Forumuslim : Une question, une réponse



Recherche Avancée


 Message du Forum 
Librairie Musulmane Souk Ul Muslim


Toutes l'équipe vous souhaitent de bonnes fête de l'Aid. 


=>>Aider ACDLP à s'agrandir avec vos dons<<=

Afficher votre pub ici ?
   
  
               
           
        
 
 
En compagnie du Prophète Muhammad [sall Allâhu 'alleihi wassalâm]


 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Islam Sunnite Index du Forum -> Forum Membres -> Histoires et Rappel de l'Islam
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Supercalifragilistic
Attaché au forum
Attaché au forum

Hors ligne

Inscrit le: 02 Nov 2013
Messages: 110
Sexe: Masculin

MessagePosté le: 02/11/2013 11:48:30    Sujet du message: En compagnie du Prophète Muhammad [sall Allâhu 'alleihi wassalâm] Répondre en citant




Au Nom d'Allah Le Tout-Miséricordieux Le Très-Miséricordieux.
Louanges à Allâh. Que la grâce et la paix soient sur notre maître Muhammad ainsi que sur sa Famille,ses Compagnons.

Assalâm'aleykoum


De nos jours , pour approcher le vrai sens de la miséricorde , les gens ont besoin de savoir qu'il existe autre figure dans l'histoire de l'humanité que celle du Prophète de la miséricorde par excellence. Notre maître Muhammed sal'Allâhou 'aleihi wassalâm dont la vie est un véritable exemple. Le Créateur pleins de Miséricorde l'a envoyer sal'Allâhou 'aleihi wassalâm en tant que miséricorde alors que l"humanité était en pleine crise, où le monde était oppressé par la persécution due à l'ignorance. Allah azzawajal l'a envoyé comme une étoile lumineuse provenant de Sa Miséricorde infinie. J'aimerai présenter a mes frères et sœur dans la foi islamique mais aussi aux autres, l'exemplaire vie et les qualités distingués et la personnalité exaltée du plus noble des humains l'envoyer bénis et la fierté de l'islam et de la création sal'Allâhou 'aleihi wassalâm . Depuis plus de quatorze siècle, beaucoup de penseurs , de philosophes, d'hommes de sciences et d'érudit, chacun brillant dans notre monde intellectuel, se sont tenus derrière lui dans le respect et l'admiration , et on été fiers d'appartenir à sa communauté.



   
   


Dernière édition par Supercalifragilistic le 08/11/2013 11:17:22; édité 1 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 02/11/2013 11:48:30    Sujet du message: Publicité
PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Supercalifragilistic
Attaché au forum
Attaché au forum

Hors ligne

Inscrit le: 02 Nov 2013
Messages: 110
Sexe: Masculin

MessagePosté le: 02/11/2013 11:51:16    Sujet du message: La noblesse de sa lignée, sa généalogie et sa naissance Répondre en citant


  

   
Assalâm'aleykoum !


Tiré du livre Muhammad L'intercesseur de la Umma


L'élu de Dieu, le bien aimé des croyants. Tarik Bengarai ( cif )

Chapitre 7 : La noblesse de sa lignée, sa généalogie et sa naissance




Aicha, rapporte que Le Prophète Salla Allahu 3aleyhi wa Sallâm a dit : " l'Ange Gabriel est venue me dire : j'ai parcourru les Orients et les Occidents de la terre et je n'ai pas vu un homme meilleur que Muhammad et je n'ai pas vu un meilleur clan que celui des Banu Hâshîm " 1


Ibn 'Abbas rapporte ce qui suit " La Tribu de Quraysh ét

ais une lumière devant Dieu, deux mille ans avant qu'IL Crée Adam . Cette lumière ne cessait de Le glorifier et d'être suivie dans ces glorifications par les Anges.


Ensuite lorsque Dieu créa Adam, IL sema cette lumière dans ses reins. L'Envoyé de Dieu ajoute : " Dieu me fit alors descendre sur cette terre dans les reins d'Adam. Puis Il me fit passer dans les reins de Noé. Puis Il me fit passer dans les reins d'Abraham. Ainsi, - Dieu - qu'Il soit éxalté - n'a cesser de me faire passer dans les nobles reins et les matrices pures jusqu'à ce qu'Il me fasse naître par mes parents, lesquels n'ont jamais connu d'union libre " 2


Al-qâdi 'Iyâd dit : l'autenticité de cette tradition est confirmée par le célèbre panégyrique qu'Al 'Abbas a composé sous forme de poème en l'honneur du Prophète.

1. Ash Shifa chapitre III premiere section: traduit par MohaMmed Al-Fateh : page 140.

2. Ash-shifâ du Qâdî `Iyâd de Ceuta ; chapitre II, premiere section: traduit par Mohammed Al-Fateh : page 87-88.


.................................................. ..............................


Dans un hadith transmis par ibn 'Umar et rapporté par at-Tabarî, le Prophète ( Salla Allâhu 'aleyhi wa Sallâm ) a dit : " Dieu à élu Ses créatures et Il a élu les Fils d'Adam parmis elles. Puis Il a élu les Arabes parmi les Fils d'Adam. Puis Il a élu la tribu de Quraysh parmi les Arabes. Pui Il a élu le clan des Banû Hâshim parmi la tribu de Quraysh. Puis Il m'a élu parmi les Hâshim. Ainsi, je n'ai cessé d'être élu parmi les meilleurs des élus. Aussi, celui qui aime les Arabes, les aime en m'aimant et celui qui deteste les Arabes, les deteste en me detestant.


L'Envoyé de Dieu ajoute : " Dieu me fit alors descendre sur cette terre dans les reins d'Adam. Puis Il me fit passer dans les reins de Noé. Puis Il me fit passer dans les reins d'Abraham. Ainsi, - Dieu - qu'Il soit éxalté - n'a cesser de me faire passer dans les nobles reins et les matrices
pures jusqu'à ce qu'Il me fasse naître par mes parents, lesquels n'ont jamais connu d'union libre
"1


Il ( Salla Allahu 3aleyhi wa Sallâm ) est Muhammad Ibn `AbdiLlâh Ibn 'Abd al-Muttalib Ibn Hâshim Ibn `Abd Manâf Ibn Qusayy Ibn Kilâb Ibn Murra Ibn Ka`b Ibn Lu'ayy Ibn Ghâlib Ibn Fihr ( surnommé Quraysh, et ancêtre de la tribu de même nom ) Ibn Mâlik Ibn an-Nadr ( surnommé Abû Qays ) Ibn Kinâna Ibn Kuzayma Ibn Mudrika Ibn Ilyas Ibn Mudar Ibn Nizâr Ibn Ma`ad Ibn `Adnân, descendant d'Ismâ'îl ( 'aleyhi as Salâm ) fisl d'Abraham ( 'aleyhi as Salâm ) - des aïeuls purs et réputés par leurs nobles caractères et leur prédominances.


1. Rapporté par Ibn `Asâkir (3/87) selon Ibn 'Abbas


.................................................. ..


En évoquant sa prédestiné lumineuse et sa pédominance ancienne, l'Envoyé de Dieu ( Salla Allahu 3aleyhi wa Sallâm ) a dit : " En vérité Allâh me

fit le sceau des prophère pendant qu'Adam était entre eau et argile
" 1


Pour prouver la grandeur de la naissance du dernier Messager ( Salla Allâhu 3aleyhi wa Sallâm ) et que le fait de montrer la joir pour sa naissance est vraiment bénédiction et salut même pour les plus ingrats : on cite ce qui est rapporté dans le Sahih d'Al Bukhârî : " Chaque lundi Abû est libéré de son chatiment, dans sa tombe, parce que de son vivant il libéra sa servante Thuwayba lorsqu'elle lui rapporta la nouvelle de la naissance du Prophète ( Salla Allahu 3aleyhi wa Sallâm ) son neveu "


De nombreux hadîths marquent la prééminence du jour de la naissance 2du Prophète ( Salla Allahu 3aleyhi wa Sallâm ) sur les autres jours.

Les biographies du Prophète ( Salla Allahu 3aleyhi a Sallâm ) notamment celle d'Ibn Ishâq et celle d'Ibn Kathîr, font référence à de nombreux évènements extraordinaire
qui se sont produit le jour de la naissance de l'Envoyé de Dieu ( Salla Allahu 3aleyhi wa Sallâm ) :


Le feu gardé par les zoroastriens,qui n'avait cessé de brûler depuis 1000 ans s'est subitement éteint.

Un tremblement de terre s'est produit l'Empire des Chosroes : le palais des Chosroes fu ébranlé. Quatorzes tours en tombèrent. 3


1. Rapproté par Al-Hâkim dans le " Mustadrak " ( 2/ 417, 600 ) et At-Tabarânî dans son " kabîr "

2. Il est né ( Salla Allahu 'alehi wa Sallâm ) approximativement en l'an 570 ( ap. J.C ) à la Mecque. Cette année fut appelée l'année de l'éléphant. En effet, c'est en cette année que les Abyssins envoyèrent leur général " Abraha " à la tête d'une puissante armée et avec un énorme éléphant destiné à effrayer les Arabes et à démolir la Ka`aba, mais Dieu envoya sur eux une nuée d'oiseaux qui les bombardèrent avec des cailloux. Ainsi le temple de Dieu fut sauvé par ce miracle: voir Sourate Al-fîl et son commentaire pour plus de détails.

3. Cela fut interpreté par les quatorze derniers rois ou reines ayant alors gouverné en Perse.



.................................................. ...



Une lumière entourant la mère du Prophète ( Salla Allahu 3aleyhi wa Sallâm ) Amina, a été aperçue par de nombreux témoins:


Quand Amina tomba enceinte1 du Prophète (Salla Allahu 3aleyhi wa Sallâm), un Ange vint lui dire: " Tu viens de tomber enceinte de la meilleure des créatures de cette communauté. Quand tu le mettras au monde tu diras " Je prie Allah l'Unique de le proteger contre tout envieux " .


Le signe qui comfirme ce que je dis ets que sa naissance sera accompagnée d'une lumière qui éclairera les palais de Bosra au Shâm ( Mésopotamie ). Appelles-le alors Muhammad, le loué, car dans la Thora il est appellé A
hmed. Il sera loué par ceux qui se trouvent aux cieux et sur la terre ".


Le Prophète ( Salla Allahu 3aleyhi wa Sallâm ) naquit s'appuyant sur ses mains et en levant la tête au ciel. Aussi il était né ( Salla Allahu 3aleyhi wa Sallâm ) circoncis et son cordon ombilical étais déjà coupé.


Dans le Sahih de Muslim il est rapporté qu'un Compagnon avait interrogé le Prophète ( Salla Allahu 3aleyhi wa Sallâm ) sur le jeune du lundi et celui-ci avait répondu : "
C'est en ce jour que je suis né et c'est en ce jour que j'ai reçu la prophétie
"


1. Contrairement aux autres femmes, Amina ne sentait rien des douleurs qui accompagnent les femmes au cours de leurs grosseses. C'est ainsi qu'elle n'était nullement affaiblie.

Le jour de sa naissance, Dieu a mis les voiles et la garde sur les Secrets des cieux : Dieu dit à ce propos dans le Coran en rapportant le discours des Djinns : " Nous avons tâté le ciel et nous avons trouvé qu'il a été rempli de gardiens implacaples et de météores, nous y occupions des postes d'écoutes mais celui qui se met miantenant aux écoutes se trouve un météore qui le guette ( le perce ) " 1



Certains commentateurs de ce verset rapportent qu'a la naissance de Jésus ( 'aleyhi as Salâm ), Dieu a mis le voile sur trois cieux et les diables ne pouvaient plus écouter ce qui s'y passait depuis. A la naissance de dernier Messager Muhammad ( Salla Allâhu 'aleyhi wa Sallâm ), Dieu a mis le voile sur les septs cieux, et à chaque fois qu'un diable essayait depuis, d'écouter ce qui s'y passe2 , il était poursuivit puis persé par une étoile filante ou une météore. 3


D'autres commentateurs, rapporte que ceci a eu lieu plutot après la révélation. Al-Qurtubî par exemple, rapporte que quand le dernier Messager ( Salla Allâhu 'aleyhi wa Sallâm ) reçu la révélation4, Allâh a mise le voile sur Ses secrets des des septs cieux. Ainsi les diables ne pouvaient plus, depuis ce jour, écouter ce qui se passe dans les mondes supérieurs ( al- malaa al-a`lâ ), c'est la fin de la prédiction de l'avenir ( kahâna ) : et le ciel de l'Arabie en l'an 610 ( année du commencement de la révélation ), se remplit d'un nombre inaccoutumé d'étoiles filantes et de météores au point que les gens craingnaient de voir en cela les signes précurseurs de la fin du monde.5



1. Sourate 72 " les Djinns ", verset : 8 et 9. Pour le commentaire de ces versets, voir : " Al bahr al madîd fi tafsir al qurân almajîd " : auteur : le maître soufi : Ibn 'Ajîba Alhasanî : édition : Muhammad `Ali Bîdûne, Dâr Al-Kutub al-`ilmiyah: Beyrouth, Liban : Tome 8, p : 155. Voir aussi : " Tafsîr Al-qurtubî ".
2. Pour raconter aux voyant ( humain ) les informations et les conversations issues des mondes supérieurs en y ajoutant des mensonges.
3. Ibn 'Ajîba Alhasanî dans " Al bahr al madîd fi tafsir al qurân almajîd " , édition : Muhammad `Ali Bîdûne, Dâr Al-Kutub al-`ilmiyah: Beyrouth, Liban : Tome 8, p. 155 et 156
4. A l'âge de 40 ans.
5. Voir : Al-qurtubî dans son " tafsir al-qurtubî " commentaire des verset 8 et 9 de la Sourate 72 " al Djinns ".
.................................................. .........................
Le Shaykh Al-Bûsirî dans sa celèbre Burda écrit a propos de quelques miracles accompagnant la naissance du dernier Messager ( Salla Allâhu 'aleyhi wa Sallâm ) :



" Les circonstance même de sa naissance témoignent de sa haute ascendance. Quel glorieux début et quelle glorieuse fin ( furent les siens ) !
Ce fut le jour dont les persan tirèrent comme présage, l'annonce des malheurs et des chatiments qui allaient s'abbatre sur eux.
La nuit le pavillon Chorsroes fut fendu, préfigurant la dispertion de la dynastie.
Le feu eteignit la flamme par suite de ses regrets et, de tristesse, le fleuve oublia sa source.
La cité de Sawa s'affligea de la perte de son lac et celui qui y venait étancher sa soif rebroussa chemin fort irrité.
Les génies poussaient des cris et des lumières brillaient et la vérité se manifeste ainsi par signe et par paroles.
Ils étaient comme aveugles et sourds : l'annonce de la bonne nouvelle de la naissance du Prophète ( Salla Allâhu 'aleyhi wa Sallâm ) ne fut pas entendu, pas plus que ne fut aperçu le signal lumineux de l'avertissement.
Et ce après avoir été informé devins ( kâhin ) que leur tortueuse religion allait s'écrouler,
Et vu des flammes tomber à l'horizon, et leurs idoles par terre.



Aussi bien les démons mis en déroute s'éloignèrent ils en vitesse, les uns derrière les autres de la voie de la révélation..."1



1. Voir Al-Burda ( le manteau ) du Sheykh Saraf ad-dine al-Busirî, traduit et commenté en français par Hamza Boubakeyr ( ancien recteur de la grande Mosquée de Paris ), Paris, 1980.

Al-Burda est un poème très celèbre et très populaire consacré à l'éloge du Prophète Muhammad ( Salla Allâhu 'aleyhi wa Sallâm ).


Dernière édition par Supercalifragilistic le 08/11/2013 11:18:04; édité 1 fois
Revenir en haut
Supercalifragilistic
Attaché au forum
Attaché au forum

Hors ligne

Inscrit le: 02 Nov 2013
Messages: 110
Sexe: Masculin

MessagePosté le: 05/11/2013 11:57:23    Sujet du message: En compagnie du Prophète Muhammad [sall Allâhu 'alleihi wassalâm] Répondre en citant
 

Salam 'aleykum


Dans le Qurân al karîm, Allâhu ta'âla dit : «
Inna Allâha wa malâ-ikatuhu yuçallûna `alâ n-nabiYâ ayyuhalladhîna âmanû çallû `alayhi wa sallimûtaslîma- Certes, Dieu et Ses Anges prient sur le Prophète;Ô vous qui croyez priez sur lui et adressez (lui) vos salutations » [Qurân sourate XXXIII ayât 56]

Selon Abû Mas'ûd Al-Badrî : « Le Messager de Dieu - sal-Allahou 'alleyhi wassalam - fit son apparition alors que nous étioons réunis chez Sa'd Ibn 'Ubâdah. Bishr Ibn Sa'd lui dit alors : "Dieu - Exalté soit-Il - nous a ordonné de prier sur toi, ô Messager de Dieu. De quelle manière devons-nous prier sur toi ?" Le Messager de Dieu - paix et bénédictions sur lui - se tut au point que nous souhaitâmes qu’il ne lui eût jamais posé la question. Puis, le Messager de Dieu - paix et bénédictions sur lui - répondit : "Dîtes : "Allâhumma salli `alâ muhammad, wa `alâ âli muhammad, kamâ sallayta `alâ âli ibrâhîm, wa bârik `alâ muhammad, wa `alâ âli muhammad kamâ bârakta `alâ âli ibrâhîma fil-`âlamîna innaka hamîdun majîd, Seigneur prie sur Muhammad et sur la famille de Muhammad comme Tu as prié sur la famille d’Abraham, et bénis Muhammad et la famille de Muhammad comme Tu as béni la famille d’Abraham dans les mondes, Tu es certes le Très Digne de louanges, le Glorieux". Quant aux salutations, vous savez comment vous y prendre." »


Ibn Al-Jawzi dans son Kitaboul-Wafa relate un hadith de Sayyidina Abdoullah ibn 'Abbas le cousin du Prophète (sal-Allahou 'alleyhi wassalam) qui a dit : "le Messager d'Allah (sal-Allahou 'alleyhi wassalam) n'avait aucune ombre, ni en étant debout au soleil, car l'éclat de sa lumière (nour) a surpassé les rayons du soleil; ni en étant assis devant une source de lumière, sans que sa lumière éclairante n'ait surpassé la source de lumière".

L'imam Qadi 'Iyad dans ses écrits de Ash-Shifa: "Le Prophète (sal-Allahou 'alleyhi wassalam) n'a pas possédé d'ombre à la lumière du soleil ni au clair de lune, parce qu'il était lumière (nour)".

Allah nous dit dans le qurân :

" Dieu est la lumière des cieux et de la terre ! Sa lumière est comparable à une niche où se trouve une lampe. La lampe est dans un verre ;
le verre est semblable à une étoile brillante. Cette lampe est allumée à un arbre béni: l'olivier, qui ne provient ni de l'Orient, ni de l'Occident et dont l'huile est prés
d'éclairer sans que le feu la touche. Lumière sur lumière ! Dieu guide vers Sa lumière, qui Il veut. Et Dieu propose des paraboles. Dieu connaît toute chose " [
Qurân sourate XXIV ayât-35]



Selon Ka'b et Ibn Jubayr le therme " lumière" employé dans la seconde phrase désigne Sidna Moouhammed
sal-Allahou 'alleyhi wassalam
Pour Sahl Ibn 'Abdullâh ce verset signifie: Allah guide les habitants des cieux et de la terre. Or, La lumière de Sidna Mohammad sal-Allahou 'alleyhi wassalam, qui a cette qualité,lorsqu'elle était enfouie dans les reins de ses ancêtres ressemblait à une niche.
Par la " lampe" , Allah désigne son coeur et par le verre sa poitrine. C'est à dire, finalement, qu'il est semblable à une étoile brillante en raison de ce qu'il recèle comme foi et sagesse.

" Cette lampe allumée grâce à un arbre béni " signifie alors qu'elle puisse sa brillance dans la lumière de Sidna Ibrahîm.

Quant à Sa parole: "dont l'huile est prés d'éclairer" , cela signifie que la lumière prophétique de Sidna Mohammed
sal-Allahou 'alleyhi wassalam était tellement éclatante,qu'elle demeurait telle une source évidente avant même d'être formulée expressément comme l'huile qui est prés d'éclairer sans que le feu la touche.

Allah désigne dans d'autres passages du Qurân par les termes Nûr (lumière) et Sirâj Munîr ( un brillant Luminaire):

" .... Un lumière est un livre clair vous sont venus de Dieu " [
Qurân sourate V ayât 15]


" Ô Prophète, Nous t'avons envoyé comme un témoin, comme annonciateur de bonne nouvelles, comme avertisseur, comme celui qui appelle à Dieu avec Sa permission et comme un brillant luminaire " [
Qurân sourate XXXIII ayât 45-46]
Revenir en haut
Supercalifragilistic
Attaché au forum
Attaché au forum

Hors ligne

Inscrit le: 02 Nov 2013
Messages: 110
Sexe: Masculin

MessagePosté le: 09/11/2013 12:49:23    Sujet du message: La vie du Prophète sall Allâhu'alleihi wassalâm dans sa tombe Répondre en citant





Assalâm'aleykoum !

La question de la vie du Prophète dans sa Tombe fait l'objet d'un consensus




La vie du Prophète Mohammed-
- dans sa tombe, à l’instar de tous les Prophètes est établie dans le Coran et la Sunnah concordante ainsi que par l’unanimité (ijmâ`) des savants.

Le hadîth rapporté par Abou Hourayra selon lequel le Messager de Dieu - paix et bénédictions sur lui - a dit : « Nul ne me salue sans que Dieu me rende mon âme afin que je lui retourne la salutation » est authentique.

Selon Aws Ibn Aws -qu'Allah l'agrée-, le Prophète - paix et bénédictions sur lui - a dit : "Parmi vos meilleurs jours est le vendredi. Bénissez-moi beaucoup durant ce jour car vos bénédictions me seront présentées". Ils dirent : "Ô Messager de Dieu! Comment te présenteratons nos bénédictions alors que tu ne seras plus que poussière?" Il dit : "Dieu a interdit à la terre (de manger) le corps des prophètes". (Abou Dâwoûd)
As-Souyouti a dit : Abou Ya'la a rapporté d'après Abou Hourayra qu'il a dit : "J'ai entendu le Prophète - paix et bénédictions sur lui - dire : "Par Celui qui détient mon âme par Sa toute puissance, 'Issa Ibn Maryam redescendra sur terre et lorsqu'il se tiendra auprès de ma tombe et qu'il dira : "ô Mouhammad", je lui répondrai"". (Al-Khasâisou l-Koubra, chapitre la vie du Prophète dans sa tombe et la prière qu'il accomplit)


Soixante dix mille anges le visitent chaque matin, et autant chaque soir


D'après Nabih Ibn Wahb, que Ka'b était rentré pour l'assemblée de 'Aicha, que Dieu l'agrée. Le Messager de Dieu
ayant été mentionné, Ka'b a dit : "Il n'y a pas une aube qui se lève sans que soixante dix mille anges descendent jusqu'à ce qu'ils entourent la tombe, frappent de leurs ailes la tombe et fassent des invocations en faveur du Prophète jusqu'au soir, puis ils remontent tandis que soixante dix mille autres descendent jusqu'à ce qu'ils entourent la tombe, frappent de leurs ailes la tombe et fassent des invocations en faveur du Prophète
. Soixante dix mille de nuit et soixante dix mille de jour jusqu'à ce que la terre se fende pour lui, il sortira alors accompagné de soixante dix mille anges joyeux annonçant la bonne nouvelle". (Cité par Ibn l-Qayyim dans Jala_ou l-Afham)



Celui qui est mort martyr est vivant


Au sujet du verset qui dit : " Ne considérez pas ceux qui sont mort dans la voie d'Allah comme mort mais ils sont vivants. " (Sourate 3 ; verset 169) Qourtoubi a dit : " Les prophètes ont plus le droit sur eux (d'être considérer comme vivant)"
Le Coran a donc consigné la vie des martyrs. Or les Prophètes jouissent à l’unanimité d’un rang supérieur à celui des martyrs, sachant que notre Prophète
est mort en martyr des suites du repas de Khaybar comme cela est rapporté dans le Sahîh.

Ainsi dans le hadith : "Je souffre encore du mal d'un repas que j'ai mangé à Khaïbar, mon aorte s'est rompu à cause de ce poison." Rapporté par Boukhari et Abou Nou'aïm, El Hakem, El Bazzar.
Anas -qu'Allah l'agrée- a rapporté : " Une juive est venu vers le Prophète
avec une brebis empoisonné et il en a mangé. " Rapporté par Mouslim, Abou Daoud, Baïhaqi.

Le Prophète
a dit en parlant d'Abou Bakr -qu'Allah l'agrée- : " II n'est aucun mérite qui me soit parvenu sans qu'une partie de celui-ci ne lui parvienne aussi même pour le martyr car il m'est accordé par la cause d'un poison que j'ai mangé à Khaïbar et il t'est accordé par le poison de la vipère la nuit où nous étions dans la grotte. " rapporté par Daïlami selon Anas -qu'Allah l'agrée- et As-Souyouti l'a mentionné dans Jami' el kebir.


Les prophètes sont vivants dans leurs tombes


Pour ce qui est de la Sunnah, les hadîths rapportent de manière concordante, d’après le Prophète - paix et bénédictions sur lui -, que les Prophètes sont vivants dans leurs tombes où ils se tiennent en prière. Nombre de Hâfidhs du hadîth mentionnèrent la concordance des hadîths à ce sujet, le dernier en date étant le Hâfidh As-Suyûtî.

Par exemple : "Les prophètes sont vivants dans leurs tombes, ils prient." Rapporté par Abou Ya'la selon Anas -qu'Allah l'agrée-.

As-Sakhâwî dit : "Nous croyons et sommes convaincus qu'il est parfaitement vivant dans sa noble tombe, et que la terre ne décompose point son corps : c'est sur quoi s'établit le consensus". (Al-Qawl Al-Badî')

Ibn Hazm Al-Andalusî le devança dans la consignation de l'unanimité existant sur cette question dans ses ouvrages Al-Mouhallâ et Al-Fasl.







Source, mohammedia.fr



 
 
Revenir en haut
Supercalifragilistic
Attaché au forum
Attaché au forum

Hors ligne

Inscrit le: 02 Nov 2013
Messages: 110
Sexe: Masculin

MessagePosté le: 12/11/2013 12:07:30    Sujet du message: L'arbre qui lui à parlé sall Allâhu'alleihi wassalâm Répondre en citant
Loading... Loading ... lol







Assalâm'aleykoum
 

L'arbre qui lui a parlé, qui a témoigné en faveur de sa prophètie et qui a répondu à son appel.

Ahmad Ibn Mohammed Ibn Ghalbun nous a rapporté d'aprés une longue chaîne de transmetteurs qui remonte jusqu'à Ibn 'Umar. " Nous étions a ec L'Envoyé de Dieu sal-Allâhou 'aleyhi wassalâm au cours de l'un de ses voyages lrosqu'un arabe bédouin s'approcha de lui. Il lui dit : Ô Arabe bédouin ! Où vas-tu?

Il répondit: Je vais chez moi.

Il lui dit: Veux-tu avoir un bien?

Il demanda: Quel est-il?

Il lui dit: C'est que tu témoigne qu'il n'y a d'autre dieu que Dieu l'Unique qui n'a pas d'associé et que Mohammad et Son serviteur et Son Messager.

L'arabe bédouin lui demanda: Qu'est-ce qui atteste ce que tu affirmes?

Il lui dit: Vet arbre d'acacia qui se trouve au bord de cette valée. Appelle le et il te répondra.

Il l'appela et l'arbreavança en sillonnant la terre pour ne s'arrêter que devant lui. Il lui demanda par trois fois de témoigner en sa faveur et l'arbre témoign comme il l'a demandé puis il regagna sa place.

De même Burayda et Ibn 'Abbâs radi-Allâhou anhoum ce qui suit: Un Arabe bédouin lui ayant demandé un signe, le Prophète sal-Allahou 'laeyhi wassalâm lui dir: Dis à cet arbre qui l'Envoyé de Dieu sal-Allahou 'aleihi wassalâm t'appelle !

L'arbre ne cessa de se pencher dans toutes les directions jusqu'à ce que ses racines s'arrachent au sol puis il avança en sillonant la terre et en tourbillonnant pour ne s'arrêter que devant l'Envoyé de Dieu sal-Allahou 'aleyhi wassalâm. L'arbre dit alors: Que la paux soit sur toi, ô Envoyé de Dieu !

L'Arabe bédouin lui dit alors: Ordonne-lui de regagner se place. Ce qu'il fit en plantant ses racines et en reprenant sa positions initiale. Burayda ajoute, dans sa version: Puis l'Arabe bédouin lui dit: Permets-moi de me prosterner pour toi. Il lui dit: Si je devais ordonner à quelqu'un de se prosterner devant un autre, j'ordonnerais à la femme de se prosterner devant son époux !

L'Arabe bédouin dit: Permets-moi d'embrasser tes mains et tes pieds. Et il le lui accorda.

Jâbir Ibn 'Abdullâh a rapporté un long hadîth: L'Envoyé de Dieu sal-Allahou 'aleyhi wassalâm étant allé faire ses besoins en plein désert, il ne trouva rien pour se cacher et finit par voir, au loin deux arbres aux bors du wadi. L'envoyé de Dieu sal-Allahou 'aleyhi wassalâm alla vers l'un d'eux et le saisit par l'une de ses branches puis il lui dit: Suis-moi avec la permission de Dieu et l'arbre le suivit comme un chameau qu'on tire par le net. Puis il fit de même avec l'autre arbre. Ensuite une fois qu'ils étaient
à mi-chemin l'un de l'autre, il leur dit: Couvre-moi avec la permission de Dieu ! Et les deux arbres s'exécutèrent.

Usâma Ibn Zayd rapporte une version similaire. En effet l'Envoyé de Dieu sal-Allahou 'aleyhi wassalâm lui avait demandé ceci: Vois -tu un endroit retiré pour les besoins d"hommes.

Il l'interrogea: Est-ce que tu vois des palmiers ou pierres?
Il répondit: Je vais deux palmiers proches l'un de l'autre.
Il lui dit: Va et dis-leur: M'envoyé de Dieu sal-Allahou 'aleyhi wassalâm vous ordonne de venir pour qu'il s'abrite derrière vous, et dit la même chose aux pierres.
Je le leur dit. Par Celui qui l'a envoyé avec la vérité ! J'ai vu les palmier s'approcher l'un de l'autre jusqu'à ce qu'ils se touchent et j'ai vue les pierres se mêler jusqu'à ce qu'elles forment un monticule derrière les palmiers. Puis, une fois ses besoins effectués,
il m'a dit: Dis-leur de se séparer ! Or, Par Celui qui détient le sort de mon âme !
Je les ai vus se séparer et regagner leurs places initiales.


********************


Sidna 'Alî karam-Allâhu waajhu rapporte ceci: Pendant que nous étions à la Mecque avec l'Eevoyé de Dieu sal-Allahou 'aleyhi wassalâm, il fit une sortie dans les alentours et toutes les choses qu'il croisait, comme les arbres et les montagnes, l'ont salué par ces mots: " que la paix soit avec toi, ô envoyé de Dieu !"

De même Hazrat Aisha radi-Allahou anha rapporte que le Prophète sal-Allahou 'aleyhi wassalâm a dit: " Lorsque Gabriel 'aleyhi salâm m'a apporté l'investiture du Message, chaque fois que je passais près d'une pierre ou d'un arbre, ils me saluaient par ces mots: Que la paix soit avec toi ô Messager de Dieu !"

...

Il est dit dans un haddîth: au moment où le Prophète sal-Allahou 'aleyhi wassalâm courvrit al-'Abbâs et ses enfants par un morceau d'étoffe, et qu'il invoqua en leur faveur la protection contre l'enfer (comme le fit Abraham pour sa descendance) le seuil et les murs de la maison se mirent à répéter: Amîn ! Amîn !

Lorsqu'il partit en Syrie pour faire du commerce en compagnie de son oncle, le Prophète sal-Allahou 'aleyhi wassalâm rencontra une ermite. Cet ermite qui ne sortait pour personne se mit à passer entre les membres de la caravane pour ne s'arrêter que devant l'Envoyé de Dieu sal-Allahou 'aleyhi wassalâm.

Il lui prit la main et dit: Voici le Maître des mondes. Dieu l'enverra comme une miséricorde pour les mondes. Les notables de la tribu des Quraysh lui demandèrent: comment le sais-tu? Il répondit: Il n'y a pas un seul arabe ou une seul pierre qui ne s'est prosternée pour lui. Or les éléments ne se prosternent que pour un Prophète ... Puis le transmetteur de ce hadîth rapporta la suite du récit et il ajouta: Le Prophète sal-Allahou 'aleyhi wassalâm était venu avec une ombre qui le protégait et se déplaçait avec lui. Les gens de la caravane, arrivés les premiers s'installèrent sous l'ombre d'un arbre mais lorsqu'il s'assit, l'ombre se déplaça vers lui.

Extrait de Ach-chifâ' - Al-Qâdî 'Iyad.


 
 
Revenir en haut
Supercalifragilistic
Attaché au forum
Attaché au forum

Hors ligne

Inscrit le: 02 Nov 2013
Messages: 110
Sexe: Masculin

MessagePosté le: 16/11/2013 11:53:54    Sujet du message: L'amour des anciens pieux, des imâms pour le Prophète'aleihi salat wassalâm Répondre en citant
Loading... (enfaite non c'est un bug je crois)




Salâm'aleykoum




 


Al-qâdî al-shahid a rapporté, d'aprés une chaîne de transmetteurs qui remonte jusqu'à Abpu Hurayra que l'Envoyé de Dieu
a dit:

" Ceux qui m'aimeront le plus dans ma Communauté aprés mon départ souhaiterons me voir, même s'ils devaient perdre leurs familles et leurs biens." Abû Dharr rapporte lui aussi une version similaire.

De son côté, 'Amrû Ibn Al-'Ass disait: Personne ne m'était plus cher que l'Envoyé de Dieu
.

'Abada bint Khalid Ibn Ma'dan rapporte ceci: Khâlid ne retrouvait pas son lit sans avoir évoqué son ardent désir pour l'Envoyé de Dieu
et ses Compagnons parmi les Emigrés (al-Muhâjirûn) et les Auxiliaires (Ansârs) en les nommant puis en disant: Ils sont mon origine et mon repère. Mon coeur aspire ardemment à eux et ma nostalgie n'a fait que trop durer. Seigneur ! Hâte mon départ vers toi ! Il ne cessait de le répéter jusqu'à ce qu'il soit gagné par le sommeil.

On rapporte qu'Abû Bakr radi_Allâhou-anhou a dit au Prophète
: "Par Celui qui t'a envoyé avec la vérité ! L'entrée en Islam d'Abû Talib m'est plus agréable que l'entrée en Islam qu'Abû Quhâfa(son propre père) parce que l'entrée en Islam d'Abû Talîb t'est plus agréable."

'Umar Ibn al-Khattâb radi_Allâhou-anhou a dit une chose semblable à al-'Abbâs: "Ton adhésion à l'Islam m'est plus agréable que ma propre adhésion, parc que cela est plus agréable à l'Envoyé de Dieu
."

Ibn Ishâq rapporte qu'une femmes des Ansârs avait perdu, au cours de la battaille d'Uhud, son père, son frére et son mari qui ont combattu aux côtés de l'Envoyé de Dieu
. En apprenant la nouvelle, elle demanda: "Comment va l'Envoyé de Dieu
?" On lui répondit: Il va bien. Par la grâce de Dieu, il est bien vivant. Elle demanda: 'Montrez-le-moi pour que je puisse me rassurer.' Et lorsqu'elle le vit, elle dit: "Tout malheur aprés toi est supportable !".


De même, on a interrpgé 'Alî Ibn Abî Tâlib radi_Allâhou-anhou en ces termes: "Comment était votre amour pour l'Envoyé de Dieu sal-Allâhou 'aleihi wassalâm ?"
Il a répondu par ceci: "Par Dieu ! Il nous était plus cher que nos bien,nos enfants,nos pères,nos mères et l'eau frâiche au moment de la soif
."

Zayd Ibn Aslam rapporte ceci: 'Umar sortit un soir. Il vit une lampe allumée et une vieille femme qui travaillait la laine en déclamant ces vers: Que la paix des bienheureux soit sur Mohammed ! Les meilleurs et les purs ont prié sur sa dépouille mortelle. Tu te levais à l'aube pour prier et pleurer, si seulement la mort qui sévit me permettait de retrouver mon bien-aimé dans l'autre demeure!" 'Umar radi_Allâhou-anhou s'assit alors et se mit à pleurer.

On rapporte que 'Abdullâh Ibn 'Umar eu le pied engourdi. On lui conseilla d'évoquer l'être qui lui était le plus cher afin d'être soulagé. Ibn 'Umar cria: "Ô Mohammed !" Et il fut soulagé.

De même, on rapporte qu'au moment du trépas de Bilâl radi_Allâhou-anhou sa femme disait: "Ah ! Quelle tristesse !" Mais Bilâl dit alors: "Quelle joie ! Demain nous retrouverons les bien-aimés, Mohammed et son groupe !"

Et on a rapporté la même chose sur Hudhayfa Ibn al-Yamân.

Une femme a demandé à 'Aïsha radi_Allâhou-anha de lui laisser voir la tombe de l'Envoyé de Dieu
. Aïsha s'exécuta et cette femme pleura longuement, jusqu'au trépas.

Lorsque les habitants de la Mecque capturérent Zayd Ibn al-Dathima et l'emmenèrent hors du Sanctuaire pour le tuer, Sufyan Ibn Harb lui dit:

"Ô Zayd ! Aimerais-tu que Mohammed soit laintenant chez nous pour lui trancer la nuque à ta place et que tu sois chez toi? Sans hésitation, Zayd lui répondit: "Par Dieu ! Je n'aimerais pas que Mohammed, là où il se ttrouve maintenant, soit égrantigné même par une épine, alors que je resterais assis chez moi !" Abû Sufyan dit alors: "Je n'ai jamais vu des hommes aimer un homme comme les Compagnons de Mohammed aimèrent celui-ci."

Ibn 'Abbâs a rapporté ceci: Lorsqu'une femme émigrait et venait voir le Prophète
il la faisait jurer par Dieu en répétant: "Je ne suis pas partie par haine d'un mari, ni par désir d'un territoire par rapport à un autre mais je suis partie par amour pour Dieu et pour Son Messager !"

Ibn 'Umar se mit debout devant Ibn az-zubayr aprés sa mort. Il demanda pardon en sa faveur puis il dit: " Par Dieu ! Ce que je sais sur toi, c'est que tu jeûnais beaucoup, tu priais beaucoup et tu aimais Dieu et Son Prophète !"


Extrait d'ash shifâ' du Qâdî 'Iyad
  
Revenir en haut
Supercalifragilistic
Attaché au forum
Attaché au forum

Hors ligne

Inscrit le: 02 Nov 2013
Messages: 110
Sexe: Masculin

MessagePosté le: 24/03/2014 17:13:21    Sujet du message: La salive du Prophète sal-Allâhou 'aleihi wassalâm Répondre en citant



La salive du Prophète sal-Allâhou 'aleihi wassalâm

Parmi l’honneur donné au Prophète
sal-Allâhou 'aleihi wassalâm, il y a le fait que sa salive bénie pouvait guérir, donner de la force, de la baraka, et même nourrir.


D'après le Sahih, le Prophètesal-Allâhou 'aleihi wassalâm aurait dit lors de l'expédition de Khaybar:

«Demain, je confierai le drapeau à un homme qui aime Allah et son messager et que Allah et Son Messager aiment. C'est par son intermédiaire qu'Allah nous accordera la victoire».
Le lendemain, il fit chercher 'Ali.

-« 'Ali souffre d'une conjonctivite, lui dit-on.
-« Amenez-le-moi, demanda le Prophète sal-Allâhou 'aleihi wassalâm. Quand 'Ali arriva, le Prophète sal-Allâhou 'aleihi wassalâm lui mit sur les yeux de sa propre salive.
Ali guérit sur le champ et n'eut plus mal aux yeux.



D'après Ibn Is-hâq et d'autres, la main de Mo'âdh Ibn 'Afrâ' fut coupée pendant la bataille de Badr. Il la ramassa et la porta au Prophète
qui déposa de sa salive dessus et la recolla à sa place par la bénédiction de sa noble salive.



Pendant la bataille de Ohoud, Qatâdah Ibn An-No'mân étaient parmi les combattants musulmans. Pendant la bataille, il reçut un coup qui exorbita l'un de ses yeux. Il le prit dans sa main et trouva le Prophète sal-Allâhou 'aleihi wassalâm. "Ô Prophète de Dieu, prie pour que Dieu me restitue mon oeil!", dit-il. Le Prophète lui dit: "Si tu le veux, je peux demander à Dieu de te restituer ton oeil. Et, si tu le veux, je peux aussi lui demander de t'admettre au Paradis." Alors il répondit: "Prie donc pour qu'il me restitue mon oeil et m'admette au Paradis." Sur ce, le Prophète prit son oeil, l'humecta de sa noble salive et le remit à sa place. Qatâdah recouvra sa vue et dit que cet oeil fut par la suite le meilleur de ses yeux!



En l'an 6 de l'Hégire, le Prophète sal-Allâhou 'aleihi wassalâm se trouvait avec ses compagnons à Houdaybiya. Les hommes avaient épuisé l'eau du puits qui se trouvait en ce lieu jusqu'à la dernière goutte. Les hommes au nombre de mille quatre cent, eurent peur de mourir de soif. Ils se plaignirent auprès du Prophète
qui se dirigea tout de suite vers le puits, s'assit à son bord et implora le Seigneur pour qu'il donne de l'eau. Il prit dans sa main une quantité d'eau qu'il utilisa pour se rincer la bouche puis la recracha dans le puits. Quelques minutes plus tard, le puits remplit leurs gourdes. Le camp tout entier profita de l'eau; c'étaient les gens de l'allégeance du Ridwane agrées par le Seigneur qui en parla dans le verset suivant:



"Allah a très certainement agréé les croyants quand ils t'ont prêté le serment d'allégeance sous l'arbre. Il a su ce qu'il y avait dans leurs coeurs, et a fait descendre sur eux la quiétude, et Il les a récompensés par une victoire proche" (48:18)



Ibn Abou Chiba rapporte qu'une femme de Khath'am a amené auprès du Prophète
un enfant qui souffrait d'un problème mental et était muet. Le Messager
fit apporter de l'eau qu'il utilisa pour se rincer la bouche et laver ses mains. Il tendit ensuite l'eau à la femme et lui ordonna d'en faire boire au garçon et essuyer le corps. L'enfant guérit et devint parmi les plus sages des hommes.



Pendant les travaux de creusement du fossé pour la bataille des Coalisés, les compagnons du Prophète
assistèrent à un certain nombre de miracles alors qu’ils creusaient le fossé. Chaque fois qu’un groupe avait de la difficulté à creuser à cause d’une pierre qu’il n’arrivait pas à déplacer ou briser, le Prophète
demandait qu’on apporte de l’eau à laquelle il mélangeait un peu de sa salive. Il faisait ensuite quelques invocations et aspergeait d’eau la pierre qui se désintégrait jusqu’à prendre l’aspect d’un tas de sable.



Il est mentionné dans les recueils authentiques que le Prophète
utilisait parfois un mélange de salive et de terre pour guérir.


Source 
 
Revenir en haut
Supercalifragilistic
Attaché au forum
Attaché au forum

Hors ligne

Inscrit le: 02 Nov 2013
Messages: 110
Sexe: Masculin

MessagePosté le: 20/04/2014 01:12:30    Sujet du message: L'ouie du Prophète 'aleihi salat wassalâm Répondre en citant

 


L'Ouie du Prophète
fait partie des facultés extraordinaires rapportées par la Tradition :

D’après Tirmidhi radi-Allâhu anhou , le Prophète
a dit : « Je vois ce que vous ne voyez pas, j’entends ce que vous n’entendez pas »
Ce sujet est donc corrélé à la Vue du Prophète


Une ouïe exceptionnelle

Abu Dharr radi-Allâhu anhou rapporte que le Messager d'Allah
a dit: « Je vois ce que vous ne voyez pas, j’entends ce que vous n’entendez pas, le ciel craque, il a le droit de craquer. Il n’y en pas de place pour quatre doigts sans qu’un ange y prosterne. Si vous savez ce que je sais, vous ririez un peu et vous pleuriez beaucoup, vous ne trouveriez pas le plaisir avec les femmes, et vous monteriez sur les montagnes pour implorer Dieu pour vous secourir. »
Ibn ‘Abbas radi-Allâhu anhou rapporte que le Prophète
était sur le mont Safa avec l’ange Gabriel. Il lui dit : « O Jibril, ma communauté est pauvre et n’a pas de quoi manger. » A peine avait-il dit cela qu’il entendit un bruit terrible. Il demanda si c’était le Jour du Jugement. « non, lui répondit Jibril, c’est Allah qui m’a ordonné de te donner les clefs des trésors du monde. Et Il te demande de choisir, si tu veux être un prophète roi ou un prophète serviteur. » Gabriel lui recommanda l’humilité. Le Prophète
répondit « prophète serviteur qui implore Dieu le jour où il a faim et Lui rend grâce le jour où il est rassasié. » et fit ce commentaire: « Ce bruit était une porte du ciel, si jamais j’avais répondu « prophete roi », des montagnes en or pur seraient venues à moi. » [[i]Ahmad[/i]]

D’après Abou Hourayra, radi-Allâhu anhou le Prophète
disait : « Si vous saviez ce que je sais, vous ririez peu et pleureriez beaucoup, et vous iriez dans les montagnes pour implorer l’aide d’Allah. » Abou Hourayra (r) a dit : « Nous étions avec le Messager d'Allâh quand il entendit un bruit. Il dit : « Savez-vous ce que c'est que ce bruit? »
Nous dîmes : « Allâh et son Messager le savent mieux que nous ».
Il chutait depuis 70 hivers (années) et il vient (à peine) d’atteindre le fond et vous venez d'entendre son bruit ». [[color=#800000]Muslim[/color]]


Une ouïe au service des croyants


De plus le Prophète
a été nommé par Allah dans le Coran Udhunu Khayrin Lakum : "Une oreille pour votre bien"

"Et il en est parmi eux ceux qui font du tort au Prophète et disent : «Il est tout oreille» . - Dis : «Une oreille pour votre bien. Il croit en Allah et fait confiance aux croyants, et il est une miséricorde pour ceux d'entre vous qui croient. Et ceux qui font du tort au Messager d'Allah auront un châtiment douloureux. " [[color=#333333]9.61[/color]]

SOURCE
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 20/09/2018 00:45:52    Sujet du message: En compagnie du Prophète Muhammad [sall Allâhu 'alleihi wassalâm]
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Islam Sunnite Index du Forum -> Forum Membres -> Histoires et Rappel de l'Islam Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Bienvenue sur le Forum Muslim