Forumuslim : Une question, une réponse



Recherche Avancée


 Message du Forum 
Librairie Musulmane Souk Ul Muslim


Toutes l'équipe vous souhaitent de bonnes fête de l'Aid. 


=>>Aider ACDLP à s'agrandir avec vos dons<<=

Afficher votre pub ici ?
   
  
               
           
        
 
 
Le quartier maghrébin à Jérusalem detruit en 1967


 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Islam Sunnite Index du Forum -> Forum Membres -> Histoires et Rappel de l'Islam
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
ludovic
Participant du forum
Participant du forum

Hors ligne

Inscrit le: 09 Déc 2012
Messages: 94
Sexe: Masculin

MessagePosté le: 12/12/2012 19:43:50    Sujet du message: Le quartier maghrébin à Jérusalem detruit en 1967 Répondre en citant
Le quartier maghrébin a été octroyé en guise de remerciement en contre bas du Haram aux musulmans venus du nord de l’Afrique ayant répondu à l’appel de Salah al Din el Ayyoubi pour libérer la ville des mains des croisés.
Quatre jours après la prise de Jérusalem par l'occupation Israelienne, le 11 Juin 1967 les craintes se précisèrent quand les autorités détruisirent au bulldozer le Harat al Maghraba (Quartier Maghrébin), une zone historique de la ville, en prévenant les habitants à peine trois heures à l’avance. Certains périrent sous les décombres de leurs maisons, des mosquées dont la mosquée et madrasa Al-Afdaliya et 138 bâtiments historiques ainsi que de nombreuses propriétés du waqf islamique furent rayées de la carte sans autre forme de procès. 125 familles composées d'un total d'environ 1000 personnes furent chassées.










Madrasat al Afdiliyeh

























Un archéologue israélien a révélé qu'une pièce ressemblant à une salle de prière musulmane avait été découverte il y a trois ans. L'office des biens religieux musulmans n'avait pas été informée.

Rebondissement dans l'affaire des travaux controversés près de l'Esplanade des Mosquées, à Jérusalem.

Un archéologue israélien a révélé dimanche 18 février qu'une pièce ressemblant à une salle de prière musulmane avait été découverte sur le site il y a trois ans. L'office des biens religieux musulmans (Waqf), qui n'en avait pas été informé jusque là, a dénoncé l'attitude de l'Autorité israélienne des antiquités.

Il y a deux semaines, des archéologues israéliens ont commencé des fouilles préparatoires avant la construction prévue d'un nouvel accès piéton à l'Esplanade des Mosquées (ou Mont du Temple pour les juifs).

Le chemin de la porte Mughrabi s'est partiellement effondré lors d'une tempête de neige en 2004. Israël a donc jugé nécessaire de bâtir une nouvelle rampe d'accès.

"En 2004, lorsque la rampe Mughrabi s'est effondrée, une petite pièce a été découverte qui contenait une alcôve surmontée d'un dôme, une sorte de niche de prière musulmane, orientée au sud", écrit l'archéologue Yuval Baruch dans un article publié sur le site Internet de l'Autorité des antiquités avant le début des travaux actuels. "Certains avancent que ce sont les restes d'une salle de prière qui faisait partie d'une madrasa (école coranique)".

"Ils cachent constamment des choses"
L'Autorité israélienne des antiquités, qui mène les fouilles préparatoires et les travaux de construction, a fait valoir dimanche que la petite pièce n'était peut-être pas une salle de prière, que les archéologues n'en seraient surs qu'après une étude plus poussée. "Si ce qui est découvert est important, ce sera préservé et conservé en tant que partie du parc archéologique" voisin des lieux saints, a assuré Osnat Goaz, une porte-parole.

Pourquoi alors ne pas en avoir informé le Waqf plus tôt, s'interroge Adnan Husseini, président de l'office des biens religieux musulmans? "Nous n'avons rien appris de cela", a-t-il déploré. "Ils cachent constamment des choses".

"C'est ainsi qu'ils agissent", a commenté Amos Gil d'Ir Amim, une association israélienne qui milite pour la coexistence des différentes communautés à Jérusalem. "Ils ne veulent pas trouver tous les vestiges, mais seulement les vestiges judaïques".

Contacté par l'Associated Press, Yuval Baruch a expliqué que l'Autorité des antiquités avait décidé de ne pas révéler l'existence de la petite pièce plus tôt car les archéologues avaient besoin de temps pour établir à quel usage elle avait servi. En outre, on ignore encore à quelle époque remonte cette salle.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------



Jusqu'en 1967, la zone du Mur occidental comprend les bâtiments du Quartier des Maghrébins et le quartier El-Meidan. La rue en face du Mur occidental abritait une madrasa (séminaire islamique) a appelé l'Al-Afdiliyeh construite en 1199 lors de l'Autorité des Antiquités d'Israël dit que ce pourrait être une salle de prière islamique a été trouvé sur le site de la rampe des Maghrébins dans la Vieille Ville de Jérusalem, où les travaux d'excavation a suscité des protestations de colère par les musulmans qui disent que le travail met en danger la mosquée Al-Aqsa.

Les dirigeants musulmans et les critiques des travaux de percement dit que l'annonce de la découverte, trois ans après sa découverte, a confirmé leurs craintes que l'Autorité des Antiquités a l'intention de cacher l'attachement musulman pour le site.

Dans un article publié récemment sur ​​le site Web de l'autorité, du district de Jérusalem archéologue Yuval Baruch décrit les ruines qui ont été découverts après la tempête de neige il y a trois ans.

En 2004, lorsque la rampe des Maghrébins s'est effondrée, une petite pièce a été découverte qui contenait une alcôve recouverte d'un dôme, une sorte de niche de prière musulmane, orientée plein sud, Baruch écrit. Certains suggèrent que ce sont les restes d'une salle de prière qui faisait partie d'une madrasa (école religieuse musulmane) qui fonctionnait près de la Porte des Maghrébins.

Responsables de l'Autorité déclaré que l'article a été publié plus tôt ce mois-ci, à l'époque le début du projet.

Adnan Husseini, directeur du Waqf, qui supervise les affaires au Mont du Temple, a exprimé sa colère que Israël a retenu les nouvelles de la découverte de trois ans. "Nous n'avons rien entendu à ce sujet," at-il dit. "Ils sont toujours cacher des choses."

Baruch dit que le pouvoir a décidé de ne pas révéler l'existence de la chambre plus tôt car il ne sait toujours pas ce que c'était. Il a déclaré trouve à l'intérieur et autour de la salle ont besoin de nouvelles recherches avant que les autorités ne peut dire exactement ce que la pièce a été utilisée pour.

Les militants pour les droits des Palestiniens à Jérusalem a déclaré que le retard de publication de la découverte archéologique prouvé l'Autorité des Antiquités a pas dit la vérité.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Quelques jours après la Guerre des Six Jours, Israël a détruit le quartier des Maghrébins pour construire le mur des Lamentations, y compris l'un des rares mosquées restantes de l'époque de Saladin.
Une photographie prise à partir de 1931 un zeppelin allemand a permis de résoudre un mystère sur le sort de l'un des plus anciens de Jérusalem écoles islamiques.

La photographie a révélé que l'école ou madrassa, a été situé là où le mur des Lamentations est maintenant. Mais les restes de l'édifice ont été démantelés par l'Autorité des Antiquités d'Israël, qui ne se rendent pas compte de son importance.

L'école, connue sous le nom Afdiliyeh, a été nommé d'après el-Malik al-Afdil, l'un des fils de Saladin, qui a conquis Jérusalem en 1187. Selon un document du 15ème siècle, al-Afdil construit l'école dans le quartier des Maghrébins à Jérusalem.

Finalement, il est devenu connu comme la Mosquée Sheikh Eid, après un dirigeant de la communauté nord-africaine qui a habité le quartier. Le cheikh a été enterré dans le 17ème siècle, après quoi la mosquée est devenue un lieu de pèlerinage.

Quelques jours après la Guerre des Six Jours, Israël a détruit le quartier des Maghrébins pour construire le mur des Lamentations. La destruction de la mosquée inclus - l'un des trois ou quatre autres de l'époque de Saladin.

«C'était un crime archéologique", a déclaré Benjamin Kedar, historien et vice-président de l'Académie nationale des sciences. Kedar a pris une participation dans le site après une collaboration israélo-palestinien académique qui en 2009 a produit le livre "Où Ciel et la Terre Meet" sur le Mont du Temple au cours des siècles.

«Il était clair pour nous que pour localiser la structure que nous avions besoin d'un bon photographe aérien», a déclaré Kedar. En 2009, il est allé au musée Zeppelin dans le sud de l'Allemagne et revint avec 30 photographies, dont l'un montre la mosquée.

Une comparaison entre la photo, les descriptions historiques, une carte du 19ème siècle et d'autres photos Kedar a permis de localiser le site exact de la mosquée.
Les fouilles dans la place du Mur occidental a été réalisée afin de permettre la construction d'un bâtiment pour répondre aux occidentaux visiteurs mur.

Quelques mètres plus bas les restes de la madrassa, Shlomit Weksler-Bdolah et Alexander Onn, qui a dirigé les fouilles autorité des antiquités, ont trouvé des restes imposants d'une rue de l'époque romaine.
Le rapport de fouilles vérifié conclusion de Kedar. Il décrit pierres trouvées dans la strate de la période islamique qui se conforment précisément à ceux d'une porte dans une photographie 1943.
Un squelette humain a été également constaté, enterré selon la tradition islamique. Les chercheurs disent que c'est Sheikh Eid lui-même.

Kedar a raté la chance d'arrêter la destruction de la madrassa de seulement quelques mois, dit-il. "Au moment où j'ai trouvé la moindre idée de l'endroit qui a permis d'identifier, il a déjà été détruits", at-il dit. «Si j'avais su à ce sujet dans le temps, je l'aurais arrêté."

Il aurait pu, parce qu'à l'époque où il était président du Conseil du Israel Antiquities Authority.
À la suite de cette affaire, Kedar a dirigé les efforts pour rendre l'autorité des antiquités plus conscients des vestiges de la période islamique, qui sont souvent détruits tandis que les restes antérieurs sont recherchés. "Il a été fait innocemment, mais quelqu'un doit comprendre que s'il ya un tombeau au coeur de la ville, cela signifie quelque chose", a déclaré Kedar.

Une ébauche d'un article récent de Weksler-Bdolah et Taufik De'adleh de l'Université hébraïque pour le magazine français Revue Biblique a été remis au Comité de planification du district et du bâtiment. Le comité a reçu le projet dans le cadre d'une campagne menée par les archéologues contre la construction de l'édifice visiteur-service.

"On pourrait dire que la démolition du quartier des Maghrébins en 1967 était nécessaire pour permettre aux masses ... pour atteindre le Mur occidental, de ne pas construire un nouveau bâtiment», a déclaré le professeur Yoram Tzafrir, qui est à la tête de l'opposition. "

Le Mur occidental Heritage Foundation, qui gère le tunnel du Mur occidental à proximité, a répondu: "Les fouilles dans la zone du Mur occidental sont destinés à atteindre les premiers niveaux possible. De toute évidence cela ne peut être fait sans détruire périodes ultérieures, quels qu'ils soient. L'Israel Antiquities Authority a décidé ce qui dépouille doit être documentée et conservée. "

La fondation a ajouté que lors de l'excavation, restes ont été trouvés dans les périodes Temple Première et la Seconde, et le bâtiment a dû être mis en place afin de protéger et de les afficher.


http://www.youtube.com/embed/videoseries?list=PLD6AC6986A8722EAD

Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: 12/12/2012 19:43:50    Sujet du message: Publicité
PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Islam Sunnite Index du Forum -> Forum Membres -> Histoires et Rappel de l'Islam Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Bienvenue sur le Forum Muslim