Forumuslim : Une question, une réponse



Recherche Avancée


 Message du Forum 
Librairie Musulmane Souk Ul Muslim




=>>Aider ACDLP à s'agrandir avec vos dons<<=

Afficher votre pub ici ?
   
  
               
           
        
 
  
La maîtrise du désir charnel


 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Islam Sunnite Index du Forum -> Forum Membres -> Histoires et Rappel de l'Islam
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Rashid
VIP du forum
VIP du forum

Hors ligne

Inscrit le: 31 Jan 2012
Messages: 2 744
Sexe: Masculin
Localisation: Erbil, Irak-Kurdistan

MessagePosté le: 09/11/2013 00:47:33    Sujet du message: La maîtrise du désir charnel Répondre en citant
:assalam!

Introduction

Le présent livret traitant du refrènement de la concupiscence charnelle
est tiré du chapitre sur « le refrènement des deux appétits : du ventre et du sexe »
de «’ Ihya’ ‘ulûm d-dîne » de l’Imam Abou Hâmid al-Ghazâlî.
L’imam s’adresse aux novices de la voie spirituelle,
désireux d’aller de l’avant dans leurs pratiques religieuses et cheminer
aussi vers la Proximité Divine.
Néanmoins, ce livret, par ses analyses et ses conseils reste d’une grande utilité pour
tout homme ou femme désireux de maîtriser ses désirs charnels.


Chapitre de la concupiscence charnelle

Sache que le désir de coïter a été imposé à l’être humain en vertu de deux utilités *1 :
La première est de lui en faire apprécier la jouissance, en sorte qu’elle lui servira
de comparaison pour mesurer les jouissances de l’Au-Delà. En effet la jouissance
sexuelle, si elle durait, serait la plus forte des jouissances corporelles, de même
que le feu et ses brûlures causent la plus intense des douleurs corporelles. Or
inspirer le désir ou la crainte amène les gens à une jouissance que l’on éprouve
et perçoit, car ce qui n’est pas perçu par le goût n’est guère désiré.
La seconde utilité, c’est le maintien de la postérité et la permanence de l’existence.

Mais le désir de la jouissance charnelle renferme des causes de perdition des valeurs
spirituelles et temporelles, si on ne la contient pas, si on ne la dompte pas et si on
ne la ramène pas dans les limites de la modération. On a dit en effet, pour
expliquer ces paroles divines : « Seigneur, ne nous impose pas ce que nous ne pouvons
faire » (Coran 2/286), que cela signifiait : « Épargne-nous les désirs sexuels intenses. »
Selon Ibn Abbas, ces paroles divines : « Je cherche un refuge… contre le mal de la nuit sombre quand elle nous surprend », signifierait l’érection du pénis. Certain traditionnalistes
ont attribué cela au Prophète (Saws) (comme hadith). Mais, Ibn Abbas dit, dans son commentaire « C’est le pénis quand il entre dans le vagin. » On dit aussi : « quand le
membre viril se dresse, l’homme perd les deux tiers de son jugement ». Le Prophète (Saws)
disait dans ses invocations : « Je me réfugie en Toi contre le mal provoqué par mon ouïe,
par ma vue, par mon cœur, par mon sexe et par mon sperme. » Le Prophète (Saws) a dit aussi : « Les femmes sont les rets du diable. »
Sans cette concupiscence, les femmes n’auraient pas d’emprise sur les hommes,
On rapporte que Moïse, alors qu’il tenait conseil, vit venir à lui Iblis, vêtu d’un manteau
(burnous) qui variait continuellement de couleur. Quand il fut près de lui, il enleva le manteau, le posa et alla vers Moïse en disant :
-Salut à toi, Moïse !
-Qui es-tu ? demanda Moïse.
-Je suis Iblis, répondit l’autre.
-Qu’ALLÂH ne te fasse point vivre. Qu’est-ce qui t’amène ?
-Je suis venu te saluer, dit Iblis, en raison de ta dignité auprès d’ALLÂH et de ton rang auprès de Lui.
-Qu’ai-je vu sur toi ? demanda Moïse.
-C’est un manteau avec lequel je ravis les cœurs des fils d’Adam…
-Quel est, demanda Moïse, l’acte de l’être humain qui te permet de t’emparer de lui ?
-C’est, dit Iblis, quand il s’admire lui-même, qu’il exagère les mérites de ses œuvres et oublie
ses fautes. Je te mets en garde contre trois choses :
-N’aie pas de tête-à-tête avec une femme qui ne t’est pas licite, car il n’est pas d’homme ayant eu un pareil tête-à-tête dont je n’aie été le maître à l’exclusion de mes compagnons, au point de le séduire par elle et de la séduire par lui.
-Ne prends envers ALLÂH aucun engagement que tu ne tiennes.
-Ne prélève, sur tes biens, aucune aumône sans la rendre effective, car nul n’a jamais agi ainsi sans que je l’empêche de s’acquitter de cette aumône.
Puis Iblis s’en retourna en disant :
-Malheur à moi ! Moïse sait maintenant ce contre quoi il faut prévenir les fils d’Adam !
Sa’id ibn al-Musayyab a dit : « ALLÂH n’a jamais envoyé de Prophète sans qu’Iblis n’ait désespéré de le faire périr par les femmes. Pour moi, rien n’est plus dangereux qu’elles.
Il n’est point de maison où je pénètre, dans la ville, si ce n’est ma maison et celle de ma fille. J’y accomplis l’ablution majeure, ghusl, le vendredi puis je rentre. »
Quelqu’un a dit « Satan dit à la femme : tu es la moitié de mon armée, tu es la flèche que je lance sans manquer le but ; tu es le siège de ma puissance secrète, tu es mon messager qui sers mes dessins. »
La moitié de l’armée de Satan, ce sont les appétits et l’autre moitié la colère. Or le plus fort des appétits, c’est le désir sexuel. 
Ce désir connaît lui aussi, l’excès, la négligence, et la modération. Il est excessif quand il domine l’intelligence et fait que les hommes *2 n’ont d’autre souci que de jouir des femmes et des jeunes esclaves. Ainsi l’homme est empêché de suivre arrive à commettre des turpitudes.
Cet excès aboutit chez certains à deux choses abominables : l’une consiste en ce qu’ils absorbent des choses qui renforcent et multiplient leur désir de coïter, de même que certaines gens prennent des drogues pour se renforcer l’estomac et augmenter ainsi leur appétit*3. On ne saurait mieux comparer cela à un homme qui serait en proie à des fauves cruels et à des serpents dangereux et qui, dans les moments où ces animaux dorment et le laissent tranquille,
s’ingénie à les exciter et à les agiter. Après quoi, il s’applique à les amadouer et à les domestiquer, - Or les appétits alimentaires et sexuels, sont en réalité des maux dont l’homme cherche à se débarrasser et dont la délivrance lui procure une jouissance.
Si l’on objecte que la Tradition rapporte, parmi les hadith « gharib »*4, que le Prophète (Saws) aurait dit : «  Je me plaignis à Gabriel d’insuffisance génitale ; alors il m’ordonna de manger de la « harissa » », nous répondons que le Prophète (Saws) avait sous sa coupe neuf femmes qu’il devait honorer et satisfaire et il était interdit à tout autre que lui de les épouser,
même s’il les avait répudiées. Si donc il cherchait la puissance génital, c’était pour cette raison et non pas par désir de jouissance.

La deuxième chose c’est que ce désir peut aboutir, avec quelque égarement, à la passion amoureuse (‘ichq), qui constitue une ignorance totale des fins normales du coït.
Cela dépasse, en bestialité, les bornes des animaux*5. En effet l’amoureux ne se contente pas de rechercher*6 la jouissance sexuelle qui est le plus vil des appétits et qui mérite le plus qu’on en ait honte*7 ; il est persuadé que cet appétit ne saurait être satisfait que par un unique objet*8, alors que l’animal satisfait son appétit là où cela se trouve et il s’en contente, tandis que l’amoureux ne se satisfait que d’une personne déterminée au point d’en être encore plus
avili et plus esclave et au point qu’il soumet son intelligence au service de son désir. Or l’intelligence a été créée pour être obéit et non pour servir le désir et user de subterfuges pour le satisfaire. La passion amoureuse n’est autre chose qu’un grave excès de désir, C’est la maladie des cœurs vides qui n’ont aucun souci. Il faut se préserver de ses premières manifestations uniquement en évitant de regarder et de penser à plusieurs reprises (à la même personne). Sinon, si ce mal s’installe fermement, et il devient difficile de s’en défaire.

Il en va de même de la passion pour l’argent, les honneurs, les enfants et même du plaisir qu’on a joué avec des oiseaux, ou au tric-trac ou aux échecs.
Ces passions s’emparent de certains au point d’empoisonner leur vie spirituelle et matérielle, et ils ne peuvent plus s’en passer.
Celui qui brise l’aiguillon de la passion quand elle commence à se manifester est comparable à l’homme qui détourne la bête de somme s’apprêtant à entrer par une porte. C’est chose très facile : il suffit de tirer sur la bride. Mais celui qui essaye de se débarrasser de la passion après qu’elle s’est implantée en lui, ressemble au même homme qui laisserait la bête entrer par la porte et la dépasser, puis saisirait l’animal par la queue et tirerait dessus pour le faire reculer.
Quelle énorme différence de difficulté entre les deux manœuvres !*9. Et cela est une peine extrême dont on peut presque mourir.
Ainsi, l’excès de désir consiste en ce que la raison est dominée à un tel point, ce qui est très blâmable. L’insuffisance de désir se manifeste par l’inappétence vénérienne ou la déficience dans la satisfaction sexuelle à donner à l’épouse, ce qui est également blâmable.
Ce qui est louable, c’est seulement que le désir soit modéré, soumis à la Loi divine dans son flux et dans son reflux. Quand vous ressentez un excès de désir, fondez des foyers (mariez-vous). « Qui ne le pourra pas devra jeûner, car le jeûne lui sera une préservation. » (contre le péché de la fornication).


 
 
A suivre très prochainement In Sha ALLÂH. 
 

 
 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
« En vérité la parole est dans le cœur
Et la langue n'a été mise que comme preuve contre le cœur...»

Pour vos fatwas, envoyez ici : malikite@doctrine-malikite.fr


Dernière édition par Rashid le 23/07/2014 07:12:49; édité 6 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: 09/11/2013 00:47:33    Sujet du message: Publicité
PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
ouddene aboimane
Participant du forum
Participant du forum

Hors ligne

Inscrit le: 08 Mai 2012
Messages: 64
Sexe: Masculin
Localisation: tourcoing lille

MessagePosté le: 09/11/2013 23:57:58    Sujet du message: La maîtrise du désir charnel Répondre en citant
combattre les passions et les désires est un combat tres dure
on doit parler franchement
mais avec la sincérité honnête et les invocations tout le temps on peut réussir et surmonter nos desires
sincerite +invocation + persévérance amènent a la chasteté  
Revenir en haut
Abd arrahman
VIP du forum
VIP du forum

Hors ligne

Inscrit le: 11 Juil 2013
Messages: 2 756
Sexe: Masculin
Localisation: chez moi

MessagePosté le: 12/11/2013 02:40:22    Sujet du message: La maîtrise du désir charnel Répondre en citant
:bismillah!
Wa alaykoum salam wa rahmatou Allah wa barakatouh
pour les gens qui ont un probleme de maitrise charnel je conseille:
jeuner le lundi et le jeudi ou bien si vous avez la force de jeuner plusieurs jours alors jeunez un jour et rompez votre jeune ect
faire la priere a l'heure,faire des douaas pour que dieu nous facilite cette epreuve.
baisser le regard,c'est la chose la plus importante,se debarasser des tentations qui peuvent te mener a faire ce genre d'actes par exemple:si tu as une photo d'une femme dont on voit le corp alors dechire la.....
se debarasser des mauvais amis.
eviter de parler avec les filles sur facebook ou sur telephone...
wa salam alaykoum wa rahmatou Allah wa barakatouh




~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
http://www.forumuslim.com/t33904-Mise-en-garde-contre-un-membre-du-forum-Mu…
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 16/11/2018 15:26:13    Sujet du message: La maîtrise du désir charnel
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Islam Sunnite Index du Forum -> Forum Membres -> Histoires et Rappel de l'Islam Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Bienvenue sur le Forum Muslim