un objectif.
Il faut déterminer de cette ouverture d'après le contexte de la présentation de la critique. Rappelons que la règle tient qu'il faille bien savoir comment critiquer, c'est-à-dire que le lieu et le temps de la critique doivent être pris en considération :

Nommer l'auteur de l'idée critiquée devant les savants vise en premier lieu à documenter cette thèse et à en présenter son auteur.
La nomination de l'auteur de l'idée critiquée devant le public peut servir plusieurs objectifs et parmi eux, la mise en relief de la présence des opinions marginales chez l'auteur de cette opinion. Cette critique explicite est indispensable lorsque la personne critiquée devient un exemple pour les musulmans lambdas. Elle devient une obligation sur les savants et les étudiants en sciences de le faire si cette personne adopte une méthodologie complètement erronée ou sera à la longue, reconnue non pas pour sa conformité aux doctrines mais pour ses avis extravagants et marginaux.
Les savants disent sur ce type d'erreurs : ce qui est annoncé en public, est critiqué en public.

Auteur : Abou Zakariyya al-Hussayni al-Shafii al-Shami.
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 19/05/2015 00:04:40    Sujet du message: Publicité
PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Islam Sunnite Index du Forum -> Science de la religion (Verrouillé) -> Critiques Scientifiques Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Bienvenue sur le Forum Muslim