Forumuslim : Une question, une réponse



Recherche Avancée


 Message du Forum 
Librairie Musulmane Souk Ul Muslim


Toutes l'équipe vous souhaitent de bonnes fête de l'Aid. 


=>>Aider ACDLP à s'agrandir avec vos dons<<=

Afficher votre pub ici ?
   
  
               
           
        
 
 
Le voyage soufi d'Isabelle Eberhardt"


 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Islam Sunnite Index du Forum -> Forum Membres -> Histoires et Rappel de l'Islam
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
isyami
Soeur
Soeur

Hors ligne

Inscrit le: 28 Mai 2013
Messages: 3 480
Sexe: Féminin
Localisation: Algérie

MessagePosté le: 18/10/2013 22:16:01    Sujet du message: Le voyage soufi d'Isabelle Eberhardt" Répondre en citant
salaam
D'après le livre de " Marie-Odile Delacour et Jean-René Huleu" .Bonne lecture..

Isabelle Eberhardt (Genève 1877/ Aïn-Sefra-Algérie 1904),
Première européenne à vivre l'islam à travers le soufisme au Maghreb, et à en témoigner dans ses écrits, ce n'est pas la moindre des singularités de cette étrange jeune femme, qui vivait au Sahara sous le nom masculin de Mahmoud Saâdi.

Isabelle Eberhardt fut en fait la première soufi européenne,. Mais, les derniers biographes d'Isabelle Eberhardt l'ont sous-estimé et le public la connaît surtout pour son personnage de baroudeur du désert: femme transgressive travestie en cavalier arabe.

Depuis un siècle, de génération en génération, son œuvre n'a cessé d'être redécouverte et republiée ceux qui lisent les récits de son errance saharienne peuvent ressentir encore l'émotion qui accompagnait sa quête d'absolu. Charme particulier qui trouve sa source dans cette exigence d'une écriture du cœur pour dépeindre les personnages et les paysages de sa vie nomade.

Récits de vies, ses nouvelles ou ses notes de route permettent d'imaginer ce que fut le périple bref et intense qui l'amena très vite à rejoindre les soufis des zaouïa du Sud. Isabelle Eberhardt répond dans ses écrits, à sa manière libre et fervente, aux interrogations de notre temps. Au début d'un siècle déjà dominé par la matière, elle avait choisi résolument l'Esprit.  

Ses textes, soulignent à maintes reprises la radicalité de sa démarche. Son voyage sans retour vers ce qu'elle nomme le “vieil islam” n'est autre que la recherche du soufisme maintenu dans sa pureté originelle.

Nous pouvons en reconstituer les étapes comme autant de “makam” sur la voie d'une réalisation, survenue avant sa mort, le 21 octobre 1904. Ses écrits (journal, notes de route, correspondance, nouvelles comprendre la profondeur de sa quête de zaouiya en zaouiya, jusqu'à ses silences (limite du littéraire) sur le plus intime de sa pratique: ses rapports de murid  , d'initiée, avec les marabouts du Sud.

Elle rencontrera son premier cheikh (maître spirituel), au cœur des dunes de l'ouadi Souf, (Sud-Est Algérien) et en reçoit le wird  en entrant dans la puissante confrérie Qadirya.

Ses quelques  textes:


“... Sans religion fille du hasard et élevée au milieu de l'incrédulité et du malheur, je n'attribue au fond de mon âme le peu de bonheur qui m'est échu qu'à la clémence d'Allah et tous mes malheurs à ce Mektoub  mystérieux contre quoi il est parfaitement inutile et si insensé de s'insurger...”.
 
 
Plus tard, loin du dar el islam , en “exil” à Marseille (pour cause de “trouble à l'ordre public dans les territoires du sud”) apparait la “question maraboutique ... qui commence à germer dans mon âme...”.  Elle écrit, entre autres, dans son “Journalier”: “Nous sommes les serviteurs de Djilani  (abd el Qader Djilani de Bagdad) et nous nous devons à lui... Il ne suffit pas de dire et même d'être convaincu que Dieu est Dieu et   Mohamed son prophète.  Cela ne suffit nullement pour être un musulman. Il faut que celui qui se dit musulman se donne, corps et âme, et à jamais, jusqu'au martyre, au besoin, à l'islam, que ce dernier pénètre l'âme du croyant, anime chacun de ses actes, chacune de ses paroles. Sans cela, toutes les pratiques mystiques ne servent à rien.
 
Dieu est beauté. En ce mot se résume tout: le Bien, la Vérité, la Sincérité, la Pitié... Avec cette foi-là, animé de cet esprit, l'homme devient fort... Il acquiert une force qui aux yeux du vulgaire devient surnaturelle... il devient marabout.”.
 
Ce choix, pour une jeune occidentale, de rejoindre les musulmans et parmi eux les plus inspirés, les mystiques soufis, reste aussi dérangeant aujourd'hui qu'à l'époque coloniale. Dans ce désir d'islam, demeure, cent ans après, toute la charge subversive du voyage soufi d'Isabelle Eberhardt qui conserve à son œuvre sa modernité. "

    
Résumé et adapté.
http://www.forumuslim.com/f71-Les-femmes-vertueuses.htm
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
L'homme nait seul , meurt seul et arrive à la vérité seul.Alors sois comme tu es et ton âme te guidera vers le chemin de la vérité.
Pour vos fatwas ,envoyez ici malikite@doctrine-malikite.fr .
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: 18/10/2013 22:16:01    Sujet du message: Publicité
PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Islam Sunnite Index du Forum -> Forum Membres -> Histoires et Rappel de l'Islam Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Bienvenue sur le Forum Muslim