Forumuslim : Une question, une réponse



Recherche Avancée


 Message du Forum 
Librairie Musulmane Souk Ul Muslim




=>>Aider ACDLP à s'agrandir avec vos dons<<=

Afficher votre pub ici ?
   
  
               
           
        
 
  
Sahih Boukhari
Aller à la page: 1, 2  >

 
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Forum Islam Sunnite Index du Forum -> Forum Membres -> Autres questions
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Invitéio
VIP du forum
VIP du forum

Hors ligne

Inscrit le: 04 Aoû 2012
Messages: 2 413
Sexe: Féminin

MessagePosté le: 20/05/2013 18:34:36    Sujet du message: Sahih Boukhari Répondre en citant
salaam

Voilà, j'ai lu un hadith qui est de Sahih Boukhari, et c'est noté sahih boukhari 2/105 par exemple, mais chez moi j'ai aussi le sahih boukhari, mais ce n'est pas les même notations.

J'ai 4 tomes à la maison, le premier est notée de 1 jusqu'à par exemple 1000 hadith

le second de 1001 jusqu'à ....

etc ..


Est-ce vous savez comment je peux retrouver le hadith noté par exemple sahih boukhari 2/105 dans mes tomes ?
Et est-ce que vous comprenez cette notation 2/105 ?

Je sais pas si je me suis bien fait comprendre, Allah ou A3lem.



salaam
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Dieu exalté dit : « Je suis tel que Mon serviteur M'estime »

[Boukhâri]
Les membres suivants remercient Invitéio pour ce message :
ukhty (20/05/13)
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 20/05/2013 18:34:36    Sujet du message: Publicité
PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Abû Bakr As Sidîqq
Frère
Frère

Hors ligne

Inscrit le: 24 Avr 2010
Messages: 4 761
Sexe: Masculin
Localisation: Montréal - Canada

MessagePosté le: 20/05/2013 18:50:40    Sujet du message: Sahih Boukhari Répondre en citant
:assalam!


C'est peut-être Tome 2, hadith 105 en partant du chiffre de départ du tome II ? Genre si c'est 1001 + 105 = 1106.


Allâhou 3rlêm, je dis peut-être n'importe quoi ...
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut
Invitéio
VIP du forum
VIP du forum

Hors ligne

Inscrit le: 04 Aoû 2012
Messages: 2 413
Sexe: Féminin

MessagePosté le: 20/05/2013 18:51:50    Sujet du message: Sahih Boukhari Répondre en citant
Abû Bakr As Sidîqq a écrit:
:assalam!


C'est peut-être Tome 2, hadith 105 en partant du chiffre de départ du tome II ? Genre si c'est 1001 + 105 = 1106.


Allâhou 3rlêm, je dis peut-être n'importe quoi ...

Wa 3laykoum salâm

Oui c'est que je me suis dit, mais je trouve pas le hadith en question .. trés content Ce n'est donc pas ça ! :/



salaam
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Dieu exalté dit : « Je suis tel que Mon serviteur M'estime »

[Boukhâri]
Revenir en haut
Abû Bakr As Sidîqq
Frère
Frère

Hors ligne

Inscrit le: 24 Avr 2010
Messages: 4 761
Sexe: Masculin
Localisation: Montréal - Canada

MessagePosté le: 20/05/2013 18:53:56    Sujet du message: Sahih Boukhari Répondre en citant
:assalam!


Allâhou 3rlêm, regarde le sommaire, certaines éditions en possède un ou sa regroupe les thèmes. Selon le thème du hadith que tu recherche sa te réduirait ton "périmètre" de recherche à quelques pages ...

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Dernière édition par Abû Bakr As Sidîqq le 20/05/2013 18:55:04; édité 1 fois
Revenir en haut
'Abd Al-Majid
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 20/05/2013 18:54:45    Sujet du message: Sahih Boukhari Répondre en citant
salaam
C'est un hadith sur le witr?


Sinon ca dépend où tu as vu cette référence, par exemple Ibn taymmya rahimahu Allah a fait des erreurs de ce côté.
Erreurs qui ont été reprise par des personnes qui ont réutilisés ses livres...
Revenir en haut
Invitéio
VIP du forum
VIP du forum

Hors ligne

Inscrit le: 04 Aoû 2012
Messages: 2 413
Sexe: Féminin

MessagePosté le: 20/05/2013 19:05:08    Sujet du message: Sahih Boukhari Répondre en citant
abdelmadjid a écrit:
salaam
C'est un hadith sur le witr?


Sinon ca dépend où tu as vu cette référence, par exemple Ibn taymmya rahimahu Allah a fait des erreurs de ce côté.
Erreurs qui ont été reprise par des personnes qui ont réutilisés ses livres...


Non pas du tout !

C'est parce que je lis en ce moment le biographie du prophète.
Bon je vous raconte ^^
Je lis en ce moment la biographie du prophète salla Allah alayhi wa salam, et un détail de son histoire m'a interpellé, car j'ai une de mes connaissances, qui me dit que les anasheed sont haram ( Rolling Eyes ), et en lui demandant la preuve, la personne m'a cité le verset Luqman 31:6 qui une sourate mecquoise.

Or dans la biographie du prophète salla Allah alayhi wa salam, l'auteur cite un moment où :

Citation:
Salama fils d'Al-Akwa' a rapporté les faits suivants :

" Nous avons marché sur Khaybar en compagnie du Messager d'Allah 'alayhî salatu wa salam. Nous voyagions de nuit. L'un des hommes dit à 'Âmir :

" Ne nous chanteras-tu pas quelques-uns de tes chants de chamelier ? "

Il commença alors à chanter ces paroles :

Ô Mon Dieu, n'était toi [ô Muhammad] nous ne serions pas dans la bonne voie

Nous ne ferions ni l'aumône ni la prière

Pardonne, pour servir de rançon vis-à-vis de toi, nos fautes,

Fais que Dieu nous rende fermes face à l'ennemi

Et répande sur nous la sérénité

Si l'on nous appelle pour nous détourner de la Vérité, nous refusons

Mais s'il s'agit de la vérité, qu'on nous appelle alors à grands gris !

Le Messager d'Allah sallallahou 'alayhî wa salam demanda :

" Qui est ce guide chamelier ? "

" Il s'agit de 'Âmir, lui répondit-on"

Il dit : " Qu'Allah lui accorde Sa miséricorde "

Un homme dit alors : " Le martyre est alors son destin, ô Messager d'Allah ; que nous as-tu pas laissé jouir de sa présence plus longtemps ? "

Les compagnons du Prophète 'alayhî salatu wa salam savaient fort bien qu'il [le Prophète sallallahou 'alayhî wa salam] n'invoquait la miséricorde d'Allah sur l'un d'entre eux que s'il s'agissait d'une personne promise au martyre.


Les références sont Sahih Boukhari 2/603

Ce hadith est datée de l'an 7 de l'Hégire ! donc dire que les anasheed sont haram n'est pas fondé !

Bref, je voulais retrouver ce hadith dans le sahih mais je n'ai pas la bonne notation trés content



salaam
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Dieu exalté dit : « Je suis tel que Mon serviteur M'estime »

[Boukhâri]


Dernière édition par Invitéio le 23/05/2013 09:23:11; édité 1 fois
Revenir en haut
'Abd Al-Majid
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 20/05/2013 19:15:17    Sujet du message: Sahih Boukhari Répondre en citant
salaam
C'est pas vraiment à nous de faire ce genre de travail.
Mais tu sais, tous les shouyoukh qui pensent que la musique peut être hallal avance que les hadith interdisant la musique ont tous un problème au niveau des chaînes de transmission...


Mais bon c'est un peu une perte de temps car les deux avis sont bien connus et acceptés dans le sunnisme, le tout c'est être tolérant.


Si je trouve le hadith que tu cherches je te préviendrais


Les membres suivants remercient Anonymous pour ce message :
Invitéio (20/05/13)
Revenir en haut
Invitéio
VIP du forum
VIP du forum

Hors ligne

Inscrit le: 04 Aoû 2012
Messages: 2 413
Sexe: Féminin

MessagePosté le: 20/05/2013 19:20:49    Sujet du message: Sahih Boukhari Répondre en citant
abdelmadjid a écrit:
salaam
C'est pas vraiment à nous de faire ce genre de travail.
Mais tu sais, tous les shouyoukh qui pensent que la musique peut être hallal avance que les hadith interdisant la musique ont tous un problème au niveau des chaînes de transmission...


oui, je sais khoya, mais bon parfois il y a des gens qui ne comprennent pas, il faut mettre les points sur les i comme on dit et c'est vraiment dommage qu'on est à débattre comme si nous étions des savants...

Bref, sinon merci pour ton aide trés content



salaam
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Dieu exalté dit : « Je suis tel que Mon serviteur M'estime »

[Boukhâri]
Revenir en haut
Muhammad Mālik Attāriyy
Serviteur du forum
Serviteur du forum

Hors ligne

Inscrit le: 18 Oct 2012
Messages: 704
Sexe: Masculin
Localisation: Bareilly
Avertissement:

MessagePosté le: 20/05/2013 20:09:04    Sujet du message: Sahih Boukhari Répondre en citant
:bismillah!




salaam


Avec tout le respect que je dois au Sahih al Boukhary il ne nous sert qu'a apprécié et admirer la sagesse de la révélation propétique a notre niveau , pas a trouver des dalil , qui plus est dans une fatwa on prend rarement un seul hadith comme preuve, car d'autre rentre en compte 
Les membres suivants remercient Muhammad Mālik Attāriyy pour ce message :
ukhty (20/05/13)
Revenir en haut
Invitéio
VIP du forum
VIP du forum

Hors ligne

Inscrit le: 04 Aoû 2012
Messages: 2 413
Sexe: Féminin

MessagePosté le: 20/05/2013 20:11:51    Sujet du message: Sahih Boukhari Répondre en citant
Muhammad Mālik Attāriyy a écrit:
:bismillah!




salaam


Avec tout le respect que je dois au Sahih al Boukhary il ne nous sert qu'a apprécié et admirer la sagesse de la révélation propétique a notre niveau , pas a trouver des dalil , qui plus est dans une fatwa on prend rarement un seul hadith comme preuve, car d'autre rentre en compte 


Merci khoya de ta précision, mais je ne veux pas de dalil. C'est pour moi que je fais ça, je ne souhaite pas montrer à la personne que j'ai raison..
Ma question est comment retrouver un hadith dans le Sahih Boukhari trés content
Le reste c'est juste ce qui a motivé ma demande.


salaam
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Dieu exalté dit : « Je suis tel que Mon serviteur M'estime »

[Boukhâri]
Revenir en haut
Invitéio
VIP du forum
VIP du forum

Hors ligne

Inscrit le: 04 Aoû 2012
Messages: 2 413
Sexe: Féminin

MessagePosté le: 20/05/2013 20:42:12    Sujet du message: Sahih Boukhari Répondre en citant
P.S. : quand je parlais des anasheed (je voulais dire chant), je parlais de ce sans instruments, qui est haram pour la personne sus-nommé. Concernant les anasheed avec instruments, c'est une autre question trés content

salaam
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Dieu exalté dit : « Je suis tel que Mon serviteur M'estime »

[Boukhâri]
Revenir en haut
Invitéio
VIP du forum
VIP du forum

Hors ligne

Inscrit le: 04 Aoû 2012
Messages: 2 413
Sexe: Féminin

MessagePosté le: 20/05/2013 21:23:11    Sujet du message: Sahih Boukhari Répondre en citant
salaam

Sinon quelqu'un connaît le lien entre les différentes notations ?



salaam
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Dieu exalté dit : « Je suis tel que Mon serviteur M'estime »

[Boukhâri]
Revenir en haut
'Abd Al-Majid
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 21/05/2013 12:31:23    Sujet du message: Sahih Boukhari Répondre en citant
:assalam!
Je n'ai toujours pas trouvé
bonne chance xD
Les membres suivants remercient Anonymous pour ce message :
Invitéio (21/05/13)
Revenir en haut
Invitéio
VIP du forum
VIP du forum

Hors ligne

Inscrit le: 04 Aoû 2012
Messages: 2 413
Sexe: Féminin

MessagePosté le: 21/05/2013 14:02:45    Sujet du message: Sahih Boukhari Répondre en citant
salaam

Merci d'avoir cherché, qu'Allah soubhana wa ta'ala t'en récompense ici et dans l'au-delà ! Amine trés content

Par contre je cherche un autre hadith dans le sahih :/
C'est le hadith sur le voyage nocturne et l'ascension



salaam
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Dieu exalté dit : « Je suis tel que Mon serviteur M'estime »

[Boukhâri]
Revenir en haut
'Abd Al-Majid
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 28/05/2013 16:53:19    Sujet du message: Sahih Boukhari Répondre en citant
:assalam!
Au sujet de la musique ceci devrait t'intéresser


Question
Que pense l’Islam de la musique ?
Réponse du Docteur Yûsuf `Abd Allâh Al-Qaradâwî
Parmi les divertissements qui réjouissent les âmes, qui égaient les cœurs et qui font plaisir à l’ouïe, il y a effectivement le chant. L’Islam considère le chant comme licite tant qu’il ne contient pas de propos grossiers, obscènes ou incitant à la débauche. Et il n’y a aucun mal à ce qu’il soit accompagné de musique, si, du moins, celle-ci n’excite pas les nerfs.


Le chant est recommandé lors des occasions heureuses, afin de répandre la gaieté et de divertir les âmes. Cela est d’autant plus valable les jours de fêtes, de noces, de retour d’un absent, ainsi que lors des repas de mariage, des repas en l’honneur d’un nouveau-né et lors de la naissance du bébé.
Ainsi, `Â’ishah - que Dieu l’agrée - assista au mariage d’un couple médinois et lorsqu’elle rentra chez elle, le Prophète - paix et bénédiction sur lui - lui demanda :« Ô `Â’ishah, n’ont-ils pas organisé une fête ? Parce que les Ansâr aiment faire la fête. » Ibn `Abbâs dit : « `Â’ishah assista au mariage d’une femme médinoise parmi ses proches. Le Messager de Dieu - paix et bénédiction sur lui - arriva et dit :« Avez-vous offert les cadeaux à la mariée ? » On répondit : « Oui ! » Il demanda :« Avez-vous envoyé quelqu’un chanter en son honneur ? » `Â’ishah répondit : « Non. » Le Messager de Dieu - paix et bénédiction sur lui - reprit : « Les Ansâr sont des gens galants. Pourquoi n’avez-vous pas envoyé avec la mariée quelqu’un chantant par exemple :


Ataynâkum ataynâkum 

Fa-hayyânâ wa hayyâkum 
 
 
Traduction 
 
 
Nous voici venus ! Nous voici venus ! Que Dieu nous salue et que Dieu vous salue ! 
 ? » 
 
 
`Â’ishah raconte que Abû Bakr - que Dieu l’agrée - entra chez elle un jour de Fête du Sacrifice (`îd al-ad’hâ) et qu’il trouva deux servantes qui chantaient et jouaient du tambour, alors que le Prophète - paix et bénédiction sur lui - était recouvert d’un drap. Abû Bakr se mit en colère contre elles. Le Prophète - paix et bénédiction sur lui - se découvrit alors le visage et dit : "Laisse-les Abû Bakr ! Ce sont des jours de fête."

L’Imâm Al-Ghazâli mentionne dans son livre Al-Ihyâ’ les hadiths sur le chant des deux servantes et sur les jeux pratiqués par les Abyssins dans la Mosquée du Prophète - paix et bénédiction sur lui - alors que ce dernier les encourageait par des exclamations : "Bravo, enfants de Arfadah !" Ces hadiths précisent également la demande formulée par le Prophète à l’intention de `Â’ishah pour savoir si elle voulait regarder le déroulement des jeux ou non. Ces mêmes hadiths ajoutent en outre que le Prophète demeura en compagnie de son épouse jusqu’à ce que celle-ci s’ennuyât et voulût partir. On rencontre enfin des hadiths mentionnant que `Â’ishah jouait avec ses amies. Al-Ghazâlî conclut quant à ces hadiths : « Tous ces hadiths sont mentionnés dans les deux Sahîh [1]. Ils constituent de fait un texte explicite prouvant que le chant et les divertissements ne sont pas illicites. On peut par ailleurs en tirer un certain nombre de conclusions concernant diverses permissions :
  1. Le divertissement : tout le monde sait que les Abyssins ont leurs danses et leurs jeux. 


[*]Il est permis de se divertir à l’intérieur même de la mosquée. 

[*]Le fait que le Prophète dise aux Abyssins : "Bravo, enfants de Arfadah !" montre qu’il leur demande de poursuivre leurs jeux et les encourage à cela. Comment peut-on alors considérer que ces jeux sont illicites ? 

[*]Le Prophète a empêché Abû Bakr et `Umar - que Dieu les agrée - de blâmer, de refuser ou d’interdire le divertissement. Il leur a expliqué que c’était un jour de fête et un moment de gaieté. Or, le divertissement est source de gaieté. 

[*]Le Prophète est resté longtemps à regarder les jeux abyssins et à écouter leur musique, après que `Â’ishah - que Dieu l’agrée - a exprimé son accord pour rester également. Cela montre qu’en termes de noblesse de caractère (husn al-khuluq), il est meilleur de faire plaisir aux femmes et aux enfants en assistant avec eux à des divertissements que de vivre dans un ascétisme austère, se priver et priver autrui des plaisirs mondains. 

[*]Le Prophète a même pris les devants pour demander à `Â’ishah si elle désirait regarder le déroulement des jeux. 

[*]Le chant est permis, ainsi que le battement du tambour, comme le montre le hadith des deux servantes. » Al-Ghazâlî poursuit tout ceci dans le chapitre de l’écoute.
On a rapporté au sujet d’un grand nombre de Compagnons et de Successeurs [2] - que Dieu les agrée - qu’ils écoutaient des chansons sans y voir le moindre mal.

Quant aux hadiths prophétiques qui interdisent le chant, il faut savoir qu’ils sont complètement défaillants, si bien qu’aucun d’eux n’a été épargné de la récusation des juristes et des traditionnistes. Le juge Abû Bakr Ibn Al-`Arabî dit : « Rien d’authentique n’existe quant à l’interdiction du chant. » Ibn Hazm dit : « Tout ce qui a été rapporté sur l’interdiction du chant est faux et controuvé. »

Néanmoins, le chant et la musique sont souvent allés de pair avec des veillées arrosées et débauchées, ce qui a incité un grand nombre de savants à interdire, tout du moins à déconseiller le chant et la musique. Certains d’entre eux ont dit : « Le chant fait partie des plaisants discours mentionnés dans le verset : « Et, parmi les hommes, il en est qui, dénués de science, achètent de plaisants discours pour égarer hors du chemin de Dieu et pour le prendre en raillerie. Ceux-là subiront un châtiment avilissant. » [3] »

Ibn Hazm répond : « Ce verset mentionne un trait de caractère, qui, s’il est présent chez une personne, fait d’elle automatiquement un mécréant. Il s’agit de celui qui prend le Sentier de Dieu en raillerie. Ainsi, celui qui achète un recueil coranique afin d’égarer les gens du Sentier de Dieu et le prendre en raillerie est très certainement un mécréant. Et c’est ce type de personnes que Dieu - Exalté soit-Il - dénigre dans ce verset. Il ne dénigre nullement celui qui achète des plaisants discours dans le but de se divertir et de détendre son âme, et non dans le but d’égarer les gens du Sentier de Dieu. »

Ibn Hazm répond également à ceux qui prétendent que le chant, ne faisant pas partie de la vérité divine, fait dès lors partie de l’égarement. Ceux-ci s’appuient sur le verset suivant : « Au delà de la vérité qu’y a-t-il donc sinon l’égarement ? » [4] IbnHazm réplique : « Le Messager de Dieu - paix et bénédiction sur lui - dit : « Les actions sont jugées d’après les intentions, et il en sera tenu compte à chaque homme dans la mesure de son intention. » Ainsi, celui qui a l’intention d’écouter des chansons afin de mieux désobéir à Dieu est un débauché - et cela n’est pas spécifique uniquement au chant. Quant à celui qui a l’intention de détendre son âme, pour mieux obéir à Dieu - Exalté soit-Il - et pour retrouver son dynamisme dans l’accomplissement d’œuvres pies, est quelqu’un d’obéissant et de bienfaisant. Et ce qu’il fait relève alors de la vérité divine. Quant à celui qui n’a l’intention ni d’obéir à Dieu ni de Lui désobéir, alors celui-là se livre à des futilités pardonnées par Dieu. Il possède alors le même statut que celui qui sort se promener dans son jardin, ou celui qui s’assoit devant sa porte et regarde les gens passer, ou encore celui qui teint son habit en bleu ou en vert, etc. »

Il existe cependant certaines limites qu’il est nécessaire d’observer, en ce qui concerne le chant.
Il est ainsi nécessaire que le sujet de la chanson ne contredise pas la morale et les enseignements islamiques. Une chanson qui glorifierait par exemple l’alcool ou qui inciterait à sa consommation est illicite, aussi bien pour celui qui la chante que pour celui qui l’écoute.
Toutefois, le sujet de la chanson peut parfois ne pas être contraire aux directives islamiques mais c’est la manière dont le chanteur l’interprète qui déplace la chanson du domaine licite au domaine illicite. Un exemple caractéristique est celui du chanteur qui interprète les paroles de manière lascive et déliquescente, cherchant à éveiller les instincts et à séduire l’auditeur en excitant ses désirs concupiscents.
Tout comme la religion combat l’outrance et l’excès, quels qu’ils soient, même au niveau du culte, elle combat l’excès dans le divertissement. Elle n’accepte pas que ce dernier occupe tout notre temps, car le temps, c’est la vie !
Nul doute que l’excès dans les choses licites déborde sur le temps à consacrer aux obligations, religieuses ou autres. Quelqu’un a dit avec justesse : « Je n’ai jamais pas vu un excès sans qu’il n’y ait à côté un devoir négligé. »
Il demeure néanmoins des choses pour lesquelles l’auditeur est soi-même son meilleur conseiller. Si les chansons, tout du moins un type particulier d’entre elles, excitent ses instincts, le séduisent, ou font dominer son aspect animal sur son aspect spirituel, alors il doit éviter de les écouter, afin de fermer les portes par lesquelles s’engouffrent dans son cœur, dans sa religion et dans son caractère, les tempêtes de la tentation. Ainsi, il se repose lui-même et repose les autres avec lui.
Il est consensuellement admis que le chant devient illicite s’il est accompagné d’autres interdits comme l’alcool, l’indécence ou la débauche. C’est de cela qu’a prévenu le Messager de Dieu - paix et bénédiction sur lui : « Apparaîtront des gens de ma Communauté qui boiront l’alcool en lui donnant un autre nom. On jouera pour eux des instruments de musique et des chanteuses chanteront pour eux. Dieu les engloutira alors dans la Terre et il fera d’eux des singes et des porcs. »
Il n’est pas nécessaire que cette transformation en singes et en porcs soit physique. Il suffit d’une transformation de l’âme et de l’esprit. Ils seront ainsi porteurs d’une âme de singe et d’un esprit de porc.
Et Dieu est le plus Savant.


http://www.islamophile.org/spip/La-musique-et-le-chant.html
Les membres suivants remercient Anonymous pour ce message :
Invitéio (29/05/13)
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 18/11/2018 01:50:40    Sujet du message: Sahih Boukhari
Revenir en haut

Ce sujet a été vérouillé par l'équipe du forum

Il est possible que vous n'ayez pas respecter la Charte où que le sujet soit résolue.
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Forum Islam Sunnite Index du Forum -> Forum Membres -> Autres questions Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  
Bienvenue sur le Forum Muslim