Forumuslim : Une question, une réponse



Recherche Avancée


 Message du Forum 
Librairie Musulmane Souk Ul Muslim




=>>Aider ACDLP à s'agrandir avec vos dons<<=

Afficher votre pub ici ?
   
  
               
           
        
 
  
Autour de l'Islam: L'éducation des enfants.


 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Islam Sunnite Index du Forum -> La Médiathèque -> Vidéos sur l'Islam
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
ukhty
Soeur
Soeur

Hors ligne

Inscrit le: 01 Déc 2012
Messages: 7 035
Sexe: Féminin

MessagePosté le: 02/06/2013 18:53:27    Sujet du message: Autour de l'Islam: L'éducation des enfants. Répondre en citant
:assalam!
J'aimerais vous partager 4 épisodes sur l'éducation des enfants du site : http://www.autourdelislam.fr/
Elles sont assez intéressantes car l'éducation des enfants est la base d'une famille bien fondée Inchâ Allah. Bon visionnage !


Episode 01 : C'est d'abord une question d'intentions.
Episode 02 : J'ai combien de temps devant moi ?
Episode 03 : Ca commence dès maintenant !
Episode 04 : Pour des règles éducatives bien construites
Education des enfants 05 : L'éducation implicite
Education des enfants 06 : 4 clés pour réussir une ...
Education des enfants 07 : L'unité du couple ...



Baraak Allahou Fikoum! Qu'Allah  Soubhana wa t^ala  préserve toute la Ummah Amine !


::fleur:: ::fleur:: ::fleur::
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Un loup ne pourra jamais devenir ami avec une poule !
Les membres suivants remercient ukhty pour ce message :
Invitéio (02/06/13), Sâhib (02/06/13)


Dernière édition par ukhty le 02/06/2013 19:11:51; édité 1 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: 02/06/2013 18:53:27    Sujet du message: Publicité
PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
ukhty
Soeur
Soeur

Hors ligne

Inscrit le: 01 Déc 2012
Messages: 7 035
Sexe: Féminin

MessagePosté le: 02/06/2013 19:03:01    Sujet du message: Autour de l'Islam: L'éducation des enfants. Répondre en citant
:assalam!
Comment le prophète Muhammad sws éduquait-il les enfants? 


Gloire à Toi, Exalté sois-Tu, nous ne savons rien sinon ce que Tu nous as enseigné. Tu es le plus Savant, le Sage.   
 
 
 L’éducation des enfants 
 
 
 Ce sujet concerne la majorité des familles, en particulier celles qui ont des enfants, garçons ou filles. Beaucoup de parents se plaignent de leurs enfants. Ils demandent toujours : comment faut-il les élever ? Tout le monde veut élever ses enfants d’une manière qu’il juge correcte ou dans la voie du prophète Muhammad sws. En général, personne ne souhaite qu’un autre soit mieux que lui, à l’exception du père. Il souhaite toujours que ses fils deviennent mieux que lui (à moins que le père ne soit déséquilibré). Un père qui ne souhaite pas que ses enfants soient mieux que lui a un brin de folie en lui. Si un de ses enfants est mieux que lui, cela lui sera attribué ! Parce que le fils est le produit de son père. C’est lui qui a mit le sperme dans le ventre de sa mère ! 


 
 
 Comment le Messager d’Allah sws guidait-il un enfant obstiné ?

 Il existe des enfants obstinés, têtus, rebelles. Tu leur dis d’aller à droite ils vont à gauche, on les menace mais sans succès…Subhan Allah ! Il ne fait pas de doute que certaines familles sont affectées par un enfant qui fait des problèmes, qui n’écoute pas et qui est très obstiné. Comment ménager ce type de comportement chez un enfant? Par la force ? En le tapant ? En le maudissant ? (prenons refuge en Allah swt) 
 
 
 Regardons ce que faisait le prophète Muhammad sws. Nous vous rappelons que tous ses fils sont morts jeunes, que seules ses filles sont restées et c’est pourquoi il fut surnommé « le père des filles ». Le prophète Muhammad sws s’est occupé des enfants des Ansars parce qu’il a vécu une bonne partie de sa vie à Médine… On peut dire que Médine fut comme une renaissance : une nouvelle génération y fut élevée dans l’Islam. Bien sûr certains enfants étaient déjà nés et ils vécurent à la fois la période de l’ignorance et l’Islam. Mais les enfants des Ansars et des Emigrants ainsi que ceux nés à Médine ont eu un autre statut, ils sont nés sous la protection, à l’ombre de l’Islam. Ils sont nés à l’époque du messager d’Allah sws, le meilleur éducateur et le premier enseignant sws. 
 
 
  
 
 
Quelle fut sa méthode? 1 – Faire des invocations


 L’éducation des enfants par le prophète Muhammad sws, qu’il s’agisse de ses fils et filles ou des enfants des autres musulmans, qu’ils soient obéissants ou rebelles, reposait sur le fait de faire des invocations pour eux. Attention, toi le père ou la mère de faire des invocations contre tes enfants ! Peu importe la situation… c’était la voie du prophète sws !  
 
 
A l’époque du prophète  sws, les familles de Médine avaient l’habitude de lui amener leurs nouveau-nés afin qu’il bénisse le bébé et lui fasse « tahnik ». Le “tahnik” est une sunna très connue : un morceau de datte est mastiqué et une partie est donnée au nouveau-né pour qu’il la goute. Un jour à Médine, un nouveau-né parmi les Ansars fut amené au prophète Muhammad sws. Quand il a commencé à lui faire le « tahnik », le bébé s’est mis à sortir sa langue et la rentrer montrant ainsi qu’il appréciait la datte. Le prophète Muhammad sws se mit à sourire et dit “Mach’Allah tu es un bébé qui mange!” puis il ajouta « les dattes sont l’amour des Ansars », signifiant : « la chose que vous aimez le plus, vous les Ansars, ce sont les dattes ». 
 
 
 Le Coran nous enseigne qu’il faut faire des invocations pour nos enfants  "Seigneur, donne-nous, en nos épouses et nos descendants, la joie des yeux et fais de nous un guide pour les pieux » 25/74 
 
 
 Même les prophètes en un âge avancé invoquaient Allah swt de leur accorder des descendants vertueux. L’invocation est la première forme de guidance et le début de l’éducation. 
 
 
  
 
 
2 – Guider/Eduquer par la parole.


Le prophète Muhammad sws avait l’habitude de guider ses petits enfants Al Hassan et Al Hussein (ra) par la parole. 
 
 
Comme nous l’avons dit précédemment, les fils du prophète Muhammad sws moururent en bas âge. Il vécut  avec Al Hassan et Al Hussein, ses petits fils (ra), la prunelle de ses yeux, il les éduqua en partie et les guida sws. Il est dit dans les récits du Sahih que, tout jeune enfant,  Al Hassan, fils de Ali, rampant à terre, trouva une datte dans la mosquée du prophète sws. Un bébé qui a faim, subhan Allah, met souvent n’importe quoi dans sa bouche, car c’est par ce sens qu’il ressent les choses. Il prit alors la datte et la mit à sa bouche. Quand il l’a vu faire, que fit le prophète Muhammad sws ? Kikh kikh…Ce qui signifie, crache! Ce qu’il fit. Puis il lui parla (et nous devons tirer leçon de ce fait) il lui dit : « ne sais-tu pas que nous ne mangeons pas de la « sadaqa », la charité ? » (Il est interdit au prophète Muhammad et à sa famille de bénéficier de la charité.). Le prophète Muhammad parla à un bébé qui ne pouvait comprendre le sens des mots ! 
 
 
Les savants disent que la leçon à tirer de cet incident est qu’il est préférable de parler à l’enfant un langage d’adulte même s’il ne le comprend pas. 
 
 
 Par exemple en voyant un enfant d’un an ou deux faire une chose interdite on peut lui dire « ce n’est pas autorisé, Allah n’aime pas ça » bien qu’il ne connaisse pas Allah swt. Ces paroles vont affecter son cœur et son cerveau Subhan Allah ! 
 
 
 La médecine a prouvé que le cerveau emmagasine certaines paroles qui ont été prononcées durant l’enfance, et même lorsque l’enfant est dans le ventre de sa mère. C’est pourquoi les savants recommandent à la femme enceinte de réciter le Coran fréquemment et pratiquer le dhikr, le rappel d’Allah, parce que cela a un effet sur l’enfant qui est dans son ventre. Il est dit que même après la naissance, l’enfant a tendance à écouter ce que sa mère écoutait lorsqu’elle était enceinte. Si la mère écoutait le Coran, des leçons de religion, du dhikr cela aura un effet sur lui. Les savants disent que lorsque la mère allaite son bébé il est préférable qu’elle fasse beaucoup de dhikr ou qu’elle récite le Coran, parce qu’avec le rappel d’Allah et le Coran, viennent la miséricorde, le pardon et la lumière. 
 
 
 Et quand la lumière ou la miséricorde viennent avec le Coran, elles descendent sur celui qui le lit et ce qui l’entoure, même son lait. Le lait est alors mélangé à la lumière ! 
 
 
 Il est raconté dans les narrations d’Abu Dawud et Abu Said al Khudry que le prophète Muhammad sws passa devant un enfant qui était en train de dépecer un mouton et remarqua qu’il n’était pas apte à accomplir cette tâche correctement. Que fit alors le prophète Muhammad sws? Il appela le garçon et lui dit : « met-toi un peu de côté que je te montre comment dépecer un mouton ».Le prophète sws égorgea le mouton, le dépeça et découpa la viande, puis il sws la cuisina. Le prophète sws a demandé au jeune homme de se mettre de côté. Il ne lui a pas dit : « va-t-en, on dirait que tu ne sais pas ce que tu fais », au lieu de cela il lui enseigna par l’exemple. Il ne lui a pas donné d’ordres ni dit « viens ici et fais ci et ça ». Il sws mit sa main entre la peau et l’os et commença à dépecer l’animal devant le garçon. Regarde l’humilité du prophète sws ! Certains auraient pu être écœurés par le mouton, le sang, l’odeur fétide et par les mouches.  De plus, le prophète Muhammad, SWS, le prophète de la Oummah, de la communauté, est un homme occupé, il a une mission, il est dévolu à transmettre le message d’Allah swt. Mais il sws se tient devant ce jeune homme et lui enseigne. Il ne l’a pas admonesté, il ne lui a pas dit : “tu ne sais rien, tu es ignorant, qui t’a donné ce couteau? Celui qui te l’a donné n’y comprend rien non plus ! » Loin de lui de faire une telle chose SWS ! 
 
 
Un autre compagnon, Abdullah al Maziny, a raconté que lorsqu’il était petit, il reçu une leçon du prophète sws. Il raconte :« quand j’étais enfant, ma mère m’envoya porter du raisin au prophète Muhammad sws ou plutôt une grappe de raisin, il avait l’air si délicieux que j’en ai mangé quelques grains en chemin». A partir du moment où le raisin a été confié à l’enfant, il aurait du le donner au prophète Muhammad sws sans y toucher. Quand j’arrivais, le prophète Muhammad sws me tira par l’oreille et me dit : « Quelle traitrise ! » signifiant : « tu es un traite, tu as mangé de ce raisin ! »  Qui a prévenu le prophète sws que l’enfant avait mangé du raisin? Allah le Tout Puissant le Très Majestueux. Et ce compagnon grandit et n’oublia jamais que le prophète Muhammad sws lui avait tiré l’oreille 
 
 
 De cet incident les savants ont conclu qu’il est possible de tirer gentiment l’oreille d’un enfant mais sans excès, doucement, s’il a dépassé les limites. Ne lui arrache pas l’oreille ! Certains donnent une tape retentissante (sur l’oreille) de leur enfant. Non, ce n’est pas permis ! Cela peut rendre sourd l’enfant, Allah swt l’interdit ! Et ensuite on regretterait d’avoir fait ça et dirait « et si jamais… ». Il est possible d’appliquer une légère pression pour que l’enfant apprenne, bien que le prophète Muhammad sws ne l’ai fait que très rarement. Pourquoi l’a-t-il fait dans ce cas-là? 
 
 
 Parce que l’enfant ne doit pas apprendre à voler, à tricher ou à trahir… c’est une question importante : s’il avait pris l’habitude de trahir la vérité et que le prophète Muhammad sws l’ait laissé partir en lui disant simplement que ce n’est pas permis, l’enfant n’aurait pas senti la gravité de son acte. Il lui a tiré l’oreille pour lui montrer l’importance du problème. 
 
 
  
 
 
  
 
 
3 – Corriger physiquement


 Si l’enfant est rebelle et n’écoute pas les recommandations de ses parents, ni par insinuations ni par conseils oraux, il doit être corrigé physiquement, c’est le remède. Mais battre un enfant est soumis à certaines modalités et conditions.  Pour ceux qui critiquent l’Islam, venez et soyez témoin que notre religion autorise le fait de battre mais aussi que le fait de frapper a ses lois et ses règlements ! 
 
 
 Tout d’abord il est prouvé que le prophète Muhammad sws n’a JAMAIS frappé personne… Il n’a jamais battu un serviteur, un animal, une femme ou autre…Garde bien ça en tête. Il frappait seulement dans une seule situation. Dans quelle situation frappait-il SWS ? Il SWS frappait UNIQUEMENT en temps de guerre et il ne le faisait pas pour lui-même mais pour l’amour d’Allah le Tout Puisant le Très Majestueux 
 
 
 Il y a neuf conditions à remplir avant de battre un enfant : 
 
 
1 - Première condition pour donner une correction physique : avoir l’intention de discipliner l’enfant et non pas de se venger !  
 
 
2 - Deuxième condition : taper ne doit jamais être pour une raison futile mais seulement pour les choses importantes. Par exemple, ne pas taper pour ne pas avoir fait ses devoirs, donner un simple avertissement oral. Mais par contre on peut taper pour une chose importante comme la prière (seulement à partir de 10 ans si l’enfant la délaisse) 
 
 
 3 - Troisième condition : taper pour la prière à partir de 10 ans. Donner des recommandations verbales lorsque l’enfant atteint les 7 ans. Dire quelque chose qui fasse effet : “mon fils, viens faire ta prière, ma fille, viens faire ta prière, si tu la fais je te donnerai un cadeau ». S’ils ne la font pas ne les tape pas. 
 
 
Celui qui tape son fils avant l’âge de 10 ans VIOLE LA SUNNA DU PROPHETE MUHAMMAD SWS, et le résultat sera contraire à celui espéré. 
 
 
4 - Quatrième condition : taper doit venir après les recommandations verbales. Ne pas donner seulement des claques (ou taper). Non ! Donner d’abord les directives, la guidance. 
 
 
5 - Cinquième condition : taper à différents endroits et non pas à un seul endroit du corps  car cela pourrait endommager cette partie de son corps. Ne pas prendre un bâton et 1,2,3,4,5…16 ! C’est CONTRE LA SUNNAH ! 
 
 
6 - Sixième condition : laisser du temps entre deux frappes, ne pas taper en continu. Taper une fois et attendre que la douleur se calme, puis une autre. C’est la religion! Elle a ses règles et sa guidance même lorsqu’on en arrive à taper. 
 
 
7 - Septième condition : ne pas lever le bras au point de voir les aisselles. Ne pas lever le bras complètement car la douleur serait trop forte 
 
 
8 - Huitième condition : ne jamais taper de manière excessive au point de faire couler le sang ou casser un os. Ce ne doit pas être des frappes qui blessent mais plutôt un processus de discipline. 
 
 
9 - Neuvième condition : récompenser l’enfant après l’avoir tapé s’il accepte les demandes ou les instructions d’origine. Si on punit un enfant, puis qu’ensuite il vienne en disant « Papa je suis désolé, je me regrette, pardonne-moi s’il te plait », s’il fait ce qu’on lui a demandé, la moindre chose est de l’encourager, de le féliciter et de lui dire « qu’Allah te bénisse, tu es un bon garçon, je dois te faire un cadeau » 
 
 
Certains endroits qui ne doivent jamais être frappés : le visage est interdit, l’estomac, la poitrine et les parties intimes. Un enfant ne doit JAMAIS être battu à ces endroits. Ce sont des zones sensibles où des dommages irréversibles pourraient être causés. Prenons refuge en Allah ! 
 
 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Un loup ne pourra jamais devenir ami avec une poule !
Les membres suivants remercient ukhty pour ce message :
Invitéio (02/06/13)
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 13/11/2018 05:00:13    Sujet du message: Autour de l'Islam: L'éducation des enfants.
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Islam Sunnite Index du Forum -> La Médiathèque -> Vidéos sur l'Islam Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Bienvenue sur le Forum Muslim