Forumuslim : Une question, une réponse



Recherche Avancée


 Message du Forum 
Le Guide des meilleurs restos Halal


=>>Aider ACDLP à s'agrandir avec vos dons<<=

Afficher votre pub ici ?
   
  
               
           
       
Compte rendu de la soirée de Samedi 7 novembre
Aller à la page: 1, 2, 3  >

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Islam Sunnite Index du Forum -> Bienvenue dans votre espace -> Mobilisation du Forum -> Association "Au Coeur de la précarité"
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Badr7
Frère
Frère

Hors ligne

Inscrit le: 03 Aoû 2007
Messages: 3 167
Sexe: Masculin

MessagePosté le: 08/11/2009 21:29:24    Sujet du message: Compte rendu de la soirée de Samedi 7 novembre Répondre en citant
:bismillah! (bismiLlâh, Er-Rahmân, Er-Rahim)
Salam 'aleikoum wa rahmaTouLlâhi wa barakaTou


Samedi 7 novembre donc, nous avons accompli, en présence de 5 frères, et d'une soeur, machaAllâh, la deuxième maraude. (2 frères et 1 soeur issues du forum muslim (Kayna), 1 frère venue du forum Mejliss, 1 frère appartenant à la fois au forum Muslim et du forum Mejliss, 1 frère n'appartenant ni à l'un, ni à l'autre forum).

Le budget alloué pour cette maraude était de 130 euros, collectés par vos dons. Nous avions donc préparé l'équivalent de 40 colis alimentaire, chaque colis comprenant :

-Un fruit
-Une tablette de chocolat
-4 gâteaux
-Un sandwich (mortadelle ou thon)
-Deux paquet de Kleenex
-Une brique de jus d'orange
-Un paquet de chewing-gum (pour l'entretien des dents)
-Une bouteille d'eau de 50 cl

Voici donc, la photo prise depuis chez un frère, où étaient réunis les différents colis :



Nous étions donc parti, comme convenue, avec l'idée de former ces 40 colis, lorsque coup de théâtre, un autre frère issue d'un autre forum (mejliss), ayant lu un compte rendu de la première maraude et ayant été sensibilisé par cette action, se manifesta auprès de nous, et nous offrit 40 sandwichs supplémentaires. Ce frère machaAllâh, un homme avec un grand H. Tout de suite investi pour la cause d'Allâh 'azawajal, qu'Allâh le préserve, c'est vraiment une perle ce frère. .A cela s'ajoute 6 autres colis alimentaires préparés par un frère de manière indépendante, machaAllâh.

Il y avait donc, en tout et pour tout, 86 sandwichs, 46 compris dans les colis, et 40 à part :





(Nous avons compléter ces sandwichs, par l'achat de 40 briques de jus de raisin.)

Une fois les colis terminés, nous nous lançons en voiture Gare Saint-Lazare, et là bas, aux alentours de 17 heures, nous trouvons tout les frères, et après s'être présenté, on forme un cercle et l'un de nous prends la parole : "Aujourd'hui, ne croyons pas que c'est nous qui allons permettre à ces gens de manger, c'est Allâh 'azawajal qui pourvoit à leur nourriture" De quoi remettre les pendules à l'heure si je puis dire,  histoire de préparer et de purifier nos intentions, et de rabaisser notre égo. Et puis après, voila que vient à notre rencontre, notre frère Julien. (Pour ceux qui ne le connaissent pas encore, cf le compte rendu du 23 octobre). Le visage tout souriant, comme à son habitude, et son parfum doux et bon, notre frère nous embrassa et échangea avec nous quelques mots, puis il s'en alla. Il reçut alors plusieurs colis, un pour lui, et les autres, à ses voisins de fortune là où il vit. Il seront le premier à recevoir vos colis.

Nous avançons donc dans les rues désormais familière de Saint-Lazare. Fidèle à elle même, la misère s'étalait sur des kilomètres au vue et à l'insue de beaucoup de gens. Nous découvrons sur notre chemin, une dame très âgée, recroquevillée sur elle même, certainement pour se protéger du froid qui frappait Paris cette nuit là. Devant elle, une pancarte, sur laquelle figurait "J'aurais pu être votre grand mère". Son âge avancée ne suffit-il pas à convaincre les gens, qu'elle n'a rien à faire ici, jetée dans les rues ? La génération montante n'a-t-telle pas une dette envers les personnes âgées ? Et n'est-ce point faire preuve d'ingrattitude de les abandonner ainsi. On se souvient de la parole du Prophète : : : :
: : : :
Selon les propos d'Anas Ibn Malik radhiaAllâhou'anhou :

" Ja'a chaykhou yourîdou an-nabi : : : :
: : : :   fala battâ al qawmou an yousi'ouwa lahu fa qala an-nabi : : : :
: : : :   " Laysa minnâ man lam yarham saghirrounâ wa lam youwaqir kabîrana"

"Un vieillard est venu voir le Prophète : : : :
: : : :     , mais les gens présents mirent beaucoup de temps à lui céder le passage. Le Prophète : : : :
: : : :     dit alors : "Ne fais pas partie de notre communauté, celui-là qui ne se montre pas clément avec notre petit et n'honore pas notre grand" Rapporté par At-Tirmidhi.


Nous lui adressons donc un salut, qui quelque soit la langue, reste compris. C'est le salut du coeur, du sourire, et du respect, dévolue à tout musulman. Ensuite, nous lui donnâmes un colis,. Elle nous accompagna du regard tandis que s'esquissait sur son visage, un sourire généreux.

Nous continuons donc notre route, puis ça ét là, on distribuais nos colis.

Nous nous engouffrons, dans un boulevard, le boulevard de la roquette annonçait le panneau, le boulevard du chaytan l'avons nous baptisé. L'atmosphère était complètement surréaliste, on se croyait dans ces films d'horreur, où le personnage principal se balade sur la frontière du réel et du surnaturel, où le personnage ne sait pas si il est éveillé ou s'il dort. Les êtres étaient là, agglutinés et s'engouffraient littéralement dans les bars, les pubs et autres, attirés par les ténèbres de ces lieux comme l'aimant attire l'acier.Une force étrange semblait animer les âmes. Pourtant, derrière  la vitre, pas de lumière. Des ombres, totalement insouciantes, se déplaçaient à l'intérieur, dansaient, gesticulaient, parlaient, mangeaient, buvaient, au rythme d'une musique glauque. Une fumée omniprésente recouvrait la salle, comme un brouillard épais, aveuglant les gens à l'intérieur, qui hypnotisés, semblaient bercée dans l'illusion d'un plaisir éphémère. Dans le balcon des fenêtre toujours sans lumière, ces mêmes ombres chantaient, criaient à tout va. Sous la lumière d'une Lune lumineuse, la lumière rouge des rues omniprésentes, et tout ces éléments traduisaient un message clair dans toutes les langues: "Bienvenue dans la rue du cheytan"


Lorsque vint le moment de la prière de Maghreb. Nous nous rendons à la mosquée de courrone, empruntant le métro. Dans la bouche de métro, une très jeune sœur yougoslave était là, voilée, et tendant pudiquement sa main comme un signe de détresse.

"Comment t'appelles-tu ?"

"Izohra, je suis yougoslave, et musulmane. (..) J'ai toujours été seule, et l'on ne m'a jamais appris la religion"

Nous lui laissons donc un colis, puis nous prenons le métro, pour atterrir finalement, devant la porte de la Mosquée.

En entrant dedans entre Maghreb et l'Icha, vous serez submergé par cette voie, celle de cet homme, dont le timbre puissant fait trembler les murs de la mosquée, et le cœur des fidèles assis autour de lui. Pourtant, le frère n'avait aucun micro, ni rien dont possèdent les récitateurs du Qur'ân que l'on voit aujourd'hui à la télévision,  et cet homme était si humble que jamais son apparence ne le vous laisserai deviner qu'il est, depuis plusieurs années déjà, professeur de tajweed (science de la prononciation et de la récitation du Qur'ân). Il savait déceler, lettre par lettre, le moindre écart de prononciation, qui paraîtrai totalement transparent au commun des gens, soubhanAllâh.


En sortant de la mosquée, voila que deux soeurs conversent avec l'un de nos frères, lui parlant de l'association pour laquelle elles travaillaient, et portant le nom d'AmatuLLâh. Un frère parmi nous veut en savoir plus sur cette association. On ne savait pas encore, à ce moment là, qu'Allâh mettra plus tard sur un chemin complètement perdu, sa présidente et des bénévoles actifs.

On reprend donc la route, et c'est à ce moment, que s'est joint à l'aventure, une soeur.du forum machaAllâh , notre soeur Kayna. Pour vous dire les choses honnêtement, je ne voyais pas cela d'un bon œil au début, dans le sens où je craignais la maraude ne lui soit excessivement éprouvante. L'Histoire finira par lui donner raison, machaAllâh...

Sur notre chemin, un homme assez âgé nous interpelle, l'heure était grave, il avait vraiment faim. On lui adresse donc un colis, et c'est alors qu'il se lance dans un mémorable élan de dou'a. Nous le quittons donc, sur ses magnifiques paroles, puis continuions notre route.
Donc on avance, puis très vite, on se sépare en deux groupes de trois, chacun bordant le long d'un trottoir. C'est alors qu'Allâh 'azawajal va placer sur nos chemin respectif, des êtres chers.

Le premier sera un homme, tasbih (subha, chapelet) à la main, et s'adonnant au dhikr Allâh.

"Salam 'aleikoum wa rahmaTouLlâhi wa barakaTou akhi, ca va ?"

""SoubhanAllâh el hamdouliLlâh, soubhanAllâh el-hamdouliLlâh, soubhanAllâh wa lhamdouliLLâh... Wa 'aleikoum salam wa rahmaTouLLâhi wa barakaTou, mon frère, oui ca va lhamdouliLLâh, et toi ?"

Et là, avec Ibrahim puisque c'est ainsi qu'il s'appelle, on refait le monde. Une petite barbe, une allure imposante, souriant, le frère nous accorde, le temps de notre passage, une mémorable leçon de courage. "Tu sais, avec tout les sacs que tu vois là, je ne peux me rendre à la Mosquée convenablement, je ne veux pas déranger les musulmans, et je ne voudrai pas me faire rejeter. Tu sais, pour moi quand je réussi à entrer dans la mosquée, c'est la meilleure chose qu'il puisse m'arriver, et lhamdouliLLâh, je fais autant de salat que je peux la bas." Une véritable claque à ceux qui croient toujours qu'il n 'y a pas de musulmans à la rue, ces sans abris comme Julien, comme Ibrahim, comme Abu bakr, comme Moustafa, comme Ahmed, comme Hassan, comme Daniel, et comme tout d'autres avec qui nous avons échangé, versets du Qur'ân, et hadith du prophète : : : :
: : : : ; Comme il y a également des non musulmans, comme el-'Abas, avec qui nous avons échangé une longue discussion, comme il y a des personnes de toutes religions confondues, de toutes nationalités confondues (français, malien, égyptien, yougoslave, roumain, polonais, lituaniens, anglais...)
, car malheureusement, la misère méprise toutes les frontières, sans discrimination.

"Mais dit moi mon frère, n'as-tu jamais reçu de la part d'un frère musulman, que tu aurais croisé à la mosquée justement, une assistance ?"

"Non mon frère, car je ne leur est jamais fait connaître ma réelle situation, et ça fait 2 ans que je suis à la rue, mais lhamdouliLLâh", nous répondre Ibrahim, le sourire aux lèvres, toujours la subha dans la main, en train d'évoquer Allâh. Nous lui remettâmes donc un colis, qu'il décide de refuser. Il ne voulait pas qu'on lui reconnaisse un quelconque privilège par rapport à ses compagnons qui vivent dehors, et ce n'est qu'après l'insistance de l'un d'entre nous, qu'il finit par céder. Nous le quittâmes donc, nous aussi le sourire aux lèvres, et ayant retenu que pendant que des gens dilapident leurs temps entre loisirs, jouissance et autre, des frères dehors travaillent leur spiritualité, et sont en ce sens, de véritable modèle à suivre.

De l'autre coté, la deuxième équipe nous informe d'une rencontre extraordinaire. En effet, sous un distributeur en face d'un Mc Donald, une main tendue vers eux, fragile et innocente, d'une petite fille de 5 ans, avec ses parents. Une vision, à briser le coeur... Des bébés, dans les rues, dans Paris. D'autres petites filles étaient avec elle, chacun recevra un colis, des chewing gum et des tablettes de chocolat. Un petit visage innocent, nous décrivait le frère. D'ailleurs, laissons notre frère nous décrire telle qu'il a vécu, cette situation :

(témoignage à venir inchaAllâh)


Sur notre chemin, on croise également 'Adile, un frère qui cherchait justement de quoi manger. Puis ce sera au tour de Moustafa. Ce dernier, était arrivé au point d'abandonner son prénom Moustafa, pour celui de Marcel. Une manière pour lui, de se proteger du racisme.

"Au Sénégal, je m'appelle Moustafa, et en France, je m'appelle Marcel"

"Pourtant
-lui rétorque notre frère-en Afirique tu es noir, et quand tu viens es en france, tu es toujours noir, tu reste, le même.."

"Je ne demande qu'une chose, c'est de retourner là d'où je viens. Ce dont je rêve, c'est de retourner au pays. Tu sais, je suis un éleveur d'origine. Ce que je voudrai, c'est retrouver mes vaches, mes poules, et mes troupeaux..", nous dit-il avec nostalgie.


A nos cotés, deux frères, Sidibé et Saïdou, nous observent attentivement. Puis, ils viennent se joindre à nous : "Je travaille dans un restaurant, je pourrai participer si vous le voulez" Nous échangeons avec eux, numéro de téléphone, puis nous nous les quittons dans ce petit coin de verdure, où l'alcoll coulait à flot..

Minuit déjà, on marche, et devant nous, une dame avance également. Les claquettes qu'elle portait dans le froid trahissait l'état de précarité dans lequel elle se trouvait.

"Salam 'aleikoum, ca va ?"

"Wa 'aleikoum salam, oui ca va merci".

Avec elle, nous discutons, puis nous lui donnons un colis, ainsi que des sandwichs pour elle ainsi que pour sa famille. Une mère de famille visiblement, qu'Allâh la protège. amine Puis nous la laissons partir, et continuons notre route. Dehors, les gens enfouis dans des couvertures, dormait, dans l'insouciance quasi générale. Difficile de les réveiller parfois, pour certains, ils se réveilleront avec le colis dans les mains inchaAllâh. Notre regard se pose sur un sans abris. Tout le monde passait devant, pas un regard, un sourire, ni autre, le constat était alarmant : dans la conscience de beaucoup, ces pauvres hommes et ces femmes étaient invisibles, et pire même, ils n'existaient pas.

Nous continuons donc notre route, pour croiser, devant nos pas, un cercle de gens. Un sans abris était présent, éminemment cultivé, et dont le discours n'avait rien à envier aux écrivains, journaliste, ou artiste. Et pourtant, cela fait 9 ans qu'il est à la rue. La femme qui était à ses cotés en train de converser, était représentante de l'association AmaTouLlâh, celle là même dont les deux soeurs devant la mosquée de couronne faisaient allusion. Le sans abris, nous expliquait comment parmi la pléiade d'association existantes, seuls les musulmans veillaient à servir un repas, mais de servir le respect avant tout. Car la première chose dont a besoin une personne qui sans cesse, se fait rejeter par la société pour sa condition sociale, c'est de respect. Dans la société d'aujourd'hui nous dit il, une fois que tu acquierts une condition sociale, tout de suite, tes erreurs sont excusables, mais dès lors que tu n'as plus de conditions sociale, le moindre faux pas, et voila que tu te retrouves, blâmé.

Nous sommes resté environ 30 minutes, à converser ensemble, parler de Din, de sa foi et autre. Cet homme était complètement athée, et était vraiment touché par le discours des frères réunis autour de lui, lui donnant le respect et l'écoute qu'il mérite "je ne savais pas qu'il y avait ceci dans le Coran", nous dit-il ému.

Il était déjà très tard, tandis que notre sœur qui faisait parti de la maraude, ainsi qu'un frère parmi nous, dûrent s'en aller. Nous formions donc un dernier cercle, dans lequel chacun donna son avis sur la soirée d'aujourd'hui, ses remarques et autres. Parmi les remarques, il a été convenue de dresser la prochaine fois inchaAllâh, un itinéraire intelligent, pour ne pas tourner en rond. Ensuite, un frère parmi nous prit la parole, pour nous rappeler que l'action menée aujourd'hui, n'avait rien de comparable aux compagnons du Prophète : : : :
: : : :     . Nous avions marché des heures durant, tandis que eux, ont marché de médine jusqu'à Poitier, pour qu'aujourd'hui, nous soyons ce que nous sommes. Tout ceci fait partie de la volonté d'Allâh, c'est Allâh qui donne, pas nous. Combien même si nous parcourions la Terre entière, si Allâh décide que personne ne recevra de colis, personne n'en recevra, et celui qui en aura reçu un, c'est à la volonté d'Allâh 'azawajal qu'il le donne.
Une manière, une fois de plus, de dompter son égo, et de se rappeler la petitesse de l'homme face à la grandeur d'Allâh 'azawajal.

C'est alors que nous formons, un dernier cercle, en compagnie des membres de l'association AmatuLlâh, dont je souligne au passage, l'engagement et l'efficacité. Une dernière dou'a, et puis notre soeur et notre frère machaAllâh nous quittèrent.

MachaAllâh, à cette soeur qui a tenu durant une marche longue de plusieurs kilomètres, avec des sacs dans les mains, qu'Allâh la préserve. amine
MachaAllâh également à ce frère, venu du forum Mejliss, qui nous accompagna avec ses 6 colis alimentaires, qu'il fit avec sa famille. Qu'Allâh les préserve. amine

Nous nous sommes donc retrouvés, à 4. Et nous décidâmes de marcher encore. Sur notre chemin, on croise une vision apocalyptique.  Deux hommes allongés à même le sol, le ventre à l'air, dans un tas de carton et de débris, où ils avaient élu domicile. Ils étaient au dessus d'une bouche d'aération qui leur offrait une chaleur providentielle dans une période de grand froid. Il y avait dans cette scène, l'illustration même de la déshumanisation, c'était comme si comme si, aux yeux des gens qui passaient devant, ils n'étaient plus des êtres humains. Nous leurs laissons un colis, et nous avançons, le coeur serrés.

Puis, à des gens dans des couvertures ou sans, les yeux vides, nous les saluons, puis distribuons nos derniers colis. Allâh 'azawajal a fait que parmi les derniers que nous avons croisé, il y avait Toufiq, un musulman. Il était assis sur le banc, une cannette à la main rappelait que dans la rue, beaucoup noient leur souci dans l'alcool. Avec lui, nous discutons, et il nous raconte son vécu difficile. Il fut heureux de converser avec nous, et semblait finalement gêné de sa canette qu'il tenait, et nous confessa : "Tu sais mon frère, je n'oublie pas Allâh. et soubhanAllâh, j'ai décidé de reprendre la salat." C'est alors que de la poche de son manteau, comme un illusioniste sortirai de son chapeau un lapin, notre frère sort un livre pour notre frère. Comment s'est-il retrouvé dans sa poche, à ce moment précis où le frère annoncait son intention de reprendre la salat, et pourquoi est-ce que le livre traitait exactement de ce souci, à ce moment là ? Cela fait partie, de la Toute puissance d'Allâh 'azawajal.
Il nous fit une promesse :" Ma première dou'a sera pour vous, ceux qui ont eu l'intention de participer, et à tout les musulmans."

A ma montre, il est 1h50, lorsque l'un d'entre nous part avec environ 6 colis qu'il nous restait. "T'inquiètes pas, demain matin inchaAllâh, je les aurait déjà distribué" nous dit-il. Puis il avança, et chacun rentra chez lui, le dernier ayant franchi le seuil de sa porte, vers 7heures 30 du matin..

Wa salat wa salam 'ala rasouliLlâh, wa 'ala alihi wa sahabihi ajma'ine.

Qu'Allâh préserve nos deux frères du forum mejliss, celui qui nous a fourni 40 sandwichs, et celui qui a participé à la ronde à nos cotés.

Qu'Allâh préserve les frères de ce forum qui ont particpé à cette cause, ainsi qu'à notre soeur machaAllâh, qui nous a illustré la signification des mots détermintaions, engagements et niya, ainsi qu'à ce frère inscrit depuis longtemps dans le forum, mais qui n'a à son actif aucune intervention, il ne parle pas beaucoup ici, mais agit directement. amine

Qu'Allâh préserve chacun d'entre vous, dont l'intention était de soutenir les pauvres. amine

Je voudrai terminer par une dernière chose, un dernier appel. Venez marcher à nos cotés, venez renouvelez votre foi. Vous êtes les bienvenus, qui que vous soyez. Au cours de ces rondes, on essait de renouveller nos foi, on se réunit li wajhi Llâh, pour Allâh 'azawajal.
"Mon amour est garanti à ceux qui s'aiment en Mon nom, se rencontrent en Mon nom, se séparent en Mon nom" a dit Allâh 'azawajal dans un hadith Qudsi.. Le but de ces maraudes, c'est également cela, il ne s'agit pas simplement de distribuer de la nourriture, car ça, n'importe qui peut le faire, mais de consacrer du temps pour Allâh 'azawajal, à travers des actes concrets. Plutôt que d'envoyer un billet de banque, qui reste certes une bonne chose, rien ne vaut l'effort d'être une main du coeur au service d'Allâh 'azawajal, d'aller à la rencontre de ces gens, de voir et de gouter ce qui vivent, et de constater par vous même, ce que vous lisez dans ces comptes rendus. Accorder du temps aux pauvres, car c'est auprès des pauvres, que tu trouveras Allâh 'azawajal.
D'ailleurs,  le Prophète : : : :
: : : : a dit, selon un hadith rapporté par Abu Hureyra radhiaAllâhou'anhou :


"Oundhourou wa ila man asfala minkoum wala tandhourou wa ila man houwa fawqakoum. Fa houwa ajdarou an la tazdarou wa ni'mata Llâh 'aleykoum"

"Regardez ceux qui sont plus bas que vous, et ne regardez pas ceux qui sont plus haut. Cela est plus à même de vous éviter de sous estimer le bienfait de Dieu à votre égard." Rapporté par Muslim

C'est en voyant, et en se comparant à l'éprouvé, que l'on prend conscience du privilège que nous avons, et nous devenons ainsi d'autant plus reconnaissant.

Le Prophète : : : :
: : : :   nous recommande de toujours considérer ceux qui sont dans une situation inférieure à la nôtre, cela nous mettant à l'abri du mépris des bienfaits de Dieu en notre faveur.


Un compagnon du Prophète : : : :
: : : :   du nom de 'Awn Ibn 'AbduLlâh Ibn 'Utba dit un jour :


"Lorsque je fréquentais les riches, il n'y avait pas plus de soucieux que moi, car je voyais des montures meilleures que la mienne et des vêtements meilleurs que les miens, jusqu'au jour où, entendant le hadith du Prophète : : : :
: : : :
, "Quand l'un de vous regarde celui qui a mieux été doté que lui dans la fortune et le physique, qu'il regarde celui qui est plus bas que lui", je me suis tourné vers les pauvres. J'ai retrouvé alors la paix."


Ecoutons ce que notre Prophète  : : : :
: : : : nous enseigne :

"Dieu, au jour du jugement dernier, dira : "Ô fils d'Adam, J'ai été malade et tu n'es pas venu à Mon chevet !" L'homme dit : "Seigneur, comment viendrai-je à Ton chevet alors que Tu es le Seigneur des Mondes ?" Dieu lui dit alors : "Mais tu savais que Mon serviteur untel était malade, et tu n'es pas allé à son chevet ! Ne sais-tu pas que si tu t'étais rendu auprès de lui, tu M'aurais trouvé ? Ô fils d'Adam, Je t'ai demandé de la nourriture, et tu ne m'en a pas donnée !" L'homme dit : "Seigneur, comment Te donner de la nourriture alors que Tu es le Seigneur des mondes ?" Dieu lui dit alors : " Mais tu savais bien que l'un de Mes serviteurs untel t'avait demandé de lui donner à manger et tu ne l'as pas fait ! Ne sais-tu pas que si tu l'avais fait, tu aurais trouvé cela chez Moi ? Ô fils d'Adam, Je t'ai donné de quoi étancher ta soif, alors que tu ne l'as pas fait pour Moi lorsque Je te l'ai demandé !" Il dit : "Seigneur, comment Te donnerai-je ce par quoi Tu étancherai Ta soif alors que Tu es le Seigneur des mondes ?" Dieu lui répond : "Untel de Mes serviteurs t'avait demandé de lui donner à boire, et tu ne l'as pas fait ! Ne sais-tu pas que si tu l'avais fait, tu aurais trouvé cela chez Moi ? "
Muslim 4661


Les actions constituent la meilleur preuve de nos prétentions, elles les confirment, ou les infirment. C'est pour cela, que je nous invite à agir, à agir, à faire l'effort, à soritr fisabiliLlâh.
Allâh 'azawajal nous invite à faire l'effrot, à suivre la voie de l'effort, cette pente ascendante dont il est écrit dans le Qur'ân :

وَمَا أَدْرَاكَ مَا الْعَقَبَةُ
90.12. Wama adraka ma alAAaqabatu
90.12. Mais sais-tu bien ce qu’est la voie ascendante?
90.12 . Ah , what will convey unto thee what the Ascent is!

فَكُّ رَقَبَةٍ
90.13. Fakku raqabatin
90.13. C’est la pente qu’on gravit en libérant un être humain,
90.13 . ( It is ) to free a slave ,

أَوْ إِطْعَامٌ فِي يَوْمٍ ذِي مَسْغَبَةٍ
90.14. Aw itAAamun fee yawmin thee masghabatin
90.14. ou en nourrissant, par temps de disette,
90.14 . And to feed in the day of hunger

يَتِيماً ذَا مَقْرَبَةٍ
90.15. Yateeman tha maqrabatin
90.15. un parent orphelin
90.15 . An orphan near of kin ,

أَوْ مِسْكِيناً ذَا مَتْرَبَةٍ
90.16. Aw miskeenan tha matrabatin
90.16. ou un misérable terrassé par la faim.
90.16 . Or some poor wretch in misery ,

ثُمَّ كَانَ مِنَ الَّذِينَ آمَنُوا وَتَوَاصَوْا بِالصَّبْرِ وَتَوَاصَوْا بِالْمَرْحَمَةِ
90.17. Thumma kana mina allatheena amanoo watawasaw bialssabri watawasaw bialmarhamati
90.17. C’est être, en outre, du nombre de ceux qui ont la foi, qui se recommandent mutuellement la patience et se recommandent mutuellement la miséricorde.
90.17 . And to be of those who believe and exhort one another to perseverance and export one another to pity .

أُوْلَئِكَ أَصْحَابُ الْمَيْمَنَةِ
90.18. Ola-ika as-habu almaymanati
90.18. Ce sont ceux-là les gens de la droite.
90.18 . Their place will be on the right hand .
 
Qu'Allâh vous comble de bienfaits. amine
          

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
http://www.aucoeurdelaprecarite.com/
http://aucoeurdelaprecarite.over-blog.com/
http://souk-ul-muslim.com/


Dernière édition par Badr7 le 10/11/2009 07:28:41; édité 7 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 08/11/2009 21:29:24    Sujet du message: Publicité
PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Idrissid
Frère
Frère

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2007
Messages: 2 274
Sexe: Masculin
Localisation: Aix en Provence

MessagePosté le: 08/11/2009 22:56:41    Sujet du message: Compte rendu de la soirée de Samedi 7 novembre Répondre en citant
:assalam!

Masha'ALLAH wa la 9owwata illa bil'LAh akhi, c'est tres riche comme expérience. A chaque fois que je te lis, ca m'apprend des choses...;

Jazakal'LAhou kheyran pour le fait d'avoir partagé tout ça avec nous

Insha'ALLAh que chaque pas que tu fais soit comptabilisé dans la balance de tes bonnes actes toi et toute l'équipe amiiiine

Salam
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
&quot;Est-ce que celui dont Allah ouvre la poitrine à l'Islam et qui détient ainsi une lumière venant de Son Seigneur.&quot;[22/39]
Revenir en haut
mouslima059
Elève du forum
Elève du forum

Hors ligne

Inscrit le: 20 Sep 2007
Messages: 274
Sexe: Féminin
Localisation: Lille

MessagePosté le: 09/11/2009 14:43:13    Sujet du message: Compte rendu de la soirée de Samedi 7 novembre Répondre en citant
salâmou^alaykoum wa rahmatoulahi barakatouh  
 
 
macha' Allâh macha' Allâh macha' Allâh  
 
q ALLAH vous récompense   amine  
 
 
 
Wa 3laykoum salâm  

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
La ila ha ill lALLAH MOHAMED rasoulolALLAH.
Revenir en haut
mimoza
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 09/11/2009 16:25:38    Sujet du message: Compte rendu de la soirée de Samedi 7 novembre Répondre en citant
salâmou^alaykoum wa rahmatoulahi barakatouh

macha' Allâh macha' Allâh macha' Allâh macha' Allâh macha' Allâh

Ya Allah ! qu'est ce que je suis fière et honorée de faire partie de la meilleur communauté, celle de Muhamad :
: .

Vous êtes des exemples.

Rosee Rosee Rosee Rosee Rosee Rosee Rosee
Revenir en haut
Amad


Hors ligne

Inscrit le: 08 Juin 2009
Messages: 1
Sexe: Masculin
Localisation: val d'oise

MessagePosté le: 09/11/2009 21:10:46    Sujet du message: Compte rendu de la soirée de Samedi 7 novembre Répondre en citant
slm j aimerai participer a la prochaine maraude est ce quelqu'un peu me contacter pour m'expliquer comment sa va se dérouler j'attend vos réponses
Revenir en haut
LECOMENCEMENT
Nouveau *

Hors ligne

Inscrit le: 28 Juin 2009
Messages: 2
Sexe: Féminin
Localisation: GARD FRANCE

MessagePosté le: 09/11/2009 22:57:52    Sujet du message: comment puis je moi aussi faire partie de la maraude ? Répondre en citant
salâmou^alaykoum wa rahmatoulahi barakatouh

à vous mes frères et mes soeurs ,

je viens de lire ce splendide compte reNdu sur la maraude que vous avez effectué et je suis toute retourné de me rendre compte de l'humilité de mes freres et soeurs Puisse Allah vous accordez ses bienfaits sur cette terre et dans l'au dela, vous accodez sa protection  amine
Voila , je suis une soeur qui vient de m'installer dans le gard pres de  Ales je ne connais quasiment personne et je suis plutot réservé il est vrai que le village ou je vis est entouré de personne non musumane ceux qui al hamdullah me renforce dans le din ,mais je souhaite moi aussi distribuer des colis alimentaire car dans cette ville beaucoup de gens sont malheureusement sans abris et ne mange pas à leur faim   Est ce dangereux de le faire seule ?je souhaiterai pouvoir faire mes colis et apporter aux personnes qui en ont besoin peut etre connaissez vous une association dans cette région pour faire passer le message Jai juste un peu peur
de le faire seule . :allahaccordeparadis: Merci de vos conseils précieux . Fatiha. 
Revenir en haut
nadou1811
Nouveau *

Hors ligne

Inscrit le: 09 Nov 2009
Messages: 2
Sexe: Féminin
Localisation: aquitaine

MessagePosté le: 09/11/2009 23:32:34    Sujet du message: Compte rendu de la soirée de Samedi 7 novembre Répondre en citant
Bonsoir je viens de m'inscrire sur votre site que je trouve trés intéréssant et qui me touche beaucoup,de vos actions,c'est une amie qui ma envoyer un e.mail du compte rendu du 7 novembre je voudrais aussi faire un dont,mais je ne sait pas comment faire,pouriez vous me guider vous en remerciant.
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
salam
Revenir en haut
Badr7
Frère
Frère

Hors ligne

Inscrit le: 03 Aoû 2007
Messages: 3 167
Sexe: Masculin

MessagePosté le: 10/11/2009 06:41:32    Sujet du message: Compte rendu de la soirée de Samedi 7 novembre Répondre en citant
salâmou^alaykoum wa rahmatoulahi barakatouh

Alors akhi Amad machaAllâh, je prend de suite ton adresse mail, et je te contacte, inchaAllâh, tu seras dans la prochaine maraude :)

Chère soeur Le Commencement machaAllâh, je ne connaissais pas la ville où tu habites avant d'avoir consulté internet. Du coup oukhti, moi personnellement, je n'y connais pas d'association :s Rien ne t'empêches effectivement de distribuer, tes propres colis machaAllâh, seulement, il est préférable que tu ne sois pas seule, ne sait-on jamais oukhti, ce qui peut se passer. Il faut essayer de former un groupe, si tu le peux, et bismiLlâh, et faire la distribution de jour, et non pas de nuit, car encore une fois, personne n'est à l'abris d'un mauvais coup. Nous la faisons nous même de nuit, certes, mais machaAllâh, nous sommes plusieurs, et parmi nous, il y a des colosses. C'est pourquoi oukhti, moi, ne connaissant ni le lieu, ni la mentalité des gens la bas, je te déconseillerai par précaution, de le faire seule. Qu'Allâh rétribue tes intentions. amine

Chère soeur Nadou machaAllâh, pour faire un don, suivre le fil : http://muslim.xooit.com/portal.php?pid=9

Et qu'Allâh vou comble de bienfaits, tous, Muslima,  Idrissid, Mimoza, Amad, Le commencement, Nadou, et tous. amine

Cette action, c'est li wajhi Llâh uniquement, inama nut'imukum li wajhi Llâhi la nuridou minkoum jaza'an wa la shoukoura (Nous vous avons nourri simplement pour le visage d'Allâh, nous n'attendons de votre part, ni récompense, ni remerciements Sourate al insan)

D'autres sont partant pour nous rejoindre dans cette aventure ?
 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
http://www.aucoeurdelaprecarite.com/
http://aucoeurdelaprecarite.over-blog.com/
http://souk-ul-muslim.com/
Revenir en haut
Mélissa~
Elève du forum
Elève du forum

Hors ligne

Inscrit le: 18 Aoû 2009
Messages: 211
Sexe: Féminin
Localisation: Montpellier

MessagePosté le: 10/11/2009 11:47:08    Sujet du message: Compte rendu de la soirée de Samedi 7 novembre Répondre en citant
salâmou^alaykoum wa rahmatoulahi barakatouh mon frère,
quel beau résumé macha' Allâh c'est magnifique cette solidarité,
à chaque fois que je vous lis ça me donne envie de vous rejoindre, dommage que je sois si loin !
Inchallah il y aura beaucoup d'autres rondes.

Qu'Allah vous préserve. Amine

salâm alaykoum
 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut
lina94
Débutant du forum
Débutant du forum

Hors ligne

Inscrit le: 07 Nov 2009
Messages: 5
Sexe: Féminin

MessagePosté le: 10/11/2009 11:58:16    Sujet du message: Compte rendu de la soirée de Samedi 7 novembre Répondre en citant
:assalam!



macha' Allâh je suis touchée par ce que vous faites.. Qu'Allah vous récompense. amine

Wa 3laykoum salâm
Revenir en haut
vinodeta
Débutant du forum
Débutant du forum

Hors ligne

Inscrit le: 11 Sep 2007
Messages: 7
Sexe: Féminin

MessagePosté le: 10/11/2009 12:46:41    Sujet du message: Compte rendu de la soirée de Samedi 7 novembre Répondre en citant
salem alykoum

mashallah l'initiative

j'ai commencer comme vous l'avez fait mashallah

mon histoire date de 10 ans et tout au plus

j'ai emis ml'initiative depuis que je mener les combata lagede 17 ans dans les rue de paris pour manifester contr ele tort faite pour palestine
ensuite au bout de 3 a 4 ans yavait la venu catastrophique de la guerre manait contre irak

je tenais a tout prs aller combattre
surtout mashallah que les premier bus , j'etais encourager a partir combattr le mal en personne
sachant que javais demarrer mes etudes en medecine ce qui me savere encore plus deficile a gerer plus de maniftestation
je marcher avec l sinfirmiere qui etait mal indeminosé , i a cet periode la , qui ma plus toucher . en entandant lepreuve parcourru par ses pauvres personne se trouvant dans la rue , sans de quoi manger , sans de quoi se couvrir

je m'etais alor engagé avec lasso croix rouge

a cet epoque la je ne connaissais pa sles arabes bien que moi meme j'en suis une .
et je ne connaissais pas de point de vu ou facon  de parler ou facon davor chacun ses coutume
malgré que onavait pas trop de coutume chez nous mais surtout la religion la plus important , mon pere cest un hajj tres genereux mashallah
et ma mere , une mere au foyer tres just et plus que genereuse  et surtout ce que jadmire le plus cest leur gentillesse et leur adoration pour allah subhan wa taala + mais en plus le respect dont les gens leur porter

a vue d'oeil et vu d'imagination extra large je les voyais roi et renne ce que je ne pouvais partager avec les autres cet imagination
a croire je susi dans le monde de harry poter
lol

j'ai du peut etre heriter de cette gentillesse et cst peut etre allah qui ma ouvert le coeur et ls yeux

le monde et repressif , court derriere largent
leprophete portant avant inciter a donner notre or et notre bien de fare partager et de pas soublier non
mais de facon puisse vivre et de pas tomber sur sa faim


je pense ona dù passer par un petit moment ou on se sert les dents

ce qu eje pense d'ailleur ses freres ont contstater et de la on pu partager leur amour de faire une quetes et d'avancer et de faire partager leur moment a aider mashallah


pourtant ile st bien dit aider celui de plus proche a celui de plus loin

deja en premier cest un jihad pour la famille et ensuite les voisin et ensuite les quartier puis ensuite les villes en etranger ensuite ailleur et encore et encore plus loin

certe peut etre beaucoup
on la conscience enferme ou ouverte
certain font ce qu'il peuvent pour allah
certain ne peuvent le faire alors des doas
certain aide mais blame en meme temps et raconte leur faisance
et dautre joue ls avarent
et dautres vole et dautre empeche et dautre conseil
ect etc

notre vie cest comm un film resumé dont on consacre 30 a 1 pour regarder et quelque fois ce sont 3 episode a la fil donc ca durera 3 heure

moi comme vous
on a peut etre tendance a oublier a allah
dans les prieres
dans 5 ou meme 1 minute de doas en pensant a allah

a nous freres et soeur qu'alah a creer dont se smeme personne dont en reste a papoter pendant des heures au telephone

lol jespere que ses papotage sa parle de dine  ,
certe peut etre on etant jeune agée de 17a cet epoque la ou jaimais papoter avec mes copines

mais est ce que je me rappel davoir parler de dine et partager des choses , hamdoulilah
mais est ce que vous vous etes poser la questions  cet epoque avez vous parler de dine
avez vous prier ne se resque quelque salalte
avez donner uen sadaka a celui qui vs a tendu la main
avez vous rencontrer de sprobleme et par la suite vs avez penser a allah


je sais mais ya tellemnt de question

de dire est ce qu on a fait le bon choix detre la a se lamenter sur notre vie ou lie davancer
est ce que on a fait le bon choix de suivre tel ou tel ou detudier et daller plus haut
est ce que ona penser a dieu a mainte reprise et la remercier sur la mainte chose dont ils nous a accorder


remarque si vous voyez bien la genereusiter dallah et la genereusiter des parents nest pas pareil

allah peut t'ecouter et te faciliter et touvrir la porter et accepte tes doas qu'achaque fois tu lui fait  appel et il te protege


voila une histoire vrai sur la faim

une jeune fille dont les parents ne pouvait ps se permettre e lui payer la cantine
cet fille navait pas non plus uen frequentation avec des copines de sa classe
puisque elle sortait a chque midi pour trainer dans les ruell

cet fille se dit pendant lhiver puisque elle n'vait pas ou aller . donc elle decidait de se refugier a chaque midi dans les metro
lendroit ideal pour etre loin du froid
donc a chaque heure exact de debut des cours de lapres midi se precipiter pour etre a l heure vers 13h ou 13h30

bref

elle pleurait au fond d'elle par la tristesse et la faim
un jour parmis tant de jour , elle est tres trsite mais surtout elle vait super faim au point d'en pleurer , de pas trouver de copine gentil qui pourrait penser a elle , de pas trouver uen mere ki pourrait lui tendre 10 francs pour manger un bon sandwich au grec  lolollllllllllll

ce jour la presque arrivr a lheure de 13h qu'elle suplier dieu pour manger et de patienter et de faire passer ses heures la pour rnetrer au plus vite a la maison et divrorer meme un pain durs


alors trainant kelk pas pour sortir de la gare
un homme sorti de nul part et sorti un ticket de metro avec rapidité poussa la porte et courru pour ratraper le train
au meme
instand cet homme qui est sorti nul part avant fait tombr un billet de 100 francs , elle lavait appeler et crier MONSIEUR mais lhonne na pas voulu se retourner et sauta au premier vagon avant fermeture de ses portes
elle se trouvait la devant la porte avant passage ticket qui se donner direct au quai
cets un miracle
cets le bon diue qui la ecouter

subhan allah
un billet de 100 , elle ne demandait qu'un sandwich au grecs qui vaut maintenant 5euro alors ka lepoque si je me rappel bien cetait 5francs

partie tout contente et jura dacheter un sandwich et le reste le donna a sa mere

lol cetait uen gamine qui avait faim

une gamine qui avait prier allah pour qu'il lui donne a manger
elle lui a rier de tout son coeur
et allah lui donne sur le champs
subhana llah

cest pas un miracle ca
et vous dite allah necoute pas

lol


Moi j'y crois , est ce que vous croyez

alors mes freres qui sont là a collecter de dons pour faire partager les repas a ses personnes qui nont personne qu'allah
je suis contente

je faisais ca comme vous
et je le fais encore et encore
sauf au niveau colis alimentaire jenvoyer a letranger
rare en france j'entends parler de demande daide

vous avez lassociation sen sortir ensemble qui fait des envoie des colis alimentaire avec des benevoles mashallah
je les connait mashallah
ils sont gentil


je vois que sa ameliore

jaimerais etre parmis vous
je ne suis qu'un soeur

j'ai lu le texte et jai vu que ya une soeur parmis vous
si je peux etre utile benvolement
car je pourrais lancer un appel ya pas mal de donateur qui sont plsu motive a donner a manger

donc nhesitez pas


salem
Revenir en haut
Shazoulize
Nouveau *

Hors ligne

Inscrit le: 08 Nov 2009
Messages: 2
Sexe: Féminin
Localisation: 78

MessagePosté le: 10/11/2009 14:51:06    Sujet du message: Compte rendu de la soirée de Samedi 7 novembre Répondre en citant
salaam
barak'allahou fikoum pour vos interventions, je viens de découvrir le forum et par la même ce que vous faites et incha'Allah j'aimerais  me joindre à vous. Pouvez vous me contacter pour m'expliquer ou, quand, et comment...

a bientot ! salaam
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Rabbi 'inni li-ma' anzalta 'ilayya min hayrin faqir
Revenir en haut
amina81
Participant du forum
Participant du forum

Hors ligne

Inscrit le: 31 Mai 2008
Messages: 68
Sexe: Féminin

MessagePosté le: 10/11/2009 14:53:34    Sujet du message: Compte rendu de la soirée de Samedi 7 novembre Répondre en citant
salâmou^alaykoum wa rahmatoulahi barakatouh

mashala c merveilleux kallah vous retribue en bienfaits et vous garde une place au paradis

c vraimen riche comme experience et c domage que j soit si loin pour vous accompagner mai j fai des doua pour vous.
que vos oeuvrs ne soit pa vain

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Q'Allah nous guide sur son droit chemin et fasse de nous de bons musulmans
Revenir en haut
Badr7
Frère
Frère

Hors ligne

Inscrit le: 03 Aoû 2007
Messages: 3 167
Sexe: Masculin

MessagePosté le: 10/11/2009 15:24:14    Sujet du message: Compte rendu de la soirée de Samedi 7 novembre Répondre en citant
salâmou^alaykoum wa rahmatoulahi barakatouh

Ok, barakAllâhou fikoum, je vous tiendrais au courant pour la suite des évènements inchaAllâh. Et qu'Allâh comble de bienfaits ceux et celles qui veulent agir, mais qui par souci de temps, d'espace ou de moyen, en sont empêché. amine

Qu'Allâh vous préserve. amine

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
http://www.aucoeurdelaprecarite.com/
http://aucoeurdelaprecarite.over-blog.com/
http://souk-ul-muslim.com/
Revenir en haut
united13
Débutant du forum
Débutant du forum

Hors ligne

Inscrit le: 18 Sep 2009
Messages: 11
Sexe: Masculin
Localisation: marseille

MessagePosté le: 10/11/2009 18:59:35    Sujet du message: contact Répondre en citant
salaam votre réçit ma vraiment touché qu'allah continue de guidé nos pas et guide nos familles, sa ma encor plus touché car je connais ce genre de chose moi meme fesant l'éffort mais vous m'avez l'idée des colis j'en parlerai avec les freres et nch'allah allah nous facilitera, j'aimerai savoir si dans votre secteur vous connaissait des mosquées qui accepte ce qui sorte fissèbil'lilah et aussi avoir des contatc avec des frere, merci de me repondre au plus vite :) salâmou^alaykoum wa rahmatoulahi barakatouh
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 17/01/2018 13:51:28    Sujet du message: Compte rendu de la soirée de Samedi 7 novembre
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Islam Sunnite Index du Forum -> Bienvenue dans votre espace -> Mobilisation du Forum -> Association "Au Coeur de la précarité" Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2, 3  >
Page 1 sur 3

 
Sauter vers:  
Bienvenue sur le Forum Muslim