Forumuslim : Une question, une réponse



Recherche Avancée


 Message du Forum 
Librairie Musulmane Souk Ul Muslim


Toutes l'équipe vous souhaitent de bonnes fête de l'Aid. 


=>>Aider ACDLP à s'agrandir avec vos dons<<=

Afficher votre pub ici ?
   
  
               
           
        
 
 
Compte rendu des maraudes du 30/01/10 et 06/02/10


 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Islam Sunnite Index du Forum -> Bienvenue dans votre espace -> Mobilisation du Forum -> Association "Au Coeur de la précarité"
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Badr7
Frère
Frère

Hors ligne

Inscrit le: 03 Aoû 2007
Messages: 3 167
Sexe: Masculin

MessagePosté le: 11/02/2010 22:33:34    Sujet du message: Compte rendu des maraudes du 30/01/10 et 06/02/10 Répondre en citant
:bismillah! salâmou^alaykoum wa rahmatoulahi barakatouh

Samedi 30 Janvier 2010, et Samedi 6 fevrier, nous avons effectué la neuvième et 10ème maraude, entièrement dédiées aux frères afghans, vivant au pied du métro Jaurès.
Voici le détail de la manière dont votre argent a été utilisé.

La composition des colis (80) , reste inchangée depuis les dernière. Il y avait :

-1 sandwich
-1 brique de jus d'orange
-1 paquet de chewing gum
-1 paquet de mouchoir
-1 tablette de chocolat
-1 fruit
-des gâteaux
-1 bouteille d'eau

Pour la deuxième maraude, un frère nous offrit en plus, 40 bouteille de boisson, et des fruits.



Il y avait également 10 écharpes, 10 pulls, et une centaine de vêtements, neufs. Il y avait aussi 100 paires de chaussettes, 100 t-shirt, neufs également.

Samedi 30 janvier donc, nous arrivons, et nous apercevons au loin, une lumière étincelante. Un brasier consommait les planches de bois disposées ça et là. Un véritable feu de camp, autour duquel étaient assis nos frères, non pas pour griller des mashmallows au bout d'un bâton, comme le voudrait la culture populaire, mais pour profiter de cette chaleur propice, et surtout, vitale. Voir ce réchaud de fortune de nos propres yeux, nous rappelait la chance que nous avons, de posséder un chauffage à la maison... lhamdouliLlâh.

Tout a commencé, par le nettoyage du camp, entrepris auparavant machaAllâh. Les coups de balais chassaient les détritus sur le sol, tandis qu'on prit soin de disposer des sacs poubelles, aux quatre coins du camp.

Quand vient l'heure de la distribution. Nous transportons les sandwichs, 40 pour cette maraude, ainsi que les colis. Au passage, nous tenons à remercier le frère qui leur offre généreusement, les sandwichs. Ce gérant de primeur  ne cesse de répéter " Ne m'oubliez pas", dans le sens, ne me privez pas de cette opportunité d'offrir ce qu'Allâh m'a offert. Et quand on lui propose de lui montrer les photos, il refuse de les regarder. "Je n'en ai pas besoin" répond-il simplement. Un frère musulman machaAllâh, dans toute sa modestie, et sa générosité. Qu'Allâh fasse prospérer son commerce. amine Nous vous remercions également, pour vos dons, qui nous permette de ravitailler les colis de manière constante, lhamdouliLlâh.

Tous assis autour du feu, ils nous rejoignirent pour recevoir chacun, un colis. L'ordre régnait machaAllâh, tandis que les uns après les autres défilaient, dans un respect total. Un frère notait les noms au fur et à mesure, de manière à ce que tout le monde soit satisfait. Le seul moment de désordre advint lorsqu'il fallu distribuer des Subhas (chapelet). Tous en voulait un, il y en avait pas assez pour tout le monde. L'attrait pour cet outil, démontrait l'amour de nos frères pour le dhikr, l'évocation d'Allâh 'azawajal. Tu les voyais, la subha entourant leurs poignets à la place des montres, comme sur cette photo :



Symboliquement, comme si le dhikr, à leurs yeux, avait eu raison du temps qui passe. Devant cette scène, nous repensons à ce frère, Ibrahim, que nous avions rencontré au cours de la maraude du 7 novembre.. Ce frère sénégalais, qui entouré d'une dizaine de sacs autour de lui, dans la précarité la plus totale, glorifiait Allâh 'azawajal, à l'aide de sa subha blanche...


Comme le disait Ibn El Qayyim rahimahuLlâh : " C'est par l'évocation que les croyants peuvent éloigner les calamités, qu'ils peuvent trouver solution à leur détresse. C'est par elle que tout malheur devient petit.. C'est le jardin de leur paradis dans lequel ils se prélassent, le capital de leur bonheur avec lequel ils commercent. Le dhikr redonne au coeur triste sa joie et son bonheur. Il met en relation celui qui évoque avec l'Evoqué; mais bien plus, celui qui évoque devient à son tour évoqué, comme le précise Allâh 'azawajal dans le Qur'ân :

فَاذْكُرُونِي أَذْكُرْكُمْ وَاشْكُرُواْ لِي وَلاَ تَكْفُرُونِ
2.152 Evoquez-moi, et Je vous évoquerai !

Alors que nous distribuons, un homme âgé passe devant nous. Nous comprenons qu'il est sans abris,  qu'il vit ici, et que lui aussi aimerait recevoir un colis. C'est pourquoi nous nous dirigions, vers notre frère, qui se révèlera être un ancien professeur de théologie.

-"Salam 'aleikoum wa rahmaTouLlâhi wa barakaTou"  nous lança-t-il.

-"Wa 'aleikoum salam wa rahmaTouLlâhi wa barakaTou, comment allez vous ?"

-"Je vais bien lhamdouliLlâh, je m'appelle 'Abd El-Hafidh, et vous ?"

C'est alors, qu'un frère lui donne son prénom. La personne sourit, et lui répondit :

-"Tu sais ce que signifie ton prénom ?"

A travers cette simple question, nous comprîmes malgré les apparences, que cet homme était bien plus savant que nous
. Il nous fit une explication complète du prénom, hadith et texte qur'ânique à l'appui. Une fois son discours terminé, nous l'invitons à partager le colis. Il le prit, mais refusa de le manger maintenant, expliquant comment le Prophète
attendait que tout le monde soit rassasié, pour manger le dernier. Cet homme qui se tenait devant nous, regorgeait de savoir. Tristement, un mal le hantait, et comme un boulet enchaîné à son pied, cette bouteille d'alcool
trahissait la peine que supportait notre frère par moment...Le vent caressa nos visage, quand son regard se posa sur l'eau du canal, au bas coté, dont la couleur verte et trouble,  menaçait d'une mort certaine, tout inconscient qui viendrait la consommer. Tandis qu'il méditait, ses souvenirs remontaient à la surface.  'Abd El Hafidh se tourna vers nous, et avec nostalgie, il décida de nous transmettre une part de son vécu.


"Cela fait des dizaines d'années que je suis ici. Je me souviens quand j'étais le premier arrivé sur le quai, devant ce canal. Il n'y avait personne d'autre que moi, c'est là que j'ai élu domicile. J'ai vu plusieurs personnes défilées ici. De temps à autres, j'allais aider le Secours Populaire là haut, à distribuer leurs repas. Un jour, un éthiopien est arrivé, il n'avait même pas de quoi se vêtir convenablement, pourtant, il n'y avait pas un matin où il ne venait pas me voir, afin qu'ensemble, on célèbre la prière du matin.Par Allâh, il m'a quitté puis je l'ai revu sans qu'il me voit, il était vêtu d'un joli costume, et s'en était tiré lhamdouliLlâh
Je me souviens aussi, comment j'ai découvert, flottant sur ses eaux, 4 Qur'ân qui descendait ce flux. Apparemment, quelqu'un prenait un malin plaisir à les jeter, pour s'en débarrasser, mais à chaque fois, Allâh 'azawajal se mettait entre lui et son intention. Je les apercevais,  et j'allai jusqu'à les pêcher à mains nues. Je les séchais, puis je les déposais à la mosquée. Une fois même, alors que je revenais de la Maison d'Allâh, remettre au Livre la place qui lui est due, j'arrive au bord du quai où il n' y avait que moi, et je découvre posé là, un billet de 10 euros. Je n'oublierai jamais ce jour là, où j'ai mangé comme un roi. J'ai toujours été musulman, j'ai toujours connu la parole d'Allâh..."

Notre frère nous raconta aussi comment lui même dans le dénouement, prenait en charge ses frères afghans, témoignant par là qu'en dessous de tout pauvre, il y a plus pauvre.
Il recevra des vêtements neufs, et un colis. Il reviendra nous voir, avec un sac plastique en piteux état. C'était dedans qu'il conservait ses papiers les plus précieux.. Il sorti un petit bout, dans lequel était inscrit le nom de son assistante sociale. Son numéro le plus important nous dit il.

"Je vous le donne, pour que vous en fassiez bonne usage. Si vous trouvez quelqu'un dans une situation comme la mienne, transmettez lui ce numéro, l'assistante est quelqu'un de bien"

C'était l'aide qu'il voulait apporter aux autres. Qu'Allâh le protège. amine

Une fois la distribution terminée, un frère afghan s'approche de nous, et d'un bon français, il vient discuter.

"Je m'appelle Ali, ça fait deux mois que je suis en France"

Il n'en fallait pas plus, à notre frère, pour apprendre le français. Après l'anglais, l'Urdu et l'italien, la langue de Molière viendra le rendre quadrilingue. Ali est très cultivé machaAllâh. Il aime voyager, parler, partager, et découvrir de nouveaux horizons. C'était un réfugié afghan, qui en rappelait un autre, Atiq Rahimi. Cet homme,  venu en France dans les mêmes conditions que Ali en 1985, obtiendra par la suite, le prix littéraire le plus convoité de France, le Prix Goncourt 2008. La preuve que le potentiel des gens ne se limite pas au statut social qui leur sont imposé. La preuve, que le talent existe au delà des frontières, qu'il soit logé dans un appartement huppé du Boulevard Saint-Germain des prés, où au fond d'un quai sans eau, chauffage ni électricité . Un résultat, qui fait fondre les préjugés, sur le potentiel de nos frères afghans, que beaucoup rejette.

Soudain, une voix perça le bruit des discussions. C'était un frère, qui nous appelait à la prière. Il n'y avait plus une minute à perdre..En effet, un jour, un compagnon du Prophète salla Llâhou 'aleyhi wa salam l'interrogea, inquiet de savoir quelle serait l'œuvre la mieux aimée d'Allâh 'azawajal.

"As-Salatu Wuqtiha" répondit le Prophète
(la Prière assidue).


Visiblement, nos frères l'avaient bien compris, et lorsque l'Iqama (le deuxième appel à la prière) retentit, les rangs se formèrent, les chevilles s'alignèrent, et la prière fut célébrée. Nous nous souvenons encore de ce frère, qui fit ses ablutions à même le sol, sous un froid glacial. Voici d'ailleurs une photo de l'endroit où prient nos frères :



Après la prière, nos frères nous invitèrent autour du feu. Ils se levèrent, par humilité, afin de nous céder leur place auprès du feu.
Le Prophète salla Llâhou 'aleyhi wa salam disait effectivement :

"Man Kana Yu'minou biLlâhi wa li yawmi l'akhir, fal youkrim zhaïfahou"
"Que celui qui croit en Allâh et au jour dernier, soit bienveillant envers ses invités"

C'est alors que le silence gagna les rangs, les visages se baissèrent, et une voix s'éleva pour réciter les versets de la Sourate El Baqara, dont voici un extrait :

آمَنَ الرَّسُولُ بِمَا أُنزِلَ إِلَيْهِ مِن رَّبِّهِ وَالْمُؤْمِنُونَ كُلٌّ آمَنَ بِاللّهِ وَمَلآئِكَتِهِ وَكُتُبِهِ وَرُسُلِهِ لاَ نُفَرِّقُ بَيْنَ أَحَدٍ مِّن رُّسُلِهِ وَقَالُواْ سَمِعْنَا وَأَطَعْنَا غُفْرَانَكَ رَبَّنَا وَإِلَيْكَ الْمَصِيرُ
2.285. Amana alrrasoolu bima onzila ilayhi min rabbihi waalmu/minoona kullun amana biAllahi wamala-ikatihi wakutubihi warusulihi la nufarriqu bayna ahadin min rusulihi waqaloo samiAAna waataAAna ghufranaka rabbana wa-ilayka almaseeru
2.285. Le Prophète croit pleinement à ce que lui a révélé son Seigneur, ainsi que les fidèles. Tous ensemble croient en Dieu, à Ses anges, à Ses ةcritures et à Ses messagers, sans faire aucune distinction entre Ses prophètes. Ils affirment : «Nous avons entendu et nous avons obéi. Pardonne-nous, Seigneur, car c’est vers Toi que tout doit faire retour !»
2.285 . The messenger believeth in that which hath been revealed unto him from his Lord and ( so do ) the believers . Each one believeth in Allah and His angels and His scriptures and His messengers We make no distinction between any of His messengers and they say : We hear , and we obey . ( Grant us ) Thy forgiveness , our Lord . Unto Thee is the journeying .

لاَ يُكَلِّفُ اللّهُ نَفْساً إِلاَّ وُسْعَهَا لَهَا مَا كَسَبَتْ وَعَلَيْهَا مَا اكْتَسَبَتْ رَبَّنَا لاَ تُؤَاخِذْنَا إِن نَّسِينَا أَوْ أَخْطَأْنَا رَبَّنَا وَلاَ تَحْمِلْ عَلَيْنَا إِصْراً كَمَا حَمَلْتَهُ عَلَى الَّذِينَ مِن قَبْلِنَا رَبَّنَا وَلاَ تُحَمِّلْنَا مَا لاَ طَاقَةَ لَنَا بِهِ وَاعْفُ عَنَّا وَاغْفِرْ لَنَا وَارْحَمْنَا أَنتَ مَوْلاَنَا فَانصُرْنَا عَلَى الْقَوْمِ الْكَافِرِينَ
2.286. La yukallifu Allahu nafsan illa wusAAaha laha ma kasabat waAAalayha ma iktasabat rabbana la tu-akhithna in naseena aw akhta/na rabbana wala tahmil AAalayna isran kama hamaltahu AAala allatheena min qablina rabbana wala tuhammilna ma la taqata lana bihi waoAAfu AAanna waighfir lana wairhamna anta mawlana faonsurna AAala alqawmi alkafireena
2.286. Dieu n’impose rien à l’âme qui soit au-dessus de ses moyens. Tout bien qu’elle aura accompli jouera en sa faveur, et tout mal qu’elle aura commis jouera contre elle. «Seigneur ! Ne nous tiens pas rigueur de nos omissions et de nos erreurs ! Seigneur ! ةpargne-nous les terribles épreuves que Tu as fait subir à nos prédécesseurs ! Seigneur ! Ne nous impose pas d’obligations qui soient au-dessus de nos forces ! Accorde-nous Ton pardon, fais-nous remise de nos péchés et reçois-nous dans le sein de Ta miséricorde ! Tu es notre Maître ! Accorde-nous la victoire sur les peuples infidèles !»
2.286 . Allah tasketh not a soul beyond its scope . For it ( is only ) that which it hath earned , and against it ( only ) that which it hath deserved . Our Lord! Condemn us not if we forget , or miss the mark! Our Lord! Lay not on us such a burden as Thou didst lay on those before us! Our Lord! Impose not on us that which we have not the strength to bear! Pardon us , absolve us and have mercy on us , Thou , our Protector , and give us victory over the disbelieving folk .

Après ce verset, notre frère répéta à plusieurs reprises des prières pour le Prophète
, puis des dou'as à l'intention des musulmans, clôturant ainsi, cette sublime maraude.


Une semaine plus tard, nous retournons sur place, avec encore plus de colis. En effet, notre frère le primeur, nous voyant repartir avec 40 sandwichs, nous dit :

"Prenez pour chaque sandwich, 3 clémentine, une banane, et une bouteille de boisson gazeuse".

Soit l'équivalent de 160 fruits, 40 sandwichs, et 40 bouteilles de boissons gazeuses  ajoutés aux reste des colis déjà constitués.

Nous avançons donc, saluant les frères déjà présent. Le camp bouillonnait de toute part. Un appel lancé sur tout les plateforme de reseautage social (facebook, forum, blogs..) avait permis de rassembler, des dizaines de frères et de soeurs, ainsi que des associations, pour venir en aide aux démunis.

Comme la première fois, nos frères afghans s'alignaient pour recevoir chacun un colis.

Il y avait aussi notre frère Julien (cf les précédentes maraudes), qui fut invité pour l'occasion. Toujours préoccupé davantage pour la vie future que celle ici-bas, il refusa de recevoir un colis, et était plutôt venu pour escorter Choukri, et Dominique, une femme, coiffée d'une rose sur les cheveux. Ils recevront bien évidement, un colis.

Choukri et Dominique étaient venus de La Vilette, où ils (sur)vivaient. Timides, ils restaient en retrait, jusqu'à ce qu'un frère aille vers eux, leur transmettre de votre part, de quoi se nourrir, fisabiliLlâh (sur le chemin d'Allâh).

Une fois la distribution terminée, nous discutons avec un frère très jeune, en Urdu.
Malgré son jeune âge,19 ans, il nous raconte comment la vie avait déjà trahit toutes ses promesses :

"Ca fait trois mois que je suis là"

-"Combien de temps a duré ton voyage mon frère ?"

-"Le voyage a duré 7 mois, depuis l'Afghanistan, jusqu'ici, en passant par le Pakistan, où j'ai été emprisonné 6 mois, et la Turquie.."

-"La prison à ton âge ??"

-"Oui, je n'avais pas d'Identity Card (passeport), et encore, j'ai quand même réussi à sortir, alors que des amis, y sont toujours".

Une feuille de papier, sur lequel est inscrit nom et prénom, lui a valu 6 mois de prison en compagnie des criminels.. Comme si c'était un crime, de ne pas être en mesure de justifier son identité. On enferme des gens, en regard pour sa différence nationale sans regard  pour  son appartenance à la même humanité. Notre frère était plus jeune que nous, mais déjà si mûr. Cependant, une question nous hantait. Pourquoi entamer ce périple long de plusieurs milliers de km, braver tout les risques, pour aboutir là où il était actuellement ? Que voulait fuir notre frère, en quittant la terre qui l'a vue naître ? Pour le savoir, nous lui demandons :

-"Voudrais-tu un jour retourner un Afghanistan ?"

Sa réponse sera sans appel :

-"Oui, inchaAllâh, quand la guerre sera terminée.."

En l'entendant ainsi évoquer la guerre, notre frère nous fit prendre conscience de la réalité à plus de 5000 km de chez nous..Notre frère mit ainsi au gout du jour, une vérité que ne cesse d'occulter les médias, celle d'une guerre qu'on veut à tout prix rendre invisible.

On nous répète à longueur de journée, que l'engagement des Etats-Unis, du Royaume-Unis, et de la France, en Afghanistan résulte d'une volonté d'aider ce peuple à se débarrasser de ceux qu'on appelle, les talibans. Outre les milliers de victimes qui tombent au nom de la "liberté", la première victime de toute guerre, c'est la vérité. Celle là même, qui a poussé le ministre allemand de la Défense Franz Josef Jung à démissionner de ses fonctions le 27 novembre.. Ou celle là même, qui a ôté la vie à 60 enfants, lors du bombardement près du village d'Azizabad, le 22 Août 2008.. Et il y en a tellement.

Des milliers de français sont sur le sol afghans, armés. La guerre fait des ravages, les victimes civils se comptent par milliers, et les afghans se retrouvent harcelés à domicile et à l'extérieur, par deux uniformes français, la police en France et l'armée en Afghanistan....Un paradoxe que n'a de cesse de voiler les médias.


Retour forcés dans ce pays en guerre, politique du quotas, démantèlement des camps.... La France, sous l'égide du gouvernement actuel, se montre tout à fait hostile à la présence de ces réfugiés afghans sur son territoire.

Comment expliquer à notre frère, que la France refuse, que les conséquences d'une guerre auquel pourtant elle participe, puisse retentir sur son propre territoire. Comment lui dire que notre pays provoque un exil, et des exilés, qu'elle refuse d' assumer, qu'elle verrait bien retourner au champ de bataille, subir les affres de la guerres..

Notre frère était ainsi pris entre deux feux, malgré son très jeune âge. Malgré cela, il est loin de dramatiser. Il s'est inscrit à des cours de français, et des cours de géographie, un sujet qu'il aime, au sein d'une association.

Avec lui, nous restons jusqu'à la fin de la maraude. Elle se terminera par une sublime dou'a (invocation),  autour de ce feu de camp qui, à l'image de nos frères, illumine les ténèbres au 200 quai de Valmy (75 010 Paris).

Qu'Allâh vous préserve. amine

La prochaine maraude aura lieu ce Samedi 13 février 2010 inchaAllâh. Tout frère souhaitant y participer, est le bienvenue.

Pour les dons (même la zakat) en chèque, en virement bancaire, via paypals,  inchaAllâh : http://muslim.xooit.com/portal.php?pid=9

Et merci à toutes celles et ceux qui ont contribué, qui contribuent, où qui veulent contribuer à redonner un peu de fraternité aux démunis. Allâh 'azawajal saura vous rendre cela, plus grand, et meilleur en fait de récompense, comme il le dit dans le Qur'ân "Wa ma touqadimou li anfousiqoum kheyrin tajiduhu 3inda Allâhi houwa kheyran wa a3zama ajra" "
Et tout ce que vous aurez avancé en ce monde, pour le salut de votre âme, vous le retrouverez auprès de votre Seigneur et il vous vaudra une magnifique récompense." (Sourate Al Muzamil, dernier verset)


Et nous rappelons un hadith, qui fonde la notion de partage en Islam, comme le dit Mostafa Suhayl Brahami dans son ouvrage, "Comprendre l'Islam avec les 40 hadiths An-Nawawi" :

Abu Hureyra radhiaAllâhou'anhou rapporte que le Prophète salla Llâhou 'aleyhi wa salam a dit :

"Celui qui soulage un croyant d'une des peines de ce monde (Kurba), Dieu le soulagera d'une des peines au Jour de la Resurrection. Celui qui facilitera (une affaire) à une personne en difficulté, Dieu lui facilitera (son affaire) dans ce monde et dans l'Au-delà. Celui qui couvrira (la faute) d'un musulman, Dieu couvrira (ses fautes) en ce monde et dans l'Au-delà. Et Dieu aidera Son serviteur tant que ce dernier aidera son frère. Celui qui empruntera une voie aspirant à une science, Dieu lui facilitera une voie emmenant au Paradis. Et à chaque fois que se réunira un groupe de gens dans une des Maisons de Dieu, lisant Son Livre, l'étudiant entre eux, alors descendra sur eux la sérénité, la Miséricorde les enveloppera, les anges les entoureront, et Dieu les évoquera auprès de ceux qui sont près de Lui. Et celui que ses actes retarderont, sa lignée ne le hâtera pas." [Muslim (4867), rapporté également par Ibn Maja (221), Tirmidhi (2869), Ahmed (7118) et en partie par Abû Dawûd (4295), et classé au numéro 36 des hadiths dît An-Nawawi]

Le Prophète
utilise le vocable de Kurba, qui désigne une très grande peine, un immense tourment qui ne laisse pas la personne tourmentée faire la plus petite chose. Cette personne est entièrement tournée vers son chagrin et sa peine. Le monde devient étroit, petit malgré son immensité. La poitrine devient une prison, on respire avec difficulté. On ne voit plus les autres. Alors, si tu peux alléger ce fardeau par une parole, une action, ou simplement parfois l'écoute, aider cette personne en difficulté, Dieu enlèvera de toi l'un des tourments terribles le Jour dernier...

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
http://www.aucoeurdelaprecarite.com/
http://aucoeurdelaprecarite.over-blog.com/
http://souk-ul-muslim.com/
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 11/02/2010 22:33:34    Sujet du message: Publicité
PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
mouslima059
Elève du forum
Elève du forum

Hors ligne

Inscrit le: 20 Sep 2007
Messages: 274
Sexe: Féminin
Localisation: Lille

MessagePosté le: 12/02/2010 13:50:40    Sujet du message: Compte rendu des maraudes du 30/01/10 et 06/02/10 Répondre en citant
salâmou^alaykoum wa rahmatoulahi barakatouh  
 
 
BarakALLAH ofik Akhy pour ce nouveau compte-rendu ! 
 
Q ALLAH protége et aide  nos Fréres Afgans et tous ceux et celles qui sont dans la méme situation ! AMine ! 
 
Q ALLAH les facilite AMINE ! 
 
 
Q ALLAH vous récompense pour tous ce que vous faites AMINE !  
 
 
 
 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
La ila ha ill lALLAH MOHAMED rasoulolALLAH.
Revenir en haut
kenzaridouane
Soeur
Soeur

Hors ligne

Inscrit le: 31 Mar 2008
Messages: 1 133
Sexe: Féminin
Localisation: nord

MessagePosté le: 13/02/2010 02:37:39    Sujet du message: Compte rendu des maraudes du 30/01/10 et 06/02/10 Répondre en citant
:bismillah!  
 
Bislmil-Lâh y rahmen y rahim  
 
Allahumma salli wa sallaâm wa barik 3ala Sayidinna Mohammed 
 
Macha Allah Al Hamdoulillah Allahou Akbar Lah ilaha illa Allah 
 
 
Baraka Allahou fika Akhi pour ce récit  
 
Qu'Allah guide et veille sur nos frères Afghans Amin 
 
Qu'Allah les retribue pour l'endurance et la patience dont ils font preuve Amin 
 
Qu'Allah les garde sur le droit chemin amin 
 
Qu'Allah leur accorde le Paradis sans jugement Amin 
 
Akhi ça fait pratiquement une année que je suis au Maroc je fais des petits aller retour 
 
J'aimerai savoir si il y a des maraudes de prévues sur Lille et sa région 
 
Je prépare mon retour In sha Allah Paris ça me semble difficile mais Lille Non 
 
Jazzaâk Allah Khayrane Amin 
 
As Salam wa3laykoum wa Rahmatou Allah wa Barakatouou 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
La ilaha illa Allah Mohammed ya Rassoulou Allah

Allahumma salli wa salam wa barik 3la Sayydina Mohamed wa alihi wa sahbihi
Revenir en haut
Badr7
Frère
Frère

Hors ligne

Inscrit le: 03 Aoû 2007
Messages: 3 167
Sexe: Masculin

MessagePosté le: 13/02/2010 09:44:13    Sujet du message: Compte rendu des maraudes du 30/01/10 et 06/02/10 Répondre en citant
salâmou^alaykoum wa rahmatoulahi barakatouh

Amine wa iyyakoum, wa antoum min ahli el jeza, wa fikoum barakAllâh.

Concernant des maraudes ailleurs inchaAllâh, il nous faudrait réunir suffisamment de  gens là bas, ce qui n'est pas encore le cas. Dans l'avenir inchaAllâh, on espère que des gens suffisamment motivés, et disponibles, se manifesteront.

En attendant, nous invitons chacun à l'échelle de sa commune, à sortir de temps à autre offrir de son temps aux démunis autour d'eux. Tout le monde peut organiser sa petite maraude inchaAllâh, avec des proches ou autre, fi sabiliLlâh (sur le sentier d'Allâh) :)

Qu'Allâh vous préserve. amine
 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
http://www.aucoeurdelaprecarite.com/
http://aucoeurdelaprecarite.over-blog.com/
http://souk-ul-muslim.com/
Revenir en haut
Nour_
Soeur
Soeur

Hors ligne

Inscrit le: 28 Juil 2009
Messages: 1 507
Sexe: Féminin
Localisation: 57

MessagePosté le: 13/02/2010 14:54:10    Sujet du message: Compte rendu des maraudes du 30/01/10 et 06/02/10 Répondre en citant

~ Wa alaykoum assalam wa rahmatoullahi wa barakatouhou mes soeurs
mon frère ~

Bislmil-Lâh y rahmen y rahim



Amîn à toutes vos douaas. Exclamation
BarakAllah^oufika. Akhi, de nous faire partager les maurades à travers tes écrits. 


Qu'Allah fasse miséricorde à nos frères Afghans (et à tous les musulmans) et facilite leur quotidien. Amin.
Qu'Allah soubhanahou wa ta^ala raffermisse leur foi et leur accorde davantage encore de courage, de patience et d'endurance. De foi et de piété. Amin.
Qu'Allah fasse que notre communauté soit soudée, solidaire, et que la fraternité soit le maitre mot. Amine
Qu'Allah les récompense par son paradis et fasse que les épreuves qu'ils traversent ici bas favorisent leur acccès au plus haut degrès du paradis. Amin    
 Qu'Allah azawajel leur accorde une issue favorable et fasse qu'ils soient du nombre de ses plus fidèles serviteurs. Amin.

Que la paix, les prières et la bénédiction d'Allah soubhanahou wa ta^ala soient sur notre prophète bien aimé, ses compagnons, et sa noble famille. Amin.



Citation:

En attendant, nous invitons chacun à l'échelle de sa commune, à sortir de temps à autre offrir de son temps aux démunis autour d'eux. Tout le monde peut organiser sa petite maraude inchaAllâh, avec des proches ou autre, fi sabiliLlâh (sur le sentier d'Allâh) :) 


C'est vrai akhi. On peut se rendre utile pour ses frères et soeurs, ou que l'on soit. Al hamdoullilah

Qu'Allah vous protege et vous comble de bienfaits. Amine


Je vous aime fillah.

La ilaha'il la lah - El hamdoulilah.
Il n y a de force et de puissance que par Allah  - 
Allah^ou akbar.

~ As salam alaykoum wa rahmatoullahi wa barakatouhou ~
    

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
♥ Allah Est La Lumière des cieux et de la terre (...) ♥

=> Soutenons l'association "Au coeur de la précarité" <=
Revenir en haut
Badr7
Frère
Frère

Hors ligne

Inscrit le: 03 Aoû 2007
Messages: 3 167
Sexe: Masculin

MessagePosté le: 02/03/2010 01:15:00    Sujet du message: Compte rendu des maraudes du 30/01/10 et 06/02/10 Répondre en citant
salâmou^alaykoum wa rahmatoulahi barakatouh
Désolé pour ce long silence.

Il y a eu trois maraudes depuis, avec des rencontres pour le moins étonnantes.

Les comptes rendus sont en cours de rédaction inchaAllâh, qu'Allâh vous préserve. amine

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
http://www.aucoeurdelaprecarite.com/
http://aucoeurdelaprecarite.over-blog.com/
http://souk-ul-muslim.com/
Revenir en haut
Badr7
Frère
Frère

Hors ligne

Inscrit le: 03 Aoû 2007
Messages: 3 167
Sexe: Masculin

MessagePosté le: 02/03/2010 20:25:29    Sujet du message: Compte rendu des maraudes du 30/01/10 et 06/02/10 Répondre en citant
salâmou^alaykoum wa rahmatoulahi barakatouh

Le compte rendu vient d'être posté :

http://muslim.xooit.com/t15808-Compte-rendu-des-maraudes-du-13-20-et-27-02-…

Qu'Allâh vous préserve. amine

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
http://www.aucoeurdelaprecarite.com/
http://aucoeurdelaprecarite.over-blog.com/
http://souk-ul-muslim.com/
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 26/09/2018 12:18:11    Sujet du message: Compte rendu des maraudes du 30/01/10 et 06/02/10
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Islam Sunnite Index du Forum -> Bienvenue dans votre espace -> Mobilisation du Forum -> Association "Au Coeur de la précarité" Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Bienvenue sur le Forum Muslim