Forumuslim : Une question, une réponse



Recherche Avancée


 Message du Forum 
Le Guide des meilleurs restos Halal


=>>Aider ACDLP à s'agrandir avec vos dons<<=

Afficher votre pub ici ?
   
  
               
           
       
Compte rendu de la maraude du Samedi 26 Décembre


 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Islam Sunnite Index du Forum -> Bienvenue dans votre espace -> Mobilisation du Forum -> Association "Au Coeur de la précarité"
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Badr7
Frère
Frère

Hors ligne

Inscrit le: 03 Aoû 2007
Messages: 3 167
Sexe: Masculin

MessagePosté le: 28/12/2009 19:24:46    Sujet du message: Compte rendu de la maraude du Samedi 26 Décembre Répondre en citant
:bismillah! salâmou^alaykoum wa rahmatoulahi barakatouh

Salam 'aleikoum wa rahmaTouLlâhi wa barakaTou

Samedi 26 decembre, nous nous retrouvons entre frères, pour accomplir ce qui sera la sixème maraude si je ne me trompes pas :)

La composition des colis reste inchangée :

-1 Sandwich
-1 tablette de chocolat
- des gâteaux
- 1 bouteille d'eau 50 cl
-1 banane
-1 kleenex
-1 brique de jus d'orange
-1 paquet de chewing gum

Il y avait aussi des polaires et un manteau. Voici la photo :



Tout commence aux abords de la gare Saint-Lazare. Nous sortons donc, en cette belle journée ensoleillée, à la rencontre de ceux qui vivent à l'ombre de la précarité. Nous découvrons un homme allongé sur une plaque d'aération, un habitué des lieux si je puis dire. Nous lui remettons un colis, qu'il accepte volontiers, puis nous partons.

Nous marchons donc pour rencontrer un grand gaillard. Celui dont l'histoire a façonné chacune de nos maraudes. C'est ce monsieur, qui était toujours présents aux cotés de sa femme. Il nous annonce son retour définitif mardi, en Roumanie. Du rêve à la désillusion, il n' y a qu'un pas, que cet homme semblait avoir franchi depuis longtemps... La réalité en France, avait fini par avoir raison des idées reçus.. La misère existe même ici, qu'on le veuille ou non.

Nous le laissons donc, portant le bonnet qu'il avait reçu, la semaine passée. Nous continuons notre chemin pour rencontrer cette même femme enceinte. Lorsque nous l'apercevons au loin, on se rend compte qu'elle n'est pas seule. Enfin, cette femme avait réussi, a attirer autour d'elle, l'attention de deux autres femmes qui déambulaient dans les rues de Paris. Assise à son chevet, elle lui parlait. Une scène somme toute rassurante,  qui bascula au pire, dès lors que nous découvrons dans quel intérêt, ces deux femmes lui prêtait attention. Il s'agissaient de "témoin de Jéovah", venu lui parler dans sa langue, livre en main, de leur secte. Elles avaient trouver en la personne de cette future maman, une "proie"  vulnérable, vu sa situation. Je pèse mes mots quand je parle de proie, quand on connait le caractère sectaire de ce groupe de personne, longtemps pointé du doigt par la mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires.

Ces gens là sont partout, dans les sorties de gare et autres, à des heures pas possibles, et fournissent des efforts importants pour propager leurs mensonges. Et où sont les musulmans  pour propager l'Islam ? Pour reprendre les mots de l'Imam Siraj Wahaj : "Désolé, plusieurs musulmans sont atteints de la paresse, et le fruit de leurs efforts pour la dawa (prédication) est très petit, alors que les autres font des grands efforts pour répandre leurs mensonges. Lorsque j’étais membre du mouvement des musulmans noirs, je restais debout durant des heures pour vendre la totalité des journaux du mouvement que je possédais. Et il m’arrivait parfois de tomber de fatigue, malgré mon jeune âge. Les musulmans parlent beaucoup mais travaillent peu"

Notre arrivé auprès de la femme enceinte, qui visiblement, semblait se souvenir de nous, mit un terme à l'ancienne discussion, et en un instant, les deux trublions partirent se noyer dans la foule. Nous remettons à cette femme, un colis, puis nous parlons avec elle, avant de la laisser, adossée au même kiosque...

Sur notre chemin, nous croisons un homme couché, un lituanien qui parlait anglais. Malgré notre verbe maladroit, nous arrivons tant bien que mal à nous comprendre, car plus que l'anglais, le premier langage universel, reste le langage du coeur. Après un court dialogue, autour de nos origines, et des colis, il nous leva son pouce, en guise de remerciement. Nous rencontrons alors cette femme âgée, assise sur un siège, tenant une pancarte "aidez-moi à manger à ma faim". Cette femme n'était pas sans abris, elle possédait un logement.

"Mais vous savez, ce n'est pas avec 600 euros par mois que l'on peut vivre. Il m'a fallu 8 ans pour changer de lunettes, qui m'ont couter plus de 600 euros, et ce, car je n'ai pas accès à la CMU. "

Elle refusa qu'on lui donne un colis, ni un vêtement chaud.

"Donnez en à ce qui dorment dehors, car je ne suis pas dans cette précarité moi, d'autres le méritent, c'est pour ça que j'ai l'honnêteté de vous dire messieurs, que je veux simplement manger à ma faim, comme mentionnée dans la pancarte, et non pas que j'ai faim..."

Cette dame n'arrivait plus à joindre les deux bouts. Et sa situation la contraint à descendre dans la rue pour mendier de quoi "respirer" nous dit-elle.

Nous plions bagage, puis nous partons. A l'angle d'une rue, toujours aux abords de la Gare de Saint lazare, nous remontons un boulevard, pour retomber devant une scène insoutenable. Les gens défilaient les uns derrières les autres, tandis qu'une femme était là, recroquevillée dans une cabine téléphonique, par dessus tout ses vêtements. Quelle sera leur excuse, à tout ces gens qui passaient devant elle, parfois au comble de l'opulence, qui n'ont même pas pu offrir en aumône, la moindre attention.. Même un poisson dans un aquarium reçoit plus de considération que ne l'était cette femme dans sa cabine, au vu de tous.

On dit d'ailleurs, qu'une image vaut mille mots ....





Ces photos, dans lesquelles le visage de la personne concernée n'apparait pas, ont été prise, non pas pour satisfaire un sentiment de voyeurisme, mais pour montrer ce que beaucoup refuse de voir : l'indifférence. Voici comment, misère et excès se cotoient sur un même trottoir, voici comment la précarité git, à l'ombre des vitrines qui brillent de milles feux... SoubhanAllâh, quelle ironie, devant un magasin de lunettes, une scène que personne n'arrive à voir...

Nous tentons un dialogue avec la personne, rien à faire. Nous lui proposons alors un colis qu'elle refusera, ce qu'il lui fallait nous dit-elle, ce sont des chaussures, que nous n'avions pas ce jour là.. Nous avions déjà rencontré cette femme auparavant. Nous la laissons donc, puis nous avançons, pour rejoindre la place de la république. Sur le chemin, une femme âgée recevra un polaire neuf. A ses cotés, les livres entreposés, marquaient le passage des témoins de jéovah... Décidément, ils ont réellement choisi de prendre pour cible, les personnes démunis...

Sur place, à peine arrivons nous, qu'il est là, impatient de nous voir, Mahmadou (cf maraude précédente). A 10 mètres, il nous accueille d'un chaleureux "Salam 'aleikoum wa rahmaTouLlâhi wa barakaTou" et ajoutes " Au nom de Dieu mes frères, regardez mon visage. Celui-là, ce n'est pas le visage de l'alcool, car depuis que je vous ait laissé, pas une goutte n'est entrée dans ma bouche. Lundi, deux jours après avoir décidé d'arrêté, je reçois une lettre de mes parents en Afrique. Et Au nom de Dieu, eux aussi m'ont demandé d'arrêter l'alcool. C'est pourquoi j'ai résister, et je suis là."

Nous lui remettons la paire de chaussure qu'un frère me donna pour lui, ainsi qu'un colis. On parle avec lui, de sa maladie, de son hébergement, et de sa situation. On parle aussi d'Allâh 'azawajal, le fait que c'est Lui qui donne. Décidément, nous n'avons vraiment rien à lui apprendre, mais tout à apprendre. Nous le quittons donc, le sourire aux lèvres. Mahmadou avait juré de ne plus touché à l'alcool, qu'il voulait nous faire une surprise, celle de nous accueillir avec cette heureuse nouvelle : "L'acool, c'est terminé." Il a décider de rejeter l'alcool, pour plaire à Allâh 'azawajal, et Lui être reconnaissant, en toute sincérité, il a tenu parole...

Il y a des gens, qui lorsqu'ils se lèvent le matin, se demandent : "Comment vais-je pourvoir être reconnaissant envers Allâh 'azawajal ?" Et ils se lèvent, prient, sortent, dans l'espoir de montrer à Allâh 'azawajal, à quel point ils sont sincère.

Ils vendent leurs vies à Allâh 'azawajal, dans l'obéissance et la conformité à Ses prescriptions. Ils y gagneront le Paradis, l'agrément d'Allâh 'azawajal, Sa proximité, la contemplation de Son noble visage. Mais quelle extraordinaire vente, comme l'a fait remarqué l'Imam An-Nawawi (l'auteur du Ryad Es-Salihin) lorsqu'il dit :

"Quelle vente est la plus noble ? L'acheteur est Dieu Lui même, le vendeur est le croyant, l'objet de la vente est l'âme de ce dernier, le prix enfin, c'est le Paradis."

Et comme le dit l'Imam, comment Celui Qui nous a donné notre vie, et tout nos biens, accepte-Il de nous les racheter à un prix si fort, alors qu'Il est notre Maître, notre Créateur ? Allâh 'azawajal est vraiment, le Tout-Miséricordieu..

N'est-ce pas là une leçon à retenir ?

Bien que dans cet échange anodin , nous ressemblons à ceux qui donnent, et lui, à celui qui prend, la réalité est autre, c'est nous qui attendons de recevoir. Car c'est un  djihad, un effort, en vue de gagner La satfisfaction d'Allâh 'azawajal... Cet homme n'a pas à nous remercier, et Allâh 'azawajal dit dans le Qur'ân, ce verset, qui revient souvent dans les comptes rendus :

يُوفُونَ بِالنَّذْرِ وَيَخَافُونَ يَوْماً كَانَ شَرُّهُ مُسْتَطِيراً
76.7. Yoofoona bialnnathri wayakhafoona yawman kana sharruhu mustateeran
76.7. car ces bienheureux non seulement tenaient fidèlement leurs promesses et redoutaient un jour d’une violence inouïe,
76.7 . Because they perform the vow and fear a day whereof the evil is wide spreading ,

وَيُطْعِمُونَ الطَّعَامَ عَلَى حُبِّهِ مِسْكِيناً وَيَتِيماً وَأَسِيراً
76.8. WayutAAimona alttaAAama AAala hubbihi miskeenan wayateeman waaseeran
76.8. mais également nourrissaient l’indigent, l’orphelin et le captif, malgré leur propre dénuement,
76.8 . And feed with food the needy wretch , the orphan and the prisoner , for love of Him ,

إِنَّمَا نُطْعِمُكُمْ لِوَجْهِ اللَّهِ لَا نُرِيدُ مِنكُمْ جَزَاء وَلَا شُكُوراً
76.9. Innama nutAAimukum liwajhi Allahi la nureedu minkum jazaan wala shukooran
76.9. en disant : «Nous vous nourrissons uniquement pour l’amour de Dieu, sans attendre de vous ni récompense ni remerciement.
76.9 . ( Saying ) : We feed you , for the sake of Allah only . We wish for no reward nor thanks from you ;

إِنَّا نَخَافُ مِن رَّبِّنَا يَوْماً عَبُوساً قَمْطَرِيراً
76.10. Inna nakhafu min rabbina yawman AAaboosan qamtareeran
76.10. En vérité, nous redoutons surtout de la part de notre Seigneur un jour chargé d’angoisse et de malheur.»
76.10 . Lo! we fear from our Lord a day of frowning and of fate .

A coté de Mahmadou, une dame attendait là, patiemment. Loin de penser qu'à lui seul, c'était Mahmadou qui l'avait informé que des frères allaient passé. Même éprouvé, il n'a pas oublier qu'en dessous de tout démunis, il y a toujours plus démunis, et l'a ramené avec lui. Comme le disait un frère, une cicatrice reconnait une cicatrice...

Nous le quittons donc, quand un frère vient nous rejoindre en renfort. Nous marchons à la rencontre d'un homme, allongé à coté d'un horodateur, avec devant lui, deux cannettes de bière. Nous lui parlons, puis lui donnons un colis, lorsque son compagnon, qui fouillait les poubelles non loin d'ici, nous rejoignit pour recevoir à son tour son colis. Nul doute que la deuxième cannette de bière par terre lui était réservée. Au final, ni l'un ni l'autre ne boira comme prévu, car  heureusement je dirai, en arrivant, d'un coup de pied maladroit, l'homme renversa les deux cannettes au sol... Ils recevra aussi un colis.

Puis ensemble, nous allons à Gare du Nord. Sur place, nous rencontrons un femme marchant avec une couverture sur le dos. On nous enseignait, en maternelle, que seule la tortue portait sa maison sur son dos...  Mais cette femme aussi,  portait sur elle, son logement de fortune. Nous nous apprêtons à lui parler, quand des policiers pressèrent le pas vers elles, avant de l'interloquer par un " PSSSS PSSSSSSS". Le même sifflement, que les éleveurs utilisent pour s'adresser à leur bétail.... Visiblement, ils voulaient l'empêcher de gagner l'intérieur de la gare. Au final, après une discussion, elle finira par entrer, en leur disant probablement qu'elle ne comptait pas y rester pour dormir. Nous la suivons donc, mais nous n'avons pu la rejoindre.. En effet, elle venait de gagner un petit centre dans lequel on offrait aux voyageurs, moyennant finance, le moyen de prendre une douche...


Nous avançons donc pour gagner Barbès, via le métro.

Là bas, nous voulions avoir des nouvelles des 7 frères que nous avions rencontrés, au cours de la maraude du 21 Novembre. Nous arrivons devant leurs "lits" à même le sol. Ils étaient complètement laissés à l'abandon, certainement que depuis le mois qui sépare notre rencontre avec eux, et le froid qui sévissait, ces matelas de fortunes étaient devenus insupportable. Nous plions alors bagage, lorsqu'un jeune  homme avance vers les matelas....

Nous étions à milles lieues d'imaginer que cet homme allait se saisir d'une couverture, pour se blottir en dessous. L'ironie de l'histoire veut que cet homme s'appelait lui aussi Mohamed, comme le premier que nous avions rencontrés ici même. Cet homme était extrêmement chaleureux, pas une seule phrase sans mentionner le nom d'Allâh 'azawajal. En même temps, cet homme paraissait extrêmement jeune. Il nous raconte comment depuis déjà 3 mois, il dort ici. Il n'avait pas réussi à trouver un travail, ni un logement, l'un allant généralement de pair avec l'autre, donc il se résolut à dormir ici. Il recevra le reste des colis pour lui et ses compagnons qui dormaient ici toutes les nuits nous dit-il, ainsi que des polaires pour supporter ce froid. SoubhanAllâh, tandis que les jambes tremblaient, nous allons le voir devant nous, s'allonger dans sa couverture, dans ce matelas vétuste. Il sera le dernier, à recevoir un colis.


Qu'Allâh vous préserve, et récompense celles et ceux qui offrent de leurs temps et de leurs argent pour lutter contre la misère dehors, ainsi qe celles et ceux qui en ont l'intention sincère, mais qui en sont empêchés. amine

Prochains maraude, samedi 2 Janvier 2009 inchaAllâh.

Rendez-vous est pris avec le directeur d'une banque Société Générale pour l'ouverture du compte, mercredi 30 Décembre inchaAllâh.

Qu'Allâh vous préserve. amine


  

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
http://www.aucoeurdelaprecarite.com/
http://aucoeurdelaprecarite.over-blog.com/
http://souk-ul-muslim.com/


Dernière édition par Badr7 le 29/12/2009 01:21:12; édité 1 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 28/12/2009 19:24:46    Sujet du message: Publicité
PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Férida
Elève du forum
Elève du forum

Hors ligne

Inscrit le: 23 Mar 2009
Messages: 401
Sexe: Féminin

MessagePosté le: 29/12/2009 01:03:26    Sujet du message: Compte rendu de la maraude du Samedi 26 Décembre Répondre en citant
salâmou^alaykoum wa rahmatoulahi barakatouh
merci mon frère pour ces résumés toujours appréciés macha Allah
salaam
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Pardonne-nous Allah
Revenir en haut
mouslima059
Elève du forum
Elève du forum

Hors ligne

Inscrit le: 20 Sep 2007
Messages: 274
Sexe: Féminin
Localisation: Lille

MessagePosté le: 31/12/2009 20:03:44    Sujet du message: Compte rendu de la maraude du Samedi 26 Décembre Répondre en citant
salâmou^alaykoum wa rahmatoulahi barakatouh  
 
BarakALLAH OFIK Akhy pour ce nouveau compte-rendu !  
 
Q ALLAH te récompense AMINE  
 
Wa 3laykoum salâm  

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
La ila ha ill lALLAH MOHAMED rasoulolALLAH.
Revenir en haut
Badr7
Frère
Frère

Hors ligne

Inscrit le: 03 Aoû 2007
Messages: 3 167
Sexe: Masculin

MessagePosté le: 31/12/2009 20:32:52    Sujet du message: Compte rendu de la maraude du Samedi 26 Décembre Répondre en citant
salâmou^alaykoum wa rahmatoulahi barakatouh

mes soeurs, Qu'Allâh étende sur vous, l'ombre de Son trône le jour du Jugement. amine

La prochaine aura lieu demain et non pas samedi inchaAllâh, à 17h, à St Lazare, pour ceux que ça intéresse.

Qu'Allâh vous préserve. amine

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
http://www.aucoeurdelaprecarite.com/
http://aucoeurdelaprecarite.over-blog.com/
http://souk-ul-muslim.com/
Revenir en haut
Nour_
Soeur
Soeur

Hors ligne

Inscrit le: 28 Juil 2009
Messages: 1 507
Sexe: Féminin
Localisation: 57

MessagePosté le: 31/12/2009 22:25:09    Sujet du message: Compte rendu de la maraude du Samedi 26 Décembre Répondre en citant
brille Wa 3laykoum salâm wa rahmatoullahi wa barakatouhou  brille


Bislmil-Lâh y rahmen y rahim
:blrose::

Barakallahoufika akhi, pour ce merveilleux résumé.

Et bonne maraude demain ! Incha'Allâh
 
Qu'Allah vous facilite tous vos projets et vous comble de bienfaits dans ce bas-monde et dans l'au-delà. Amine
Qu'Allah vienne en aide à toutes les personnes démunies, seules, ou souffrantes, et leur accorde la meilleure récompense, le paradis
ainsi qu'à vous. Amine

~~ A'salam a3leykoum wa rahmatoullahi wa barakatouhou ~~
  

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
♥ Allah Est La Lumière des cieux et de la terre (...) ♥

=> Soutenons l'association "Au coeur de la précarité" <=
Revenir en haut
Badr7
Frère
Frère

Hors ligne

Inscrit le: 03 Aoû 2007
Messages: 3 167
Sexe: Masculin

MessagePosté le: 31/12/2009 23:23:17    Sujet du message: Compte rendu de la maraude du Samedi 26 Décembre Répondre en citant
salâmou^alaykoum wa rahmatoulahi barakatouh

Wa fiki barakAllâh oukhti, amine,  qu'Allâh te compte parmi celles qui gagneront Son amour et Sa miséricorde. amine

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
http://www.aucoeurdelaprecarite.com/
http://aucoeurdelaprecarite.over-blog.com/
http://souk-ul-muslim.com/
Revenir en haut
Badr7
Frère
Frère

Hors ligne

Inscrit le: 03 Aoû 2007
Messages: 3 167
Sexe: Masculin

MessagePosté le: 20/01/2010 19:59:55    Sujet du message: Compte rendu de la maraude du Samedi 26 Décembre Répondre en citant
salâmou^alaykoum wa rahmatoulahi barakatouh

Le compte rendu de la maraude suivante vient d'être posté, qu'Allâh vous préserve. amine

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
http://www.aucoeurdelaprecarite.com/
http://aucoeurdelaprecarite.over-blog.com/
http://souk-ul-muslim.com/
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 22/04/2018 12:17:08    Sujet du message: Compte rendu de la maraude du Samedi 26 Décembre
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Islam Sunnite Index du Forum -> Bienvenue dans votre espace -> Mobilisation du Forum -> Association "Au Coeur de la précarité" Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Bienvenue sur le Forum Muslim