Forumuslim : Le Forum Musulman pour le muslim



Recherche Avancée


 Message du Forum 
Le Guide des meilleurs restos Halal



=>>Aider ACDLP à s'agrandir avec vos dons<<=

Afficher votre pub ici ?
   
  
               
           
   
Regarde en toi-même une nouvelle fois.


 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Islam Sunnite Index du Forum -> Forum Membres -> Histoires et Rappel de l'Islam
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Rashid
VIP du forum
VIP du forum

Hors ligne

Inscrit le: 31 Jan 2012
Messages: 2 657
Sexe: Masculin
Localisation: Erbil, Irak-Kurdistan

MessagePosté le: 28/04/2015 19:06:52    Sujet du message: Regarde en toi-même une nouvelle fois. Répondre en citant
Ibn Al Qayyim Al Jawziyya
Regarde en toi-même une nouvelle fois


Retourne, à présent, vers toi-même. Jette un regard à nouveau sur toi-même. Cela te suffit.

Médite sur tes membres et la prédestination de chacun d’eux pour une tache et une utilité pour lesquels il a été prédisposé :

Les deux mains servent à manipuler, à saisir, à prendre, à donner, à combattre, à pousser.

Les deux jambes servent à porter le corps, à courir, à monter et à se tenir droit.

Les yeux servent à guider, à embellir et à orner le visage, à naviguer et à voir les signes et les merveilles contenus dans les cieux et la terre.

La bouche sert à manger, à parler, d’ornement, etc.

Le nez sert à respirer, à évacuer les matières du cerveau et d’ornement au visage.

La langue sert à exposer et à exprimer tes pensées.

Les oreilles te transmettent les nouvelles qu’elles te rapportent.

La langue communique ce que tu as à dire.

L’estomac est un entrepôt ou se dépose les aliments. Il les fait mûrir et cuire, puis les prépare et les cuit une fois encore, mais différemment de la manière dont tu les as préparés et cuits à l’extérieur. Tu te donnes la peine de les faire mûrir, de les cuire et de les préparer jusqu’à tu pense qu’ils sont prêts et qu’ils peuvent se passer d’une autre cuisson et d’un autre mûrissement. Leur cuisinier et leur murisseur intérieur s’attelle à les faire cuire et à les faire mûrir d’une manière que tu ne peut ni convenir ni imiter. En effet, ils y allument un feu qui fait fondre les pierres et ce que le feu [habituel] ne peut fondre. Ce feu se trouve dans l’endroit le plus délicat chez toi et ne te brûle ni ne s’enflamme sur toi. Il est plus chaud que ce feu habituel. Sinon, qu’est-ce qui ferait fondre ces aliments très durs et très épais pour en faire une eau fondante ?!

Le foie a été mis en place pour la purification et la rétention de l’aliment purifié et le plus raffiné.

Ensuite, de là Il a disposé des canaux et des voies pour acheminer la nourriture vers chaque organe, os, nerf, chair, cheveu et ongle.

Il a placé des fenêtres et des portes pour faire entrer ce qui t’est utile et expulser ce qui t’est nuisible.

Il a aussi mis en place divers récipients pour préserver la substance de ta vie. C’est ainsi qu’il y a un entrepôt pour les aliments, un autre pour la chaleur et d’autres pour le sang. D’autres encore sont des transmetteurs afin qu’ils ne se mélangent pas avec le restant des réceptacles. Par exemple, il y en a pour conserver l’atrabile, d’autres pour la bile, d’autres encore pour l’urine ou pour le sperme.

Médite l’état de la nourriture lorsqu’elle arrive à l’estomac et vois comment elle part de là pour se propager dans le corps. Dès qu’elle s’y établit, l’estomac la renferme et l’incorpore pour la cuire et a manufacturer de manière excellente. Ensuite il l’envoie vers le foie par le biais de canaux fins. On a mis entre ceux-ci et le foie une pellicule en guise de crible avec de tous petits trous pour la filtrer. Par conséquent, aucun élément dur et épais ne peut parvenir au foie pour le blesser. En effet, le foie est délicat et n’accepte rien de dur. Dès lors que le foie accepte cette nourriture, il la fait parvenir au corps dans son ensemble par le biais des canaux destinés à cet usage. Ceux-ci sont comme les canaux aménagés pour transporter l’eau jusqu’à la terre afin de l’irriguer totalement. Ensuite, la saleté et les déchets sont envoyés dans des fossés et des exutoires aménagés à cet effet. Ainsi, tout ce qui relève de la bile est acheminé vers la vésicule, ce qui correspond à l’atrabile est conduit à la rate et tout ce qui est humeur aqueuse à la vessie.

Qui donc a pris tout ceci en charge, l’a parachevé, l’a organisé et déterminé de la manière la plus parfaite?

Je te vois déjà, pauvre de toi, dire : « Tout ceci est l’oeuvre de la nature et celle-ci recèle tant de merveilles et de secrets ! Si Allah voulait te guider, tu te serais toi-même posé des questions et dit : « Informe-moi de cette nature ! Est-ce un être qui existe par lui-même, qui possède un savoir et une capacité à exécuter tous ces actes admirables? »

Ou bien n’est-elle pas ainsi? Est-elle au contraire une entité qui existe grâce celui l’a façonné, qui est dépendant de lui?

Si elle te répond : Non, c’est à partir d’une essence qui existe par elle-même, qui possède le savoir complet,la puissance, la volonté et la sagesse.

Réplique : C’est là, le Créateur, l’Innovateur, le Façonneur. Pourquoi L’appelles-tu la nature?!

Par Allah! Dissuade-t-on de mentionner les choses naturelles

Que ne l’as-tu appelé par le nom qu’il s’est donné par la bouche des Ses envoyés, pour faire ainsi partie de l’ensemble des gens intelligents et heureux? En effet, la façon dont tu as décrit la nature n’est en faite que la qualité du Très-haut.

Si elle te répond : Non, la nature est une entité dépendante d’un tiers ne pouvant exister qu’à travers lui. Mais tout ceci est son oeuvre sans qu’elle possède le savoir, la volonté, la puissance ou le discernement. Et chacun peut attester de ce qu’elle a produit.

Rétorque : C’est là une chose qu’aucune personne douée d’intelligence saine ne saurait accepter! Comment des actes aussi merveilleux et des sagesses aussi précises – que les raisons des hommes intelligents sont capables d’appréhende et de mettre en pratique – peuvent-ils émaner de celle qui n’a ni acte, ni puissance, ni sagesse et ni discernement? Croire à une telle chose n’équivaudrait-il pas à intégrer le cercle des fous et des gens atteints de pleurésie !

Ensuite ajoute : Si ce que tu prétends s’avère exact, il est notoire qu’une telle caractéristique ne saurait se créer elle-même ni faire surgir sa propre essence du néant. Dans ce cas, qui est son Seigneur, son Innovateur et son Créateur? Qui l’a entraînée pour qu’elle fasse cela? Par conséquent, elle constitue la meilleure preuve de l’existence de son Créateur, dont la puissance, la science et la sagesse sont parfaites. Dès lors, que tu nies l’existence du Seigneur de l’univers et contestes Ses attributs et Ses actes ne te sert à rien si ce n’est contredire la raison et la nature innée. Si nous te jugions sous le prisme de la nature telle que tu la conçois. Nous te démontrerions que ton existence est tout à fait superflue et ne correspond à aucune exigence. Ni de celle de la raison, ni de celle de la nature innée, ni de la nature, ni du genre humain. Cela suffit déjà à prouver ignorance et égarement. Si tu reviens à la raison et que tu te dis : il n’y a aucune sagesse que celle venant d’un Sage Puissant et Savant, d’organisation achevée que celle d’un Créateur Puissant, d’un Ordonnateur sachant ce qu’Il veut, qui a pouvoir sur ce qu’Il désire et qui agit de Son plein gré, sans rien de Lui soit difficile, épuisant ou incapacitant.

On t’a conseillé : si tu reconnais – malheur à toi – le Sublime Créateur, en dehors de qui il n’y a pas d’autre dieu, ni d’autre seigneur, cesse de L’appeler « la nature », « la raison opérante » ou « celle qui s’impose par son essence » et affirme plutôt :c’est Allah, le Créateur, le Façonneur, le Seigneur des mondes, celui qui subvient aux besoin des cieux et de la terre, le Seigneur des orients et des occidents qui a parachevé ce que qu’Il a crée et parfait tout ce qu’Il a fabriqué. Qu’as-tu donc à nier Ses noms et Ses attributs, voire son essence? Tu as attribué Son oeuvre, Sa création à autre que Lui, bien que tu sois contraint de Le reconnaitre et de Lui attribuer, inexorablement, l’innovation, la création, la suzeraineté et l’organisation. Louange à Allah, Seigneur des mondes! Cependant, si tu méditais le sens de ton expression « la nature », elle te guiderais vers le Créateur, comme elle y a guidé les intelligents, parce que, en arabe terme « nature/tabi’a » est construit sur le shème « fa’ila » qui a le sens de « maf’ula » (le complément). Autrement dit, celle à qui on a donné une nature. Ce terme ne supporte pas d’autre signification, parce qu’il est construit selon les pulsions posées et mises dans le corps comme la disposition naturelle, l’instinct, la disposition innée et la nature. En fait,il s’agit de la manière dont l’animal a été façonné et de ce qui à été mis en lui. Il est notoire qu’il est impossible d’avoir une nature sans façonneur. Le terme de « tabi’a/nature » indique le Créateur, exalté soit-Il, tout comme sa signification. Les musulmans affirment: la nature est l’une des créatures d’Allah qui est assujettie et contrôlée. C’est Sa loi, dans sa Création, à laquelle Il L’a soumise. Ensuite, Il en dispose selon Son désir et Sa volonté. Ainsi, Il lui enlève son effet s’Il le désire et le transforme en son contraire s’Il le souhaite, pour montrer à Ses serviteurs qu’Il est le seul Créateur et Façonneur et qu’Il crée les choses comme Il l’entend :

« Quand Il veut une chose, Son commandement consiste à dire: «Sois», et c’est. » Sourate YaSin : 82

Il veut aussi démontrer que cette nature, à laquelle s’arrête la vision des nyctalopes, n’est rien d’autre qu’une de ses Créatures qui a le même statut que celles-ci.

Comment quelqu’un qui a ne serait-ce qu’une portion d’humanité ou de raison peut-il oublier celui qui la façonné et créer pour attribuer l’oeuvre et l’innovation à celle-ci?

Or, Allah, pureté à Lui, ne esse de lui enlever sa force, de la transformer et de la changer en son contraire, afin de montrer à Ses serviteurs que c’est Sa création et Son oeuvre, assujettie par Son commandement:

« La création et le commandement n’appartiennent qu’à Lui. Toute gloire à Allah, Seigneur de l’Univers! » Sourate al-A’raf : 54

Retranscrit par 2 frères 28/04/2015 du livre « Réflexions sur la Création » par Ibn al-Qayyim al-Jawziyya – pages 161 à 166.
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
« En vérité la parole est dans le cœur
Et la langue n'a été mise que comme preuve contre le cœur...»

Pour vos fatwas, envoyez ici : malikite@doctrine-malikite.fr
Les membres suivants remercient Rashid pour ce message :
isyami (28/04/15)
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: 28/04/2015 19:06:52    Sujet du message: Publicité
PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Islam Sunnite Index du Forum -> Forum Membres -> Histoires et Rappel de l'Islam Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Bienvenue sur le Forum Muslim