Forumuslim : Une question, une réponse



Recherche Avancée


 Message du Forum 
Librairie Musulmane Souk Ul Muslim




=>>Aider ACDLP à s'agrandir avec vos dons<<=

Afficher votre pub ici ?
   
  
               
           
        
 
  
Compte rendu de la maraude du 24 janvier


 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Islam Sunnite Index du Forum -> Bienvenue dans votre espace -> Mobilisation du Forum -> Association "Au Coeur de la précarité"
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Badr7
Frère
Frère

Hors ligne

Inscrit le: 03 Aoû 2007
Messages: 3 167
Sexe: Masculin

MessagePosté le: 30/01/2010 00:58:47    Sujet du message: Compte rendu de la maraude du 24 janvier Répondre en citant
:bismillah!
salâmou^alaykoum wa rahmatoulahi barakatouh

Samedi 24 Janvier 2010


Ce jour là, nous avons organisés à l'aide de vos dons, la 8ème maraude.

La composition des colis reste inchangée :

-Un sandwich
-Une tablette de chocolat
-Une bouteille d'eau
-Une brique de jus d'orange
-Un fruits
-Des gâteaux
-Un paquet de mouchoir
-Un paquet de chewing-gum

Voici la photo :



On dit qu'il n'est d'habitude dont on ne se déshabitue. C'est pourquoi, c'est à la gare Saint Lazare que s'est tenu le départ cette nouvelle maraude solidaire. Nous étions au début 4 frères. Ensemble, colis en mains, nous partons à la rencontre de ceux qui feront l' histoire de cette marche fi sabiliLLâh (sur le chemin d'Alâh).

La première personne qui croisera notre chemin, sera cet homme, assis sur une chaise, une couverture sur les jambes, témoin inerte de l'effervescence de ces rues.

"Bonjour monsieur, comment allez-vous "

Il nous répond, paisiblement, et accepte volontiers le colis que nous lui transmettons de votre part. Puis nous partons, non loin de lui, à la rencontre de cette femme recroquevillée sur le sol, et tremblante sous l'intensité du froid. Une de ces nombreuses femmes roumaines, dont on a le droit, à priori, de marcher sur les pieds. Traités de tout les noms, accusés de vouloir profiter de la générosité des gentils citoyens, d'être opportuniste... Il n'empêche que ce petit bout de femme,  était là à geler dans le froid, assise inconfortablement à même le sol, si c'est là,  le prix à payer pour recevoir un petit bout de pain, quelle opportunité....

 Idem pour notre sœur, assise sur les marches du métro. Autant sa situation semblait difficile, autant rien ne semblait en mesure d'entamer sa dignité : celle-là même qui la fit arborer à travers son hijab, en dépit des sarcasmes, les couleurs flamboyantes de l'Islam. " Wa 'aleikoum salam" nous dit-elle. Elle venait de Bosnie, un pays dans lequel "Nous avions l’ordre de tuer le plus de musulmans possible", confesse un mécanicien serbe, au temps de 1992 (cf http://fr.wikipedia.org/wiki/Bosnie-Herzégovine ). Un pays, tristement rendu célèbre par le nom d'une ville, Srebrenica, qui fut le siège en 1995, du pire génocide que connut l'Europe depuis la Seconde guerre mondiale, massacre perpétré contre les musulmans, et qui fera environ 2 millions de déplacés.. Et ce petit bout de femme, d'environ la quarantaine, était une enfant de ce pays ravagé . Elle était là, devant nous, couverte sous son hijab, dans une situation que l'on envie à personne, mais cela n'était pas suffisant pour lui faire transiger avec l'ordre d'Allâh 'azawajal.  Une leçon à retenir pour nous, la vraie richesse n'est pas celle qu'on croie forcément. Pouvons nous qualifier de pauvre, la personne qui malgré la précarité qui la tenaille, s'attache à respecter scrupuleusement, la parole d'Allâh 'azawajal ? A cela, le Prophète salla Llâhou 'aleyhi wa salam a trancher, il y a de cela 1400 ans environ, lorsqu'il dit :

'La richesse ne consiste pas en l'abondance des biens, mais la vraie richesse est celle de l'âme."

Combien de gens se prétendent riches mais qui au terme de leur vie, se rende compte qu'ils sont en vérité pauvre. Et comme le disait un poète arabe, celui qui dépense des heures à amasser les biens, craignant la pauvreté, par là même se révèle sa pauvreté.
Non, cette femme n'était pas une pauvre femme, ni une femme pauvre, c'est une soeur, fière, et digne de ce nom.

Cela fait plusieurs fois que nous constatons la présence de femmes à la rue, à tel point que cela est devenu quasiment banal. La misère ne fait pas d'état d'âme, quand à la condition de celui qu'elle frappe. Elle s'abat sur tous, quels qu'ils soient. Cependant, nous les témoins de ce désastre, aurions-nous oublier que l'homme et la femme ne sont pas égaux face à la souffrance dans la rue ? Que physiquement, l'homme est plus disposé que la femme à affronter les difficultés de la vie, à se défendre du vol, des agressions, et autres, compte tenu de ses aptitudes physiques ? Il convient de souligner ici, que nous tenons compte que la règle générale, que peuvent naturellement infirmer, les exceptions. Une règle générale, en vertue de quoi, on rappelle la parole du Prophète :
: :


« Ô seigneur ! Je mettrai dans la gêne ceux qui s’en prennent aux droits des deux faibles : l’orphelin et la femme. » Rapporté par Nassâï et Ibn Mâjah

Il est intolérable de voir une femme à la rue, elle aussi recevra une attention, et un colis.. Nous laissons notre soeur sur les marches de la station de métro, puis nous avançons, pour rejoindre notre frère Mahmadou.

Une fois sur place, nous voyons qu'il n'est plus là, il n'y avait plus personne, plus une tante. Nous remarquons dans le même temps, une présence policière renforcée aux abords de l'espace vert, où jadis, les personnes sans abris avaient élus domiciles. Peut-être une relation de cause à effet entre les deux. Là, un 5ème frère vient rejoindre l'équipe, et ensemble nous partons en direction du canal, suivant les indications qu'une sœur lui aurait transmis.

En avançant, un frère remarque une personne seule, assise sur un banc. Il était là, l'air absent, comme si il souffrait. d'un mal insupportable C'est alors qu'un frère ira lui parler, et de ses mots, l'homme nous informe de l'origine du mal qui le ronge : la maladie de Parkinson. Ce t homme semblait attendre le passage traditionnel des restos du coeur, il recevra en attendant, un colis.

Plus loin, nous remontons une rue pour atterrir devant deux russes. Dès qu'il reçurent leurs colis, l'un d'eux posa la question :

"Quelle organisation êtes-vous ?"


"Nous sommes musulmans" nous lui répondîmes.

Et la, je laisse la parole, à un autre membre de l'équipe :

On discute un peu... L'un d'eux (il ne perd pas le sens de l'humour, vraiment), plaisante avec nous, il demande si on a pas de l'alcool, je lui répond qu'on a juste de l'eau, c'est pas de l'alcool, mais c'est plus efficace pour le bien-être du corps.

Il se met à sourire, et nous tape dans la main très amicalement. On distribue un sac chacun de nourriture, ainsi que quelques vêtements.
Le type (dont je ne me souviens plus du prénom... Alzheimer à mon age) nous demande notre origine, nous lui répondons que nous sommes Musulmans.

Il nous dit: "Allah toi et moi aussi Allah" (à comprendre par là, que ton Dieu à toi c'est aussi le mien), Toi Mouhammad moi aussi Mouhammad (en parlant du Prophète, à comprendre par là, que si tu as Mouhammad le Prophète nous aussi nous avons Mouhammad)"
Quand il a dit ça, instantanement je suis resté... stupéfait, 3ajib.

Un frère a récité lentement l'attestation de foi: "la ilaha illa llah Mouhammad Rassoul Allah", et le type a réussi à la redire après lui...
Des fois, vraiment, nous vivons des choses, extraordinaire... Il nous indique où se trouve, ce qui s'avèrera être plus tard: "Le Camp des Afghans".

A l'identique, nous pousuivons l'itinéraire de la précédente maraude. A l'identique, nous retombons sur cette tante, cernée par les murs d'une cité, où 'Ali nous accueillera, tenant une assiette de purée froide.

"Wa 'aleikoum salam mes frères. Vous allez bien ?"

Avec lui, nous discutons longtemps. Il nous raconte comment généreusement, les habitants du quartier lui avait offert la tante dans laquelle il vivait.


Il nous rappelle, que la vie ne fait pas de cadeaux. Il nous parle avec nostalgie de son passé, "avant" répétait-il, et nous fend le cœur en nous disant : "Merci mes frères, sérieu, je n'ai besoin de rien, j'ai tout ce qu'il me faut" désignant par là, sa modeste maison. Les biens matériels n'avaient plus d'importance à ses yeux...

Nous le laissons, puis nous partons. Nos frères afghans nous guident le long d'un canal. Avec eux, nous progressons vers un endroit que jusqu'ici, nous ignorions. Lorsque soudain, se dessinera devant, la plus surréaliste des visions...

Un feu imposant se dessina devant nous, et en l'espace d'un instant, je me suis demandé : "Où avons-nous atterrit ?".


(les visages apparents ont été floutés pour préserver l'anonymat de nos frères)

Nous nous regardons un instant et nous comprenons une chose : désormais, ce camp sera un point de plus, dans notre itinéraire inchaAllâh. Les frères afghans nous regardaient tous avec le sourire, et furent d'autant plus ravi, que des frères parmi nous parlaient  l'urdu et le Penjabi. La langue était la seule barrière entre eux et nous, dès lors qu'elle fut abattue, le rapprochement entre eux et nous, fut immédiat. En Urdu, ils nous expliquaient leurs parcours. L'un avait travaillé 6 ans en tant que mécanicien à Dubaï. Tous n'étaient ici que de passage, leur destination finale était ailleurs inchaAllâh. Ils avaient entamé un périple long de 5600 km environ, et Allâh 'azawajal les mis devant nos pieds. Et on rappelle la parole d'Allâh 'azawajal :

وَاعْبُدُواْ اللّهَ وَلاَ تُشْرِكُواْ بِهِ شَيْئاً وَبِالْوَالِدَيْنِ إِحْسَاناً وَبِذِي الْقُرْبَى وَالْيَتَامَى وَالْمَسَاكِينِ وَالْجَارِ ذِي الْقُرْبَى وَالْجَارِ الْجُنُبِ وَالصَّاحِبِ بِالجَنبِ وَابْنِ السَّبِيلِ وَمَا مَلَكَتْ أَيْمَانُكُمْ إِنَّ اللّهَ لاَ يُحِبُّ مَن كَانَ مُخْتَالاً فَخُوراً
4.36. WaoAAbudoo Allaha wala tushrikoo bihi shay-an wabialwalidayni ihsanan wabithee alqurba waalyatama waalmasakeeni waaljari thee alqurba waaljari aljunubi waalssahibi bialjanbi waibni alssabeeli wama malakat aymanukum inna Allaha la yuhibbu man kana mukhtalan fakhooran
4.36. Adorez Dieu, sans rien Lui associer ! Soyez bons envers vos parents, vos proches, les orphelins, les pauvres, les voisins qu’ils soient de votre sang ou éloignés, ainsi que vos compagnons de tous les jours, les voyageurs de passage et les esclaves que vous possédez, car Dieu n’aime pas les arrogants vantards,
4.36 . And serve Allah . Ascribe no thing as partner unto Him . ( Show ) kindness unto parents , and unto near kindred , and orphans , and the needy , and into the neighbor who is of kin ( unto you ) and the neighbor who is not of kin and the fellow traveller and the wayfarer and ( the slaves ) whom your right hands possess . Lo! Allah loveth not such as are proud and boastful

Une discussion étonnante s'établit entre deux frères. Tandis que nous lui posons des questions, ce dernier nous répondais avec des paroles du Qur'ân, que visiblement, il maîtrisait énormément, jusqu' au tafsîr (interprétations) des versets.
Je laisse la parole à un frère de l'équipe :

L’un d’eux récite alors la sourate « Al 3asr » dans un prononcé arabe très propre et très intelligible :

"Par le temps, l’homme est dans la perdition»… pas camp, feu ou tentes fi khousrane, disait t’il en pointant du doigt tour à tour l’ambiance du camp, le feu et les tentes entassés les unes à côté des autres sous le pont, derrière une cage, al khousr c’est al jannata, akhira (1) me répétait dans une conviction incroyable le frère Afghans qui s’adressait à moi d’un visage si doux, auréolé de son sourire si sincère.

Il voulait dire par là Sad1) La perte dont Dieu nous parle dans le Coran, ce n’est pas notre dénuement que vous voyez, à savoir, ce camp (jonché de poubelles, ils vivent dans des immondices, une insalubrité qui dépasse le cadre de l’indécence, le canal vomit les détritus qui n’ont pas coulés, sa couleur d’un vert absolument pas naturelle du tout, indique très clairement la dangerosité à vivre à promiscuité d’un tel endroit), ni le feu qui les réchauffe très médiocrement, ni encore les tentes parquées sous le pont derrière une grille en fer.Mais la perte dont Dieu nous parle, c’est celle de l’autre monde, la perte du paradis…

Il nous disait cela alors que nous essayons de distribuer les sacs de nourriture.

Ce qui est le plus marquant en les regardant, c’est cette joie qui ne quittent jamais leurs visages… Rien ne peut venir entacher leurs fraternité, leurs très excellents comportements et éducations.

A les voir ainsi soudés dans l'adversité, on ne peut que saluer leur éducation, leur savoir vivre, leur dignité, et leur solidarité. Un tableau admirable se dessinait devant nous, en dépit de la promiscuité des lieux, l'islam brillait ici de mille feux. Tous des frères musulmans comme vous et moi, réunis comme les doigts d'une main. La fraternité semblaient inscrits en lettres d'or sur les cœurs des hommes en face de nous. MachaAllâh, quelle belle leçon nous ont-ils donné ce jour là.

Et le meilleur pour la fin.

Il s'appelle Julien. Nous vous avions déjà parlé de lui, lors des précédentes maraudes, et il est revenu nous voir. Comment vous décrire ce frère MachaAllâh ? Il était sans abris il y a peu, et vraiment, la foi qu'il dégage, est indicible. LhamdouliLLâh, son sourire était figé sur le visage, joyeux de nous revoir enfin. Nous lui demandons comment il va, il nous répond :

"LhamdouliLlâh, je suis inscrit dans un projet de formation, que je vais suivre à la lettre inchaAllâh."

Il nous raconte avec révolte, comment des présidents de mosquée refermaient la porte aux nez des sans abris.. alors que c'est la Maison d'Allâh 'azawajal ! Comment pouvons fermer la porte de Sa Maison à des musulmans ? Comment des frères, parcequ'ils sont sans abris, se retrouvent obligés de prier à même le sol, à l'extérieur.. Tel était le cri d'alarme que nous lança ce jour, Julien. Et puis il a eu ces mots... Il nous regarda profondément dans les yeux, la voix tremblante, disant :

"J'ai peur de ne pas être au niveau. Le Jour du jugement sera un jour terrible, je crains pour ma vie dans l'au-dela, tout ceci, toutes les misères que j'ai connu, c'est rien de rien, je m'en moque complètement, tout les jours,  je me demande si vraiment je suis bien dans mon Ad-Din, je veux qu'Allâh soit satisfait de moi, c'est mon seul souhait, le reste, n'a aucune importance..."

Il s'arrêtera sur ses mots, émus. Notre frère n'a pas de toit, et vit avec 10 autre colocataires dans une maison. Il insistera pour nous dire :

"Appel moi pour la prochaine distribution, je serai là pour mes frères inchaAllâh, je veux aider".


Un savant disait, il est des gens qui se contentent du strict nécessaire et dépensent volontiers leurs biens pour les pauvres et les nécessiteux, préférant autrui à eux-mêmes, ne convoitant point le bien des gens, et ne voyant pas la richesse dans la ruée méprisante sur les richesses de ce monde; le véritable bonheur consistant pour eux à atteindre la perfection en terme de religion, de morale et de science, et à se parer de vertus psychologiques, de la bonne réputation. C'est là le but visée par eux et pour lesquels ils œuvrent. En vérité, ce sont ceux-là qui possèdent la richesse de l'âme, car se passant de tous ce qui les ternit, les souilles, les asservis, et affecte leur conscience. D'autant que la richesse est à leurs yeux un moyen en soi et non une finalité. Je suis persuadé que notre frère Julien fait partie d'eaux machaAllâh.

Ainsi donc s'est achevé, la 8ème maraude. Je laisse à Allâh 'azawajal, le soin de vous remercier comme il se doit, pour votre participation.

Demain inchaAllâh, aura lieu la prochaine maraude. Nous lançons un appel à votre soutien inchaAllâh, car c'est par la grâce d'Allâh 'azawajal, à travers vos participations, que nous pouvons aider nos prochains. Celui ou celle qui aura aidé un être humain dans sa peine, trouvera sa récompense demain auprès d'Allâh 'azawajal : nul tourment pour lui le Jour Dernier inchaAllâh.

Ceux dont nous vous racontons l'histoire en toute vérité sont nos frères, et ils sont dans le besoin. Ils se trouvent sous le pont, à l'arrêt de métro Jaurès. BarakAllâhou fikoum de nous aider selon vos moyens, et tout frère voulant nous accompagner est le bienvenue.

Et pour conclure, nous dirons ceci :

Abu Hureyra radhiaAllâhou'anhou rapporte que le Prophète salla Llâhou 'aleyhi wa salam a dit :

"Celui qui soulage un croyant d'une des peines de ce monde, Dieu le soulagera d'une des peines au Jour de la Resurrection. Celui qui facilitera (une affaire) à une personne en difficulté, Dieu lui facilitera (son affaire) dans ce monde et dans l'Au-delà. Celui qui couvrira (la faute) d'un musulman, Dieu couvrira (ses fautes) en ce monde et dans l'Au-delà. Et Dieu aidera Son serviteur tant que ce dernier aidera son frère. Celui qui empruntera une voie aspirant à une science, Dieu lui facilitera une voie emmenant au Paradis. Et à chaque fois que se réunira un groupe de gens dans une des Maisons de Dieu, lisant Son Livre, l'étudiant entre eux, alors descendra sur eux la sérénité, la Miséricorde les enveloppera, les anges les entoureront, et Dieu les évoquera auprès de ceux qui sont près de Lui. Et celui que ses actes retarderont, sa lignée ne le hâtera pas." [Muslim (4867), rapporté également par Ibn Maja (221), Tirmidhi (2869), Ahmed (7118) et en partie par Abû Dawûd (4295), et classé au numéro 36 des hadiths dît An-Nawawi]

Pour les dons inchaAllâh : http://muslim.xooit.com/portal.php?pid=9

Qu'Allâh vous comble de bienfaits. amine

Prochaine maraude : Samedi 30 Janvier inchaAllâh (demain :) )
   

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
http://www.aucoeurdelaprecarite.com/
http://aucoeurdelaprecarite.over-blog.com/
http://souk-ul-muslim.com/
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 30/01/2010 00:58:47    Sujet du message: Publicité
PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Nour_
Soeur
Soeur

Hors ligne

Inscrit le: 28 Juil 2009
Messages: 1 507
Sexe: Féminin
Localisation: 57

MessagePosté le: 30/01/2010 22:01:42    Sujet du message: Compte rendu de la maraude du 24 janvier Répondre en citant
 
Wa alaykoum assalam wa rahmatoullahi wa baraktouhou

Bislmil-Lâh y rahmen y rahim

  fleursbleu

Barakallahoufika akhi ! (ainsi qu'à notre autre frère fillah qui a apporté sa contribution au compte rendu)          Mach'Allah.

Je parcours les lignes de tes posts avec toujours autant de plaisir. Mais au delà du plaisir habituel de la lecture, j'ai pris une vraie "claque" comme on à coutume de dire.
Parce que j'ai pris conscience, davantage encore, qu'il y a des frères et des soeurs qui endurent des choses oh combien difficiles, que je ne peux certainement pas comprendre, ni ressentir, pour n'en avoir jamais rien vécu  ...  Et ils ont une foi inébranlable, des coeurs doux, fraternels, et soumis à la volonté d'Allah azawajel. Mach'Allah

 Oui ils sont riches, d'une richesse incommensurable, qu'on n'amasse qu'à travers l'amour pour Allah, la piété, la pratique, la sincérité et l'endurance.

::fleur:: Mach'Allah. Je les admire énormement et je les aime en Allah de tout mon coeur.

Et je prie Allah soubhanahou wa ta^ala de les récompenser de la meilleure façon qui soit, car c'est Lui le dispensateur Suprême. Et de les illuminer tout au long de leur vie de sagesse, de piété, d'amour, de foi, de réussite. Amine
Qu'Allah leur offre les plus hauts degrès de son paradis. Amine
Qu'Allah facilite leur quotidien, et prèserve leur foi. Amine


Mach'Allah. Notre foi et notre Adoration pour Allah azawajel' c'est vraiment la chose la plus merveilleuse que nous possédions c'est un trésor inestimable, bien au delà de tous les trésors qui puissent exister. Allah Akbar

Je prie Allah de garder vos bonnes oeuvres comme des provisions pour vous le jour du jugement, jour terrible ou chacun aura à rendre compte. Amine
Qu'Allah soubhanahou wa ta^ala vous guide et fasse que vous soyez comblés dans ce bas monde et dans l'au-delà surtout. Amine
Qu'Allah vous accueille dans son vaste et doux paradis, parmis les bienheureux et les vertueux. Amine

Gloire à Allah. Il n y a de force et de puissance que par Allah.
Qu'Allah nous rassemble dans le chemin de la réussite. Amine


Bonne maraude demain. Et mobilisons nous inch'Allah.

salâmou^alaykoum wa rahmatoulahi barakatouh akhi el karim
           

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
♥ Allah Est La Lumière des cieux et de la terre (...) ♥

=> Soutenons l'association "Au coeur de la précarité" <=


Dernière édition par Nour_ le 31/01/2010 14:58:40; édité 3 fois
Revenir en haut
Muslim-93
Administrateurs
Administrateurs

Hors ligne

Inscrit le: 08 Mar 2006
Messages: 4 494
Sexe: Masculin
Localisation: Région Parisienne

MessagePosté le: 30/01/2010 23:03:00    Sujet du message: Compte rendu de la maraude du 24 janvier Répondre en citant
salâmou^alaykoum wa rahmatoulahi barakatouh

Réponse d'une membre par e-mail :

As Salamualaykum wa rahmatoullahi ta'ala wa barakatouhou,
 
qu' Allah swt soit satisfait de vous et accepte vos œuvres. Amine, je suis énormément et profondement touchée par vos actions ainsi que vos récits macha'Allah. Je suis très émue.
 
Qu' Allah swt vous assistent, vous accorde sa protection et fasse multiplier des personnes comme vous afin qu' ils viennent en aide à nos frères dans la Oumma. amine
J' aurais souhaité apporter ma contribution mais étant une femme, cela n' est pas possible.
Je tenais juste à vous déclarer ma sincère révérence fasse à vos actions qui doivent apporter un énorme et magnifique réconfort pour nos frères.
qu'Allah swt vous récompense. amine
 
 
Walaykum salam wa rahmatoullah ta'ala wa barakatouhou.
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Si nos PECHES avaient une Odeurs Les Gens se seraient Eloignés de Nous!!! [Savants]
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Muslim-93
Administrateurs
Administrateurs

Hors ligne

Inscrit le: 08 Mar 2006
Messages: 4 494
Sexe: Masculin
Localisation: Région Parisienne

MessagePosté le: 31/01/2010 01:01:07    Sujet du message: Compte rendu de la maraude du 24 janvier Répondre en citant
salâmou^alaykoum wa rahmatoulahi barakatouh

Réponse d'une autre soeur :

Salam wa'likoum

je ne sais pas si le lien fonctionne pour vous répondre.
Je reçois vos mails à chaque fois et qu'ALLAH swt me pardonne je n'ai jamais pris le temps avant ce soir de vous répondre pour vous proposer mon aide. InchALLAH j'aimerais participer en apportant mon aide à nos frères et soeurs qui souffrent et endurent avec patience les épreuves du TRES HAUT par quelque moyen que ce soit. Je viens d'arrêter mes études alors je n'ai pas beaucoup de moyens mais je sais qu'une petite participation peut être immense si on est tous solidaires et surtout s'il y'a la baraka. N'hésites pas à me faire savoir comment pourrais je vous aider inchAllah, les modalités. Qu'ALLAH swt vous rétribue pour le temps et l'énergie déployé en faveur de notre oumma et des nécéssiteux qu'ils fassent partie ou non de notre communauté. As salam wa'likoum
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Si nos PECHES avaient une Odeurs Les Gens se seraient Eloignés de Nous!!! [Savants]
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
mouslima059
Elève du forum
Elève du forum

Hors ligne

Inscrit le: 20 Sep 2007
Messages: 274
Sexe: Féminin
Localisation: Lille

MessagePosté le: 31/01/2010 18:59:04    Sujet du message: Compte rendu de la maraude du 24 janvier Répondre en citant
salâmou^alaykoum wa rahmatoulahi barakatouh  
 
 
Akhy pour ce nouveau compte- rendu !! 
 
Q ALLAH vous récompense  AMINE  
 
 
Wa 3laykoum salâm  

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
La ila ha ill lALLAH MOHAMED rasoulolALLAH.
Revenir en haut
jam75


Hors ligne

Inscrit le: 31 Jan 2010
Messages: 1
Sexe: Féminin

MessagePosté le: 31/01/2010 19:48:38    Sujet du message: Compte rendu de la maraude du 24 janvier Répondre en citant
salâm alaykoum
J'ai reçu un mail (copié collé) du compte rendu de la maraude énoncée ici.
C'est ainsi que j'ai connu ce site. J'aimerais inchAllah faire un don en nature (en nourriture).
Merci de me dire ce dont vous avez besoin et pour quelle date. Si cela correspond à mes possibilités, je me ferais un plaisir de vous aider inchALLAH.
Revenir en haut
Badr7
Frère
Frère

Hors ligne

Inscrit le: 03 Aoû 2007
Messages: 3 167
Sexe: Masculin

MessagePosté le: 01/02/2010 22:08:40    Sujet du message: Compte rendu de la maraude du 24 janvier Répondre en citant
salâmou^alaykoum wa rahmatoulahi barakatouh

Amine à toute vos dou'as, barakAllâhou fikoum, et qu'Allâh vous comble de bienfaits, pour votre soutien. amine

Nos frères se trouvent en dessous du pont, au Métro Jaurès, dans le dixième arrondissement de Paris. Parlez-en à votre entourage inchaAllâh, faites passez le mot, et faisons des dou'as (invocations) pour eux inchaAllâh  :)

Nous concernant, nous y retournerons ce Samedi 6 Janvier inchaAllâh, et c'est la nourriture la première des priorité. Si vous en avez, nous pouvons les réceptionner inchaAllâh, afin de les transmettre à nos frères.

Samedi 30 Janvier, nous y étions, le compte rendu sera posté prochainement inchaAllâh.

Qu'Allâh vous préserve. amine

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
http://www.aucoeurdelaprecarite.com/
http://aucoeurdelaprecarite.over-blog.com/
http://souk-ul-muslim.com/
Revenir en haut
Badr7
Frère
Frère

Hors ligne

Inscrit le: 03 Aoû 2007
Messages: 3 167
Sexe: Masculin

MessagePosté le: 11/02/2010 22:59:06    Sujet du message: Compte rendu de la maraude du 24 janvier Répondre en citant
salâmou^alaykoum wa rahmatoulahi barakatouh

Ci-dessous, les maraudes du 30 Janvier et 6 février 2010.

http://muslim.xooit.com/t15596-Compte-rendu-des-maraudes-du-30-01-10-et-06-…

Qu'Allâh vous préserve. amine

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
http://www.aucoeurdelaprecarite.com/
http://aucoeurdelaprecarite.over-blog.com/
http://souk-ul-muslim.com/
Revenir en haut
*~Nass~*
Soeur
Soeur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Fév 2007
Messages: 3 425
Sexe: Féminin
Localisation: Devant l'ordi

MessagePosté le: 06/03/2010 18:47:55    Sujet du message: Compte rendu de la maraude du 24 janvier Répondre en citant
:bismillah!  
As-Salam a'lykoum wa RahmlatouLlah wa Barakatou 
 
MashaAllah wa elhamdouliLlah c'est toujours un réel plaisir de te lire Very Happy  
Ca nous permets aussi de nous remettre en questions nous même Sad  
SoubhanAllah comment en tant que Musulman en peut laisser passer cela 
Quand je vois autant de frères et soeurs à la rue, la plupart en bas âge. 
Je me dis et si c'été toi, ou si c'été ton petit frère qui était la à leurs place... 
:bouquetbleu:  
::etoile:: Qu'Allah vous recompense tous et toutes pour vos actions! Amiiine ::etoile::  
::etoile:: Qu'Allah soutienne mes frères et soeurs dans cette situation! Amiiine ::etoile::  
::etoile:: Ya Allah accorde lerus la meilleur demeur qui soit le Jour de la Ressurection! Amiiine 
Ce qui est encor plus boulversant et touchant 'ajib, c'est de voir a quel point l'Islam illumine leurs coeurs :coeurs::  
::etoile:: Qu'Allah fasse d'eux des exemples pour qui subira une péreuve! Amiiine ya Rabbi ::etoile::  
Ne les oublions pas que ces soit directement ou indirectement  bi idhniLlah 
Ma'a salama 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 16/10/2018 10:43:07    Sujet du message: Compte rendu de la maraude du 24 janvier
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Islam Sunnite Index du Forum -> Bienvenue dans votre espace -> Mobilisation du Forum -> Association "Au Coeur de la précarité" Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Bienvenue sur le Forum Muslim