Forumuslim : Une question, une réponse



Recherche Avancée


 Message du Forum 
Librairie Musulmane Souk Ul Muslim


Toutes l'équipe vous souhaitent de bonnes fête de l'Aid. 


=>>Aider ACDLP à s'agrandir avec vos dons<<=

Afficher votre pub ici ?
   
  
               
           
        
 
 
L'interdiction de médire et l'obligation de tenir sa langue


 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Islam Sunnite Index du Forum -> Forum Membres -> Hadith et Dou'as -> Hadith
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Abd arrahman
VIP du forum
VIP du forum

Hors ligne

Inscrit le: 11 Juil 2013
Messages: 2 756
Sexe: Masculin
Localisation: chez moi

MessagePosté le: 22/10/2013 02:16:42    Sujet du message: L'interdiction de médire et l'obligation de tenir sa langue Répondre en citant
salâmou^alaykoum wa rahmatoulahi barakatouh
Allah 
 a dit : 
Coran 49.12 : [Ne médisez pas les uns des autres. L´un de vous aimerait-il manger la chair de son frère mort? (Non!) vous en aurez horreur.] 
Coran 17.36 : [N'affirme rien dont tu ne sois sûr! Car il sera demandé compte à l'homme de ce qu'il aura fait de l'ouie, de la vue et du coeur.] 
Coran 50.18 : [Il ne prononce aucune parole sans avoir auprès de lui un observateur prêt à l'enregistrer.] 
Nawawi ajoute : « Sache que tout individu responsable (mukallaf) se doit de tenir sa langue de tout propos vain. Lorsque parler et se taire reviennent au même, la Sunna nous enseigne de nous taire, car les propos licites peuvent conduire à des paroles interdites ou simplement blâmables ; et cela arrive fréquemment, rien ne vaut alors le salut. » 
1511. Selon Abou Hourayra 
, le Prophète 
 a dit : « Que celui qui croit en Dieu et au Jour dernier dise du bien ou qu'il se taise. » [Bukhari et Muslim] 
1512. Abou Musa 
 rapporte : Je demandai : « Ô Prophète de Dieu, quel est le meilleur musulman ? » Il répondit : « Celui dont les musulmans n'ont à redouter ni la langue ni la main. » [Bukhari et Muslim] 
1513. Selon Sahl Ibn Sa'd, le Prophète 
 a dit : « Celui qui me garantit ce qu'il a entre les mâchoires et entre les jambes, je lui garantis le Paradis. » [Bukhari et Muslim] 
Ce qu'il faut retenir :
- « Entre les mâchoires » est une allusion à la langue, « entre les jambes » est une allusion au sexe. Ces deux organes sont à la fois source de grand bien et de grand mal et peuvent appeler aux instincts les plus vils. Mais le fait de les retenir est le signe d'une haute vertu. 
1514. Selon Abou Hourayra 
, le Prophète 
 a dit : « Le serviteur peut, sans y prendre garde, prononcer une parole qui le fera trébucher en Enfer sur une distance supérieure à celle qui sépare l'Orient de l'Occident. » [Bukhari et Muslim] 
1515. Selon Abou Hourayra 
, le Prophète 
 a dit : « Le serviteur peut, sans y prendre garde, prononcer une parole qui lui vaudra la satisfaction de Dieu et grâce à laquelle Dieu l'élèvera de plusieurs degrés. Il se peut également qu'il prononce, sans y prendre garde, une parole qui lui vaudra la colère de Dieu et qui le précipitera en Enfer. » [Bukhari] 
1516. Selon Abu 'Abd ar-Rahman, Bilal Ibn Al Harith 
, le Messager de Dieu 
 a dit : « L'homme peut prononcer, sans en mesurer véritablement l'impact, une parole agréée de Dieu pour laquelle Dieu lui accordera Sa satisfaction jusqu'au jour où Il le rencontrera. Et l'homme peut aussi prononcer, sans en mesurer véritablement l'impact, une parole qui courrouce Dieu, parole qui lui vaudra Son courroux jusqu'au jour où il le rencontrera. » (Tirmidhi) 
1517. Soufyan Ibn 'Abdullah 
 rapporte : Je demandai : « Ô Prophète de Dieu, enseigne-moi une chose à laquelle je puisse m'attacher. » - « Dis: "Mon Seigneur est Dieu" puis fais montre de rectitude, répondit le Prophète. » Je lui demandai à nouveau : « Ô Prophète de Dieu, qu'est-ce que tu crains le plus pour moi ? » Le Prophète saisit alors sa langue et dit : « Ceci ! » (Tirmidhi) 
1518. Selon Ibn 'Omar 
, le Prophète 
 a dit : « Ne multipliez pas les paroles sans évoquer Dieu car multiplier les paroles sans évoquer Dieu durcit les coeurs ; et les gens les plus éloignés de Dieu sont ceux dont les coeurs sont durs. » (Tirmidhi) 
1519. Selon Abou Hourayra 
, le Prophète 
 a dit : « Celui que Dieu a protégé des méfaits de ce qu'il a entre les mâchoires et des méfaits de ce qu'il a entre les jambes entrera au Paradis. » (Tirmidhi) 
1520. 'Oqba Ibn 'Amir 
 rapporte : Je demandai : « Ô Prophète de Dieu, en quoi consiste le salut ? » - « Tiens donc ta langue, reste chez toi et pleure sur tes péchés, répondit le Prophète. » (Tirmidhi) 
1521. Selon Abou Sa'id Al Khoudri 
, le Messager de Dieu 
 a dit : Lorsque le Fils d'Adam parvient au matin, tous ses membres blâment sa langue en ces termes : « Crains Dieu afin de nous préserver, car nous dépendons de toi : si tu te montres droite, nous serons droits également, mais si tu dévies, nous dévierons aussi. » (Tirmidhi) 
1522. Mou'adh Ibn Jabal 
 rapporte : Je demandai : « Ô Prophète de Dieu, enseigne-moi un acte qui me fasse entrer au Paradis et qui m'éloigne du Feu. » Il répondit : « Tu demandes là une chose considérable ; elle est cependant aisée pour celui auquel Dieu facilitera la tâche. Tu adores Dieu sans rien Lui associer, tu accomplis la salat, verses la zakat, jeûnes le mois de ramadan et tu fais le pèlerinage à la maison de Dieu [et tu auras ce que tu demandes.] » Puis il ajouta : « T'indiquerais-je les portes du bien ? Le jeûne est préservation, l'aumône efface le péché comme l'eau éteint le feu, et il en est de même pour la salat que l'homme accomplit au coeur de la nuit. » Puis il récita : - Ceux dont les flancs s'arrachent de leurs couches pour invoquer leur Seigneur par crainte et désir, et font l'aumône de ce dont nous les avons pourvus ... - jusqu'a ce qu'il arrive au passage : ... en récompense de ce qu'ils faisaient. - (Coran 32/16-19) 
Ensuite, il reprit : « T'indiquerais-je la tête de l'édifice de tout cela, sa colonne et le sommet de son dôme ? » - « Certes, répondis-je. » - « L'islam, dit-il, est l'édifice, la salat, sa colonne, et le combat, la cime du dôme. » Puis il ajouta : « T'informerais-je de ce qui maintient tout ceci ? » - « Certainement, Prophète de Dieu, répondis-je. » Il saisit alors sa langue et dit : « Préserve-toi de ceci ! » - « Ô Envoyé de Dieu, nous sera t-il demande des comptes pour ce que nous disons ? » - « Puisse ta mère te perdre, Mu'adh ! Y a-t-il autre chose qui précipite les gens, la face la première dans le Feu si ce n'est la récolte de ce qu'ont proféré leurs langues ? » (Tirmdhi) 
1523. Selon Abou Hourayra 
, le Prophète 
 a dit : « Savez-vous ce qu'est la médisance ? » Les Compagnons répondirent : « Dieu et Son Prophete sont plus savants. » - « C'est de parler de ton Frère en des termes qui lui déplaisent. » On lui demanda : « Et quel est ton avis si ce que je dis de lui est vrai ? » - « Si ce que tu dis est vrai, répondit le Prophète, alors tu as médit de lui. Mais si ce n'est pas vrai, tu viens alors de le calomnier. » [Muslim] 
1524. Selon Abou Bakra 
, le Prophète 
 a dit lors du pèlerinage d'Adieu, le jour du sacrifice à Mina : « Votre sang, vos biens, votre honneur sont sacrés comme l'est ce jour, en ce mois sacré et en cette terre sacrée. Ai-je bien transmis [le message] ? » [Bukhari et Muslim] 
1525. 'Aisha 
 rapporte : « Je dis au Prophète 
 : « Il te suffit en ce qui concerne Safiyya de savoir qu'elle est comme ceci et comme cela. » (Un transmetteur rapporte qu'elle aurait dit de Safiyya qu'elle était petite.) Le Prophète dit alors : « Tu viens de proférer une parole qui, si elle était mélangée à l'eau de la mer, elle l'aurait polluée. » Une autre fois, je lui décrivis la démarche d'un homme, mais il m'interrompit : « Je ne voudrais à aucun prix décrire la démarche de quelqu'un. » (Abou Dawud et Tirmdhi) 
Ce qu'il faut retenir :
- Le Prophète a interdit la médisance sous toutes ses formes, même pour décrire une personne. Ce qui distingue la médisance, c'est l'intention qui anime le propos. Si on sait, au fond de nous-mêmes, que les propos sont empreints de dénigrement ou de volonté de nuire, alors c'est de la médisance et il faut s'abstenir à tout prix, car elle pèse lourd dans la balance des péchés. 
1526. Selon Anas 
, le Prophète 
 a dit : « Au cours de mon ascension [au Ciel], je passai devant un groupe de personnes qui avaient des ongles de cuivre avec lesquels elles se griffaient le visage et la poitrine. Je demandai alors : « Qui sont-ils, Gabriel ? » Il me répondit : « Ce sont ceux qui mangent la chair des gens et qui portent atteinte à leur honneur. » (Abou Dawud) 
1527. Selon Abou Hourayra 
, le Prophète 
 a dit : « Toute la personne du musulman est sacrée pour le musulman : tant sa vie que son honneur et ses biens. » [Muslim] 
  salâmou^alaykoum wa rahmatoulahi barakatouh  

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
http://www.forumuslim.com/t33904-Mise-en-garde-contre-un-membre-du-forum-Mu…
Les membres suivants remercient Abd arrahman pour ce message :
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 22/10/2013 02:16:42    Sujet du message: Publicité
PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Islam Sunnite Index du Forum -> Forum Membres -> Hadith et Dou'as -> Hadith Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Bienvenue sur le Forum Muslim