Forumuslim : Une question, une réponse



Recherche Avancée


 Message du Forum 
Librairie Musulmane Souk Ul Muslim


Toutes l'équipe vous souhaitent de bonnes fête de l'Aid. 


=>>Aider ACDLP à s'agrandir avec vos dons<<=

Afficher votre pub ici ?
   
  
               
           
        
 
 
LES MENSTRUATIONS


 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Islam Sunnite Index du Forum -> La Médiathèque -> Livres sur l'Islam -> Sahih Boukhari
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
*~Nass~*
Soeur
Soeur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Fév 2007
Messages: 3 425
Sexe: Féminin
Localisation: Devant l'ordi

MessagePosté le: 18/11/2009 12:26:06    Sujet du message: LES MENSTRUATIONS Répondre en citant
LES MENSTRUATIONS  



Les menstruations


De ces Paroles de Dieu : « Ils t’interrogeront au sujet des menstruations. Réponds : - C’est un mal. Tenez-vous à l’écart des femmes durant leurs menstrues ; ne les approchez pas, tant qu’elles ne sont pas pures. Lorsqu’elles seront purifiées, venez à elles comme Dieu vous l’a ordonné. Dieu aime ceux qui viennent à résipiscence et ceux qui se purifient. » (Coran 2.222)


Comment sont apparues les menstruations ?


De ces paroles du Prophète : « C’est une chose prescrite par Dieu à l’endroit des filles d’Adam. » Certains (commentateurs) considèrent que les menstruations ont fait leur apparition pour la première fois chez les Israélites, cependant Abou ‘Abdallah Bokhari admet que le Hadith du Prophète a une portée plus large, puisqu’il fait remonter l’apparition des menstrues aux filles d’Adam.


Des femmes qui ont leurs menstrues


‘Aïcha a dit : « Nous partîmes avec en tête seulement l’accomplissement du pèlerinage. Lorsque nous fûmes à Sarif, j’eus mes règles. L’Envoyé de Dieu entra chez moi à ce moment et me trouva en pleurs. – Qu’as-tu, me demanda-t-il, tu as tes menstrues ? – Oui, répondis-je. – C’est là une chose prescrite par Dieu aux filles d’Adam, dit-il ; acquitte-toi de ce que doit faire un pèlerin, sauf la tournée processionnelle autour du Temple (Tawaf). Puis, ajouta ‘Aïcha, l’Envoyé de Dieu sacrifia des bœufs pour le compte de ses femmes. »


La femme qui à ses règles peut laver et peigner son mari


‘Aïcha a dit : « Je peignais les cheveux de l’Envoyé de Dieu, pendant que j’avais mes règles. »


Le Prophète se faisait peigner la tête par ‘Aïcha alors qu’il était en retraite spirituelle


Quelqu’un demanda à ‘Orwa : « Puis-je utiliser les services d’une femme qui a ses règles et me laisser approcher par une femme souillée (suite à des relations charnelles) ? – Tout ceci, ce sont des bagatelles, répondit ‘Orwa, chaque femme dans cet état me sert sans qu’il y ait de conséquence pour quiconque. ‘Aïcha m’a rapporté, ajoute ‘Orwa, que l’Envoyé de Dieu se faisait peigner par elle tandis qu’elle avait ses règles et que le Prophète se trouvait en retraite spirituelle dans la mosquée. Il tendait la tête vers ‘Aïcha qui était dans sa chambre et celle-ci le peignait alors qu’elle avait ses règles. »


La femme qui a ses règles


La femme qui a ses règles observe tous les rituels du pèlerinage, exception faite du Tawaf (procession autour du Temple de la Ka’ba).

Ibrahim a dit : « Il n’y a pas d’objection qu’elle (la femme qui a ses menstrues) lise (ou récite) des versets du Coran. »

Ibn ‘Abbas ne trouvait pas d’inconvénient à la récitation du Coran pour quelqu’un qui est en état d’impureté légale.

Le Prophète évoquait le Nom de Dieu à tous les moments de sa vie.

Oum ‘Atiya a dit : « Nous avions pour instruction de faire sortir les femmes qui avaient leurs règles, elles effectuaient le tekbir et faisaient des invocations à l’exemple des fidèles. »

Ibn ‘Abbas a dit : « Abou Sofiane m’a rapporté que Héraclius s’étant fait apporter la missive du Prophète y lut ceci : « Au Nom de Dieu Clément et Miséricordieux, dis : Ô gens du Livre, venez à une parole commune entre nous et vous. » (Coran 3.64)

D’après Djâbir, ‘Ata relate que ‘Aïcha observa tous les rites du pèlerinage, mais qu’elle n’effectua ni le tawaf (tournée processionnelle) ni la prière, et ceci pendant qu’elle avait ses menstruations.


Le lavage du sang provenant des règles


‘Aïcha a dit : « Lorsque l’une de nous avait ses règles et après s’être purifiée, elle grattait le sang de son vêtement, puis lavait la partie tachée et aspergeait le reste du vêtement. Enfin, elle faisait la prière avec ce même vêtement. »


Du parfum pour le lavage après la menstruation et l’interdiction pour les femmes de suivre les convois mortuaires


Oum ‘Atiya a dit : « Il nous était défendu de porter le deuil d’un mort au-delà de trois jours sauf pour le mari, et dans ce cas, la durée était de quatre mois et dix jours. Pendant le deuil nous devions nous abstenir de mettre du kohol (collyre) aux yeux, de nous parfumer ou de porter des vêtements teints, sauf s’ils l’ont été en fils. Cependant, il nous était permis pour la purification, d’utiliser d’un peu de costus de Dafar (sorte de parfum), lorsque nous nous lavions des souillures (des menstruations). On nous proscrivit aussi de suivre les convois mortuaires. »


Le lavage des règles


Selon ‘Aïcha, une femme parmi les Ansar interrogea le Prophète : « De quelle façon dois-je me laver de mes règles ? lui dit-elle. – Utilise un chiffon imprégné de musc et effectue par trois fois l’ablution, lui répondit-il. Puis le Prophète détourna son visage dans un mouvement de pudeur et ajouta : - Fais l’ablution avec ce chiffon. – J’attirai alors la femme vers moi, dit ‘Aïcha, et lui fis comprendre ce que désirait le Prophète. »


Comment la femme se met en état d’ihram (sacralisation) pour le pèlerinage (Hadj) et la visite sacrée (‘Omra)


‘Aïcha a dit : « Nous partîmes en compagnie du Prophète pour accomplir le pèlerinage d’Adieu. Certains d’entre nous se mirent en état d’ihram (sacralisation) pour la visite sacrée (‘Omra) et d’autres pour le pèlerinage (Hadj). Lorsque nous parvînmes à la Mecque, l’Envoyé de Dieu dit : - Que celui qui est en état d’ihram pour la visite sacrée et qui n’a pas de victime (à immoler) abandonne l’ihram, quant à celui qui dispose d’une victime sacrificielle, qu’il ne se départisse de l’état d’ihram qu’après avoir sacrifié sa victime. Quant à celui qui s’est mis en état d’ihram pour le pèlerinage, qu’il s’acquitte complètement de son pèlerinage. - C’est alors, poursuit ‘Aïcha, que j’eus mes règles qui se prolongèrent jusqu’au jour de ‘Arafa. Je n’avais pris d’ihram que pour la visite sacrée, aussi le Prophète m’enjoignit de dénouer mes cheveux, de me peigner et de me mettre en état d’ihram pour le pèlerinage et d’abandonner la visite sacrée. C’est ce que je fis et accomplis le rituel du pèlerinage. Lorsque j’eus terminé, le Prophète envoya avec moi ‘Abderrahmane Ben Abou Bakr et me prescrivit d’accomplir la visite sacrée à partir du lieu ou je l’avais débutée à Ten’im. »


En période de menstruation la femme ne doit pas accomplir de prières.


Djâbir et Abou Sa’id évoquant le Prophète, attestent, qu’elle (la femme qui a ses règles) doit arrêter la prière.

Selon Mo’ada, une femme demanda à ‘Aïcha : « Quand on est purifiées de nos règles, doit-on remplacer les prières qui ont été interrompues durant les règles ? – Serais-tu donc une dissidente ? répliqua ‘Aïcha, nous avions nos règles du temps du Prophète et il n’exigeait pas de nous cela. »


De celle qui durant ses règles revêt des vêtements différents des habits habituels


D’après Zeïneb Bint Abou Salama, Oum Salama a dit : « J’étais au lit couchée avec le Prophète, quand j’eus mes règles. Je me levai aussitôt et enfilai mes vêtements de menstruation. – Tu as tes règles ? me demanda le Prophète. – Oui, lui répondis-je. Alors il m’appela et je me glissai dans le lit avec lui. »


La femme qui a ses règles après la tournée de l’Ifada


Ibn ‘Abbas a dit : « On autorise une femme à partir (sans faire la procession finale) dès qu’elle a ses règles. Initialement, Ibn ‘Omar pensait qu’elle ne pouvait partir puis, je l’entendis prétendre le contraire, car l’Envoyé de Dieu avait accordé cette facilité aux femmes. » (L’Ifada est la tournée processionnelle finale dans le pèlerinage)


Les règles interrompent la prière

(et le jeûne du Ramadan)


‘Aïcha a dit : « Le Prophète me disait : - Quand tes règles surviennent, suspends ta prière et quand elles cessent, lave-toi de ton sang et prie. »


La prière pour les femmes en couches


D’après Samora Ben Djondob, une femme mourut en couches ; le Prophète exécuta alors la prière pour cette femme en se plaçant debout à hauteur du milieu du corps.


Les femmes qui assistent aux offices des deux Fêtes


Hafsa a dit : « Nous n’autorisions pas nos filles nubiles à assister aux offices des deux Fêtes (‘Aïd el Fitr et ‘Aïd el Adha). Un jour, une femme arriva et descendit au qsar des Béni Khalef. Elle raconta en citant sa sœur, dont le mari participa à douze des expéditions du Prophète et elle-même à six d’entre elles, l’histoire suivante : « Nous prodiguions les soins aux combattants blessés et assistions les malades, lorsqu’un jour, j’interrogeai le Prophète et lui dis : - Lorsque l’une de nous ne dispose pas de voile, y a-t-il une objection à ce qu’elle ne se rende pas à l’oratoire (mossala) ? – Qu’elle porte le voile (djilbab) d’une de ses compagnes et qu’elle assiste aux œuvres méritoires et aux invocations des Musulmans, me répondit-il.


Quand vint Oum ‘Atiya, ajoute Hafsa, je la questionnai si elle avait entendu les propos du Prophète. – Oui, par mon père, fit-elle - et elle n’évoquait jamais l’Envoyé de Dieu sans dire - par mon père – je l’ai entendu déclarer : - Les filles nubiles et les femmes que l’on dissimule aux yeux des gens (ou les filles nubiles que l’on dissimule aux yeux des gens), de même que les femmes qui ont leurs règles, doivent assister aux œuvres méritoires et aux invocations des Croyants. Les femmes seront à part dans le mossala. – Les femmes qui ont leurs règles ? Interrogeai-je – Oui, me rétorqua Oum ‘Atiya, elles assistent bien à Arafa et à kèda oua kèda (tel et tel office). »

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: 18/11/2009 12:26:06    Sujet du message: Publicité
PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
mouslima059
Elève du forum
Elève du forum

Hors ligne

Inscrit le: 20 Sep 2007
Messages: 274
Sexe: Féminin
Localisation: Lille

MessagePosté le: 20/11/2009 18:16:34    Sujet du message: LES MENSTRUATIONS Répondre en citant
salâmou^alaykoum wa rahmatoulahi barakatouh  
 
 
 
Oukthy pour ce rappel !  
 
q ALLAH te comble de ses bienfaits amine  
 
 
Wa 3laykoum salâm  

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
La ila ha ill lALLAH MOHAMED rasoulolALLAH.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 22/06/2018 07:09:47    Sujet du message: LES MENSTRUATIONS
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Islam Sunnite Index du Forum -> La Médiathèque -> Livres sur l'Islam -> Sahih Boukhari Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Bienvenue sur le Forum Muslim