Forumuslim : Une question, une réponse



Recherche Avancée


 Message du Forum 
Librairie Musulmane Souk Ul Muslim




=>>Aider ACDLP à s'agrandir avec vos dons<<=

Afficher votre pub ici ?
   
  
               
           
        
 
  
Bouquets de Hadiths et d'articles précieux
Aller à la page: 1, 2  >

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Islam Sunnite Index du Forum -> Forum Membres -> Hadith et Dou'as -> Hadith
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Invitéio
VIP du forum
VIP du forum

Hors ligne

Inscrit le: 04 Aoû 2012
Messages: 2 413
Sexe: Féminin

MessagePosté le: 02/01/2013 17:06:47    Sujet du message: Bouquets de Hadiths et d'articles précieux Répondre en citant
salâmou^alaykoum wa rahmatoulahi barakatouh mes frères et soeurs,


Je tenais à vous faire partager ceci : 




Salam 'alaykum chers frères, chères sœurs,
  Nous avons sélectionné pour vous comme chaque mois, un bouquet de Hadîths et d'articles précieux.

Hadîths du mois : 
Le dernier Messager (paix et salut sur lui) nous a indiqué le meilleur des comportements qui rend le jugement d’Allah  
plus facile et mène au Paradis par la Miséricorde d’Allah : « …Donne à celui qui t’a privé, renoue (maintient le lien) 
 avec celui qui a rompu avec toi et pardonne à celui qui a été injuste envers toi. » Rapporté par At-tabarânî, Al-hâkim et Al-bazzâz. 
 
 
روى البزار والطبراني والحاكم عن أبي هريرة رضي الله عنه قال قال رسول الله صلى الله عليه وسلم  
 
 
ثلاثٌ من كن فيه حاسبه الله حساباً يسيراً وأدخله الجنة برحمته قالوا وما هي يا رسول الله بأبي أنت وأمي  
 
 
فقال: تعطي من حرمك وتصل من قطعك وتعفوا عن من ظلمك ، فإذا فعلت ذلك يدخلك الله الجنة  
 
 L’imâm Malik ( Radi Allâh ^Anhou ) rapporte que Jésus (paix sur lui) le fils de Marie (paix sur elle)  disait : ne parlez pas trop sans mentionner le nom de Dieu (Dhikr), car vos cœurs s’endurcissent (par l’absence duDhikr). Or le cœur dur est loin de Dieu, cependant vous ne savez pas. Ne jugez pas les vices des hommes comme si vous étiez des seigneurs ; plutôt jugez les vôtres en tant que serviteurs, car parmi les hommes il y a les châtiés (éprouvés) et les élus. Ainsi soyez pitoyables à l’égard des châtiés ; et louez Dieu pour le salut (de ne pas être parmi les châtiés) ».Rapporté par l’imâm Malik dans son Muwattaa, chapitre III des paroles qu’on répugne au cas où il n’est pas mentionné le Nom de Dieu, Livre 56. 
 
وحدثني مالك أنه بلغه أن عيسى ابن مريم كان يقول لا تكثروا الكلام بغير ذكر الله فتقسو قلوبكم فإن القلب القاسي بعيد من الله ولكن لا تعلمون  
 
 
ولا تنظروا في ذنوب الناس كأنكم أرباب وانظروا في ذنوبكم كأنكم عبيد فإنما الناس مبتلى ومعافى فارحموا أهل البلاء واحمدوا الله على العافية  
 
 
رواه مالك في الموطأ باب ما يكره من الكلام بغير ذكر الله  
 
 ‘Atâ Ibn Yassâr (qu’Allah l’agrée) rapporte : « J’ai rencontré ‘Abdellah Ibn ‘Amr Ibn Al-‘âs (qu’Allah l’agrée) et je lui demandai : Informe-moi de la description faite du Messager de Dieu (que la prière et le salut d’Allah soient sur lui) dans la Thora. » Il dit : « Oui, [je suis d’accord pour te répondre]. Je jure par Dieu qu’il est décrit dans la Thora par quelques caractéristiques mentionnées dans le Coran : « (ô Prophète ! Nous t’avons envoyé comme témoin, annonciateur et avertisseur)[sourate les Coalisés, verset :45], tu protégeras le peuple illettré, tu es Mon serviteur et Mon messager, Je t’ai nommé Al-Moutawakkil (celui qui place sa confiance en Dieu), tu n’es point une personne rude au cœur dur, tu ne cries pas dans les marchés, tu ne rends pas un mal par un autre, mais au contraire tu pardonnes et excuses. Son âme ne remontera vers Dieu que lorsqu’il redressera par son biais la voie tordue, pour qu’enfin elle[les gens] prononce : Il n’y a point de divinité digne d’être adorée si ce n’est Allah ( Ilâha Illal-lâh) ; par sa cause, Dieu rendra clairvoyant des yeux auparavant aveugles, rendra discernant, des oreilles auparavant sourdes et ouvrira des cœurs auparavant scellés. » Rapporté par Al-bukhârî, Hadîth 2018. 
 
حدثنا محمد بن سنان حدثنا فليح حدثنا هلال عن عطاء بن يسار قال لقيت عبد الله بن عمرو بن العاص رضي الله عنهما قلت أخبرني عن صفة رسول الله صلى الله عليه وسلم في التوراة قال أجل والله إنه لموصوف في التوراة ببعض صفته في القرآن يا أيها النبي إنا أرسلناك شاهدا ومبشرا ونذيرا وحرزا للأميين أنت عبدي ورسولي سميتك المتوكل ليس بفظ ولا غليظ ولا سخاب في الأسواق ولا يدفع بالسيئة السيئة ولكن يعفو ويغفر ولن يقبضه الله حتى يقيم به الملة العوجاء بأن يقولوا لا إله إلا الله ويفتح بها أعينا عميا وآذانا صما وقلوبا غلفا  
 
 
 البخاري كتاب البيوع باب كراهية السخب في الأسواق حديث 2018  
 
 
   
 
Le dernier Messager (paix et salut sur lui) a dit : « Sourire au visage de ton frère est une aumône …» Sahîh Al-jâmi’ : 2908. 
وقال أيضاً « تبسمك في وجه أخيك صدقة... » (صحيح الجامع:2908)  
 
 
   
 
 
Al-Bukhârî rapporte dans son Sahîh : Qatâda rapporte que Anas Ibn Mâlik lui a rapporté que : le Prophète (paix et salut sur lui) a dit :« J’entame la prière (en Imâm) alors que je veux l’allonger, mais j’entends les pleurs d’un enfant et je fais vite car je connais l’amour de sa mère (et son attendrissement) à cause de ses pleurs ». Il fit ainsi cela par tendresse et miséricorde envers le cœur de la mère.  
 
 
Abû Mas‘ûd al-Ansârî (que Dieu l’agrée) a rapporté : « Un homme a dit à l’Envoyé de Dieu (صلى الله عليه و سلم)  : “Il m’arrive parfois de ne plus faire la prière en commun à cause d’untel qui l’allonge trop.” Jamais je n’ai vu le Prophète (صلى الله عليه و سلم)  faire un prêche et être aussi irrité que ce jour-là. Il dit : “Ô hommes ! Vous poussez les gens à fuir la prière (en commun). Que celui qui dirige la prière la raccourcisse (fasse un peu vite)[1], car il y a parmi les hommes, le malade, le faible et celui qui a d’autres préoccupations.”»Rapporté par Al-bukhârî dans son Sahîh.  
 
 
حدثنا علي بن عبد الله قال: حدثنا يزيد بن زريع قال: حدثنا سعيد قال: حدثنا قتادة: أن أنس بن مالك حدثه:  
 
 
 أن النبي صلى الله عليه وسلم قال: إني لأدخل في الصلاة، وأنا أريد إطالتها، فأسمع بكاء الصبي، فأتجوز في صلاتي، مما أعلم من شدة وجد أمه من بكائه.  
 
 
حدثنا خالد بن مخلد قال: حدثنا سليمان بن بلال قال: حدثنا شريك بن عبد الله قال: سمعت أنس بن مالك يقول:  
 
 
 ما صليت وراء إمام قط، أخف صلاة ولا أتم، من النبي صلى الله عليه وسلم، وإن كان ليسمع بكاء الصبي فيخفف، مخافة أن تفتن أمه.  
 
 
   
 
 
 
 
 
 
Article du mois sélectionné :  
 
Jésus (paix sur lui) dans le Coran :  
 
 
عيسى بن مريم في القرآن الكريم  
 
 
Source : http://www.doctrine-malikite.fr/forum/Jesus-isa-dans-le-Coran_m130907.html  
 
La révélation coranique et la tradition prophétique ont consacré une place d’honneur importante pour Jésus (paix sur lui) et sa mère Marie (paix sur elle). Il est important de signaler que :  
* Deux Sourates sont nommées en l’honneur de cette famille pure et bénie : la Sourate de la famille d’Imrâne (n°3) et la Sourate de Marie (n°19).  
* Marie (Maryam - مريم) (paix sur elle) est la seule femme mentionnée dans le Coran par son nom.  
 
Nous avons jugé pertinent et opportun de résumer dans l’article suivant la vision islamique concernant ce noble et éminent Prophète Jésus fils de Marie (paix et salut sur lui) :  
 
 
*La mère de Marie (paix sur elles) :  
Le Coran nous apprend que l’épouse d’Imrâne (et donc la mère de Marie) avait offert son enfant à naître au service de Dieu. La mère de Marie s’appelait Hannah et elle était la sœur de l’épouse du Prophète Zacharie (paix sur lui). Hannah et son mari, Imrâne, croyaient ne jamais avoir d’enfant; mais un jour, Hannah invoqua son Seigneur ardemment et Le supplia de lui donner un enfant, promettant que cet enfant servirait au temple de Dieu, à Jérusalem. Dieu entendit ses prières et elle devint enceinte.  
Allah dit dans le Coran :  
« Quand la femme d'Imrâne dit : Seigneur, je T'ai voué en toute exclusivité ce qui est dans mon ventre. Accepte-le donc, de moi. C'est Toi certes l'Audient et l'Omniscient.  
Lorsqu'elle l'eut mise au monde, elle dit : ' Seigneur ! Je l'ai mise femelle 'et Dieu est plus averti de ce qu'elle a mis et le mâle n'est pas comme la femelle. ' Je l'ai nommée Marie(Mariam) et je la mets sous Ta protection ainsi que sa progéniture contre le Démon lapidé. ' 'Son Seigneur l'agréa alors du bon agrément, la fit croître en belle croissance. Et Il en confia la garde à Zacharie. Chaque fois que celui-ci entrait auprès d'elle dans le Sanctuaire, il trouvait près d'elle de la nourriture. Il dit : ô Marie, d'où te vient cette nourriture ? - Elle dit : Cela me vient d'Allah. Il donne certes la nourriture à qui Il veut sans compter.. »  
Sourate 3 (la famille d’Imrâne), versets 35-37.  
 
Lorsque vint le temps, pour Marie fille d’Imrâne, d’entrer au Temple, tout le monde voulut prendre soin de cette pieuse enfant d’Imrane. Comme c’était la coutume, à l’époque, les hommes tirèrent au sort et Dieu fit en sorte que le prophète Zacharie devienne son tuteur.  
Allah dit dans le Coran :  
« Ce sont là des nouvelles de l'Inconnaissable que Nous te révélons. Car tu n'étais pas là lorsqu'ils jetaient leurs calames pour décider qui se chargerait de Marie ! Tu n'étais pas là non plus lorsqu'ils se disputaient. »  
Sourate 3, verset 44.  
 
 
*Marie (Mariame) (paix sur elle) mère de Jésus :  
Citée 34 fois dans le Coran, il y a même une Sourate du Coran en son nom (Sourate Mariame (Marie)).  
Elle est également la seule femme mentionnée dans le Coran par son nom.  
Elle est un modèle de pureté, de chasteté, de sainteté, de piété et dévotion en Islam:  
Allah dit dans le Coran :  
' Et lorsque les Anges dirent ; ' O Marie ! Dieu t'a élue, t'a purifiée et t'a élue au-dessus des femmes des mondes. ' '(Coran, 3 ,42)  
 
Allah l’a gratifié par plusieurs prodiges, elle avait par exemple, les fruits de l’hiver en été et les fruits de l’été en hiver par la grâce d’Allah  
Allah dit dans le Coran :  
« ...Chaque fois que Zacharie entrait auprès d'elle dans le Sanctuaire, il trouvait près d'elle de la nourriture. Il dit : ô Marie, d'où te vient cette nourriture ? - Elle dit : Cela me vient d'Allah. Il donne certes la nourriture à qui Il veut sans compter... »  
 
Parmi les innombrables privilèges de Marie : D'après 'Abû Hurayra (qu'Allah soit satisfait de lui), le Prophète Sidna Muhammad (paix et salut sur lui) a dit : 'Aucun enfant n'a été mis au monde sans avoir été, au moment de sa naissance, touché par le diable; (c’est pourquoi) il commence par crier à cause de cet attouchement dont il est l'objet de la part du diable.  
Mais, il n'y a eu d'exception que pour Marie et son fils (ceci par l’invocation de la mère de Marie)'. [Hadith dans le Sahîh de Muslim : 4363]  
Cela est relaté également dans le verset coranique :  
« Lorsqu'elle l'eut mise au monde, elle dit : ' Seigneur !Je l'ai mise femelle 'et Dieu est plus averti de ce qu'elle a mis et le mâle n'est pas comme la femelle. ' Je l'ai nommée Marie(Mariam)et je la mets sous Ta protection ainsi que sa progéniture contre le Démon lapidé. » Sourate 3, verset 37.  
 
La tradition prophétique (Sunna) authentique rapporte également que Marie est parmi les quatre femmes les plus parfaites du monde et sera épouse du Prophète (paix et salut sur lui) au Paradis.  
قال أبو منصور عبد الرحمن بن محمد بن هبة الله بن عساكر في الأربعين في مناقب أمهات المؤمنين  
وقد روى ابن رزين في مجموع الصحاح عن النبي صلى الله عليه و سلم أنه قال  
كمل من الرجال كثير ولم يكمل من النساء إلا أربع مريم بنت عمران وآسية امرأة فرعون وخديجة بنت خويلد وفاطمة بنت محمد وفضل عائشة على النساء كفضل الثريد على سائر الطعام  
 
 
*Jèsus (‘Isâ) fils de Marie (paix sur lui) :  
 
La naissance miraculeuse:  
 
Allah dit dans le Coran, dans la Sourate Mariam (Marie) :  
« 16. Mentionne, dans le Livre (le Coran), Marie, quand elle se retira de sa famille en un lieu vers l'Orient.  
17. Elle mit entre elle et eux un voile. Nous lui envoyâmes Notre Esprit (Gabriel), qui se présenta à elle sous la forme d'un homme parfait.  
18. Elle dit : 'Je me réfugie contre toi auprès du Tout Miséricordieux. Si tu es pieux, [ne m'approche point].  
19. Il dit : 'Je suis en fait un Messager de ton Seigneur pour te faire don d'un fils pur'.  
20. Elle dit : 'Comment aurais-je un fils, quand aucun homme ne m'a touchée, et je ne suis pas prostituée ?'  
21. Il dit : 'Ainsi sera-t-il ! Cela M'est facile, a dit ton Seigneur ! Et Nous ferons de lui un signe pour les gens, et une miséricorde de Notre part. C'est une affaire déjà décidée'.  
22. Elle devient donc enceinte [de l'enfant], et elle se retira avec lui en un lieu éloigné.  
23. Puis les douleurs de l'enfantement l'amenèrent au tronc du palmier, et elle dit : 'Malheur à moi ! Que je fusse mort avant cet instant ! Et que je fusse totalement oubliée !'  
24. Alors, il l'appela d'au-dessous d'elle, [lui disant :] 'Ne t'afflige pas. Ton Seigneur a placé à tes pieds une source.  
25. Secoue vers toi le tronc du palmier : il fera tomber sur toi des dattes fraîches et mûres.  
26. Mange donc et bois et que ton oeil se réjouisse ! Si tu vois quelqu'un d'entre les humains, dis [lui :] 'Assurément, j'ai voué un jeûne au Tout Miséricordieux : je ne parlerai donc aujourd'hui à aucun être Humain'.  
27. Puis elle vint auprès des siens en le portant [le bébé]. Ils dirent : 'Ô Marie, tu as fait une chose monstrueuse !  
28. 'Soeur de Haroun, ton père n'était pas un homme de mal et ta mère n'était pas une prostituée'.  
29. Elle fit alors un signe vers lui [le bébé]. Ils dirent : 'Comment parlerions-nous à un bébé au berceau ?'  
30. Mais (le bébé) dit : 'Je suis vraiment le serviteur de Dieu. Il m'a donné le Livre et m'a désigné Prophète.  
31. Où que je sois, Il m'a rendu béni; et Il m'a recommandé, tant que je vivrai, la prière et la Zakat;  
32. et la bonté envers ma mère. Il ne m'a fait ni violent ni malheureux.  
33. Et que la paix soit sur moi le jour où je naquis, le jour où je mourrai, et le jour où je serai ressuscité vivant.'  
34. Tel est Hissa (Jésus), fils de Marie : parole de vérité, dont ils doutent.  
35. Il ne convient pas à Dieu de S'attribuer un fils. Gloire et Pureté à Lui ! Quand Il décide d'une chose, Il dit seulement : 'Soi !' et elle est. »  
 
Pour l’islam, Jésus (paix et salut sur lui) est un noble Prophète parmi les éminents et les élus, c’est un homme (une créature de Dieu), il n’est ni Dieu ni fils de Dieu. Allah a dénoncé clairement et explicitement dans le Coran la divination de ce Prophète.  
Allah dit aussi à propos de Jésus (paix et salut sur lui) : « Le Messie Jésus fils de Marie n’est que le Messager de Dieu, Son verbe qu’Il a jeté à Marie et un esprit venant de Lui. Croyez donc à Dieu et à Ses messagers et ne dites point « trois ». Cessez ! C’est préférable pour vous. Allah n’est qu’un Dieu unique. Loin de Sa gloire et sa pureté qu’Il ait un enfant. »  
Coran, Sourate 4, verset 171.  
 
Pour l’islam, Jésus est le Verbe de Dieu (Kalimatu Allah) et il a été créé de l’Esprit de Dieu :d’une mère sans père comme Adam a été créé sans père ni mère : de l’esprit de Dieu aussi (et d’argile).  
Allah dit dans le Coran :  
« Pour Dieu, Jésus est comme Adam qu'Il créa de poussière, puis Il lui dit 'Sois' : et il fut. »  
Sourate 3, verset 59.  
 
 
L’élévation miraculeuse et le retour à la fin des temps :  
 
Le Coran est claire et précis et affirme que:Dieu a remplacé Jésus au moment où ses ennemis voulaient le crucifier et l’a élevé chez Lui. 
D'ailleurs le dernier Messager (paix et salut sur lui) l'a rencontré- au second ciel accompagné de son cousin Jean-Baptiste (Yahyâ) - lors de son voyage ascensionnel miraculeux (Al-mi'arâj) comme le mentionne la tradition authentique.  
Jésus retournera à la fin des temps sur terre pour tuer le faux Messie (Ad-dajjâl) et faire régner la paix et la justice comme le mentionne également la sunna authentique. 
Allah dit dans le Coran :  
« Etant donné leur négation et les énormes mensonges effrontés qu’ils dirent à propos de Marie. Parce qu’il ont dit : « Nous avons tué le Messie Jésus fils de Marie, le Messager de Dieu », Ils ne l’ont ni tué, ni crucifié mais ils furent abusés par quelque ressemblance. Ceux qui ont été en désaccord à son sujet doutèrent certainement de sa vraie identité car ils n’avaient de lui aucune connaissance sûre si ce n’est une simple conjecture et ils ne l’ont pas tué pleinement convaincus de son identité. Dieu l’a plutôt élevé à Lui et Dieu est constamment puissant et sage. Il n'y aura personne, parmi les gens du Livre, qui n'aura pas foi en lui avant sa mort. Et au Jour de la Résurrection, il sera témoin contre eux. » Coran : Sourate 4, versets : 156,157, 158 et 159.  
« Quand Dieu dit : 'Ô Jésus, certes, Je vais mettre fin à ta vie terrestre t'élever vers Moi, te débarrasser de ceux qui n'ont pas cru et mettre jusqu'au Jour de la Résurrection, ceux qui te suivent au-dessus de ceux qui ne croient pas. Puis, c'est vers Moi que sera votre retour, et Je jugerai, entre vous, ce sur quoi vous vous opposiez. »  
Sourate 3, verset 55.  
 
 
Parmi les miracles qu’Allah a donnés à ce Prophète pour confirmer son message :  
 
Allah dit dans le Coran, sourate 3 :  
« 45. Quand les Anges dirent : 'Ô Marie, voilà que Dieu t'annonce une parole de Sa part : son nom sera 'al-Masih' 'Hissa', fils de Marie, illustre ici-bas comme dans l'au-delà, et l'un des rapprochés de Dieu'.  
46. Il parlera aux gens, dans le berceau et en son âge mûr et il sera du nombre des gens de bien'.  
47. - Elle dit : 'Seigneur ! Comment aurais-je un enfant, alors qu'aucun homme ne m'a touchée ?' - 'C'est ainsi !' dit-Il. Dieu crée ce qu'Il veut. Quand Il décide d'une chose, Il lui dit seulement : 'Sois'; et elle est aussitòt.  
48. 'Et (Dieu) lui enseignera l'écriture, la sagesse, la Thora et l'Evangile,  
49. et Il sera le messager aux enfants d'Israël, [et leur dira] : 'En vérité, je viens à vous avec un signe de la part de votre Seigneur. Pour vous, je forme de la glaise comme la figure d'un oiseau, puis je souffle dedans : et, par la permission de Dieu, cela devient un oiseau. Et je guéris l'aveugle-né et le lépreux, et je ressuscite les morts, par la permission de Dieu. Et je vous apprends ce que vous mangez et ce que vous amassez dans vos maisons. Voilà bien là un signe, pour vous, si vous êtes croyants !  
50. Et je confirme ce qu'il y a dans la Thora révélée avant moi, et je vous rends licite une partie de ce qui était interdit. Et j'ai certes apporté un signe de votre Seigneur. Craignez Dieu donc, et obéissez-moi.  
51. Dieu est mon Seigneur et votre Seigneur. Adorez-Le donc : voilà le chemin droit.'  
52. Puis, quand Jésus ressentit de l'incrédulité de leur part, il dit : 'Qui sont mes alliés dans la voie de Dieu ?' Les apòtres dirent : 'Nous sommes les alliés de Dieu. Nous croyons en Dieu. Et sois témoin que nous Lui sommes soumis.  
53. Seigneur ! Nous avons cru à ce que Tu as fait descendre et suivi le messager. Inscris-nous donc parmi ceux qui témoignent'.  
54. Et ils [les autres] se mirent à comploter. Dieu a fait échouer leur complot. Et c'est Dieu qui sait le mieux leur machination !  
55. Quand Dieu dit : 'Ô Jésus, certes, Je vais mettre fin à ta vie terrestre t'élever vers Moi, te débarrasser de ceux qui n'ont pas cru et mettre jusqu'au Jour de la Résurrection, ceux qui te suivent au-dessus de ceux qui ne croient pas. Puis, c'est vers Moi que sera votre retour, et Je jugerai, entre vous, ce sur quoi vous vous opposiez.  
56. Quant à ceux qui n'ont pas cru, Je les châtierai d'un dur châtiment, ici-bas tout comme dans l'au-delà; et pour eux pas de secoureurs.  
57. Et quant à ceux qui ont la foi et font de bonnes oeuvres, Il leur donnera leurs récompenses. Et Dieu n'aime pas les injustes.  
58. Voilà ce que Nous te récitons des versets et de la révélation précise.  
59. Pour Dieu, Jésus est comme Adam qu'Il créa de poussière, puis Il lui dit 'Sois' : et il fut. » 
 
Allah dit dans le Coran :  
« Les Apôtres dirent : 'Ô Jésus, fils de Marie, se peut-il que ton Seigneur fasse descendre sur nous du ciel une table servie ?' Il leur dit : 'Craignez plutôt Dieu, si vous êtes croyants'.  
Ils dirent : 'Nous voulons en manger, rassurer ainsi nos coeurs, savoir que tu nous as réellement dit la vérité et en être parmi les témoins'.  
'Ô Dieu, notre Seigneur, dit Jésus, fils de Marie, fais descendre du ciel sur nous une table servie qui soit une fête pour nous, pour le premier d'entre nous, comme pour le dernier, ainsi qu'un signe de Ta part. Nourris-nous : Tu es le meilleur des nourrisseurs.'  
'Oui, dit Dieu, Je la ferai descendre sur vous. Mais ensuite, quiconque d'entre vous refuse de croire, Je le châtierai d'un châtiment dont Je ne châtierai personne d'autre dans l'univers. »  
Sourate 5 (la Table servie), versets 112 à 115.  
 
 
Jésus lui-même se désavoue des hérétiques et reconnaît sa servitude pure à Allah:  
 
Allah dit dans le Coran :  
« (Rappelle-leur) le moment où Dieu dira : 'Ô Jésus, fils de Marie, est-ce toi qui as dit aux gens : 'Prenez-moi, ainsi que ma mère, pour deux divinités en dehors de Dieu ?' Il dira : 'Gloire et pureté à Toi ! Il ne m'appartient pas de déclarer ce que je n'ai pas le droit de dire ! Si je l'avais dit, Tu l'aurais su, certes. Tu sais ce qu'il y a en moi, et je ne sais pas ce qu'il y a en Toi. Tu es, en vérité, le grand connaisseur de tout ce qui est inconnu.  
Je ne leur ai dit que ce Tu m'avais commandé, (à savoir) : 'Adorez Dieu, mon Seigneur et votre Seigneur'. Et je fus témoin contre eux aussi longtemps que je fus parmi eux. Puis quand Tu m'as rappelé, c'est Toi qui fus leur observateur attentif. Et Tu es témoin de toute chose.  
Si Tu les châties, ils sont Tes serviteurs. Et si Tu leur pardonnes, c'est Toi le Puissant, le Sage'.  
Dieu dira : 'Voilà le jour où leur véracité va profiter aux véridiques : ils auront des Jardins sous lesquels coulent les ruisseaux pour y demeurer éternellement.' Dieu les a agréés et eux L'ont agréé. Voilà l'énorme succès.  
A Dieu seul appartient le royaume des cieux, de la terre et de ce qu'ils renferment et Il est Omnipotent. »  
Sourate 5 (la Table servie), versets 116-120.  
 
« Ce sont, certes, des mécréants ceux qui disent : 'En vérité, Dieu c'est le Messie, fils de Marie.' Alors que le Messie a dit : 'Ô enfants d'Israël, adorez Dieu, mon Seigneur et votre Seigneur'. Quiconque associe à Dieu (d'autres divinités) Dieu lui interdit le Paradis; et son refuge sera le Feu. Et pour les injustes, pas de secoureurs !  
Ce sont certes des mécréants, ceux qui disent : 'En vérité, Dieu est le troisième de trois.' Alors qu'il n'y a de divinité qu'Une Divinité Unique ! Et s'ils ne cessent de le dire, certes, un châtiment douloureux touchera les mécréants d'entre eux.  
Ne vont-ils donc pas se repentir à Dieu et implorer Son pardon ? Car Dieu est Pardonneur et Miséricordieux.  
Le Messie, fils de Marie, n'était qu'un Messager. Des messagers sont passés avant lui. Et sa mère était une véridique. Et tous deux consommaient de la nourriture. Vois comme Nous leur expliquons les preuves et puis vois comme ils se détournent. »  
Sourate 5 (la Table servie), versets 72-75.  
 
«Ensuite, sur leurs traces, Nous avons fait suivre Nos [autres] messagers, et Nous les avons fait suivre de Jésus fils de Marie et lui avons apporté l'Evangile, et mis dans les coeurs de ceux qui le suivirent douceur et mansuétude. Le monachisme (rahbâniyya) qu'ils inventèrent, Nous ne le leur avons nullement prescrit. [Ils devaient] seulement rechercher l'agrément de Dieu. Mais ils ne l'observèrent pas (ce monachisme) comme il se devait. Nous avons donné leur récompense à ceux d'entre eux qui crurent. Mais beaucoup d'entre eux furent des pervers. »  
Sourate 57, verset 27.  
 
Jésus annonce le dernier Messager :  
 
Allah dit dans le Coran :  
« Et quand Jésus fils de Marie dit : 'Ô Enfants d'Israël, je suis vraiment le Messager de Dieu [envoyé] à vous, confirmateur de ce qui, dans la Thora, est antérieur à moi, et annonciateur d'un Messager à venir après moi, dont le nom sera 'Ahmad' (dérivé du Hamd). Puis quand celui-ci vint à eux avec des preuves évidentes, ils dirent : 'C'est là une magie manifeste'.  
Et qui est plus injuste que celui qui invente un mensonge contre Dieu, alors qu'il est appelé à l'Islam ? Et Dieu ne guide pas les gens injustes.  
Ils veulent étendre de leurs bouches la lumière de Dieu, alors que Dieu parachèvera Sa lumière en dépit de l'aversion des mécréants. »  
Sourate 61, versets 6, 7 et 8.  
قال الكواشي: و ' أحمد ' بناء مبالغة، والمعنى: أنَّ الأنبياء كلهم حمّادون الله، وهو أكثر حمداً مِن غيره، وكلهم محمودون لِما فيهم جميل الأخلاق، وهو أكثرهم خِلالاً حميدة  
. وقال السهيلي: في اسمه ' أحمد ومحمد ' إشارة إلى كونه خاتماً؛ لأنَّ الحمد مشروع عند انقضاء الأمور واختتامها وتمامها  
 
Enfin on conseille un livre précieux à ce sujet :  
 
 
 

 
 
[1] Sans –bien sûr- nuire à la Tumânîna ni aux actes fondamentaux de la prière… 
 
 
 
 
salaam  

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Dieu exalté dit : « Je suis tel que Mon serviteur M'estime »

[Boukhâri]
Les membres suivants remercient Invitéio pour ce message :
Abida (02/01/13), Sâhib (21/01/13)
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 02/01/2013 17:06:47    Sujet du message: Publicité
PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Abida
VIP du forum
VIP du forum

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juil 2007
Messages: 2 325
Sexe: Féminin
Localisation: France

MessagePosté le: 02/01/2013 18:53:40    Sujet du message: Bouquets de Hadiths et d'articles précieux Répondre en citant
:assalam!

que Allah te récompense amplement pour ce précieux partage ::fleur:: ::fleur:: ::fleur::

Il s'agit de la newsletter mensuel du site http://www.doctrine-malikite.fr/  Wink
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Invitéio
VIP du forum
VIP du forum

Hors ligne

Inscrit le: 04 Aoû 2012
Messages: 2 413
Sexe: Féminin

MessagePosté le: 02/01/2013 19:05:26    Sujet du message: Bouquets de Hadiths et d'articles précieux Répondre en citant
Abida a écrit:
:assalam!

que Allah te récompense amplement pour ce précieux partage ::fleur:: ::fleur:: ::fleur::

Il s'agit de la newsletter mensuel du site http://www.doctrine-malikite.fr/  Wink






Amine khti ! Qu'Allah nous protège de tout mal, et nous guide dans le droit chemin !


Oui c'est exact!  trés content



Je vais voir si je peux trouver les autres, que j'ai dans ma boîte mail.


salaam
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Dieu exalté dit : « Je suis tel que Mon serviteur M'estime »

[Boukhâri]
Les membres suivants remercient Invitéio pour ce message :
Abida (02/01/13)
Revenir en haut
Invitéio
VIP du forum
VIP du forum

Hors ligne

Inscrit le: 04 Aoû 2012
Messages: 2 413
Sexe: Féminin

MessagePosté le: 02/01/2013 19:08:42    Sujet du message: Bouquets de Hadiths et d'articles précieux Répondre en citant
Ah voilà, je l'ai trouvé !


http://www.doctrine-malikite.fr/index.php?preaction=view_nl&nl=122624&id=21840936&idnl=122624


http://www.doctrine-malikite.fr/index.php?preaction=view_nl&nl=124630&id=21967157&idnl=124630


Bonne lecture trés content 




salaam
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Dieu exalté dit : « Je suis tel que Mon serviteur M'estime »

[Boukhâri]
Les membres suivants remercient Invitéio pour ce message :
Abida (02/01/13), Sâhib (21/01/13)
Revenir en haut
As-Siddîq
Elève du forum
Elève du forum

Hors ligne

Inscrit le: 18 Fév 2012
Messages: 485
Sexe: Masculin

MessagePosté le: 02/01/2013 19:46:31    Sujet du message: Bouquets de Hadiths et d'articles précieux Répondre en citant
As-Salâm 'Aleykoum


Baarak Allahou^fik, très bon rappel.
J'avais pas vu, je les aussi reçu par Mail.

Wa-Salâm

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Muhammad
Revenir en haut
Invitéio
VIP du forum
VIP du forum

Hors ligne

Inscrit le: 04 Aoû 2012
Messages: 2 413
Sexe: Féminin

MessagePosté le: 02/01/2013 19:48:23    Sujet du message: Bouquets de Hadiths et d'articles précieux Répondre en citant
Alaykoum salam,


Wa fik barakallah ! trés content


salaam
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Dieu exalté dit : « Je suis tel que Mon serviteur M'estime »

[Boukhâri]
Revenir en haut
Invitéio
VIP du forum
VIP du forum

Hors ligne

Inscrit le: 04 Aoû 2012
Messages: 2 413
Sexe: Féminin

MessagePosté le: 19/01/2013 20:40:48    Sujet du message: Bouquets de Hadiths et d'articles précieux Répondre en citant
Salam 'alaykum chers frères, chères sœurs,
  Nous avons sélectionné pour vous comme chaque mois, un bouquet de Hadîths et d'articles précieux.


Annonce :
En ce mois béni de Rabî’ Al-awwal, troisième mois du calendrier lunaire, précisément à son douzième jour, la terre s’est illuminée par la naissance de la Miséricorde des univers, notre maître bien aimé, intercesseur (Shafî’) et modèle : Sidna Muhammad (paix et salut sur lui). 
Par cette occasion bénie, l’équipe de votre site 'doctrine-malikite' vous invite à méditer sur la noble biographie de ce dernier Messager (paix et salut sur lui), son comportement sublime,  et à multiplier les prières sur lui afin d’augmenter notre foi et notre amour vers lui. Partagez son amour avec vos proches et avec le monde entier.
لقد كان لكم في رسول الله إسوة حسنة لمن كان يرجو الله و اليوم الآخر و ذكر الله كثيرا 
بمناسبة ربيع الأنوار ربيع مولد سيد ولد آدم، نبينا و حبيبنا و شفيعنا، الرحمة المهداة للعالمين، تتقدم أسرة الموقع المالكي لكم بأحر التهاني، و تهدي لكم هذه الباقة العطرة من أحاديثه صلى الله عليه و سلم و من المقالات القيمة؛ و تدعوكم لتدارس سيرته و تعلمها و تعليمها و الاعتبار بها، زادنا الله و إياكم حبا فيه  صلى الله عليه و سلم و آله. 
Hadîths du mois :Le Prophète (paix et salut sur lui) a dit : « Nul n’est véritable croyant s’il ne m’aime pas plus que son père, son fils et tous les gens. » Tradition rapportée par al-Bukhârî, hadîth n°14 et 15, p. 19, chap. Le livre de la foi (2), dans « Le sommaire du Sahîh al-Bukhârî » par l’imam Zayn ad-Dîn Ahmad Ibn ‘Abd al-Latîf az-Zubaydî, tome I. Rapporté aussi par Muslim et Nasâ’î. 
 ‘Umar – que Dieu l’agrée – a dit au Prophète (paix et salut sur lui): « Je t’aime par-dessus tout, à part l’âme que je porte en moi. » 
Le Prophète lui répondit alors [en lui indiquant le chemin vers la foi] : « Aucun d’entre vous ne sera véritablement croyant tant que je ne serai pas, pour lui, plus cher que sa propre âme
‘Umar dit alors : « Par Celui qui a révélé le Livre, je t’aime plus que mon âme. » 
Le Prophète (paix et salut sur lui) dit alors : « Maintenant ‘Umar, tu l’as [c’est-à-dire, tu as atteint la foi]. » Tradition rapportée par al-Bukhârî selon ‘Abdullâh Ibn Hishâm, hadîth n° 2144, p. 895, chap. Le livre des serments et des voeux (76).
روى البخاري من حديث أنَسٍ قوله صلى الله عليه وسلم: 
لا يومن أحدكم حتى أكون أحب إليه من والده وولَده والناس أجمعين 
امتحن رسول الله صلى الله عليه وسلم عمر بن الخطاب حين أخذ بيده فقال عمر: والله يا رسول الله لأنْتَ أحبُّ إلي من كل شيء إلا نفسي! فقال رسول الله صلى الله عليه وسلم: "لا يومن أحدكم حتى أكونَ أحبَّ إليه من نفسه". فقال عمر: فأنت الآن والله أحب إلي من نفسي! فقال رسول الله صلى الله عليه وسلم: "الآنَ يا عمر!". رواه الإمام أحمد 
 Ibn ‘Umar(que Dieu l'agrée) rapporte que le Prophète (paix et salut sur lui) a dit : « Si mon amour se mélange au cœur d’un homme, Dieu interdira l’Enfer à son corps. » 
Rapporté par Abû Na‘îm, dans Hilyatu al-awliyâ’ (7/255). 
كنت مع ابن عمر جالسا ، فقال رجل : لوددت أني رأيت رسول الله صلى الله عليه وسلم ، فقال له ابن عمر : فكنت تصنع ماذا ؟ قال : كنت والله أومن به ، وأقبل ما بين عينيه ، وأطيعه ، فقال له ابن عمر : ألا أبشرك ؟ قال : بلى ، يا أبا عبد الرحمن ، فقال : سمعت رسول الله صلى الله عليه وسلم يقول : ما اختلط حبي بقلب عبد فأحبني إلا حرم الله جسده على النار ، ثم قال : ليتني أرى إخواني وردوا على الحوض فأستقبلهم بالآنية فيها الشراب فأسقيهم من حوضي قبل أن يدخلوا الجنة ، فقيل له : يا رسول الله ! أو لسنا إخوانك ؟ قال : أنتم أصحابي ، وإخواني من آمن بي ولم يرني ، إني سألت ربي أن يقر عيني بكم وبمن آمن بي ولم يرني 
راوي: عبدالله بن عمر المحدث: أبو نعيم 
المصدر: حلية الأولياء - الصفحة أو الرقم: 7/301 
 Le Prophète (paix et salut sur lui) a dit : « Aimez Dieu pour Ses bienfaits sans fin, aimez-moi pour l’amour de Dieu, et aimez les gens de ma maison par amour pour moi. » Tradition authentique selon les critères d’al-Bukhârî et Muslim, rapportée par at-Tirmidhî, at-Tabarânî, al-Hâkim, d’après Ibn ‘Abbâs.
يقول الرسول صلى الله عليه و سلم : (أحبوا الله ما يغدقكم من نعمه وأحبوني بحب الله وأحبوا أهل بيتي لحبي
رواه الترمذي والحاكم 
  Dieu dit dans le Coran : « Dis : “Je ne vous demande aucun salaire pour cela, si ce n’est votre amour envers les proches.” »[[u] [/u]Coran 42/23.] 
L’imam Ahmad, at-Tabarânî et al-Hâkim ont rapporté d’Ibn ‘Abbâs ce témoignage : « Lorsque ce verset a été révélé, on a demandé : “Ô Messager de Dieu ! Qui sont tes proches envers qui l’amour nous est obligatoire ?” Le Messager de Dieu répondit : “‘Alî, Fâtima et leurs deux enfants.” » 
روى السيوطي وغيره في تفسير هذه الآية بالاسناد إلى ابن عباس ، قال: لما نزلت هذه الآية ﴿  قُل لا أسألُكُم عَليه أجراً إلاّ المودَّةَ في القُربى  ﴾ قالوا : يارسول الله ، من قرابتك هؤلاء الذين وجّبت علينا مودتهم ؟ قال صلى الله عليه وآله وسلم : علي وفاطمة وولداهما 
المستدرك على الصحيحين 3 : 172 
  
Muslim, at-Tirmidhî et al-Hâkim ont aussi rapporté ce témoignage de Zayd Ibn al-Arqam : « Un jour, le Messager de Dieu a prononcé un discours au milieu de nous. Après avoir loué et remercié Dieu, il a dit : Ôgens ! Je suis un être humain. Bientôt, un messager de mon Seigneur viendra, et je répondrai. Je vous laisse les [deux] thaqalayn (deux lourds dépôts) : le premier est le Livre de Dieu, dans lequel il y a la bonne orientation et la lumière. Prenez donc le livre de Dieu et attachez-vous-y fermement !” Et il ajouta : “… et les gens de ma maison. Je vous rappelle Dieu par les gens de ma maison !” » 
Dans une autre version[Sharh Muslim d’an-Nawâwî] , un Compagnon demanda : « En plus de tes épouses, quels sont les gens de ta maison ? » Le Prophète (paix et salut sur lui) répondit : « ‘Alî et sa descendance, al-‘Abbâs et sa descendance, Ja‘far et sa descendance, et ‘Aqîl et sa descendance. » 
Il faut noter qu’il y a plusieurs versions de ce hadîth authentique, dont une où le Prophète (paix et salut sur lui) cite aussi sa Sunna (tradition) en second lieu après le livre de Dieu et il dit ensuite : « ‘Itratî ahlu baytî... ». 
قال رسول الله صلى الله عليه وسلم في خطبة له بغدير خُم بعد أن حمد الله وأثنى عليه وذكر ووعظ: "أما بعد، ألا أيها الناس! إنما أنا بشر، يوشك أن يأتي رسولُ ربي فأُجيبَ. وإني تارك فيكم ثَقَلين: أولهما كتاب الله، فيه الهدى والنور، فخذوا بكتاب الله،واستمسكوا به". قال الراوي: فحث على كتاب الله ورغب فيه، ثم قال: "وأهلُ بيتي! أذكركم الله في أهل بيتي! أذكركم الله في أهل بيتي! أذكركم الله في أهل بيتي!". الحديث رواه مسلم عن زيد بن أرقَمَ رضي الله عنه. سأل حصين -وهو ممن حضر حديث زيد بن أرقم- ومَن أهله يا زيد؟ أليس نِساؤه من أهل بيته؟ قال زيد: نساؤه من أهل بيته. ولكنَّ أهل بيته مَن حُرِم الصدقَة بعده. قال: ومن هم؟ قال: هم آل علي، وآل عقيل، وآل جعفر، وآل عباس. 
 Le Prophète (Prière et bénédiction d'Allah sur lui)  a dit : « Je suis sur le point d’être rappelé [par Dieu] et de répondre [à ce rappel]. Je vous laisse les thaqalayn [les deux dépôts] : le livre de Dieu et ma famille. [Dieu] m’a informé qu’ils ne se sépareront pas jusqu’à ce qu’ils reviennent vers moi près du bassin [jusqu’au Jour du Jugement]. Regardez donc bien comment vous les traiterez après moi. » Rapporté par Muslim dans son Sahîh, Ahmad Ibn Hanbal dans son Musnad, (tome IV, p. 366), al-Bayhaqî dans ses Sunan (tome II, p. 148 et tome VII, p. 30), ad-Dâramî dans ses Sunan (tome II, p. 45 et tome VII, p. 102).
أخرج الترمذي عن زيد بن أرقم رضي الله عنه حديثا حسنا غريبا قال: قال رسول الله صلى الله عليه وسلم: "إني تارك فيكم ما إن تمسكتم به لن تضلوا بعدي. أحدهما أعظم من الآخر، وهو كتاب الله، حبل ممدود من السماء إلى الأرض. وعِترتي أهل بيتي. لن يفترقا حتى يَردا علي الحوض. فانْظروا كيف تخلُفوني فيهما 
 ‘Aïsha rapporte, dans les recueils de Hadîths authentiques : 
«… Le Prophète (paix et salut sur lui) ne répondait pas au mal par le mal, mais il pardonnait et ne tenait pas rigueur » (c’est-à-dire : n’était pas rancunier).
سُألت عائشة رضي الله عنها عن خلق رسول الله صلى الله عليه و
سلم فقالت : 
( لم يكن فاحشا , و لا متفحشا , و لا صخابا في
الأسواق , و لا يجزي بالسيئة السيئة , و لكن يعفو و يصفح )

أحمد (6/174) و أصله عند البخاري و مسلم , و هذا لفظ الترمذي (2016) و قال : حسن صحيح 
 Al-Bukhari, Muslim et Al-Bayhaqî rapportent avec quelques variantes  dans leur version l’histoire suivante : Le Prophète (Prière et bénédiction d'Allah sur lui) séjourna pendant dix jours parmi les gens de Tâif . Au cours de cette période, son appel n'épargna aucun des notables de la localité. Ceux-ci lui répondirent: «Sors de notre pays!». Ils incitèrent contre lui les sots et les stupides. Au moment où le prophète (Prière et bénédiction d'Allah sur lui) allait sortir, les sots et les esclaves le suivirent, l'injuriant et lui criant dessus au point d'ameuter les gens autour de lui. Organisés en deux rangs, ils se mirent tous à lui jeter des pierres et à lui adresser des grossièretés. Ils lui jetèrent des pierres aux tendons au point que ses chaussures fussent teintées de sang. 
Il s’arrêta, à un endroit, les pieds en sang, pour prier Dieu (l’invoquer)…Dieu lui envoya l’ange Gabriel avec l’ange des montagnes. Ce dernier lui dit : « ô Muhammad ! Je ferai ce que tu désires. Si tu veux, je peux replier sur eux les « Al-Akhchabayn » (deux montagnes situées près de la Mecque). » 
Le Prophète de la miséricorde et du pardon répondit : « je n’ai pas été envoyé comme malédiction (injure) (la’ânan) mais comme miséricorde (pour les univers). Je souhaite plutôt que Dieu fasse sortir de leurs reins une progéniture qui adorera Dieu, l’Unique, sans rien Lui associer. O mon Dieu ! Guide ma tribu (mon peuple) car ils ne savent pas » 
Et Gabriel (paix sur lui) dit alors suite à cela : « Dieu a raison de t’appeler le miséricordieux, plein de compassion. »  (voir :“Kitâb Badaa Al-khalq” Hadîth 1365 : dans Le sommaire du Sahîh al-Bukhârî de l’imam Zayn ad-Dîn Ahmad Ibn ‘Abd al-Latîf az-Zubaydî, tome II; page 558.)
وفي الصحيحين 
عن عائشة أنها قالت هل أتى عليك يوم كان أشد من يوم أحد ؟ فقال لقد لقيت من قومك فكان أشد ما لقيت منهم يوم العقبة إذ عرضت نفسي على ابن عبد يا ليل بن كلال فلم يجبني إلى ما أردت فانطلقت وأنا مهموم على وجهي فلم أفق إلا في قرن الثعالب فرفعت رأسي فإذا أنا بسحابة قد أظلتني فنظرت فإذا فيها جبريل فناداني فقال إن الله قد سمع قول قومك وما ردوا عليك وقد بعث إليك ملك الجبال لتأمره بما شئت فيهم . قال فناداني ملك الجبال فسلم علي ثم قال يا محمد إن الله قد سمع قول قومك وأنا ملك الجبال وقد بعثني ربك إليك لتأمرني بأمرك إن شئت أطبق عليهم الأخشبين فقال رسول الله صلى الله عليه وسلم بل أرجو أن يخرج الله من أصلابهم من يعبد الله وحده ولا يشرك به شيئا 
الأخشبين - هما جبلان مكة بينهما 
 Le Messager de Dieu (paix et salut sur lui) a dit: « Ceux qui ont la foi la plus parfaite, sont ceux qui ont les meilleurs caractères. Et les meilleurs d'entre vous sont ceux qui sont bons envers leurs épouses » Rapporté par At-Tirmidhî (Hadîth Hasan Sahîh).
روى الترمذي وابن حبان في صحيحه وقال الترمذي حسن صحيح عن أبي هريرة رضي الله عنه قال قال رسول الله 
{ أكمل المؤمنين إيمانا أحسنهم خلقا ، وخياركم خياركم لنسائهم } 
  
Aïsha (que Dieu l’agrée) rapporte que le Prophète (paix et salut sur lui) n’avait jamais de son vivant frappé par sa main quoi que ce soit ni femme, ni domestique, sauf dans la guerre sainte pour Allah, etsi quelqu’un lui fait du mal ou du tord il ne se vengeait jamais, sauf si l’une des limites sacrées de Dieu était transgressée auquel cas il se venge pour Allah » Rapporté par Muslim.
 قالت عائشة رضي الله عنها: ما ضرب رسول الله صلى الله عليه وسلم شيئاً قط بيده ولا امرأة ولا خادماً إلا أن يجاهد في سبيل الله وما نيل شيء منه قط فينتقم من صاحبه إلا أن ينتهك شيء من محارم الله تعالى فينتقم لله تعالى 
رواه مسلم 
 Anas  Ibn Mâlik (que Dieu l’agrée) a dit : « J’ai été au service du Prophète (que Dieu lui accorde Sa Grâce et Sa Paix) dix ans, jamais il ne m’a dit : « Ouf », ou « Pourquoi tu as fait cela », ou « Pourquoi tu ne l’as pas fait ?» [ Hadîth 2029 (p 854) le livre de l’autorisation pour entrer chez autrui dans LE SOMMAIRE DU SAHIH AL-BUKHÂRΠpar L’imam Zein Ed-Dine Ahmed ibn Abdul-Latif A-Zoubaidi.]
حدثنا سعيد بن منصور وأبو الربيع قالا حدثنا حماد بن زيد عن ثابت البناني عن أنس بن مالك قال خدمت رسول الله صلى الله عليه وسلم عشر سنين والله ما قال لي أفا قط ولا قال لي لشيء لم فعلت كذا وهلا فعلت كذا 
صحيح مسلم » كتاب الفضائل » باب كان رسول الله صلى الله عليه وسلم أحسن الناس خلقا 
 Article du mois sélectionné :
 
Avis juridique sur la célébration du Mawlid : 
حسن المقصد في عمل المولد 
Source : http://www.doctrine-malikite.fr/Avis-sur-la-celebration-du-Mawlid_a51.html 



 

Avant propos : 
La règle en jurisprudence islamique selon les quatre écoles sunnites reconnues : 
« L’origine en toute chose est la licéité (le statut par défaut est le statut licite), sauf s’il y a un texte (du Coran ou de la Sunna authentique ) qui dit le contraire ou s’il y a un préjudice du à cette chose. » 
الأصل في الأشياء الإباحة والبرائة الأصلية 
Pour le statut des fêtes (en général) aux yeux de l'Islam: voir notre article: 
http://www.doctrine-malikite.fr/forum/Les-fetes-et-l-Islam_m37551.html 
Avis sur la célébration du Mawlid : 
En parlant du Prophète (paix et salut sur lui), Allah dit dans le Coran : 
«Nous ne t'avons envoyé que par miséricorde pour les univers.»[1] 
Dieu dit aussi dans le Coran: « De la grâce d’Allah et de Sa miséricorde qu'ils se réjouissent donc !»[2]. Il incombe donc à tous les musulmans et au-delà à toutes les créatures de se réjouir de la Naissance du Prophète (paix et salut sur lui) qui est la miséricorde pour les univers. 

Un verset du Coran dit : « Dieu et Ses Anges bénissent le Prophète. Ô vous qui avez cru ! Invoquez pour lui (priez sur lui) sans cesse la bénédiction et le salut de Dieu » [3] 
Allah nous recommande de prier sur le Prophète (paix et salut sur lui), et ce verset mentionne le pluriel. 
La prière sur lui peut se faire en groupe ou individuellement. Prier sur lui abondamment est un signe de son amour. 
L’emploi du terme «Ô les croyants » sous-entend que celui qui ne prie pas sur le Prophète (paix et salut sur lui) n’est pas complètement croyant. 

De nombreux hadîths marquent la prééminence du jour de la naissance du Prophète (paix et salut sur lui) sur les autres jours : 
-Dans le sahîh de Muslim, il est rapporté qu’un Compagnon avait interrogé l’Envoyé de Dieu sur le jeûne du lundi et celui-ci avait répondu : «C'est en ce jour que je suis né et c'est en ce jour que j'ai reçu la prophétie.» 
-Parlant de la grandeur du Vendredi, le Messager d’Allah a dit : «En ce jour, Allah créa Adam». Ce jour est jugé comme spécial par le fait que Adam (sur lui la paix) est né ce jour-là. Qu’en est-il alors du jour de la Naissance du dernier messager (paix et salut sur lui) ? L’Envoyé de Dieu a dit: «En vérité, Allah me fit le sceau des Prophètes pendant qu'Adam était entre eau et argile»[4]. 
De la même manière, le jeûne surérogatoire du jour de ‘Âshûrâ fût institué en mémoire de Moïse (paix et salut sur lui), puisque les juifs jeûnaient ce jour-là en commémoration du miracle qui sauva Moïse et noya ses ennemis. 

La célébration du Mawlid est une manière d’accroître notre amour pour le Prophète (paix et salut sur lui). Le Prophète - que la Bénédiction et la Paix soient sur lui - a dit: « Nul n'est véritable croyant s'il ne m'aime pas plus que son père, son fils et tous les gens.»[5] 

Un verset du Coran ordonne au Prophète de proclamer sa grande station auprès d’Allah (sa grandeur et le devoir de le suivre) : 
«Dis-leur: Si vous aimez Allah, suivez-moi et Allah vous aimera et vous pardonnera vos péchés. »[6]. 

La commémoration du Mawlid est aussi une occasion de se rappeler les vertus du Prophète (paix et salut sur lui) et d’essayer de les mettre en pratique de manière accrue. Allah affirme «En vérité tu es (ÔMuhammad) d'un caractère sublime. »[7] 

Montrer de la joie pour la naissance du Prophète (paix et salut sur lui) est bénéfique, même pour les non-croyants. Ainsi il est rapporté dans le Sahîh d’Al-bukhârî : «Chaque Lundi Abû Lahab est libéré de son châtiment, dans sa tombe, parce que de son vivant il libéra sa servante Thuwayba lorsqu'elle lui rapporta la nouvelle de la naissance du Prophète (paix et salut sur lui) son neveu.». 

Les biographes du Prophète (paix et salut sur lui) rapportent que de son vivant l’Envoyé de Dieu (paix et salut sur lui) appréciait les poètes qui faisaient son éloge. La plupart de ses panégyristes ont écrit des poèmes sur la naissance du Prophète (paix et salut sur lui). Par exemple : ‘Ali, Fâtima, Abû Bakr, Al-‘abbâs etc…Ce dernier a laissé un poème où il écrit : 
Lorsque tu es né, la terre brillait et le firmament contenait à peine ta lumière ! Grâce à cette splendeur, à cette lumière, et à cette voie bien guidée, nous pouvons espérer traverser le chemin. 

De nombreux savants ont donné leur avis concernant les bienfaits du Mawlid : Dans une fatwa restée célèbre, l’Imâm As-suyutî écrit : 
« Célébrer l’anniversaire de la Naissance du Prophète pour se réunir, réciter des passages du Coran, raconter les histoires concernant la naissance du Prophète et les signes qui l’ont accompagné, servir de la nourriture, est une bonne innovation ; et celui qui y participe recevra une récompense parce que cela implique de vénérer le degré du Prophète et d’exprimer de la joie pour son honorable naissance. » [Husnu Al-maqsid fî ‘amali al-mawlid ,p 4] 

Pour sa part, Ibn Taymiyya considère que : « même s’il n’y avait aucune raison pour célébrer le Mawlid, il n’y aurait aucune raison contre sa célébration.» [(Majma' Fatawi Ibn Taymiyya) Vol. 23, p. 163 ], il ajoute même que: si l'intention est bonne cette célébration peut même être méritoire pour la personne :« fa-t'adheem al-Mawlid wat-tikhaadhuhu mawsiman qad yaf'alahu ba'ad an-naasi wayakunu lahu feehi ajra `adheem lihusni qasdihi t'adheemihi li-Rasulillahi, salla-Allahu `alayhi wa sallam» 

Pour nous malikites, il est même détestable (makrûh) de jeûner le jour de la naissance du Prophète (paix et salut sur lui) (car il ressemble à une fête dans notre école). (voir le chapitre du jeûne) 
قال الشيخ زروق في شرح القرطبية: صيام المولد كرهه بعض من قرب عصره ممن صلح علمه وورعه 
قال ابن عباد في رسائله الكبرى ما نصه 
والحكم بكون هذه الأشياء(الفرح والسرور بذلك المولد المبارك ) بدعة في هذا الوقت الذي ظهر فيه سر الوجود وارتفع فيه علم الشهود وانقشع فيه ظلام الكفر والجحود، وادعاء أن هذا الزمان ليس من المواسم المشروعة لأهل الإيمان ومقارنة ذلك بالنيروز والمهرجان أمر مستثقل تشمئز منه القلوب السليمة وتدفعه الآراء المستقيمة. 
ولقد كنت فيما خلا من الزمان خرجت في يوم مولد إلى ساحل البحر، فاتفق أن وجدت هناك سيدي الحاج بن عاشر رحمه الله وجماعة من أصحابه وقد أخرج بعضهم طعاماً مختلفاً ليأكلوه هنالك. 
فلما قدموه لذلك أرادوا مني مشاركتهم في الأكل، وكنت إذ ذاك صائماً فقلت لهم: إني صائم. 
فنظر إلى سيدي الحاج نظرة منكرة، وقال لي ما معناه: إن هذا اليوم يوم فرح وسرور يستقبح في مثله الصيام بمنزلة العيد. 
فتأملت كلامه فوجدته حقاً، وكأنني كنت نائماً فأيقظني. انتهى بلفظه. 

Le Sheikh Abû Shâma, qui était le maître de An-nawawî, a dit que le Mawlid était la meilleure des innovations (bid‘a hasana). Cliquez ici pour la définition de l'innovation (Bid’a) en islam. 

De grands savants comme Ibn HajarIbn Al-jawzîAn-nawawî et d’autres encore, ont approuvé et même rédigé de petits traités sur les bienfaits du Mawlid.[8] 

Voir également: 

*Les éléments extraordinaires liés à la naissance de la meilleur créature et du dernier Messager (paix et salut sur lui): 
http://www.doctrine-malikite.fr/forum/Le-Mawlid-naissance-de-la-meilleur-creature-et-du-dernier-Messager_m47472.html 

*Le devoir de l'aimer(paix et salut sur lui) et d'aimer sa noble famille (âlih): 
http://www.doctrine-malikite.fr/forum/Devoir-d-aimer-le-Prophete-et-sa-noble-famille_m37935.html 

*La prière sur le Prophète(paix et salut sur lui) et ses bienfaits innombrables: 
http://www.doctrine-malikite.fr/forum/Devoir-de-prier-sur-le-Prophete_m37403.html 

*A propos de son beau comportement : 
http://www.doctrine-malikite.fr/Comportement_a45.html 

*A propos de la sagesse et la miséricorde dans l’école prophétique : 
http://www.doctrine-malikite.fr/Misericorde-et-Sagesse-dans-l-ecole-prophetique_a62.html  
*Concernant son éloge (paix et salut sur lui): 
http://www.doctrine-malikite.fr/forum/L-exageration-dans-l-eloge-du-dernier…

*Enfin, un excellent livre qui résume ce qu'il faut savoir sur notre bien aimé paix et salut sur lui: 
«Muhammad, l'intercesseur de la Umma, l'élu de Dieu, le bien aimé des croyants», par Tarik Bengarai, préface du Shaykh Abderrahmân Belmadi, éditions C.I.F, 2009. 


Notes de bas de page: 

[1] Les Prophètes : sourate 21, verset : 107. 

[2] Sourate 10, verset 58. 

[3] Sourate al Ahzâb, 33, verset 56. 

[4] Rapporté par Al-hâkim dans le « Mustadrak » (2/417,600) et At-tbarânî dans son « Kabîr » (18/253). 

[5] Tradition rapportée par Al-Bukhârî, Hadîth 14 et 15 (p 19) : le livre de la foi (2): « le sommaire du sahih al-bukhârî » par L’Imam Zein Ed-Dine Ahmed ibn Abdul-Latif A-Zoubaidi (Tome I), rapporté aussi par Muslim et Nasa’î. 

[6] Sourate 3, verset 31. 

[7] Sourate 68, verset 4. 

[8] Voir absolument « Ihtîfâl bi al-mawlid An-nabawî bayna fatâwî at-tashrî‘ wa fatâwî at-tabdî‘» du professeur Al-Bashîr Al-mahmoudî : éd. : Al-matba‘atu wa al-warrâqatu Al-wataniyya : Marrakech, 2006. 
 
Bonne lecture.
Retrouvez nous également sur le réseau Facebook (Ecole malikite Doctrine Malikite).
Fraternellement.
L'Equipe malikite.
Tous droits réservés (sauf mention de source)
www.doctrine-malikite.fr
Email : malikite@doctrine-malikite.fr
 
source : http://www.doctrine-malikite.fr/index.php?preaction=view_nl&nl=129011&a…
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Dieu exalté dit : « Je suis tel que Mon serviteur M'estime »

[Boukhâri]
Les membres suivants remercient Invitéio pour ce message :
Abida (19/01/13), Sâhib (21/01/13)
Revenir en haut
Invitéio
VIP du forum
VIP du forum

Hors ligne

Inscrit le: 04 Aoû 2012
Messages: 2 413
Sexe: Féminin

MessagePosté le: 17/02/2013 15:45:42    Sujet du message: Bouquets de Hadiths et d'articles précieux Répondre en citant
désolée doublon
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Dieu exalté dit : « Je suis tel que Mon serviteur M'estime »

[Boukhâri]
Revenir en haut
Invitéio
VIP du forum
VIP du forum

Hors ligne

Inscrit le: 04 Aoû 2012
Messages: 2 413
Sexe: Féminin

MessagePosté le: 06/03/2013 21:47:57    Sujet du message: Bouquets de Hadiths et d'articles précieux Répondre en citant
salâmou^alaykoum wa rahmatoulahi barakatouh



Salam 'alaykum chers frères, chères sœurs,

Nous avons sélectionné pour vous comme chaque mois, un bouquet de Hadîths et d'articles précieux.

Hadîths du mois :

Abû Hurayra (RA) rapporte que le Prophète (paix et salut sur lui) a dit : « Dieu (exalté soit- Il) a dit : Je suis tel que Mon serviteur M’estime, et je suis avec lui s’il M’invoque. S’il m’invoque en lui-même, je l’invoque en moi-même, et s’il m’invoque dans une assemblée, je l’invoque dans une assemblée bien meilleure encore...»

Rapporté par Al-Bukhârî, Hadîth 2224 (p 931) le livre de l’Unité de Dieu et de la réponse adressée aux Jahmiyyah et aux autres sectes : « le sommaire du sahih al-bukhârî »

عن أبي هريرة - رضي الله عنه - قال : صلى الله عليه وسلم - : يقول الله تعالى : أنا عند ظن عبدي بي ، وأنا معه إذا ذكرني ، فإن ذكرني في نفسه ذكرتهفي نفسي ، وإن ذكرني في ملإ ذكرته في ملإ خير منهم ، وإن تقرب إلي بشبر تقربتإليهذراعا ، وإن تقرب إلي ذراعا تقربت إليه باعا ، وإن أتاني يمشي أتيته هرولة

رواه البخاري و مسلم .



Abû Hurayra (RA) rapporte que le Prophète (paix et salut sur lui) dit : « Dieu dit au jour de la résurrection : Où sont ceux qui s’aiment en Moi (en Ma majesté), Je les mets sous Mon ombre, ce jour où il n’y a pas d’ombre si ce n’est Mon ombre » Rapporté par Muslim (Kitâb Al-birr wa As-silla wa al-âdâb).

‏ ‏حدثنا ‏ ‏قتيبة بن سعيد ‏ ‏عن ‏ ‏مالك بن أنس ‏ ‏فيما قرئ عليه عن ‏ ‏عبد الله بن عبد الرحمن بن معمر ‏ ‏عن ‏ ‏أبي الحباب سعيد بن يسار ‏ ‏عن ‏ ‏أبي هريرة ‏ ‏قال ‏
‏قال رسول الله ‏ ‏صلى الله عليه وسلم ‏ ‏إن الله يقول يوم القيامة ‏ ‏أين المتحابون بجلالي ‏ ‏اليوم أظلهم في ظلي يوم لا ظل إلا ظلي ‏

صحيح مسلم ‏البر والصلة والآداب‏ : ‏في فضل الحب في الله



Le Prophète (paix et salut sur lui) dit : « Satan a désespéré d’être adoré par les orants (al-musallûn) dans la péninsule arabique mais il n’a pas désespéré de semer la discorde, la zizanie et les conflits entre eux. (at-tahrîshi baynahum)» Rapporté par Muslim dans son Sahîh : Hadîth 2812.

حدثنا ‏ ‏هناد ‏ ‏حدثنا ‏ ‏أبو معاوية ‏ ‏عن ‏ ‏الأعمش ‏ ‏عن ‏ ‏أبي سفيان ‏ ‏عن ‏ ‏جابر ‏ ‏قال ‏
‏قال النبي ‏ ‏صلى الله عليه وسلم ‏ ‏إن الشيطان قد يئس أن يعبده المصلون وَزَادَ فِي رِوَايَةِ مُسْلِمٍ : فِي جَزِيرَةِ الْعَرَبِ ولكن في ‏ ‏التحريش ‏ ‏بينهم ‏

أَخْرَجَهُ أَحْمَدُ وَمُسْلِمٌ



Abû Mûsâ (que Dieu l’agrée) a rapporté que le Prophète (paix et salut sur lui) a dit : « Le compagnon vertueux et le compagnon malfaisant sont respectivement comparables au vendeur du musc et au forgeron. Le vendeur du musc t’en donne ou t’en vend ou encore il émane de sa personne une odeur agréable, tandis que le forgeron risque de brûler tes habits ou il répand une odeur nauséabonde » Rapporté dans le Sahîh al-Bukhârî : Hadîth 1926 (p 823) le livre des bêtes à égorger et du gibier : dans « le sommaire du sahih al-bukhârî » Tome II, par L’Imam Zein Ed-Dine Ahmed ibn Abdul-Latif A-Zoubaidi.

عن أبي موسى الأشعري رضي الله عنه أن النبي صلى الله عليه وسلم قال:

“إنما مثل الجليس الصالح وجليس السوء كحامل المسك ونافخ الكير، فحامل المسك إما أن يحذيك وإما ان تبتاع منه وإما أن تجد منه ريحاً طيبة ونافخ الكير إما أن يحرق ثيابك وإما أن تجد منه ريحاً منتنة.

(رواه البخاري ومسلم)



Ibn ‘Abbâs, que Dieu les agrée tous les deux (Ibn ‘Abbâs et son père), rapporte : « Quelqu’un demanda : « Ô Prophète, quelle est la meilleure personne auprès de laquelle on s’assoit ? » Il dit : « Celui dont la vue vous rappelle Dieu, dont les paroles ajoutent à votre science et dont les actes vous rappellent l’au-delà. » » Hadîth qualifié de bon, rapporté entre autre par Abou Ya’lâ, qualifié d’authentique d’après sa chaine de transmetteurs.

سئل النبي صلى الله عليه و سلم : أي جلسائنا خير؟
فقال: من ذكركم بالله رؤيته ، و زاد في عملكم منطقه و ذكركم بالآخرة عمله
حديث حسن



Abû Sa‘îd (RA) rapporte que le Prophète (paix et salut sur lui) dit : « Il y a parmi ma communauté ceux qui intercèdent en faveur de troupes de gens (Al-fiâm), ceux qui intercèdent en faveur d’une tribu, ceux qui intercèdent en faveur d’un groupe et ceux qui intercèdent en faveur d’une personne, jusqu’à ce qu’ils rentrent au Paradis » Rapporté par At-tirmithî dans ses sunans(Kitâb sifatAl-qiyâma wa ar-raqâiq wa al-wara‘).

حدثنا ‏ ‏أبو عمار الحسين بن حريث ‏ ‏أخبرنا ‏ ‏الفضل بن موسى ‏ ‏عن ‏ ‏زكريا بن أبي زائدة ‏ ‏عن ‏ ‏عطية ‏ ‏عن ‏ ‏أبي سعيد ‏
‏أن رسول الله ‏ ‏صلى الله عليه وسلم ‏ ‏قال ‏ ‏إن من أمتي من يشفع ‏ ‏للفئام ‏ ‏من الناس ومنهم من يشفع للقبيلة ومنهم من يشفع ‏ ‏للعصبة ‏ ‏ومنهم من يشفع للرجل حتى يدخلوا الجنة ‏
‏قال ‏ ‏أبو عيسى ‏ ‏هذا ‏ ‏حديث حسن ‏

سنن الترمذي ، كتاب صفة القيامة والرقائق و الورع



Article du mois sélectionné :

Les premiers ambassadeurs de l’islam : Jaa’far (RA) chez le Négus :

سفراء الإسلام: سيدنا جعفر عند النجاشي

Ja'far (qu'Allah soit satisfait de lui) et sa femme, Asmâ' bint 'Umays (RA) furent l'objet d'une persécution atroce infligée de la part des polythéistes. Sur ce, le Prophète leur accorda l'autorisation d'émigrer en Abyssinie chez le Négus ce fut la première émigration (bien avant celle vers Médine), avec les autres musulmans victimes du traitement injuste. Le Prophète (paix et salut sur lui) leur dit :
« Il y a dans ce pays un roi juste »
Quraych délégua 'Amr ibn Al-'As -avant son ralliement à l'islam- et 'AbdAllâh ibn Abû Rabi'a au Négus et les chargea de cadeaux pour celui-ci ainsi que pour ses patriarches. Ces délégués eurent pour but d'obtenir le consentement du Négus à remettre les émigrants musulmans à Quraych. Ja'far occupa le point de mire au cours des pourparlers entretenus avec le Négus.
Oum Salama (qu'Allah soit satisfait d'elle) qui fit partie des émigrants, rapporta :
« … Puis, le Négus nous invoqua à sa rencontre. Nous nous réunîmes avant d'y aller. Nous dîmes les uns aux autres: « Le roi va vous interroger sur votre religion. Exposez donc clairement ce à quoi vous croyiez et que Ja'far ibn Abû Tâlib soit exclusivement votre porte-parole ». Nous allâmes ensuite voir le Négus qui était entouré de ses patriarches, endossant leurs soutanes, vêtus de leurs calottes et retenant leurs livres entre les mains. Nous trouvâmes chez lui aussi 'Amr ibn Al-'As et 'Abd-Allâh ibn Abû Rabi'a. Quand nous prîmes place, le Négus nous adressa la parole, en disant: « Quelle est donc cette nouvelle religion que vous avez inventée, en abjurant celle de votre tribu, et sans toutefois que vous convertissez à la mienne ou à n'importe quelle autre religion bien connue ? »
Ja'far ibn Abû Tâlib s'approcha alors de lui et dit: « Ô roi ! Nous étions des gens ignares : nous adorions les fétiches, nous magnions les bêtes crevées, nous commettions les turpitudes, nous nuisions à nos liens de famille, nous portions atteinte au voisinage, et le fort parmi nous n'hésitait jamais à fouler aux pieds le faible. Nous restions sur cet état jusqu'à ce qu'Allah nous a envoyés un Messager pris parmi nous. Nous connaissons sa lignée et nous sommes sûrs de sa sincérité, de son honnêteté et de sa dignité. Il nous appelle à vouer un culte exclusif à Allah l'Unique et à quitter les idoles de pierre que nous adorions avec nos ancêtres. Il nous exhorte à la franchise et nous avertit contre la trahison des dépôts. Il nous prêche aussi d'entretenir nos liens familiaux, de s'attacher au bon voisinage, de s'abstenir des grands péchés et d'arrêter les effusions du sang. Il nous enjoint de ne jamais commettre les turpitudes, ni de faire de faux témoignage, ni de s'accaparer des biens des orphelins, ni de lancer des accusations contre les femmes chastes. Il nous invite à adorer Allah, l'Unique sans jamais Lui donner d'associé, d'accomplir la prière (Al-Salât), de faire l'aumône légale (Al-Zakât), de jeûner le mois de Ramadan (Al-Siyâm). Nous lui avons donné foi, nous avons cru en lui et nous l'avons suivi en se conformant à ce qui lui a été révélé de la part d'Allah. Nous avons donc considéré comme licite ce qu'il nous l'a déclaré comme tel, et vice-versa. Notre tribu, ô roi, s'était mise à nous agresser. Elle nous avait cruellement persécutés pour nous forcer à abjurer notre foi et nous faire retourner à l'adoration des fétiches. Après tant de traitements injustes, d'accablements et de contraintes pour nous séparer de notre religion. Nous avons, donc, décidé d'émigrer vers ton pays, nous vous avons donné la prédilection et nous avons désiré votre voisinage. Nous souhaitons donc que chez vous nous soyons à l'abri d'injustices nouvelles. »
Le Négus dit alors à Ja'far ibn Abû Tâlib : « Vous avez quelque fragment de ce qu'Allah a révélé à ton prophète? »
Ja'far répondit par l'affirmative et le Négus de lui en ordonner la lecture. Ja'far récita alors: « Kâf, Hâ, Yâ, 'Ayn, Sâd. C'est un récit de la miséricorde de ton Seigneur envers Son serviteur Zacharie. Lorsqu'il invoqua son Seigneur d'une invocation secrète, et dit: "Ô mon Seigneur, mes os sont affaiblis et ma tête s'est enflammée de cheveux blancs. (Cependant), je n'ai jamais été malheureux (déçu) en te priant, ô mon Seigneur» [Coran, XIX, 1-4 ]
Ja'far ayant terminé une partie de la sourate, le Négus se mit à pleurer au point d'avoir mouillé sa barbe de ses larmes, tel fut aussi l'état de ses patriarches qui mouillèrent leurs livres des larmes de leurs yeux sous l'émotion qui les gagnait par les paroles d'Allah.
Le Négus s'adressa alors à nous, en disant: « Certes, ce qu'a été révélé à votre Prophète et ce qu'a été révélé à Jésus, émanent de la même source de Lumière »
Puis, il se tourna vers 'Amr et son compagnon et leur dit: « Allez-vous-en ! Par Dieu ! Je ne les vous remettrai jamais. »
Umm Salama poursuivit son récit et dit :
« Quand nous sortîmes de chez le Négus, 'Amr ibn Al-'As se mit à nous menacer en disant à son compagnon : « Par Dieu! Je viendrai demain voir le roi et je lui raconterai ce que soulèvera sa colère contre eux et rendra son cœur plein de haine à leur détriment. Je l'inciterai à les exterminer jusqu'au bout »
‘Abd-Allâh ibn Abû Rabi'a lui répondit : « Ne le faites pas, ô 'Amr. Ils sont nos parents, même s'ils se sont opposés à notre religion ». – « Laissez-cela à part, dit 'Amr, par Dieu! Je l'informerai de tout ce qui les mettra dans une situation périlleuse. Par Dieu! Je lui dirai qu'ils prétendaient que Jésus, fils de Marie n'est qu'un serviteur.»
Au lendemain, 'Amr vint trouver le Négus et lui dit : « Ô roi ! Ceux-ci mêmes que vous avez hébergés et protégés, inventent des mensonges à l'encontre de Jésus fils de Marie. Veuillez les réunir pour les interroger sur ce qu'ils prétendent à son propos. »
Ayant eu connaissance de ceci, nous fûmes extrêmement accablés et chagrinés. Les uns disent aux autres : « Qu'est-ce que vous direz au sujet de Jésus, fils de Marie si le roi vous pose la question à son sujet ? » Nous répondîmes : « Par Allah ! Nous ne dirons à son sujet que ce qu'Allah a révélé à son sujet. Nous ne trahirons d'un pouce ce que fut révélé à notre Prophète. Advienne que pourra ». Nous nous mîmes d'accord pour laisser la parole à Ja'far ibn Abû Tâlib encore une fois.
Une fois chez le Négus, nous trouvâmes chez lui ses patriarches dans un état typiquement semblable à celui de la dernière fois. Nous y trouvâmes aussi 'Amr ibn Al-'As et son compagnon. Le Négus commença le premier à parler et nous dit : « Que dites-vous au sujet de Jésus, fils de Marie ? » Ja'far répondit : « Nous disons à son sujet ce qu'a été révélé à notre Prophète Muhammad (psl). » Le Négus demanda : « Et qu'est ce qu'il en dit ? » – « Il dit qu'il est le serviteur d'Allah et de Son envoyé, Son esprit et Sa parole qu'Il a envoyé à la Vierge Marie ». Dès que le Négus eut entendu les paroles de Ja'far, il tapa la terre de sa main, en disant : « Par Dieu! Il n'y a point de différence entre ce que le fils de Marie avait dit et ce qu'a été révélé à votre Prophète. » Au grand scandale des patriarches, ils s'éloignèrent du Négus qui leur dit : « Même si vous vous éloignez de moi ! » Puis, il se tourna vers les musulmans et leur dit : « Allez-vous-en vous êtes en sécurité! Quiconque vous adresse une parole obscène sera assujetti à une amende. Et quiconque vous agresse, sera puni. Par Dieu! Je préfère votre sécurité à la possession d'un mont d'or ». Puis, il regarda 'Amr et son compagnon et dit: « Rendez à ces deux hommes-là leurs cadeaux. Je n'en ai point besoin. »
Umm Salama reprit : « Consternés et déçus, 'Amr et son compagnon partirent. Quant à nous, nous passâmes un séjour parfait chez le Négus qui fut le plus généreux des hommes.
Quand une délégation de Chrétiens d’Abyssinie vint à Médine, le Prophète Mohammed (que la paix soit sur lui) les hébergea dans une mosquée et prit personnellement soin d’eux. En leur servant à manger, il leur dit qu’ils avaient été si généreux et obligeants envers ses compagnons qui avaient émigré dans leur pays qu’il tenait à les honorer lui-même. »


Source : http://www.doctrine-malikite.fr/index.php?preaction=view_nl&nl=132480&a…
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Dieu exalté dit : « Je suis tel que Mon serviteur M'estime »

[Boukhâri]
Les membres suivants remercient Invitéio pour ce message :
Abida (09/03/13)


Dernière édition par Invitéio le 02/05/2013 16:20:09; édité 1 fois
Revenir en haut
ukhty
Soeur
Soeur

Hors ligne

Inscrit le: 01 Déc 2012
Messages: 7 035
Sexe: Féminin

MessagePosté le: 31/03/2013 18:08:13    Sujet du message: Bouquets de Hadiths et d'articles précieux Répondre en citant
salâmou^alaykoum wa rahmatoulahi barakatouh
Salam 'alaykum chers frères, chères sœurs,
  Nous avons sélectionné pour vous comme chaque mois, un bouquet de Hadîths et d'articles précieux.
 
  Hadîths du mois :


Abû Hurayra (RA)  rapporte que le Prophète (paix et salut sur lui) a dit : « Dieu (exalté  soit- Il) a dit : Je suis tel que Mon serviteur M’estime, et je suis avec lui s’il M’invoque. S’il m’invoque en lui-même, je l’invoque en moi-même, et s’il m’invoque dans une assemblée, je l’invoque dans une assemblée bien meilleure encore...»
Rapporté par Al-Bukhârî, Hadîth 2224 (p 931) le livre de l’Unité de Dieu et de la réponse adressée aux Jahmiyyah et aux autres sectes : « le sommaire du sahih al-bukhârî » 
عن أبي هريرة - رضي الله عنه - قال : صلى الله عليه وسلم - : يقول الله تعالى : أنا عند ظن عبدي بي ، وأنا معه إذا ذكرني ، فإن ذكرني في نفسه ذكرتهفي نفسي ، وإن ذكرني في ملإ ذكرته في ملإ خير منهم ، وإن تقرب إلي بشبر تقربت إليهذراعا، وإن تقرب إلي ذراعا تقربت إليه باعا ، وإن أتاني يمشي أتيته هرولة 
  
رواه البخاري و مسلم . 
  
  Abû Hurayra (RA)  rapporte que le Prophète (paix et salut sur lui) dit : « Dieu dit au jour de la résurrection : Où sont ceux qui s’aiment en Moi (en Ma majesté), Je les mets sous Mon ombre, ce jour où il n’y a pas d’ombre si ce n’est Mon ombre » Rapporté par Muslim (Kitâb Al-birr wa As-silla wa al-âdâb).   
 
‏ ‏حدثنا ‏ ‏قتيبة بن سعيد ‏ ‏عن ‏ ‏مالك بن أنس ‏ ‏فيما قرئ عليه عن ‏ ‏عبد الله بن عبد الرحمن بن معمر ‏ ‏عن ‏ ‏أبي الحباب سعيد بن يسار ‏ ‏عن ‏ ‏أبي هريرة ‏ ‏قال ‏ 
‏قال رسول الله ‏ ‏صلى الله عليه وسلم ‏ ‏إن الله يقول يوم القيامة ‏ ‏أين المتحابون بجلالي ‏ ‏اليوم أظلهم في ظلي يوم لا ظل إلا ظلي ‏  
 صحيح مسلم  ‏البر والصلة والآداب‏ : ‏في فضل الحب في الله 
  
   
 Abû Mûsâ (que Dieu l’agrée) a rapporté que le Prophète (paix et salut sur lui) a dit : « Le compagnon vertueux et le compagnon malfaisant sont respectivement comparables au vendeur du musc et au forgeron. Le vendeur du musc t’en donne ou t’en vend ou encore il émane de sa personne une odeur agréable, tandis que le forgeron risque de brûler tes habits ou il répand une odeur nauséabonde » Rapporté dans le Sahîh al-Bukhârî : Hadîth 1926 (p 823) le livre des bêtes à égorger et du gibier : dans « le sommaire du sahih al-bukhârî » Tome II, par L’Imam Zein Ed-Dine Ahmed ibn Abdul-Latif A-Zoubaidi.  
عن أبي موسى الأشعري رضي الله عنه أن النبي صلى الله عليه وسلم قال: 
  
 “إنما مثل الجليس الصالح وجليس السوء كحامل المسك ونافخ الكير، فحامل المسك إما أن يحذيك وإما ان تبتاع منه وإما أن تجد منه ريحاً طيبة ونافخ الكير إما أن يحرق ثيابك وإما أن تجد منه ريحاً منتنة. 
  
 (رواه البخاري ومسلم) 
  
   
 Ibn ‘Abbâs, que Dieu les agrée tous les deux (Ibn ‘Abbâs et son père), rapporte : « Quelqu’un demanda : « Ô Prophète, quelle est la meilleure personne auprès de laquelle on s’assoit ? » Il dit : « Celui dont la vue vous rappelle Dieu, dont les paroles ajoutent à votre science et dont les actes vous rappellent l’au-delà. » »  
سئل النبي صلى الله عليه و سلم : أي جلسائنا خير؟
فقال: من ذكركم بالله رؤيته ، و زاد في عملكم منطقه و ذكركم بالآخرة عمله
حديث حسن 
  


Abû Sa‘îd (RA) rapporte que le Prophète (paix et salut sur lui) dit : « Il y a parmi ma communauté ceux qui intercèdent en faveur de troupes de gens (Al-fiâm), ceux qui intercèdent en faveur d’une tribu, ceux qui intercèdent en faveur d’un groupe et ceux qui intercèdent en faveur d’une personne, jusqu’à ce qu’ils rentrent au Paradis » Rapporté par At-tirmithî dans ses sunans(Kitâb sifat Al-qiyâmawa ar-raqâiq wa al-wara‘).  
  
  
حدثنا ‏ ‏أبو عمار الحسين بن حريث ‏ ‏أخبرنا ‏ ‏الفضل بن موسى ‏ ‏عن ‏ ‏زكريا بن أبي زائدة ‏ ‏عن ‏ ‏عطية ‏ ‏عن ‏ ‏أبي سعيد ‏ 
‏أن رسول الله ‏ ‏صلى الله عليه وسلم ‏ ‏قال ‏ ‏إن من أمتي من يشفع ‏ ‏للفئام ‏ ‏من الناس ومنهم من يشفع للقبيلة ومنهم من يشفع ‏ ‏للعصبة ‏ ‏ومنهم من يشفع للرجل حتى يدخلوا الجنة ‏ 
‏قال ‏ ‏أبو عيسى ‏ ‏هذا ‏ ‏حديث حسن ‏ 
  
سنن الترمذي ، كتاب صفة القيامة والرقائق و الورع 
  
Articles sélectionnés :  
Le respect aux nobles savants, aux gens du Coran , aux personnes âgées et aux gens du mérite : 
  
إجلال العلماء و توقيرهم و عدم الخوض في أعراضهم ,إجلال أهل القرآن  و توقيرهم 
  
 توقير الكبير  إكرام ذي الشيبة المسلم و أهل الفضل 
  
http://www.doctrine-malikite.fr/forum/Le-respect-aux-savants-aux-gens-du-Coran-aux-personnes-agees-et-aux-gens-du-merite_m55789.html 




  
Maladie du cœur : l’ostentation : من أمراض القلوب : الرياء، الشرك الخفي 




  
http://www.doctrine-malikite.fr/forum/Maladie-du-coeur-ostentation-riyaa_m38193.html 
  
  
  
La définition de l’innovation (Bid’a) selon les 4 écoles sunnites reconnues  (les 5 statuts de l’innovation): 




  
إتقان الصنعة في تحقيق معنى البدعة 




  
http://www.doctrine-malikite.fr/L-innovation-Bid-a_r80.html 




  
  Les ambassadeurs de l’Islam (deuxième partie) : Lettre du dernier Messager (paix et salut sur lui) à Héraclius 
  
سلسلة سفراء الإسلام الجزء الثاني 
  
رسالة مولانا رسول الله صلى الله عليه و سلم إلى قيصر الروم 
  
  L’imam Al-Boukhârî rapporte dans un long hadith, Livre du début de la révélation, de son Sahîh, chapitre 6 :        Le Prophète (paix et salut sur lui) fit porter une lettre par Dihya ibn Khalîfa Al-Kalby (RA). La lettre était à destination d’Héraclius 1er, empereur d’Orient (610-641), pour l’inviter à embrasser l’Islam.  Le Prophète donna l’ordre à Dihya de la remettre au roi de Bosrâ qui lui-même se chargea de la transmettre à l’empereur d’Orient. Dans les propos rapportés par Boukhârî, Ibn Abbas dit avoir été informé par Aboû Soufyân ibnHarb du dialogue qui s’est tenu entre lui et l’empereur Héraclius 1er, lorsque ce dernier apprit la nouvelle de la lettre. Aboû Soufyân présent chez l’empereur, alors qu’il n’avait pas encore embrassé l’Islam et dirigeait encore l’inimitié contre le Prophète, témoigne en répondant aux questions de l’empereur, curieux de savoir qui est ce Muhammad qui se prétend être envoyé de Dieu : 
Héraclius 1er : « Lequel d’entre vous est généalogiquement plus proche de cet homme qui prétend être un prophète ? »
Aboû Soufyân : « C’est moi. »
Héraclius 1er : « Rapprochez-le de moi ! Rapprochez ses compagnons et mettez-les derrière lui ». Ensuite il dit au traducteur : « Dis-leur que je veux interroger leur compagnon au sujet de ce prétendu prophète ; si cet homme venait à mentir, alors ses compagnons devraient m’informer de ce mensonge. »
« Par Dieu ! N’eût été la honte de me voir attribuer un mensonge, j’aurais menti devant les questions de l’empereur » affirma par la suite AboûSoufyân.
 La première question fut la suivante :
Héraclius 1er : Quelle appréciation faites-vous de sa généalogie ?
Aboû Soufyân : « Son lignage est noble. »
Héraclius 1er : « Quelqu’un parmi vous a-t-il jamais, tenu de tels propos ( le fait de se prétendre prophète) ? »
Abou Soufyan : « Non. »
Héraclius 1er : « Le soupçonniez-vous de mensonge avant qu’il ne tienne un tel discours ? »
Abou Soufyan : « Non. » 
Héraclius 1er : « Y a-t-il des rois dans sa descendance ? »
Aboû Soufyân : « Non. »
Héraclius 1er : « Ceux qui le suivent sont-ils les nobles ou le bas peuple ? »
Aboû Soufyân : « Plutôt le bas peuple, les faibles. » 
Héraclius 1er : « Ces gens augmentent-ils en nombre ou régressent-ils ? » 
Aboû Soufyân : « Ils augmentent plutôt. » 
Héraclius 1er : « Y en a-t-il qui apostasient par aversion après avoir embrassés sa religion ? »
Aboû Soufyân : « Non. » 
Héraclius 1er : « Lui arrive-t-il de trahir ? » 
Aboû Soufyân : « Non. Toutefois, nous avons conclu une trêve avec lui et nous ne connaissons pas ses intentions. »
C’est la seule réponse où je peux trouver à redire.
Héraclius 1er : «Avez-vous été en guerre avec lui ? » 
Aboû Soufyân : « Oui. » 
Héraclius 1er : « Quel a été l’aboutissement de ces combats livrés ? » 
Aboû Soufyân : « Tantôt nous triomphions et tantôt il triomphait. »
Héraclius 1er : « Que vous ordonne-t-il de faire ? » 
Aboû Soufyân : « Il nous ordonne de n’adorer que Dieu seul sans rien lui associer, de délaisser le culte de nos ancêtres, de faire la prière, de verser l’aumône, d’être sincères, d’être chastes/pudiques et de garder le lien avec la famille. » 
Héraclius 1er: (au traducteur) ! « Dis-lui que je l’ai interrogé au sujet du lignage de ce ‘Prophète’ et il a répondu qu’il est noble. Il en est de même du lignage des messagers au sein de leur peuple. Je lui ai demandé si quelqu’un avant lui, avait eu la même prétention et il m’a répondu que « non ». Car, si quelqu’un avant lui, avait eu la même prétention, j’aurais pu croire qu’il ne veuille que renouveler/imiter ce qu’un autre a déjà accompli. Je lui ai demandé s’il y avait des rois dans sa descendance et il m’a répondu que « non ». Je me suis dit : S’il y avait un roi dans sa descendance, je pourrais penser qu’il cherche à reconquérir le trône de son père. Je lui ai demandé s’ils le traitaient de menteur avant qu’il n’ait eu à se présenter comme prophète et il m’a répondu que « non ». Or j’ai compris par là, que s’il n’était pas homme à mentir à l’égard de ses semblables, il ne pouvait, à plus forte raison mentir à l’égard de Dieu. Je lui ai demandé si ce sont les nobles qui le suivent ou le bas peuple et il répondit « le bas peuple, les plus  faibles », or ce sont ceux-là même qui suivent toujours les messagers. Je lui ai demandé si ceux qui le suivent augmentent en nombre ou régressent, et il m’a répondu qu’ils progressent, or c’est bien cela le propre de la foi qui est de croître jusqu’à atteindre la complétude. Je lui ai demandé s’il y en a qui apostasient par aversion parmi ses disciples et il m’a répondu que « non », or c’est bien ainsi qu’il en est de la foi, lorsque sa douce saveur rencontre les cœurs. Je lui ai demandé s’il trahissait, il m’a répondu que « non », or tel est le comportement des messagers, ils ne trahissent jamais. Je lui ai demandé s’ils se sont combattus, et il m’a répondu que « oui » et que les combats entre vous avaient eu des alternatives, tantôt à son avantage et tantôt au leur. Il en est ainsi des prophètes, ils subissent des épreuves, mais la réussite et le succès final leur reviennent. Je lui ai demandé ce qu’il leur ordonne et il m’a répondu « qu’il leur ordonne d’adorer Dieu sans rien lui associer, de s’abstenir d’adorer les idoles, de prier, de cultiver la sincérité et la chasteté. » Précise-lui que si tout ce que tu as dit est vrai, il sera maître de l’endroit sur lequel, présentement, foulent mes pieds[1]. Je savais qu’un prophète allait paraître, mais je n’imaginais pas qu’il viendrait de vous. Quant à moi, s’il m’était possible de l’approcher, je ferais tout pour le rencontrer et si j’étais auprès de lui, je laverais moi-même ses pieds ».
Sur ces mots, il se fit apporter la lettre du Messager d’Allah (Paix et Bénédictions d’Allah sur lui) et la lut.
Teneur de la lettre que le Prophète avait adressée à Héraclius 1er, empereur d’Orient (610-641), pour l’inviter à embrasser l’Islam. La lettre est la suivante :
« Au nom de Dieu, L’infiniment Miséricordieux, le très Miséricordieux. Lettre de Muhammad, le serviteur et le Messager de Dieu à Héraclius, empereur de Rome. Que la paix soit sur ceux qui suivent la voie de la guidance. Accepte de te soumettre. Embrasse l’Islam et Dieu te récompensera deux fois. Si tu te détournes et refuses, tu porteras les péchés des Romains. « Dis : Ô gens du Livre !  Convenons les uns des autres de ce point commun entre nous, à savoir de n’adorer que Dieu seul, sans lui adjoindre d’associé, de ne pas nous prendre les uns les autres pour divinités en dehors de Dieu. » S’ils se détournent, dites-leur : « Soyez témoins, qu’à Dieu seul, nous nous soumettons ». » (La famille d’Imrâne, v.64). »
Toutefois, dès qu’il eut fini les voix s’élevèrent et le bavardage alla en bon train. Ensuite, il donna aux Quraychites (Abou Soufiane et ses compagnons) l’ordre de se retirer. A sa sortie Abou Soufyan dit à ses compagnons : «L’affaire d’Ibn Abi Kabcha (surnom que les polythéistes avaient donné au Prophète (Paix et Bénédictions d’Allah sur lui) poussés en cela par une volonté d’ignorer sa généalogie) devient étonnante. Même le roi des Romains a peur de lui ». A cet égard il dit plus tard après sa conversion : « Je ne cessai d’être certain que le Messager d’Allah (Paix et Bénédictions d’Allah sur lui) finirait par triompher, jusqu’au jour où Allah me fit entrer dans l’Islam ».
César offrit à Dihya ibn Khalifa Al-Kalbi, le porteur de la lettre, de l’argent et des vêtements.
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Un loup ne pourra jamais devenir ami avec une poule !
Les membres suivants remercient ukhty pour ce message :
Invitéio (07/04/13)
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Invitéio
VIP du forum
VIP du forum

Hors ligne

Inscrit le: 04 Aoû 2012
Messages: 2 413
Sexe: Féminin

MessagePosté le: 02/05/2013 14:49:05    Sujet du message: Bouquets de Hadiths et d'articles précieux Répondre en citant
salâmou^alaykoum wa rahmatoulahi barakatouh


Salam 'alaykum chers frères, chères sœurs,

Nous avons sélectionné pour vous comme chaque mois, un bouquet de Hadîths et d'articles précieux.



Hadîths du mois :


Wâbisa Ibn Ma‘bad (que Dieu soit satisfait de lui) a dit : « J’allai voir l’Envoyé de Dieu (صلى الله عليه و سلم) et il me dit : “Viens-tu me questionner au sujet de la vertu ?” – “Oui, répondis-j !!.” Et il reprit : “Interroge ton cœur. La vertu c’est ce par quoi l’âme jouit du repos et le cœur, de la tranquillité. Le péché, c’est ce qui s’implante dans l’âme et met le trouble au sein de l’homme, et ceci malgré toutes les consultations religieuses que l’on pourrait te donner (de la part des gens doctes, pour te tranquilliser).” » [ Rapporté entre autres par l’imam an-Nawâwî dans les Quarante hadîths, hadîth n° 27.]

وعن وابصه بن معبد رضي الله عنه ، قال : أتيت رسول الله صلي الله عليه وسلم ، فقال :
جئت تسأل عن البر ؟
قلت : نعم ؛
فقال : استفت قلبك ؛ البر ما اطمأنت إليه النفس واطمأن إليه القلب ، والإثم ما حاك في النفس وتردد في الصدر ، وإن أفتاك الناس وأفتوك.
( حديث حسن ، رواه في مسندي الإمامين أحمد بن حنبل ، والدارمي بإسناد حسن )



Al-Hasan Ibn ‘Ali (que Dieu les agrée) -petit fils du bien aimé Prophète (paix et salut sur lui)- a dit : j’ai appris du Messager (paix et salut sur lui) la parole suivante: « laisse ce qui provoque en toi du doute pour ce qui ne provoque en toi aucun doute ». [Rapporté par At-tirmidhî, An-nisâî et An-nawawî dans ses quarante Hadîths, hadîth n°11.]

عن الحسن بن علي بن أبي طالب سبط رسول الله ، وريحانته رضي الله عنه قال : حفظت من رسول الله صلى الله عليه وسلم:
{ دع ما يريبك إلى ما لا يريبك }.
رواه الترمذي والنسائي و النووي


Selon Ibn ‘Umar, le Messager de Dieu (صلى الله عليه و سلم) a dit : « Quand l’homme dit à son frère : “Espèce de mécréant !”, l’un des deux a sûrement mérité ce titre. Il s’applique à l’autre si ce qu’il a dit est vrai, sinon c’est à lui qu’il revient. » [ Rapporté par al-Bukhârî et Muslim, hadîth n° 1732.]

عن عبد الله بن عمر -رضي الله تعالى عنهما- قال: قال رسول الله صلى الله عليه وسلم: أيما رجل قال لأخيه يا كافر فقد باء بها أحدهما

متفق عليه.



Selon Abû Hurayra (que Dieu lui accorde Sa satisfaction), le Messager de Dieu (صلى الله عليه و سلم) a dit : « Méfiez-vous de la présomption car la présomption est le parler le plus mensonger. N’employez pas vos cinq sens à la recherche des défauts des autres et ne vous espionnez pas. Bannissez entre vous toute concurrence déloyale, toute envie et toute haine. Ne vous tournez pas le dos mutuellement et soyez frères, ô esclaves de Dieu ! Le musulman est le frère du musulman : il ne lui fait pas d’injustice, il ne lui refuse pas son soutien et ne le méprise pas. La piété est ici (désignant sa poitrine). Il suffit à l’homme pour être mauvais de mépriser son frère musulman. Tout le musulman est interdit au musulman : son sang, son honneur et ses biens.

Dieu ne regarde pas vos corps, ni vos images mais Il regarde vos cœurs. »

[ Rapporté par Muslim et al-Bukhârî, chapitre 127, p. 444, n° 1568.]

في الصحيحين من أبي هريرة رضي الله عنه عن النبي صلى الله عليه وسلم قال { إياكم والظن فإن الظن أكذب الحديث ، ولا تحسسوا ، ولا تجسسوا ، ولا تحاسدوا ، ولا تباغضوا ،ولا تدابروا ، وكونوا عباد الله إخوانا كما أمركم الله عز وجل . المسلم أخو المسلم ، لا يظلمه ، ولا يخذله ، ولا يحقره . التقوى ههنا ، ويشير إلى صدره ثلاث مرات . بحسب امرئ من الشر أن يحقر أخاه المسلم ، كل المسلم على المسلم حرام : دمه ، وماله ، وعرضه ...} .



Yahya Ibn Saïd (que Dieu l’agrée) a rapporté que Jésus (paix sur lui), le fils de Marie (paix sur elle), ayant rencontré en route un cochon, il dit : « va-y-en paix ». On lui dit : « dis–tu cela à un cochon ! » Jésus répondit : « Je crains que ma langue s’habitue à la prononciation des mauvaises paroles »

[Rapporté par notre Imâm Mâlik dans son Muwattaa Livre 56 : des paroles, de la médisance et de la dévotion (1847).]

قال إمامنا مالك في موطئه:كتاب الكلام والغيبة والتقى:

عن يحيى بن سعيد أن عيسى بن مريم لقي خنزيرا بالطريق فقال له: انفذ بسلام. فقيل له: تقول هذا لخنزير؟ فقال عيسى: إني أخاف أن أعود لساني النطق بالسوء.



Fudâla Ibn ‘Ubayd (que Dieu l’agrée) rapporte que le Prophète (paix et salut sur lui) a dit lors de son prêche du pèlerinage d’adieu : « Est-ce que je vous informe sur (le véritable) croyant ? Il s’agit de celui dont les gens en sont en sécurité vis-à-vis de leur bien et d’eux même (le vrai croyant ne peut porter atteinte aux autres ni à leur biens).» Rapporté par l’Imâm Ahmed par une chaîne authentique.

قال صلى الله عليه وسلم في حجة الوداع، فيما يرويه فضالة بن عبيد رضي الله عنه قال

(ألا أخبركم بالمؤمن: من أمنه الناس على أموالهم وأنفسهم)

أخرجه أحمد بإسنادٍ صحيح



Le Prophète (paix et salut sur lui) rapporte : «Un homme souffrant d’une soif intense est descendu dans un puits pour se désaltérer ; mais en remontant, il vit un chien haletant de soif et léchant le sol humide. Il se dit alors : ce chien souffre cruellement de la soif comme moi-même auparavant; sur ce, il redescend dans le puits, remplit sa pantoufle d’eau et donne à boire au chien assoiffé. Pour ce geste, ses péchés lui furent pardonnés». Rapporté par Al-bukhari.
يحكي لنا النبي صلى الله عليه وسلم قصة رجل غفر الله له؛ لأنه سقى كلبًا عطشان، فيقول صلى الله عليه وسلم:

(بينما رجل يمشي بطريق اشتد عليه العطش فوجد بئرًا فيها، فشرب، ثم خرج، فإذا كلب يلهث، يأكل الثرى من العطش، فقال الرجل لقد بلغ هذا الكلب من العطش مثل الذي كان بلغ بي، فنزل البئر فملأ خُفَّهُ (حذاءه) بالماء، ثم أمسكه بفيه (بفمه)، فسقى الكلب، فشَكَرَ اللهُ له، فَغَفَر له).
فقال الصحابة: يا رسول الله، وإن لنا في البهائم لأجرًا؟
قال: في كل ذات كبد رطبة أجر (يقصد أن في سقي كل كائن حي ثوابًا
البخاري رواه



Article du mois sélectionné :



Les ambassadeurs de l’Islam (troisième partie) : Mu’âdh Ibn Jabal(RA) pour le Yémen :

سلسلة سفراء الإسلام

سيدنا معاذ بن جبل إلى اليمن





Mu’âdh (qu’Allâh soit satisfait de lui) fit partie des 72 médinois qui conclurent un pacte d’allégeance au Prophète - que la paix et les bénédictions de Dieu soient sur lui, peu de temps avant l’hégire. A son retour à Médine, Mu’âdh commença à prêcher l’islam dans son entourage. Grâce à lui, de nombreux hommes qui devinrent par la suite de grands Compagnons, embrassèrent l’islam.

Mu’âdh ibn Jabal fut surnommé le mieux connaissant du Halâl et du Harâm.

Après la conquête pacifique de La Mecque, le Prophète - que la paix et les bénédictions de Dieu soient sur lui - y engagea Mu’âdh comme enseignant et le chargea de transmettre l’islam aux gens et de leur apprendre le Coran.

De même, quand les souverains yéménites vinrent annoncer leur conversion à l’islam au Prophète - que la paix et les bénédictions de Dieu soient sur lui - et qu’ils lui demandèrent de leur assigner un précepteur, son choix tomba sur Mu’âdh à la tête d’un groupe de Compagnons (qu’Allâh soit satisfait d’eux) pour remplir cette mission. Le Prophète - que la paix et les bénédictions de Dieu soient sur lui - sortit en personne pour leur faire ses adieux et conseilla alors Mu’âdh (qu’Allâh soit satisfait de lui), en disant : "Ô Mu’âdh ! Il se peut que vous ne me voyiez pas à l’année prochaine. Rendez-moi visite à ma mosquée et à mon tombeau.… ". Mu’âdh (qu’Allâh soit satisfait de lui) fendit en larmes par crainte de la séparation avec le Prophète - que la paix et les bénédictions de Dieu soient sur lui. En effet, celui-ci rendit l’âme avant de revoir Mu’âdh.

Le Messager d'Allah صلى الله عليه و سلم enseigna à Mu’âdh lorsqu’il l’envoya au Yémen comme messager des bonnes valeurs de l’Islam :

« Tu te rends chez un peuple qui fait parti des Gens du Livre. Que la première chose à laquelle tu vas les appeler soit l’adoration d’Allah (l’Unique). S’ils reconnaissent Allah, alors informe les qu’Allah leurs a prescrit d’accomplir cinq prières de jour et de nuit.... » [Rapporté par Al-bukhârî et Muslim]

Le Prophète (paix et salut sur lui) enseigna également à Mu'âdh avant de l’envoyer au Yémen: « Selon quoi jugeras-tu lorsque le besoin s'en présentera ? – Selon le Livre de Dieu, avait répondu Mu'âdh. – Et si tu ne trouves pas (de solution explicite) dans le Livre de Dieu ? – Je jugerai alors selon les Hadîths du Messager de Dieu, avait répondu Mu'âdh. – Et si tu ne trouves pas (de solution explicite) dans les Hadîths du Messager de Dieu ? – Je ne manquerai alors pas de faire un effort de réflexion (ijtihâd) pour formuler mon opinion, avait répondu Mu'âdh." Sur quoi le Prophète avait manifesté son approbation en ces termes : "Louange à Dieu qui a guidé le messager du Messager de Dieu vers ce qu'agrée le Messager de Dieu. »
[Rapporté par at-Tirmidhî et Abû Dâoûd, voir aussi A'lâm ul-muwaqqi'în, tome 1 pp. 49-50. ]



Retrouvez nous également sur le réseau Facebook (Ecole malikite Doctrine Malikite).

Bonne lecture.

Fraternellement.

L'Equipe malikite.

Tous droits réservés (sauf mention de source)

www.doctrine-malikite.fr

Email : malikite@doctrine-malikite.fr

Source : http://www.doctrine-malikite.fr/index.php?preaction=view_nl&nl=136698&a…

salaam
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Dieu exalté dit : « Je suis tel que Mon serviteur M'estime »

[Boukhâri]


Dernière édition par Invitéio le 02/05/2013 16:12:30; édité 1 fois
Revenir en haut
Invitéio
VIP du forum
VIP du forum

Hors ligne

Inscrit le: 04 Aoû 2012
Messages: 2 413
Sexe: Féminin

MessagePosté le: 02/05/2013 14:52:24    Sujet du message: Bouquets de Hadiths et d'articles précieux Répondre en citant
P.S. : si certains souhaitent qu'à l'avenir j'améliore la mise en page du texte copié, qu'ils me le disent.

salaam
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Dieu exalté dit : « Je suis tel que Mon serviteur M'estime »

[Boukhâri]
Revenir en haut
Sâhib
Frère
Frère

Hors ligne

Inscrit le: 09 Avr 2012
Messages: 2 024
Sexe: Masculin
Localisation: France

MessagePosté le: 02/05/2013 15:24:02    Sujet du message: Bouquets de Hadiths et d'articles précieux Répondre en citant
Aleykoum salam,

merci pour ce post

vu que tu le proposes ukhti, pourquoi pas améliorer la mise en page car sur mon écran en tout cas c'est trop large

et je dois utiliser l'ascenceur (qui va de gauche à droite)

jazaki Allah kheyr
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
IMPORTANT !
A lire AVANT de Poster =>http://muslim.xooit.com/t25749-Donner-son-avis-sur-une-question-juridique.h… <=
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Invitéio
VIP du forum
VIP du forum

Hors ligne

Inscrit le: 04 Aoû 2012
Messages: 2 413
Sexe: Féminin

MessagePosté le: 02/05/2013 15:37:46    Sujet du message: Bouquets de Hadiths et d'articles précieux Répondre en citant
Sâhib a écrit:
Aleykoum salam,

merci pour ce post

vu que tu le proposes ukhti, pourquoi pas améliorer la mise en page car sur mon écran en tout cas c'est trop large

et je dois utiliser l'ascenceur (qui va de gauche à droite)

jazaki Allah kheyr


C'est bizarre, sur mon écran le texte n'est pas trop large, il est normal. Et je ne vois pas en quoi modifier la mise en page va changer quelque chose pense Après tout, je changerai que la taille, la police et la couleur, non ?

Jazak Allah kheyran (à toi aussi trés content baraka'Allah oufik)

salaam
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Dieu exalté dit : « Je suis tel que Mon serviteur M'estime »

[Boukhâri]
Revenir en haut
Sâhib
Frère
Frère

Hors ligne

Inscrit le: 09 Avr 2012
Messages: 2 024
Sexe: Masculin
Localisation: France

MessagePosté le: 02/05/2013 15:42:16    Sujet du message: Bouquets de Hadiths et d'articles précieux Répondre en citant
aleykoum salam,

c'est peut-être dû à ma machine .. en fait je pensais que les lignes étaient trop longues et qu'il fallait faire des retours chariots

kheir inshaAllah
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
IMPORTANT !
A lire AVANT de Poster =>http://muslim.xooit.com/t25749-Donner-son-avis-sur-une-question-juridique.h… <=
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 18/11/2018 18:02:29    Sujet du message: Bouquets de Hadiths et d'articles précieux
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Islam Sunnite Index du Forum -> Forum Membres -> Hadith et Dou'as -> Hadith Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  
Bienvenue sur le Forum Muslim