Forumuslim : Une question, une réponse



Recherche Avancée


 Message du Forum 
Librairie Musulmane Souk Ul Muslim




=>>Aider ACDLP à s'agrandir avec vos dons<<=

Afficher votre pub ici ?
   
  
               
           
        
 
  
Les mérites des glorifications. A lire inchâ Allah.


 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Islam Sunnite Index du Forum -> Forum Membres -> Hadith et Dou'as -> Invocation
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
ukhty
Soeur
Soeur

Hors ligne

Inscrit le: 01 Déc 2012
Messages: 7 035
Sexe: Féminin

MessagePosté le: 14/09/2013 15:14:19    Sujet du message: Les mérites des glorifications. A lire inchâ Allah. Répondre en citant
:assalam!
::fleur:: Wa salat wa salam 'ala Sayyidûna Mohamed wa 'ala alihi sahbihi. ::fleur::
Je vais vous partager à travers ce post, les mérites de glorifications, un post que j'ai lu sur Aslama. Je posterai morceau par morceau afin de laisser le temps à chacun de nous de lire.


Allâh (Subhânahu wa ta`ala) a dit dans le Qur-ân al-Karîm :

« Les sept cieux et la terre et ceux qui s'y trouvent, célèbrent Sa gloire. Et il n'existe rien qui ne célèbre Sa gloire et Ses louanges. Mais vous ne comprenez pas leur façon de Le glorifier. Certes c'est Lui qui est Indulgent et Pardonneur. » (17, 44)

« Les biens et les enfants sont l'ornement de la vie de ce monde. Cependant, les bonnes œuvres qui persistent ont auprès de ton Seigneur une meilleure récompense et [suscitent] une belle espérance. » (18, 46)

« Supporte patiemment ce qu'ils disent et célèbre Sa louange, avant le lever du soleil, avant son coucher et pendant la nuit; et exalte Sa Gloire aux extrémités du jour. Peut-être auras-tu satisfaction » (20, 130)

Le Prophète (sallâ-L-lâhu `alayhi wa sallam) a dit :

« Ne veux-tu pas que je te dise quelles sont les paroles les plus agréables à Allâh (subhânahu wa ta`ala) ? Il s’agit de : gloire à Allâh par Sa Louange (subhânu-L-lâh wa bi-hamdihi). » (Rapporté par Muslim)

Dans une autre version il est dit : « On interrogea l’Envoyé d’Allâh (sallâ-L-lâhu `alayhi wa sallam) sur les meilleures paroles et il répondit : C’est ce qu’Allâh a choisi pour les Anges ou pour Ses serviteurs : gloire à Allâh par Sa Louange. »

La glorification constante des Anges est mentionnée dans les nobles versets suivants : 

« A Lui seul appartiennent tous ceux qui sont dans les cieux et sur la terre. Ceux qui sont auprès de Lui [Les Anges] ne se considèrent point trop grands pour L'adorer et ne s'en lassent pas. Ils exaltent Sa Gloire nuit et jour et ne s'interrompent point. » (21, 19-20)

« Les paroles les plus agréables à Allâh (subhânahu wa ta`ala) sont au nombre de quatre : gloire à Allâh (subhâna-L-lâh), louange à Allâh (al-hamdu li-L-lâh), il n’y a de dieu qu’Allâh (lâ ilâha illa-L-lâh), Allâh est Le plus Grand (Allâhu akbar). Peu importe par laquelle tu commences. » (Rapporté par Muslim)

Cette forme de glorification est considérée comme les « bonnes œuvres qui perdurent (al-baqiyâtu-s-salihât) » dont il est fait mention dans le verset 46 de la sourate 18

Notre maître, al-Hâfidh ibn Kathîr (qu’Allâh lui fasse miséricorde) a dit concernant ce verset : 

« Cependant, les bonnes œuvres qui persistent [suscitent] auprès de ton Seigneur une meilleure récompense et une belle espérance. (18, 46)

Ibn `Abbâs, Sa`îd ibn Jubayr et d’autres parmi les Salâf (qu’Allâh les agrée) on dit que ‘les bonnes actions qui persistent’ sont les cinq prières quotidiennes. `Atâ ibn Abî Rabah et Sa`îd ibn Jubayr rapportent d’après ibn `Abbâs (qu’Allâh les agrée) : Les bonnes œuvres qui perdurent sont gloire à Allâh, louange à Allâh, il n’y a de dieu qu’Allâh, Allâh est Le plus Grand. 

On a interrogé le Commandeur de croyants `Uthmân ibn `Affan (qu’Allâh l’agrée) : ‘Quelles sont les bonnes œuvres qui persistent ?’ Il répondit : ‘Il s’agit de : gloire à Allâh, louange à Allâh, il n’y a de dieu qu’Allâh, Allâh est Le plus Grand, il n’y a de force ni de puissance qu’en Allâh l’Elevé, le Sublime (lâ hawla wa lâ quwwata illa bi-L-lâhi-l-`Aliyyi-l-`Adhîm.) »

Fin de citation.

Le Prophète (sallâ-L-lâhu `alayhi wa sallam) a dit à ce propos : 

« Multipliez les bonnes actions qui persistent : la glorification (at-tasbîh), l’affirmation de l’unicité (at-tahlîl), la louange (at-tahmîd), la proclamation de la grandeur (at-takbîr), et il n’y a de force ni de puissance qu’en Allâh. » (Rapporté par Ahmad, Ibn Hibban et al-Hâkim.)



On rapporte les trois formulations suivantes :



Subhâna-L-lâh wa-l-hamdu li-L-lâh wa lâ ilâha illa-L-lâh wa-L-lâhu akbar

Gloire à Allâh, louange à Allâh, il n’y a de dieu qu’Allâh, Allâh est Le plus Grand.



Ou encore :


Subhâna-L-lâh wa-l-hamdu li-L-lâh wa lâ ilâha illa-L-lâhu wa-L-lâhu akbar wa lâ hawla wa lâ quwwata illa bi-L-lâh

Gloire à Allâh, louange à Allâh, il n’y a de dieu qu’Allâh, Allâh est Le plus Grand, il n’y a de force ni de puissance qu’en Allâh.



Ou encore : 


Subhâna-L-lâh wa-l-hamdu li-L-lâh wa lâ ilâha illa-L-lâhu wa-L-lâhu akbar wa lâ hawla wa lâ quwwata illa bi-L-lâhi-l-`Aliyyi-l-`Adhîm



Gloire à Allâh, louange à Allâh, il n’y a de dieu qu’Allâh, Allâh est Le plus Grand, il n’y a de force ni de puissance qu’en Allâh l’Elevé, le Sublime.



Concernant son mérite, le Prophète (sallâ-L-lâhu `alayhi wa sallam) a dit : 



« Le fait de dire : gloire à Allâh, louange à Allâh, il n’y a de dieu qu’Allâh, Allâh est le plus Grand m’est plus cher que tout ce sur quoi se lève le soleil. » (Rapporté par Muslim)

On interprète l’expression ‘tout ce sur quoi se lève le soleil’ comme signifiant ‘tous les biens de ce monde’.Wa-L-lâhu a`lâm.



« J’ai rencontré (ndT : le Prophète sallâ-L-lâhu `alayhi wa sallam) Ibrâhîm au cours de la nuit de mon ascension et il m’a dit : Ô Muhammad ! Transmets mon salut aux gens de ta Communauté et dis-leur que le Paradis est une terre agréable et non accidentée, son eau est douce et ses plantes en sont : gloire à Allâh, louange à Allâh, il n’y a de dieu qu’Allâh, Allâh est Le plus Grand. » (Rapporté par at-Tirmidhî.)


Suite à venir inchâ Allah.
Fraternellement, votre soeur Mareligion10.
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Un loup ne pourra jamais devenir ami avec une poule !
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: 14/09/2013 15:14:19    Sujet du message: Publicité
PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
ukhty
Soeur
Soeur

Hors ligne

Inscrit le: 01 Déc 2012
Messages: 7 035
Sexe: Féminin

MessagePosté le: 15/09/2013 16:00:52    Sujet du message: Les mérites des glorifications. A lire inchâ Allah. Répondre en citant
:assalam!  
Wa salât wa salam 'ala Sayyidûna Mohammed wa 'ala âlihi wa sahbihi. 

 
::fleur:: Subhâna-L-lâh… : ::fleur::  

 
Notre maître, le Sultan des Savants (as-Sultân al-`Ulamâ), al-`Izz ad-Dîn ibn `Abd as-Salâm (qu’Allâh lui fasse miséricorde) dit dans son ouvrage al-Mulha fî i`tiqâd ahl al-Haqq (la Croyance des Gens de la Vérité) :

« Les Noms d’Allâh, à leur tour, sont incorporés (mundarija) dans quatre paroles. Il s’agit ‘des bonnes actions qui perdurent’ (ndT : al-baqiyâtu-s-salihât).

La première parole est subhâna-L-lâh ou ‘gloire à Allâh’. La signification de ces deux termes dans la langue Arabe est la transcendance (at-tanzîh) et la négation (as-salb). La parole consiste en la négation de tout défaut ou toute imperfection dans l’Essence d’Allâh et Ses Attributs. Tous les Noms Divins qui dénotent une telle négation sont inclus dans cette phrase ; par exemple, al-Quddûs, le ‘Très-Saint’, qui signifie le pur de tout défaut, et as-Salâm, ‘la Paix’, Celui qui est sauf de toute déficience. »

Fin de citation.

La transcendance, c’est le fait de dépasser, de surpasser, l’élévation dans le domaine du degré, de la perfection…etc. Wa-L-lâhu a`lâm.

Les formules dédiées pour glorifier Allâh (subhânahu wa ta`ala) sont : 

::fleur:: Subhâna-L-lâh ::fleur::
 

::fleur:: Gloire à Allâh. ::fleur::
 


Le fait de glorifier Allâh (subhânahu wa ta`ala) est désigné par le terme : at-tasbîh.

L’Imâm An-Nawawî (qu’Allâh lui fasse miséricorde) rapporte dans son Kitâb al-Adhkâr (le Livre des Rappels) : 

« Nous rapportons du Sahîh de Muslim ces propos de Sa`d ibn Abî Waqqâs (qu’Allâh l’agrée) : ‘Nous étions avec l’Envoyé d’Allâh (sallâ-L-lâhu `alayhi wa sallam) lorsqu’il nous dit : Êtes vous capables d’acquérir chaque jour mille bonnes actions ? Un des assistants lui demanda : Et comment acquérir mille bonnes actions ? Il lui répondit : il te suffit de répéter cent fois ‘gloire à Allâh’ pour que mille bonnes actions te soient comptées ou pour que mille péchés te soient enlevés.’ `Abd Allâh al-Hamîdî souligne que toutes les versions du même Hadîth sont identiques chez Muslim. Mais al-Burqanî indique pour sa part une autre version, recensée également par Muslim, et transmise par Shu`ba, Abû `Awâna et Yahyâ al-Qattân, et dans laquelle le nombre de péché n’est pas précisé. »

Fin de citation.

::fleur:: Subhâna-L-lâh wa bi-hamdihi wa subhâna-L-lâhi-l-`Adhîm. ::fleur::
 

::fleur:: Gloire à Allâh par Sa propre Louange, gloire à Allâh, le Sublime. ::fleur::
 

« Il y a deux paroles légères à la langue mais qui pèseront lourd dans la balance et qui sont agréables au Miséricordieux : gloire à Allâh par Sa propre Louange (subhânu-L-lâh wa bi-hamdihi), gloire à Allâh, le Sublime (subhânu-l-Lâhi-l-`Adhîm). » (Rapporté par al-Bukhârî et Muslim)

L’Imâm An-Nawawî (qu’Allâh lui fasse miséricorde) fait remarquer que ce Hadîth clos le Sahîh al-Bukhârî, il convient donc d’y accorder une attention particulière. 

A propos du Nom ‘le Sublime’, ‘le Magnifique’ (al-`Adhîm), le Shaykh an-Nabahânî (qu’Allâh lui fasse miséricorde) dit dans son résumé (Mukhtasâr) des Commentaires sur les Noms Divins de notre maître, al-Hujjâtu-l-Islâm (la Preuve de l’Islâm), Abû Hamîd al-Ghazâlî (qu’Allâh l’agrée) intitulé Maqsad al-asnâ fî sharh asmâ-Allâh al-Husnâ : 

« C’est Celui dont on n’imagine pas que l’entendement puisse du tout embrasser le fin fond de Sa réalité. Voilà le `Adhîm (Magnifique) absolu qui dépasse et transcende toutes les possibilités de l’entendement et ce ne peut être qu’Allâh (subhânahu wa ta`ala). »

Fin de citation.

::fleur:: Subhâna-L-lâh wa bi-hamdihi ::fleur::
 

::fleur:: Gloire à Allâh par Sa propre Louange ::fleur::
 


« Celui qui dit cent fois par jour gloire à Allâh et par Sa Louange verra ses péchés pardonnés dussent-ils être [nombreux] comme l’écume de la mer. » (Recensé par Ahmad, al-Bukhârî, Muslim, An-Nasâ-î et Ibn Mâjah)

Il convient donc de répéter ces adhkâr (plur. de dhikr) 100 fois par jour conformément aux textes précités et afin de ne pas se surcharger.

Notre maître, le Sage Connaissant, l’Imâm Ibn `Atâ Allâh al-Iskandarî (qu’Allâh l’agrée) a dit dans son Miftâh al-Falâh (le Clé de l’Illumination des Âmes) :

« L’invocation de transcendance est ‘gloire à Allâh par Sa Louange’ (subhânu-L-lâh wa bi-hamdih). La glorification (tasbîh), c’est la transcendance (at-tanzîh) et l’expression ‘gloire à Lui’ (subhânahu) en est un nom verbal accusatif. ‘Gloire à Allâh’ signifie que toute transcendance lui appartient et qu’Il est libre des imperfections des créatures.

Dire ‘par Sa Louange’ (wa bi-hamdih), c’est-à-dire ‘En louange à Toi je Te glorifie’, signifie : ‘par Ta bonté, Tes dons et Ta grâce je glorifie, et non pas par ma puissance ou ma force. Il y a donc là-dedans une expression de gratitude envers Allâh le Très-Haut pour cette grâce, une reconnaissance de celle-ci et un engagement envers Allâh le Très-Haut. En vérité, toute action appartient à Lui, le Très-Haut. »

Fin de citation.

C’est dans cet esprit de reconnaissance pour les bienfaits et la grâce Divine et notre incapacité à L’adorer comme Il en est digne que le Prophète (sallâ-L-lâhu `alayhi wa sallam) disait dans son invocation et ses prosternations.

::fleur:: Lâ uhsî thanâ-an `alayka Anta kamâ athnayta `alâ Nafsik ::fleur::
 

::fleur:: Je ne puis prononcer Tes éloges, Tu es tel que Tu T’es loué Toi-Même ::fleur::

 
Suite à suivre inchâ Allah. 
Fraternellement, 
 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Un loup ne pourra jamais devenir ami avec une poule !
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
ukhty
Soeur
Soeur

Hors ligne

Inscrit le: 01 Déc 2012
Messages: 7 035
Sexe: Féminin

MessagePosté le: 27/09/2013 16:07:27    Sujet du message: Les mérites des glorifications. A lire inchâ Allah. Répondre en citant
:assalam!  
rose Wa salât wa sallam 'ala Sayyidûna Muhammed wa 'ala alihi sahbihi. rose  

::fleur:: Al-hamdu li-L-lâh: ::fleur::  

 
Toujours dans al-Mulha fî i`tiqâd ahl al-Haqq (la Croyance des Gens de la Vérité), Notre maître, le Sultan des Savants (as-Sultân al-`Ulamâ), al-`Izz ad-Dîn ibn `Abd as-Salâm (qu’Allâh lui fasse miséricorde) dit :

« La seconde parole est al-hamdu li-L-lâh ou ‘Toute la louange à Allâh’. Elle consiste en l’affirmation de toute forme de perfection pour Son Essence et Ses Attributs. Ainsi, tous Ses Noms qui comportent une affirmation comme al-`Alîm, l’Omniscient ; al-Qadîr, l’Omnipotent ; as-Samî`, l’Entendant ; et al-Basîr, le Voyant, sont compris dans cette phrase.


Nous avons donc nié, en disant subhâna-L-lâh, toute imperfection ou déficience concevable, et nous avons affirmé, en disant al-hamdu li-L-lâh, toutes formes de perfection (kamâl) jamais connues et tous les traits de majesté (jalâl) jamais perçus. »


Le fait de louer Allâh (subhânahu wa ta`ala) est désigné par le terme : at-tahmîd.


Plus loin dans le même ouvrage, le Shaykh (qu’Allâh lui fasse miséricorde) dit : 


« Concernant l’article défini [littéralement, ‘Toute la louange appartient à Allâh’], il signifie l’inclusion complète de tous les genres d’éloges et de louanges, les connus et les inconnus. »


Fin de citation.


Il est donc mieux de dire al-hamdu li-L-lâh et non de se limiter à hamdu li-L-lâh. Wa-L-lâhu a`lâm.


Allâh (subhânahu wa ta`ala) a dit : 


« Et lorsque votre Seigneur proclama : Si vous êtes reconnaissants, très certainement J'augmenterai [Mes bienfaits] pour vous. Mais si vous êtes ingrats, Mon châtiment sera terrible. » (14, 7)


« Et si vous comptiez les bienfaits d'Allâh, vous ne sauriez les dénombrer. L'homme est vraiment très injuste, très ingrat. » (14, 34)


« Et si vous comptez les bienfaits d'Allâh, vous ne saurez pas les dénombrer. Car Allâh est Pardonneur, et Miséricordieux. » (16, 18)


Il convient donc d’être reconnaissant et de ne pas être ingrat. La louange, expression de la reconnaissance, est un enseignement fondamental de notre Religion et elle est ce qui caractérise particulièrement notre Prophète (sallâ-L-lâhu `alayhi wa sallam) et sa Communauté (Ummah).


Muhammad signifie « Le Louangé », « Le très loué », « Celui en qui s'opère la louange ». Parmi ses noms, on peut aussi citer Hâmid, Mahmûd et Ahmad qui ont la même racine (al-hamd, la louange). Ahmad est un superlatif de Hâmid. C’est « celui qui loue le plus ». Wa-L-lâhu a`lâm.


Le Prophète (sallâ-L-lâhu `alayhi wa sallam) a dit : 


« Le meilleur rappel est ‘il n’y a pas de dieu sauf Allâh’ et la meilleure demande est ‘louange à Allâh’. (Afdalu-dh-dhikri lâ ilâha illa-L-lâh wa afdalu-d-du`a-i-l-hamdu li-L-lâh.) » 
(Rapporté par at-Tirmidhî, an-Nasâ-î, Ibn Mâjah, Ibn Hibban et al-Hâkim.)


L’Imâm an-Nawawî (qu’Allâh lui fasse miséricorde) rapporte dans son Kitâb al-Adhkâr :


« L’Envoyé d’Allâh (sallâ-L-lâhu `alayhi wa sallâm) entendit un homme qui faisait des invocations au cours de sa prière, sans glorifier Allâh (subhânahu wa ta`ala) ni demander la grâce et la paix en faveur du Prophète. L’Envoyé d’Allâh (sallâ-L-lâhu `alayhi wa sallâm) commenta son attitude en disant : Celui-là s’est précipité. Puis il le fit appeler et dit (à lui ou à un autre) : Lorsque l’un de vous est en prière, qu’il commence par glorifier son Seigneur (subhânahu wa ta`ala) et par Le louer, puis qu’il invoque la grâce (divine) en faveur du Prophète (sallâ-L-lâhu `alayhi wa sallâm) avant de terminer [sa prière] par les invocations de son choix. Tirmidhî estime ce hadith fiable. »


Fin de citation.


A propos de la louange, l’Imâm An-Nawawî (qu’Allâh lui fasse miséricorde) dit, toujours dans le même ouvrage : 


« Nous extrayons des Sunân d’Abû Dâwûd et d’Ibn Mâjah, ainsi que du Musnad d’Abû `Uwâna al-Isfaraynî, où sont rapportés des Hadîths qui sont conformes aux conditions exigées par Muslim dans son Sahîh, ces propos d’Abû Hurayrah (qu’Allâh l’agrée) : l’Envoyé d’Allâh (sallâ-L-lâhu `alayhi wa sallam) a dit :


‘Toute action importante qu’on ne commence pas par la formule : ‘louange à Allâh’ est tronquée.’


Dans une autre version on trouve : 


‘Par une louange adressée [à Allâh], est tronquée.’


Et dans une troisième version :


‘Tout propos qui ne commence pas par la formule ‘louange à Allâh’ est mutilé.’


Enfin, une quatrième version précise : 


‘Toute affaire importante qui ne commence pas par la formule : Au Nom d’Allâh, le Clément, le Miséricordieux est tronquée.’


Nous avons rapporté tous ces Hadîths dans le livre des ‘Quarante (Hadîths)’, attribué à `Abd al-Qadîr ar-Râhaway ; ils sont tous valables (hasan).»


L’Imâm An-Nawawî (qu’Allâh lui fasse miséricorde) précise plus loin : 


« Quant au sens à donner au mot tronquée, il faut y voir un synonyme de défectueux, dépourvu de bénédictions (baraka). »


Fin de citation.


Tout discours de la Communauté Musulmane débute par la louange : le plus noble discours étant le Qur-ân et la plus noble de ses sourates étant al-Fâtihah (appelée aussi Sûrat al-Hamd, le chapitre de la Louange.) 


La louange est le début du Qur-ân (Bismi-L-lâhi-r-Rahmâni-r-Rahîmi-l-hamdu li-L-lâhi Rabbi-l-`âlamîn), le début de la prière, le début du sermon du vendredi, le début des invocations…etc. 




Il convient donc de dire au début de son invocation (ad-du`a) et en d’autres circonstances:


La Basmala : 


Bismi-L-lâhi-r-Rahmâni-r-Rahîm


Au Nom d’Allâh, le Clément, le Miséricordieux.


Il faut ensuite la faire suivre de formules de louanges : 


Al-hamdu li-L-lâh


Louange à Allâh


Ou encore, comme nous l’enseigne le noble Qur-ân :


Al-hamdu li-L-lâh Rabbi-l-`âlamîn


Louange à Allâh, Seigneur des Univers (1, 2)


Ou encore :


Al-hamdu li-L-lâhi wa-salâmun `alâ `ibâdihi-l-ladhîna-s-stafâ


Louange à Allâh et que la paix soit sur Ses serviteurs élus. (27, 59)


Ou encore :


Al-hamdu li-L-lâhi-l-ladhî hadâna li-hâdhâ 


wa-mâ kunna li-nahtadiya lawlâ an hadâna-L-lâh


Louange à Allah qui nous a guidés à ceci. 


Nous n'aurions pas été guidés, si Allâh ne l’avait pas fait. (7, 43)


Ou encore : 


Fa-li-L-lâhi-l-hamdu Rabbi-s-samawâti wa-Rabbi-l-ardi Rabbi-l-`âlamîn 


wa-lahu-l-kibriyâ-u fî-s-samawâti wa-l-ardi wa huwa-l-`Azîzu-l-Hakîm


Louange à Allah, Seigneur des cieux et Seigneur de la terre : Seigneur de l'univers. 
Et à Lui la grandeur dans les cieux et la terre. Et c'est Lui le Puissant, le Sage. (45, 36-37)


Les versets nous enseignant comment louer notre Seigneur et les formules de remerciements sont très nombreux. Toute la louange à Allâh pour cela. Al-hamdu li-L-lâhi `alâ dhalik.



Suite à suivre inchâ Allâh.
Fraternellement.
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Un loup ne pourra jamais devenir ami avec une poule !
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 14/11/2018 06:45:05    Sujet du message: Les mérites des glorifications. A lire inchâ Allah.
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Islam Sunnite Index du Forum -> Forum Membres -> Hadith et Dou'as -> Invocation Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Bienvenue sur le Forum Muslim