Forumuslim : Une question, une réponse



Recherche Avancée


 Message du Forum 
Le Guide des meilleurs restos Halal


=>>Aider ACDLP à s'agrandir avec vos dons<<=

Afficher votre pub ici ?
   
  
               
           
     
L'interdiction du voile Ecole France que faire ?


 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Islam Sunnite Index du Forum -> Science de la religion (Verrouillé) -> Avis des Savants - Fatwa
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Abû Bakr As Sidîqq
Frère
Frère

Hors ligne

Inscrit le: 24 Avr 2010
Messages: 4 758
Sexe: Masculin

MessagePosté le: 28/12/2013 20:55:32    Sujet du message: L'interdiction du voile Ecole France que faire ? Répondre en citant
:assalam!  
 
Question :


As-Salamou 'alaykoum, je vis en France et j'ai une fille de 13 ans. Comme vous le savez, ce pays ne permet pas aux femmes de porter le voile à l'école ou au travail  depuis Septembre 2004. Je veux que ma fille soit libre de pratiquer sa religion (din) et d'être une bonne musulmane, s'attachant à suivre le sentier d'Allâh. Je sais que le port du hijab est une obligation religieuse importante, décrétée dans le Qour'an. Dans ce cas, est-ce que faire la hijra (émigrer) et partir vers un autre pays (Syrie, Canada, etc) est considéré comme une obligation?




Réponse de Sheykh Ahmad Kutty :


Wa 'alaykoum salam wa Rahmatoullâhi wa Barakatouh.


Au nom d'Allâh, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.


Toutes les louanges et les remerciements vont à Allâh Ta'ala, et que la Paix et les Bénédictions soient sur Son Messager   .


Je ne pense pas que vous devriez quitter la France pour un autre pays en raison de l'interdiction du hijab. Si les musulmans étaient tenus d'émigrer d'un pays simplement à cause de ce type de restrictions, alors nous devrions continuellement nous déplacer d'un pays à l'autre jusqu'à ce que l'on se retrouve avec aucun pays où résider. Car, si on en juge par les normes idéales de l'Islam, aucun pays, y compris ceux qui prétendent suivre les Lois de l'Islam, ne peut être considéré comme pleinement Islamique dans le sens véritable; chacun d'entre eux applique une sorte ou une autre de restriction par rapport à la pratique Islamique authentique.


Par conséquent, nous sommes seulement tenus de faire ce que nous sommes en mesure de faire, étant donné les circonstances auxquelles nous sommes confrontés, tout en nourrissant l'intention et l'effort, du mieux que nous pouvons, de réaliser pleinement le décret de Dieu.


Dans le Qour'an Glorieux, Allâh dit : "Craignez donc Dieu autant que vous le pouvez ! Écoutez, obéissez," [2] et "Dieu n’impose rien à l’âme qui soit au-dessus de ses moyens". [3]


De même, le Prophète   a dit : "Fuyez les péchés que j'ai défendu, tout en essayant de faire ce que je vous ai commandé du mieux que vous le pouvez".


Par conséquent, ne désespérez jamais, acceptez votre condition simplement comme une épreuve, de la même manière que tous ceux qui s'efforcent de rester fidèles aux enseignements de l'Islam doivent faire face (ndt : lutter), sous une forme ou une autre. Cela devrait nous aider à comprendre que les Lois de l'Islam n'ont pas été révélées toutes en même temps à Médine, mais plutôt qu'elles ont été révélées par étapes progressives. Donc, accrochez-vous résolument aux enseignements auxquels vous pouvez adhérer fermement, mais pour ce que vous êtes incapables de suivre en raison de circonstances indépendantes de votre volonté, comme les restrictions à propos du hijab, cherchez plutôt à les modifier en utilisant les méthodes pacifiques qui sont constitutionnelles dans le pays où vous vivez. Vous devez le faire en travaillant  conjointement avec toutes les personnes démocratiques et pacifiques du pays, qui travaillent à changer ces lois injustes, indépendamment de leurs affiliations religieuses ou ethniques, tout en gardant l'espoir et la confiance en Allâh, et en sachant que finalement c'est Lui qui nous accordera le succès si nous le servons de manière sincère. Allâh dit : "Ceux qui luttent pour Notre Cause, Nous les guiderons assurément sur Nos sentiers, car Allâh est en vérité avec les bienfaisants" [4].






Notes du traducteur :




[2] Qour'an At-Taghabun 64:16


[3] Qour'an Al-Baqarah 2:286


[4] Qour'an Al-Ankabut 29:69.
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 28/12/2013 20:55:32    Sujet du message: Publicité
PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Abû Bakr As Sidîqq
Frère
Frère

Hors ligne

Inscrit le: 24 Avr 2010
Messages: 4 758
Sexe: Masculin

MessagePosté le: 28/12/2013 20:58:38    Sujet du message: L'interdiction du voile Ecole France que faire ? Répondre en citant
:assalam!  

 
Question:


Si une fille ne porte pas le hijab, est ce que ca veut qu'elle va aller en enfer, même si elle fait la prière (Salat), lit le Qour’an régulièrement, se comporte décemment, ne regarde pas les garçons, ne pratique pas le commérage ni la calomnie, etc...? Le fait de ne pas porter le hijab la condamne-t-elle à l'enfer en dépit de toutes ses autres qualités? 


Réponse de Sheykh Faraz Rabbani :

" Le hijab est obligatoire.

Délaisser l’obligatoire est un péché et la personne qui le fait est susceptible d'être punie par Allâh. Accomplir l'obligatoire avec l'intention d'obéir à Allâh et en cherchant Son Agrément est une bonne chose, digne de récompense éternelle dans l'Au-delà, qui permet d’augmenter son rang spirituel, et représente un bien pour cette vie et celle qui suit.

Alors que la mécréance et le rejet de la foi conduisent à la punition éternelle en Enfer, il n’en est pas de même pour les péchés. Les péchés rendent leur auteur susceptible d'être puni par Allâh par un séjour en enfer, mais ce châtiment n'est pas éternel. Cela ne signifie pas nécessairement que l'on sera puni pour tout péché : Allâh peut pardonner n’importe quels péchés, même majeurs, et les bonnes actions ainsi que d'autres choses peuvent effacer les péchés.

Il est obligatoire de se repentir du péché. Quand on est faible, on devrait au minimum se tourner vers Allâh et demander la force nécessaire qui nous permette de faire ce qui est juste, par désir d’acquérir l’Agrément d'Allâh et d'être de ceux qui aiment Allâh, car les amoureux cherchent à obéir en toutes choses à la volonté de leur Bien-Aimé.
 

Et seul Allâh donne le succès.

Wassalam. "

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut
Abû Bakr As Sidîqq
Frère
Frère

Hors ligne

Inscrit le: 24 Avr 2010
Messages: 4 758
Sexe: Masculin

MessagePosté le: 28/12/2013 21:00:38    Sujet du message: L'interdiction du voile Ecole France que faire ? Répondre en citant
:assalam!  

 
Au Nom d’Allah, le Tout-Miséricordieux, le Très-Miséricordieux, 

Shaykh Nuh Keller (qu’Allâh le préserve) interrogea Sheykh Habib Zain b. Ibrahim al-Sumayt [1] (qu’Allâh le préserve), l’un des grands parmi les Fuqaha (juriste) de l’école Shafi’ite de notre époque, par une question quasi identique.


En 1996, il lui envoya une istifta (demande de Fatwa), lui demandant si oui ou non il est permis à la femme de dévoiler sa tête en face de son beau-père ou de sa belle-mère s’ils ne sont pas musulmans. Habib Zain donna la réponse suivante :


Au Nom d’Allâh, le Tout-Miséricordieux, le Très-Miséricordieux,


Ô Allah, je t’implore de m’accorder le succès dans ma réponse et de conseiller ce qui est correct.


Il est bien connu que le père du mari de la femme est l’un des proches parents (mahram) à travers un lien de mariage (musaharah). Les savants de fiqh (fuqahâ) ont explicitement déclaré que la partie du corps de la femme à cacher (awrah) en face de ses proches parents (mahram) est ce qui se situe entre le nombril et les genoux, qu'il s'agisse de proches parents, en vertu de la lignée, de l’allaitement, ou du mariage. Le fait que le proche parent soit musulman ou non ne crée aucune différence. Si c'est le cas avec un proche parent de sexe masculin, comme le père du mari, alors a fortiori c’est le cas également avec un proche parent de sexe féminin, comme la mère du mari. La réponse à votre question peut être connue à partir de cela, c'est-à-dire, qu'il est possible pour la femme de découvrir sa tête et tout le reste, sauf pour ce qui est entre le nombril et les genoux en face des parents non-musulmans de son mari.


Le grand savant (‘allamah) Ibn Hajar a dit dans le Tuhfa, en commentant ce texte d’al-Minhaj :


Il n'est pas permis de regarder ce qui se situe entre le nombril et les genoux de son proche parent (mahram), voir tout autre partie du corps est permis.


Ibn Hajar commente : à condition qu'il n'y ait aucun désir (shahwah), et même s'il est non-musulman, en raison de l'étroite relation (mahramiyyah) qui rend illégal le mariage, cela est comme s'il s'agissait de deux hommes ou deux femmes.


On peut toutefois déduire de ce qu'ils ont dit que cette licéité dépend de deux conditions :


1/ qu'il n'y ait pas de désir (shahwah) ou crainte de fitna,


2/ que les proches parents non-musulmans ne soient pas de ceux qui pensent qu'il est permis d'épouser des proches parents, si il est d'un peuple qui croit cela, comme les adorateurs du feu (majus), il n'est pas permis pour lui de regarder ou d'être seul (khalwah) avec elle en raison de ce qui a été mentionné dans le commentaire d’Ibn Qasim (sur le Tuhfa).


Et Allah sait mieux.


Cela a été écrit par le serviteur de la Science sacrée, Sheykh Zain b. Ibrahim al-Sumayt.




J'ai traduit le texte ci-dessus à partir d'une photocopie de la réponse manuscrite d’al-Habib Zain (qu’Allâh le préserve) que j'ai en ma possession.


Sheykh Hamza Karamali




Traduit par le frère Bilal. G (Qu'Allâh le bénisse)




Notes :


[1] Sheykh Al-Habîb Zayn Al-‘Abidîn Ibn Ibrâhîm Ibn Sumayt surnommé par ses disciples « le gardien du savoir des prédécesseurs » est un Juriste Shafé’ite formé à Hadramout au Yémen. Il est l’imam en matière de Jurisprudence et de fatwa au sein de l’école Ba’Alawi dans la péninsule arabe. Le Sheykh est né en 1942 en Indonésie. Etudiant il s’initia à de nombreuses sciences (Jurisprudence, Tajwid, grammaire arabe, rhétorique, Tassawuf, etc…) auprès de maîtres distingués parmi les Shouyoukh Ba ‘Alawis. Après de longues et studieuses années d’études le Sheykh reçu l’autorisation de porter l’honorable charge de la transmission. Le Sheykh a ainsi passé 20 années à enseigner et prêcher dans la ville d’Al-Bayda.  Il a ensuite rejoint le Centre d’étude Islamique « Ribat » de Médine afin d’y enseigner, de participer à son développement et à sa gestion. Convaincu du besoin de rechercher le savoir du berceau jusqu’au tombeau, il n’hésita pas à s’instruire auprès de savants médinois (Science des fondements, langue arabe, etc... ). Sheikh Zayn Ibn Sumayt continue à œuvrer dans le champ de l’enseignement islamique et de la prédication, entouré de l’amour de ses disciples et du respect des Shouyoukh Bâ 'Alawîs qui le comptent parmi leurs juristes les plus saillants dans l’ère contemporaine.
 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 23/05/2017 19:39:52    Sujet du message: L'interdiction du voile Ecole France que faire ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Islam Sunnite Index du Forum -> Science de la religion (Verrouillé) -> Avis des Savants - Fatwa Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Bienvenue sur le Forum Muslim