Forumuslim : Une question, une réponse



Recherche Avancée


 Message du Forum 
Librairie Musulmane Souk Ul Muslim




=>>Aider ACDLP à s'agrandir avec vos dons<<=

Afficher votre pub ici ?
   
  
               
           
        
 
    
Amour et mariage
Goto page: 1, 2, 3  >

 
Post new topic   This topic is locked: you cannot edit posts or make replies.    Forum Islam Sunnite Forum Index -> Archives -> Archives
Previous topic :: Next topic  
Author Message
Mil21
Guest

Offline




PostPosted: 27/05/2009 00:30:31    Post subject: Amour et mariage Reply with quote
J'ai pu lire dans la rubrique sur le mariage et le divorce les mesures et dispositions prises pour marier deux personnes musulmanes. Le passage par tant de témoin et tant d'accords à obtenir. J'ai été saisi de vertige mais bon, ça ne me concerne en rien donc je n'émettrai pas de jugement là-dessus. Le simple fait qu'il faille plus que l'avis seul des futurs mariés est en fait compréhensible à la lumière des enseignements islamiques.

Une question m'est venue à l'esprit et qui concerne également la relation homme-femme au quotidien dans la tradition musulmane. Il est dit, du moins, c'est ce que je lis partout sur le forum au sujet des jeunes gens qui sortent ensembles, que toute relation amoureuse, même non physique en dehors du mariage est prohibée par l'Islam car il semble que ce soit un pêcher.
La question, je la pose maintenant est, s'il est interdit pour un homme et une femme de se fréquenter s'ils ne sont pas mariés, comment l'amour se développe-t-il et surtout quand?
Encore une fois, je ne pose cette question que pour être éclairé, non pour pointer du doigt une tradition que certaines personnes plutôt tranchées dans leurs idées qualifieraient de barbare.
Je souhaiterais savoir si, comme il semble que le côtoiement entre garçon et fille, voie le contact (puisqu'on m'a dit qu'hommes et femmes n'ont pas non plus le droit de se toucher, au point de ne pas pouvoir se serrer la main) ne peut se faire, je me demandais si l'amour vient avant ou après le mariage? Sachant qu'il peut arriver (même si ce n'est pas une généralité) que l'on présente un homme à une jeune fille en lui demandant si elle désire l'épouser, l'amour ne peut pas venir avant.
Cela ammene en fait à une autre question qui m'est venu tout en tapant (oui, j'improvise complètement là.). Est-il permis d'aimer une personne avec qui on n'est pas encore marié(e), ou est-ce une mauvaise pensée qui a été mise en nous pour nous éprouver et que nous devons combattre si on n'ets pas marié avec la personne en question?

Toute réponse (surtout les réponses accompagnées des sources) sont les bienvenues. À l'inverse de ma page de présentation qui s'est transformée en débat, ce sujet est une question que je pose et non une ouverture vers des questions du genre "Mais, est-ce que c'est très juste tout ça?" car j'ai compris qu'on ne questionne pas Dieu sur la raison pour laquelle il a exigé certaines choses. Si je me permets de poser ce genre de questions sur ma page de présentation, C'est quelque chose que je ne ferai pas ici. Vous pouvez donc parler librement, voire me poser des questions en retour. J'ai précisé ce point pour que les gens qui ont pu hésiter à s'inserrer dans mon précédent débat puisse venir discuter ici sans tirer la grimace en se disant "Oh non, pas lui. Il conteste toujours ce qu'on dit." Ça n'arrivera pas ici, c'est promis.
  
Back to top
Publicité






PostPosted: 27/05/2009 00:30:31    Post subject: Publicité
PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
new muslima fafa
Elève du forum
Elève du forum

Offline

Joined: 08 May 2009
Posts: 269
Sexe: Féminin
Localisation: Lyon

PostPosted: 27/05/2009 01:09:47    Post subject: Amour et mariage Reply with quote
Salam

En effet, en voyant ton nom, on pourrait deja lire ton msg avec un a priori, ms bon...

En surfant sur ce site j ai appris quil etait considérer kom de la fornication, le fait d aimer avant le mariage. En effet, on apprend a s aimer une fois mariés.
Sur ce point je pense avoir répondu a ta question.
On peut cependant facilement tomber ds la fornication, et oui, un regard, une pensée... Ms il ne faut pas oublier qu Allah est miséricordieux.
Moi meme j ai eu des enfants nés hors mariage, grand pèché. Allah akbar jugera. On fait ts des erreurs, après temps qu on est la, on peut essayer de s en sortir en se repentissant (si sa se dit... Bref du verbe repentir).

QU ALLAH NS PARDONNE . sinon son paradis serait vide, je crois
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
ACH HADOU ANA LA ILAHA ILL ALLAH WA ACH HADOU ANA MUHAMMADANE RASSOULOU'LLAH
Back to top
dine38
Guest

Offline




PostPosted: 27/05/2009 11:05:00    Post subject: Amour et mariage Reply with quote
salâmou^alaykoum wa rahmatoulahi barakatouh  moi j'ai une autre question: est-il encore possible dans la société d'aujourdui d'instaurer des rencontres de ce type? 
 je ne comprend pas comment deux personnes peuvent tomber amoureux aprés sans l'avoir vu ou connu?
Back to top
Mil21
Guest

Offline




PostPosted: 27/05/2009 21:18:26    Post subject: Amour et mariage Reply with quote
Merci à toutes pour toutes ces réponses. J'ai cru comprendre par ce que j'ai pu lire que la réponse à ma question était que les deux jeunes gens ne peuvent réellement faire connaissance qu'après le mariage puisqu'avant, la présence de "tuteurs" (je ne me souviens pas du nom arabe pour cela) empêche vraiment l'affection de se faire (on ne put connaitre les gens réellement qu'en étant naturel, et avec deux autorités distillant chacune des paroles des futurs mariés, avouez que ce n'est pas vraiment possible.)
La question qu'a soulevé dine38 m'intéresse également. Mais avant tout, ce que j'ai pu lire en a soulevé pas mal d'autres que je vais citer dès maintenant.

-Comment les futurs mariés peuvent se dire que la personne en face est la bonne personne pour eux étant donné qu'ils ne peuvent se connaître vraiment qu'après le mariage?
-Le cordon de sécurité entourant les futurs mariés est in vraiment nécessaire sachant que ce qui compte le plus, c'est le contrôle de soi? Les gens de sexe opposé ne se sauteront pas systématiquement dessus si vous m'excusez l'expression. On a réellement l'impression que parce qu'ils sont susceptibles de le faire, on va les cadrer comme si c'était inévitable. Si je me fâche contre quelqu'un à table, je ne vais pas forcément céder à ma pulsion et m'emparer d'un couteau sur la table pour faire taire ce quelqu'un. Est-ce que parce qu'on est dans une situation favorable à ce qu'une faute soit commise, cette faute l'est forcément? (question plus générale liée à la précédente)
-Le mariage offre-t-il une véritable garantie de fidélité entre les conjoints? Si oui, comment?
-L'un des deux conjoints peut-il refuser d'avoir un rapport trop proche avec son conjoint jusqu'à ce qu'une affection mutuelle se créée?
-Enfin, si l'un de ces conjoints se rend compte que le mariage avec cette autre personne n'était pas une bonne idée, peut-il divorcer facilement? (dans le cas de la femme par exemple)

Merci d'avance.

PS:-new muslima fafa. Aurais-tu lu ma page de présentation? Est-ce pour ça que tu as dit "En effet, en voyant ton nom, on pourrait deja lire ton msg avec un a priori, ms bon..."
   -Um Shayma. Je t'en prie, prends le temps que tu voudras. J'ai simplement pris les devants vis à vis d'autres questions qui ne concerne pas vraiment le débat que je menais sur ma page de présentation et que je pose donc ici. Je promets aussi de m'avancer dans la lecture du Coran afin d'obtenir d'autres réponse et ainsi éviter de trop polluer le forum avec ma soif de connaissance. Je poserai des questions pour éclaircir ce que je n'ai pas compris plutôt que pour savoir ce qui est déja ecrit à l'avenir.
    -dine38. Je pense que ce genre de chose arrive encore de nos jours dans la société actuelle. Je pense surtout que les gens qui se marient dans ces conditions font cela par conviction religieuse et par crainte de la colère d'Allah. Dans le cas contraire, ce genre de chose ne se ferait plus. Cela relève d'un esprit de sacrifice (au sens où ils font un mariage religieux sans prendre en compte leurs propres sentiments qui selon eux les mènerait à leur perte) que je ne suis pas vraiment capable à l'heure actuelle ni d'apréhender, ni d'appliquer sur moi. Enfin, c'est mon avis personnel, je pense que le Coran dit autre chose là-dessus.

Portez vous bien.  
Back to top
Maysarah
Elève du forum
Elève du forum

Offline

Joined: 21 Jul 2008
Posts: 228
Sexe: Masculin

PostPosted: 28/05/2009 13:20:18    Post subject: Amour et mariage Reply with quote
<!-- @page { size: 21cm 29.7cm; margin: 2cm } P { margin-bottom: 0.21cm } -->
As Salam 3aleykum wa Rahmatullah wa Barakatuh   
Cher Mil21, c'est toujours un plaisir de te lire. Very Happy    
Nous avons tous à apprendre de ta délicatesse; de la manière que tu as de t'adresser à   
des gens ne partageant pas forcément tes croyances...   

   
Tu as choisi de mettre dans ton titre un mot très puissant: "Amour".   
N'ayant pas été musulman toute ma vie, je pense ne pas me tromper en affirmant que   
l'Amour, en islam, est assez différent de l'amour qui ne prend pas sa source dans   
l'adoration de Allah. Il faut que tu considères bien ce point, pour pouvoir comprendre le reste...
   

   
En effet, pour celui qui ne pratique pas l'islam avec son coeur... comment concevoir   
l'amour sans connaissance de la personne?   
Pour aimer, il faut savoir qui on aime, il faut connaître la personne. Savoir qui on aime,   
c'est apprendre, au fil du temps, de l'autre: son vécu, ses idées, son entourage, ses   
goûts... son apparence...En somme, ce qui fait de cette personne un individu à part entière.
  
aimer, dans ces conditions, c'est quelque chose qui s'apprend, finalement... on apprend   
à aimer une personne en apprenant de quoi est fait son monde à elle. Et à partir de   
quand, selon toi, peut-on prétendre connaître la personne? Quand on sait qu'elle n'aime   
pas qu'il y ait du grillé sur ses tartines de pain le matin?... "connaître suffisamment   
quelqu'un pour pouvoir se marier avec lui", c'est très subjectif. On n'arrête jamais   
d'apprendre sur l'autre, donc on ne sait véritablement jamais grand chose de cette   
personne...   
On croit parfois avoir besoin de "connaître" l'autre avant de pouvoir s'engager. Mais   
quand est-ce qu'on connaît une personne?   
Même après 60ans de mariage, je suis sûr que des époux découvrent encore de   
nouvelles choses (bonnes et mauvaises) l'un de l'autre. Alors ça voudrait dire que le   
mariage doit être fait à 80 ans.. histoire de bien peser tous les défauts du potentiel   
conjoint, et ne pas risquer de regretter de s'être engagé?   

   

   
L'Amour en islam est différent dans le sens où la seule chose nécessaire pour aimer,   
c'est la relation que deux personnes ont à Allah. Si ces deux personnes se retrouvent   
dans l'adoration de leur Créateur... Allah peut faire que les coeurs de ces deux   
personnes soient attirés l'un vers l'autre.   
Il n'est pas nécessaire de connaître l'autre personnellement, dans sa vie de tous les   
jours, car l'islam est en quelque sorte un conformisme général au bien. Par conséquent, si deux   
personnes se retrouvent dans l'adoration d'Allah à la mosquée, elles se retrouveront   
forcément dans la vie de tous les jours (en dehors de la mosquée).   
Mais ça pour le comprendre vraiment, je pense qu'il faut le vivre...   
Il y a des frères à la mosquée, quand ils rentrent, c'est comme si tu étais amoureux. Tu   
sens quelque chose d'énorme qui se dégage d'eux... C'est très très fort.   
Et pourtant, parfois tu connais à peine leur nom... peut-être dans quel secteur ils   
travaillent/étudient... mais pas grand chose de plus.
   
Comment est-il possible d'aimer quelqu'un comme ça, sans ne rien connaître de lui que   
sa pratique de l'islam et sa manière d'en parler...?   

   
Je ne suis pas marié, mais je pense que les choses se passent de la même façon lors   
de l'union de deux personnes de sexe opposé. Very Happy    
Pour se marier, en islam, on a besoin d'une seule chose: avoir une idée du rapport que la   
personne entretient avec Allah.   
Si on se retrouve dans ce rapport, si on sent en l'autre quelque chose de bon dans ce   
sens, alors tout le reste suit, par la grâce de Allah.   

   
Evidemment pour quelqu'un qui néglige son adoration, les choses sont beaucoup plus   
compliquées... Very Happy
   

   

  PS: j'ai bien pris connaissance de ton dernier post, il y a quelques unes de tes questions auxquelles j'aurais aimé tenter de répondre... mais pour le moment je n'ai pas le temps nécessaire... plus tard insha'Allah.
 

   

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
« Quant aux gens attachés à la vie présente, tu n’en veux pas, et quant ceux attachés à l’au-delà, ils ne veulent pas de toi. Cherche donc secours auprès de Dieu. » Imam Al-Hasan Al-Bassrî
Back to top
Muslimya
Serviteur du forum
Serviteur du forum

Offline

Joined: 14 Feb 2009
Posts: 531
Sexe: Féminin
Localisation: Canada, Montreal

PostPosted: 28/05/2009 16:50:20    Post subject: Amour et mariage Reply with quote
salâmou^alaykoum wa rahmatoulahi barakatouh
Je suis a 110% daccord avec Maysarah, si je me marierai avec quelqu'un, je voudrai que ce soit un homme pieux et qui saura rester avec nous dans le droit chemin d'Allah swt inchAllâh , qu'il partageras chaque jour le travail de la Foi, et ca c'est un travail de tout les jours, tout en ayant une atmosphere familiale  respectable, l'amour qui nous unieras sera celui qu'on à pour Allah swt .


C'est vrai, moi quand je vais à la mosquée et que je discute sur le dîne avec une soeur, je suis tellement contente, parce-que je sais que cet amitier dans mon coeur est grace à Allah swt qui me fait aimer cette soeur parce-qu'elle partage des conaissance sur l'Islam avec moi. Et là, c'est juste de l'amitier, imaginer un amour incroyable qu'on partage pour toute une famille en Allah swt .
La Foi ouvre une toute nouvelle vision des choses sur un tas de choses differentes, que ce soit au plan personnel ou société, El Hamdoullah.

Allah swt réunis les gens, d'où un de Ses noms ; Aj Jami' (Celui qui réunit)

Qu'Allah swt vous offre à tous(tes) des familles pleine d'amour pour Lui swt :) Et vous accorde le Firdaws !
amine amine amine
Wa 3laykoum salâm
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Wa Allahou^Alem
Back to top
Mil21
Guest

Offline




PostPosted: 29/05/2009 00:58:06    Post subject: Amour et mariage Reply with quote
Bonjour et merci à tous et à toutes d'avoir joué le jeu. Je suis en ce moment en état d"hébétude profond dans la mesure où je ne m'attendais pas à des réponses de ce genre. Ou au contraire, je pensais que le genre de réponse que j'ai reçu ne viendrait pas parce que la conception musulmane des choses qui m'entoure est encore très en désaccord avec les principes par lesquels j'ai été élevé. Je ne puis donc que répondre par ordre chronologique, ne sachant par quel bout prendre parce que je sais que certaines de mes phrases ne vont pas plaire. Je me dis "Qu'à cela ne tienne, ils et elles comprendront que vu que je n'émets pas de jugement et que je ne donne que des impressions, personne ne sera fâché."

Donc dans un premier temps, réponse à Maysarah

Je te remercie pour ce que tu dis sur ma délicatesse. J'essaie de faire de mon mieux pour exprimer ce que je ressens afin que le débat soit fait avec la plus grande sincérité et je me vois donc mal cacher mes sentiments si c'est pour que tout le monde soit d'accord. J'évite donc l'hypocrisie, c'est pourquoi je me force donc à marcher sur des œufs en m'adressant à vous.
J'ai pris connaissance de ta conception "On ne pourra jamais connaitre complètement une personne." J'ajouterais même que ça enlèverait tout le coté aventureux de la vie à deux. Rien de pire que la monotonie dans le couple. Il faut toujours avancer. Bien sûr, on ne peut tout savoir d'une personne. Il n'empêche qu'avec mon éducation Euro-japonaise, j'ai tout de même reçu une inclinaison à vouloir tout de même connaitre certains points chez une femme. Comment sans un certain nombre de données, je peux me dire "Elle est faite pour moi." ou du moins, "Elle est plus faite pour moi que les autres." faute de mieux? Je pense non pas qu'il faille la connaitre de fond en comble, mais qu'il y a tout de même un minimum à  savoir avant même et rien que ça, de s'engager dans une relation hors-mariage (comme fond beaucoup d'autres occidentaux puisque cette étape est quasi indispensable avant mariage) donc de vivre une vie de couple sans encore s'engager à s'unir à la personne concernée. Je sais, j'ai eu ce même sentiment que vous avez que je dois être en train de vous parler dans une langue étrangère, en parlant de pratiques complètement inconcevables pour vous. Je vous mets juste dans le bain une seconde, je vous prête ma peau une seconde(rendez la moi après, j'y tiens, merci.).
On arrive au second paragraphe, aux premiers chocs entre les conceptions de vie. Les mots les plus frappants ont été "adoration de Dieu=seule condition nécessaire pour aimer" et "conformisme général". Quand j'ai lu cela, mes cheveux se sont hérissés sur ma tête. J'ai bien regardé de long en large, je ne pouvais conclure qu'une chose mais que j'aimerais que vous confirmiez. Cela se retrouvera également sous forme de questions.
-Si le seul critère nécessaire à l'amour d'une personne est son rapport à Dieu, cela veut-il dire que vous évaluez la personne qui sera le mieux pour vous à sa piété? Et en plus à sa piété seule? Non seulement, d'un point de vue strictement personnel, je ne me mêlerais pas de la croyance de ma femme si j'en ai une un jour car j'estime que ce sont se affaires, son rapport qu'elle a avec le Divin, mais en plus, j'estime qu'il y a tout de même des choses d'ordre aussi important. On prend tout de même un engagement important avec le mariage non? Est-ce que la personne a de la conversation, est-elle plutôt timide ou extravertie, avec combien d'enfants se verrait-elle, quels sont ses gouts, qu'attend-elle du mariage, comment voit-elle l'éducation d'un enfant? À lire ça, j'ai eu l'impression de lire "Qu'importe si mon/ma partenaire est la personne la plus stupide ou inintéressante ou si il/elle n'aime pas ce qu'on aime, du moment que c'est un(e) bon(ne) musulman(e)". Je SAIS, vous allez me dire que si quelqu'un connait bien les préceptes de l'Islam qui répondent à pas mal de ces questions d'avance (apologie de la prescience, de la recherche de la science). Mais est-ce que ça vous suffit? À priori, le choix en devient très large et quand je lis le mot "conformisme", je ne puis m'empêcher donc de penser que tous les musulmans se comportent de la même manière. Mais dans ce cas où est le piment? Si on aurait pu choisir le voisin plutôt que la personne en face, alors est-ce que cette union a même un sens? Si le monde entier était musulman, alors il suffirait de faire "am stram gram" et hop, on a trouvé puisqu'aucun ne vaut mieux que l'autre.
Je conjecture, j'extrapole, j'exagère exprès, je veux juste mettre le bouton là-dessus. Tout en répondant à ma question (celle derrière le trait -.) pouvez vous également me dire si ce que je viens de résumer est exagéré ou non? Je ne donne pas ma pensée, j'ai exploité l'idée et amenée vers le bout de son raisonnement en supposant qu'aucun autre élément ne s'ajoute à l'argumentaire que j'ai lu.
Merci d'avance.

Um Shayma ensuite.

Je comprends la conception que vous avez du mariage français. À vrai dire, vous mettez l'accent sur des points qui me semblent dérisoires et je vais expliquer pourquoi. Les formules habituelles utilisées lors de la cérémonie de mariage sont là pour rappeler les préceptes à respecter pour une certaine harmonie de couple, ce dont ensuite l'État et la loi française se fout totalement de savoir si cela est respecté ou pas. Alors quel est l'idée du mariage en occident? Eh bien c'est une sorte de pacte à mon sens, un scellé de l'amour que se portaient les mariés avant la cérémonie, lorsqu'ils sortaient déjà ensembles. Pourquoi alors le mariage n'empêche-t-il pas la fornication? Pour deux raisons très simples:
La première évidente, c'est que sortir ensemble comprend déjà en quelque sorte cette règle de fidélité entre les amants et qu'on n'a pas à attendre le mariage pour se l'appliquer à soi-même. Ce n'est pas une question de foi, c'est une question d'éducation. Par respect pour son conjoint, on n'a que lui/elle pour partenaire. Pas besoin de foi ni de religion pour parler de ces valeurs. Elles sont d'une part universelle, et le Coran n'indique rien qui puisse prévenir contre ce mal (si, le fait de baisser le regard quand on croise une personne de l'autre sexe et de ne pas exhiber ses atours pour éviter l'attirance soit disant inévitable entre l'homme et la femme.) le seul soucis, c'est que moi, sans même Allah ni le Coran, je sais me maîtriser si je vois une jeune fille en "tenue d'été" si je puis dire. Le désir existe, mais je sais me montrer endurant. En gros, sans croire en Allah, je respecte l'un de vos principes fondamentaux, mais parce qu'on m'a élevé ainsi, j'ai reçu une bonne éducation. Si tout le monde avait une bonne éducation, cette règle pourrait ne pas figurer dans le Coran que ça ne changerait rien, les gens s'y plieraient parce qu'ils savent que c'est mal. La seconde, et là j'avertis à l'avance que je vais en choquer plus d'un et que ceux qui ne veulent pas s'énerver ou s'offusquer devront éviter de lire la suite (bien sûr, ils n'écouteront pas de toute manière. Ca peut même les avoir incité à regarder justement): la France avec son histoire a connu beaucoup de mouvements qui vont à l'encontre de l'Islam et qui ne peuvent pas disparaitre dans la mesure où elles font partie du patrimoine culturel. Même si elles ne sont pas systématiquement appliquées pour certaines (et tant mieux parce que je n'en ferais pas la plupart). Ces grands mouvements sont:
-le romantisme avec les amours impossibles, Roméo et Juliette transmis par l'Angleterre, les passions entre gens alors que l'un ou les deux sont déjà mariés mais pas entre eux. Les grands élans de poésie racontées aux femmes pour gagner leur cœur comme Cyrano de Bergerac... Et j'en passe. La drague actuelle dérive d'ailleurs de ce grand courant même si maintenant, les méthodes sont  largement moins subtiles et ça désole beaucoup de monde.
-L'adultère et le libertinage qui a touché jusqu'à nos Rois. Ces derniers étant mariés à des femmes pour des raisons politiques, ils n'étaient souvent pas épris d'elles et donc allaient trouver réconfort chez d'autres dames, elles aussi déçues par les mariages forcés qu'elles ont eu avec des hommes pour la même raison. Idem pour le peuple, on se mariait très tôt, pour avoir des enfants tôt et les gens n'avaient rien à faire de la personne avec qui ils étaient mariés. Parfois, il arrivait que les mariés finissent par s'aimer, mais ça n'arrivait pas forcément
-Les couples libérés et l'échangisme. Courant assez récent et peu répandu dans lequel les mariés vivent ensemble, ont des enfants et se côtoient, mais ils s'autorisent mutuellement à coucher avec d'autres gens et parfois même, deux couples s'échangent les partenaires pour une soirée ou alors font des chose que je ne décrirai pas pour rester dans quelque chose d'éthique. Ces gens font cela même parfois pour pimenter leur vie amoureuse car décrire comment ceci s'est passé ou autre encourage donc les conjoints à redoubler d'imagination.
On n'évoquera pas non plus les diverses chansons paillardes et les pièces de Vaudeville qui font le charme de la vieille Europe
Alors bien sûr, je ne suis ni pour la seconde, ni pour la dernière pratique énoncées. Il n'empêche que ce sont des pratiques qui existent et qui perdureront encore pour un long moment. Je suis personnellement un romantique. Ce que j'aime avant tout, c'est faire sourire la fille à qui je parle même si je ne recherche rien de plus. Avec l'Islam, je ne pourrais même pas lui parler. Je n'aime pas le sexe à plusieurs et je suis fidèle. Mais voir des gens qui font cela et j'en connais, ça m'amuse ou me fait de la peine (suivant si la personne le vit comme un bien ou un mal) mais je reste neutre et je ne déclare pas son acte comme mauvais, transgressif ou quoi que ce soit d'autre.
Il est donc "normal" qu'en France, on ne dise ces phrases que comme un rappel. Les couples peuvent transgresser, c'est leur problème mais ils se mettent en situation de mise en péril de leur couple et de leur vie amoureuse. Mais on les a prévenu, ils étaient informés qu'ils se casseraient les dents, tant pis pour eux. D'après moi, on n'a pas le droit de faire de l'ingérence.
Je lis ensuite ce que tu évoques sur la facilité du divorce. En somme le mariage est rapide et facile, et le divorce également. Le fait de pouvoir se marier et divorcer si facilement ne retire-t-il pas à l'union toute sa valeur? Fabriquer des liens si facile à briser, n'est-ce pas comme ne pas en fabriquer? Et Allah peut-il être satisfait d'une union faite à la légère et qui d'un coup de vent peut s'éteindre? Voila la nouvelle question que je pose.
Enfin, pour finir sur le fameux wali (merci pour le rappel du nom). Je ne comprends toujours pas la raison de sa présence. La fille est-elle donc irresponsable au point d'avoir besoin que quelqu'un veille à ce que son prétendant soit bien? De même, qu'est ce qui a décrété le wali fiable pour savoir qui peut ou ne peut pas gérer le foyer familial? C'est un homme comme tout le monde et son objectivité ne sera pas non plus absolue. Qui plus est, la femme n'est pas épousée uniquement pour quatre raisons. Il y a aussi un appel du cœur qui arrive lorsque des atomes crochus se forment au gré du temps (car il en faut) à deux jeunes gens de sexe opposé qui se côtoient. Ils ne sont pas forcément physiques. Il y a un coté émotionnel que j'ai évoqué d'ailleurs avec le romantisme. Vas-tu me dire que cette émotion, ces atomes crochus sont des illusions nous empêchant d'être véritablement objectif?
Merci à toi aussi. J'ai pris note de tout ce que tu as écrit et je constate que le garant de la fidélité relève de la foi pour vous comme il relève de l'éducation pour moi.

Muslimya enfin.

Je comprends que tu souhaiterais un homme pieux. C'est ce que souhaitent à mon avis la totalité des femmes musulmanes pieuses.
Mais le fait que l'amour qui vous unit est celui que vous avez en commun pour votre créateur me renvoi dont à la question posée à Maysarah sur le "Pourquoi lui/elle plus qu'un(e) autre?"
Je comprends que 'est cet amour envers Allah qui te lie à toutes tes sœurs en Islam, mais c'est ce point qui provoque toujours chez moi un vif questionnement car j m'étonne de vous voir tous et toutes aussi unis à cause d'un sujet qui pour moi n'unit pas parce que je pourrais fort bien ne pas m'entendre avec un autre musulman à cause d'un autre problème. De même, je pourrais m'entendre avec un non musulman parce que nous avons d'autres atomes crochus. La foi est-elle si unificatrice et pourquoi? Comment peut-elle rapprocher autant les cœurs?
Merci également.

J'espère que mon discours ne vous aura pas choqué car j'ai sans doute évoqué des choses qui vous semblent affreuses et qui pourtant, qu'elles soient bien ou mal perçues en France, rien n'est fait pour les combattre parce qu'elles font partie des libertés qu'on laisse aux gens car il s'agit de leur problème. Qu'il y ait des suicides ou des mal-êtres, cela découle d'abord d'après moi d'un manque de dialogue entre les couples et d'un manque de respect qui découle non pas de la foi ou du manque de foi comme je l'ai dit, mais d'une mauvaise éducation, ou incomplète. Je ne m'étonnerai pas si mon intervention est rééditée, je trouverais ça tout de même dommage car si les gens sont forts et endurants, leur parler d'une chose ne les amènera pas forcément à commettre un pécher. Nous somme d'accord sur ce point, je crois.
Je pense également qu'on a touché, surtout avec Um Shayma un point sensible qui est la question du foyer. Une question qui va, c'est chose certaine, retomber un peu plus tard dans la discussion, dans la mesure où le foyer est organisé différemment chez les occidentaux et chez les musulmans. On en reparlera certainement. car il est la clé qui mène vers un nouveau débat très riche lui aussi.

Portez vous bien et allez en paix.
Back to top
Mil21
Guest

Offline




PostPosted: 29/05/2009 22:16:34    Post subject: Amour et mariage Reply with quote
Um Shayma, inutile de se formaliser. Vous ne vous êtes en aucun cas pris au patrimoine culturel de la France Ces rappels sur des pratiques qui se faisaient il y a quelques siecles et dont les restes sont encore présents en France n'ont pas été donnés avec mon avis sur la question.
Oui, pour moi l'adultère, l'échangisme, le libertinage, tout ça sont des pratiques décadentes. Dans mon éducation, on m'a appris que ce sont des choses qui sont inutiles (quand on a une relation harmonieuse et bien remplie avec son conjoint, on n'a pas besoin d'aller voir ailleurs) et débauchées (je ne les appliquerai jamais parce que ça me rebute personnellement). J'essayais de dire par là que ce pays ayant ces restes dans son patrimoine, il semblerait difficile de les lui arracher. Comme on dit, "les vieilles habitudes ont la vie dure." et plus elles sont vieilles, plus elles sont dures à retirer. D'ailleurs, je ne souhaite pas qu'elles soient retirées.
Je pourrais m'appliquer cet ascétisme, mais je comprends que d'autres gens ne le suivent pas. Je ne peux les juger là-dessus puisque même si je n'ai pas l'idée d'une telle pratique, je tolère son existence. Je n'ai pas dit ça pour choquer, juste pour rappeler le fait mis entre guillemets plus haut.
Et ce mot tolérance, je vais le réutiliser pour répondre à votre première interrogation.
J'ajouterais également que je suis ravi que l'on m'en pose de temps en temps. À être toujours celui qui demande, je me dis parfois que je dois vous taper sur le système. Alors répondre à des questions m'oblige à réfléchir, ce qui me réjouit encore plus. Je ne saurais que vous encourager à poursuivre cett démarche si l'envie vous en prend. Si je puis être utile à quelque chose, j'en serais très heureux.

Pourquoi autant de loi, s'il suffisait à l'éducation familiale de garantir la morale des relations sociales?

Très bonne question à laquelle je vais répondre et en même temps expliquer le décalage que j'ai avec l'Islam et qui fait que, non pas que les musulmans et moi sommes opposés, mais simplement pas sur la même longueur d'onde.
Vous-même avez expliqué avec brio que des règles strictes sont à respecter afin d'éviter des débordements non souhaités de toute nature. C peut être les règles sur la pudeur (baisser son regard si l'on croise une personne d'un autre sexe afin de ne pas souffrir de la tentation), le sexe hors mariage (la présence d'un tuteur) etc...
Le simple fait de dire à un jeune musulman qui coucher hors mariage est insuffisant, il a donc été nécessaire d'établir des conditions d'application de manière à être sûr et certain qu'il ne dévie pas du droit chemin.
Alors pourquoi des lois sur l'adultère dans la loi française alors que c'est toléré? Pourquoi des lois contre le vol s'il suffisait qu'on apprenne aux gens à ne pas voler le bien d'autrui? Deux raisons:
-Ce n'est pas aussi simple qu'il n'y parait. Moi j'ai reçu une bonne éducation et si plus de français la donnaient et la recevaient, beaucoup de problèmes seraient résolus. Mais ce n'est pas le cas, chacun a son individualité et sa manière de donner et de recevoir un message. Nous ne sommes pas égaux devant la tentation et si moi, je ne craque pas, peut être un autre avec qui on n'a pas assez insisté ou qui est tout simplement moins résistant va céder à la tentation. Voila pourquoi il y a des lois en France. Voila pourquoi il y a des lois partout. Parce que notre résistance a été inégalement répartie.
-Dans le cas du mariage, j'ai parlé de tolérance des pratiques libertaires, mais je n'ai pas parlé d'autorisation. S'il y a transgression de l'un des préceptes du couple mais que le partenaire consent à cela, la loi n'a pas à intervenir. Si au contraire, ce n'est pas accepté, la loi peut intervenir pour régler le problème. Et dans ce cas, on prononce le divorce avec des désavantages pour le conjoint qui a transgressé. Le mot tolérance est important est important car ce qui peut être une faute dans un cas peut ne pas en être une dans un un autre cas. Les lois existent mais sont très subjectives pour certaines et ne sont pas applicables tout le temps. On parle bien de "circonstance atténuante" dans le jargon légal. N'est-ce pas une preuve de subjectivité de certaines lois. Voila pourquoi elles existent, mais ne s'appliquent pas systématiquement.

Dans ce cas , la question qui vient ensuite est justement celle que vous avez posée ensuite.
La notion de moralité. Oui, la moralité musulmane et la moralité transmise en France sont différentes. En France, il est accepté sans pour autant ni être encouragé ni être interdit, de coucher hors mariage (c'est aussi le cas pour la consommation d'alcool, de tabac et j'en passe). C'est d'ailleurs répandu étant donné les difficultés  pour se marier et divorcer en France. La plupart des couples, surtout jeunes ne sont pas mariés.

Coucher trop tôt avec quelqu'un qu'on ne connait pas assez ou pratiquer le sexe à plusieurs, ce sont des pratiques interdites en Islam et uniquement déconseillées en France. Oui, ces deux moralités diffèrent, ce qui provoquent souvent des débats sur ce qui est ou non acceptable.

Débats d'autant plus difficiles à mener dans la mesure où il y en a une qui est celle d'un territoire, donc fixe et une autre qui concerne les gens qui eux sont mobiles. Si les musulmans n'étaient pas en France, le débat n'y aurait pas lieu (je n'ai pas dit que c'était un bien, qu'on ne me prenne pas pour ce que je suis.) mais comme ils y sont, les rouages des choses interdites et autorités des deux lois se raclent, s'entrechoquent plutôt que de tourner harmonieusement et paisiblement, dans un mouvement bien huilé. Je n'ai pas à dire quelle est la meilleure des moralités puisque même la mienne n'est pas 100% française et il arrive que je ne comprends pas certaines choses en France (autorisations comme interdictions), j'ai donc le même problème que vous mais sur d'autres plans.

Réponse maintenant à la dernière question. Très délicate comme question, peut-on considérer d'ailleurs qu'il y a un modèle d'éducation qui convienne mieux que les autres? Rien n'est moins sûr dans la mesure où comme je l'ai dit plus tôt, nous sommes tous différents, de culture et de mœurs différentes, nous avons une manière propre d'apréhender l'éducation. Elle est même (je n'ai pas peur de le dire) différente d'un couple musulman à un autre, qu'elle soit différente entre le monde musulman et le monde occidental n'est donc pas une surprise.
Maintenant, si on devait partir dans les grandes lignes, les grandes généralités, je ne répondrais pas sur l'éducation (déjà fait, j'ai dit qu'on ne peut pas répondre) mais sur la vie en couple. Je pense que les deux parents, surtout dans l'ère actuelle, doivent subvenir aux besoins du foyer. La nature selon moi a fait les femmes aussi courageuses et volontaires que les hommes. Sur la question des enfants, je les encourage à en faire mais (encore un point sur lequel je vais tomber en désaccord avec l'Islam) ils ne se sont pas mariés pour ça mais pour s'unir eux. Le mariage facilite par contre ce fait et j'encourage également les gens qui ont un enfant à se marier pour qu'ils rencontrent le moins de difficulté possible pour l'élever.
La mère doit arrêter momentanément de travailler durant la grossesse pour ne pas que son stress et sa fatigue pèse sur son enfant (et réciproquement). Elle doit également être présente dans les toutes premières années de son enfant pour l'élever correctement. Le père doit continuer à aider à cela mais la mère doit aussi recevoir une paye de l'Etat car elle opère un processus vital et naturel durant lequel elle rend service à la société. Elle doit donc être payée pour cela et ne pas dépendre à 100% du mari qui de toute manière, ne peut pas faire vivre seul 3 personnes.
Le mari doit aussi pouvoir avoir du temps pour inculquer à son enfant les rudiments de l'éducation. Il ne doit donc pas travailler comme un dingue pour gagner plus afin de faire vivre sa famille
Cela correspond bien que partiellement à l'idée que les musulmans se font du couple. Les exceptions viennent de ma conception occidentale.

Je demande pardon pour le langage crû que j'ai eu. J'ai parfois cette tendance à imager les choses pour mettre l'accent sur un point précis et je savais que ça n'allai pas forcément plaire. J'espère n'avoir choqué personne, ce n'était pas mon but.

Certes, je suis non croyant et vos préoccupations prioritaires sont secondaires pour moi et inversement. C'est pourquoi, même si je peux intégrer ce que vous dites, je suis en l'état actuel, bien incapable de l'appliquer à moi-même. Certainement que de ne pas voir Dieu et le besoin de le satisfaire m'en empêche. Je pourrais fort bien m'accommoder de ces pratiques, le seul soucis demeure encore une fois la question de Dieu (ne pas parler de ça ici, utiliser ma page de présentation ou créer un autre sujet et me MP pour discuter de cela). J'entends d'ici les mélodies dans vos têtes "S'il était touché par Allah et es bienfaits, il comprendrait tellement pourquoi nos priorités sont telles qu'elles sont." Désolé de vous décevoir, je pense que le débat sur la page de présentation est le seul pouvant déjà me donner une idée de Dieu. Pour le cœur, c'est encore plus délicat.

En espérant avoir répondu aux questions posées. Je trouve que vous êtes bien courageux de vous priver de ce que j'appelle l'amour d'une personne (qui est source de joies comme de peines mais qui fait vivre) et qui survient malgré les gens. C'est un sentiment différent du rapport à Dieu qui certainement, ne peut combler ce que vous ressentez. Mais que peut-on y faire après tout. Vous avez fait un choix de vie.

À mon tour de poser une question, je pense qu'elle va faire bondir. Si pour des raisons personnelles, un frère ou une sœur en Islam venait à franchir un interdit religieux, tout en sachant ce qu'il/elle fait, la première réaction des autres musulmans serait de le conseiller pour qu'il/elle ne soit plus dans la transgression par exemple, n'est-ce pas?
Si cela ne suffisait pas, quelle relation est la bonne à adopter pour un musulman si par exemple, une jeune femme aspirait à entrer en concubinage avec un homme voire à avoir un enfant sans se marier,  et qu'il n'y a rien à faire pour la raisonner?
Le musulman doit-il ne plus lui adresser la parole même s'il prie pour qu'elle sorte de la transgression, ou doit-il accepter son choix et continuer de s'adresser à elle tout en priant le plus possible pour qu'elle cesse ses turpitudes?

Portez vous bien et merci pour ce témoignage.

 
Back to top
dine38
Guest

Offline




PostPosted: 30/05/2009 10:32:32    Post subject: Amour et mariage Reply with quote
salâmou^alaykoum wa rahmatoulahi barakatouh  alors je sais que le prophéte (paix et salut sur lui) a dit: Quand un bâton est cassé on ne peut plus le remettre droit!

c'est exactement sa lorsque tu conseille une personne pour qu'elle ne commette pas un interdit religieux, tu lui fait des rappels et des doua pour qu'il/elle cesse ses pêcher mais malgré tou elle le commet, donc c exactement l'image du bâton, tu pourra toujours lui donner des conseils mais une fois qu'elle commet des interdit et que malgré tous les conseil que tu lui donne, elle les fait c'est qu'elle/il ne peut pas revenir dans le bon chemin sauf si Dieu le décide...

Je sais  que Allah met ensemble les pieux et les pieuses et qu'il ne ya pas de rencontre ou autre à faire et qu'il faut laisser le mektoub faire son travail lol...

Je dis sa car je sais qu'un homme c'est plus faible qu'une femme, je ne veux pas lancer un nouveau débats mais regardons la vérité en face! une femme peut rester chaste de nos jours mais un homme j'i croi plu trop mais bon : Allâhou^alem :  car dans notre société d'aujourdui les hommes sont exposé à la tentation à cause des publicité ou autre le mieu pour eux c'est de s'éloigner de tous sa!!! Je di sa car c'est mon impression. Normalement la chasteté concerne femmes et hommes mais les hommes s'i résoud moins!!!!! Pour eux ce n'est pas grave c normal, starfilloulah, j'ai entendu tellement de chose ki mon choqué et ki me choque encore je leur fait des rappels ou autre mais bien sur doit yen rester des hommes chastes et pieu mais de nos jours j'i croi plu du tou mais : Allâhou^alem : voilà mon opinion
Back to top
mimoza
Guest

Offline




PostPosted: 30/05/2009 10:46:19    Post subject: Amour et mariage Reply with quote


Ma soeur Dine38, je ne suis pas trop d'accord. Il existe beaucoup d'hommes et de femmes chastes, malgré l'environement malsain qui nous entoure. Je ne pense pas non plus que les hommes soient plus enclin vers le péché, puisque lorsqu'il y a fornication, il faut être 2. Autour de moi, je vois certes ce que tu décris, mais en même temps, je vois beaucoup de personnes Musulmanes très très droites et pures. D'ailleurs, j'ai l'impression que cette catégorie de personne est plus nombreuses que l'autre.
Back to top
dine38
Guest

Offline




PostPosted: 30/05/2009 11:50:57    Post subject: Amour et mariage Reply with quote
Wa 3laykoum salâm  ma soeur mimoza!! je pense celà car c'est ce que je vois autour de moi!!! j'ai di ki doit yen avoir des hommes chaste et pieu mais plu bocoup de nos jours!!!! c'est la vérité ma soeur! moi aussi avant je disais comme toi juska ce ke je me réveille vraiment et que je réalise que la bonne personne ke je trouvais pieu ne l'était pas du tou!!! bref, tous sa pour dire que Dieu seul le sait...
Back to top
aida93
Participant du forum
Participant du forum

Offline

Joined: 04 Jun 2009
Posts: 70
Sexe: Féminin
Localisation: 93
Avertissement:

PostPosted: 09/06/2009 13:41:44    Post subject: Amour et mariage Reply with quote
« Je trouve que vous êtes bien courageux de vous priver de ce que j'appelle l'amour d'une personne … Vous avez fait un choix de vie »

M’enfin mil21 ! Prétendriez-vous au monopole du cœur ? (lol)
Je me suis relue, et je me demande, lequel de mes propos vous a donné cette impression de nous. Courageux, oui je vous l’accorde, nous le sommes ;
J’ai cité la Parole d’Allah : « Et parmi Ses signes Il a créé de vous, pour vous, des épouses pour que vous viviez en tranquillité avec elles et Il a mis entre vous de l’affection et de la bonté. Il y a en cela des preuves pour des gens qui réfléchissent. »

Egalement, la parole du messager d’Allah, au sujet de l’amour de l’autre avec qui on sent une harmonie secrète ; les âmes étant semblables à des soldats en faction, et dt la reconnaissance mutuelle entrainant une entente et une affinité, provoquera à son tour cet amour !

Je ne pense pas me tromper, si j’avance le fait que vs êtes pour votre âge, bien cultivé ; outre l’intérêt que vous semblez porter à l’islam, bien qu’objectif ; je suis surprise que vs n’ayez pas su, en apprendre sur l’enseignement de l’envoyé d’Allah, concernant ce qui à trait à l’amour ;je parle bien de celui que l’on ressent entre mari et femme.

Bien évidement, d’autre aspect de l’amour existe ; l’amour de soi par ex, le fait de ne désirer mourir, l’amour de son auto-entretien ; du médecin, ds la mesure ou celui-ci contribue à vous maintenir en conservation ; l’amour envers les bienfaiteurs, qui rejoins un peu celui du médecin, l’amour des choses belles, physiques ou abstraites, l’amour de l’instruction , qui nous fait aimer ceux qui nous l’enseigne…l’amour entre 2 êtres, du à une certaine harmonie spirituelle.
On peut imaginer l’intensité de l’amour, comme proportionnelle à la présence de tte ces formes ou qualités…

L’amour D’Allah,
à ne pas confondre avec celui qui fait s’entrecroiser ces chromosomes crochus dt vs parlez.
Il n’y a aucune commune mesure entre celui qui aime autrui, pr les qualités citées précédemment, et celui qui aime Allah, sans le voir, pour Ses Qualités Suprêmes et Uniques, inimaginables en dehors de Lui.
Il est le plus haut degré de ce qu’on pourrait imaginer de qualités aimables réunies en un.
Il procède de Lui à nous ; aussi paradoxalement que cela puisse paraitre ; se manifeste en nous, alors, une libre volonté de suivre son Bien aimé envoyé ; puis en retour, récoltons Son (Allah) Amour.
Allah : « dis O Muhammad) : si vous aimez (vraiment) Allah, alors suivez moi (acceptez le pur monothéisme, en suivant le Qur’an et la Sunnah).Allah vous aimera alors et vous pardonnera vos péchés. Allah est ‘Pardonneur’ et très Miséricordieux. » s3,ayat32

Oui mil21, le bien aimé du bien aimé est bien aimé ; l’envoyé du Bien aimé est bien aimé !
Et c’est dans cette idée là même, que l’on saisira la relation étroite qui nous lie, nous autres musulmans ;
On en déduira la réponse à votre dernière interrogation ; outre le bon conseil qui lui sera donné, par Amour d’Allah, afin de l’aider à se reprendre, celle qui transgresse sans arrêt, sera détestée à la limite de son éloignement d’Allah ; mais continuera de prétendre à notre amour, à hauteur de son rapprochement de Dieu, au travers de son amour qu’elle lui manifeste, par d’autres obéissances ; s’il ne lui restait que le fait d’affirmer et confirmer Son Unicité, nous continuerons de l’aimer en Allah , pour cela !
« Qui parmi vous n’a pas péché, leur dit, cet autre messager d’Allah, Jésus fils de Marie. »

Je voudrai volontiers vous faire partager d’autre témoignage, seulement je crains votre incompréhension face aux tenants et aboutissant.
Et comme je vous l’ai déjà proposé, un préalable d’une libre gratitude est au minimum nécessaire.
Au plaisir.

US
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
« Ils n’ont pas estimé ALLAH comme Il devait l’être alors qu’au Jour de la Résurrection, la terre toute entière sera une poignée et les cieux seront pliés dans Sa (Main) Droite »
Back to top
Mil21
Guest

Offline




PostPosted: 14/06/2009 14:41:15    Post subject: Amour et mariage Reply with quote
Bonjour US ou Aida93 (je ne sais plus comment je dois vous appeler maintenant, félicitation ^^) J'ai pris mon temps pour mûrir mes paroles., raison pour laquelle je réponds si tardivement.
Commençons donc par le premier point qui consiste à vous rassurer. Je n'ai en aucun cas prétendu au monopole du cœur. J'ai en fait, et c'est le point qui nous distingue vous et moi, placé la barre de l'amour éprouvé pour une personne en dehors de l'amour pour la religion, le culte ou autres. Les deux sont à distinguer et ne se mélangent pas à mes yeux dans la mesure où je choisis une femme parce que je l'aime, parce que nous aimons les mêmes choses et avons des objectifs communs. Mais elle pourrait être chrétienne, bouddhiste, athée ou autre que ça n'entre pas en ligne de compte pour moi. Tout comme ça ne change rien qu'elle pratique bien ou mal.
Pourquoi cette divergence? Parce que la religion chez les shintoïste se pratique avec l'esprit et non avec le cœur. Le shintoïsme, plus qu'une religion est une philosophie qui conditionne notre esprit de manère à bien vivre. Il comprend des regles certes, maisn nul obligation de s'y plier pour une raison simple: c'est lorsque nous prenons le retour du bâton  du fait de ne pas avoir suivi une regle, que nous en comprenon mieux la nécéssité et ainsi, nous l'appliquons ensuite par choix. Ceci est très différent de l'Islam dans lequel des regles sont établies, à respecter impérativement et dont les nécéssités n'ont rien à voir avec la vie quotidienne mais ave l'au-delà. "C'est interdit parce que Dieu l'a voulu ainsi". Il n'empeche que la personne ne se porterait pas plus mal dans sa vie quotidienne de le faire ou non.

Voila cette distinction qui fait que mon sentiment est que votre action que vous faites en toute bonne foi et volontairement est un sacrifice de vous-même, parce que les rasions m'échappent totalement dnas la mesure où elles n'ont pas d'explication directes et logiques (ou pas à ma connaissance) et que je suis incapable donc de comprendre la logique qu'aurait Dieu de nous imposer ceci ou cela. Ca répond également à votre interrogation sur le fait que malgré ma culture et mon interet pour les questions religieuses, mon esprit est assez hermétique aux arguments qui vous semblent suffisants.

L'amour d'Allah st une notion abstraite pour moi car elle n'est pour moi, ni prouvée, ni garantie, ni nécessaire (sur ce point, je m'expliquerai dans ma page de présentation)
Enfin, sur le point de la personne transgressant les regles et que vous continuez d'aimer en Allah, je n'ai pas bien compris dans la mesure où même une personne ne respectant pas telle ou telle regle ne serait pas detestée de moi en n'importe quel point. Et je n'aime une personne non pas par son rapprochement à Dieu mais par les affinités qu'elle a avec moi.
Exmple: j'ai une connaissance dont la compagnie m'est de plus en plus pénible, je ne vais en aucun cas la detester pour ça dans la mesure où je sais que ça fait partie de son moi interieur. Par contre, j'ai de moins en moins d'accroche avec elle et je ne dois qu'accepter ce fait.

J'aimerais pouvoir saisir vos témoignages, mais comme vous l'avez dit, une gratitude est préalablement nécéssaire, ce dont je suis incapable à l'heure actuelle car trop de questiosn sur la générosité de Dieu font barrage. Quand bien même je croiyais en lui, ce qui peut se faire, je ne peu aps le voir comme vous le voyez vous-même.

Et concernant le mariage, je pense que ce n'est pas une affaire de religion. C'est une union qui a pour but de faciliter la vie conjugale, qui est une condition non nécessaire à la vie à deux mais qu'elle est aussi un symbole visible et fort de l'amour que se portent deux personnes.

Portez vous bien.
 
Back to top
Hafsaa
Soeur
Soeur

Offline

Joined: 24 Dec 2006
Posts: 2,197
Sexe: Féminin
Localisation: Nord

PostPosted: 15/06/2009 11:22:49    Post subject: Amour et mariage Reply with quote
  salâmou^alaykoum wa rahmatoulahi barakatouh
Bonjour MIL21
Je me permets de répondre au vue de ta réponse/question:


MIL21 wrote:



On arrive au second paragraphe, aux premiers chocs entre les conceptions de vie. Les mots les plus frappants ont été "adoration de Dieu=seule condition nécessaire pour aimer" et "conformisme général". Quand j'ai lu cela, mes cheveux se sont hérissés sur ma tête. J'ai bien regardé de long en large, je ne pouvais conclure qu'une chose mais que j'aimerais que vous confirmiez. Cela se retrouvera également sous forme de questions.
-Si le seul critère nécessaire à l'amour d'une personne est son rapport à Dieu, cela veut-il dire que vous évaluez la personne qui sera le mieux pour vous à sa piété? Et en plus à sa piété seule? Non seulement, d'un point de vue strictement personnel, je ne me mêlerais pas de la croyance de ma femme si j'en ai une un jour car j'estime que ce sont se affaires, son rapport qu'elle a avec le Divin, mais en plus, j'estime qu'il y a tout de même des choses d'ordre aussi important. On prend tout de même un engagement important avec le mariage non? Est-ce que la personne a de la conversation, est-elle plutôt timide ou extravertie, avec combien d'enfants se verrait-elle, quels sont ses gouts, qu'attend-elle du mariage, comment voit-elle l'éducation d'un enfant? À lire ça, j'ai eu l'impression de lire "Qu'importe si mon/ma partenaire est la personne la plus stupide ou inintéressante ou si il/elle n'aime pas ce qu'on aime, du moment que c'est un(e) bon(ne) musulman(e)". Je SAIS, vous allez me dire que si quelqu'un connait bien les préceptes de l'Islam qui répondent à pas mal de ces questions d'avance (apologie de la prescience, de la recherche de la science). Mais est-ce que ça vous suffit? À priori, le choix en devient très large et quand je lis le mot "conformisme", je ne puis m'empêcher donc de penser que tous les musulmans se comportent de la même manière. Mais dans ce cas où est le piment? Si on aurait pu choisir le voisin plutôt que la personne en face, alors est-ce que cette union a même un sens? Si le monde entier était musulman, alors il suffirait de faire "am stram gram" et hop, on a trouvé puisqu'aucun ne vaut mieux que l'autre.
Je conjecture, j'extrapole, j'exagère exprès, je veux juste mettre le bouton là-dessus. Tout en répondant à ma question (celle derrière le trait -.) pouvez vous également me dire si ce que je viens de résumer est exagéré ou non? Je ne donne pas ma pensée, j'ai exploité l'idée et amenée vers le bout de son raisonnement en supposant qu'aucun autre élément ne s'ajoute à l'argumentaire que j'ai lu.
Merci d'avance.







Disons que c'est en effet , oui ,un peu exagéré ,dans le sens où la piété doit être la première chose sur laquelle on se base pour choisir la personne ,mais ce n'est pas l'unique critère de choix.

Une vie conjugale harmonieuse dépend de la compatibilité intellectuelle, spirituelle et moral entre les deux époux. Cette compatibilité ne peut exister que si les deux époux ont été libre dans leurs choix.

Allah nous a doté de caractère et gout bien différents les uns et les autres hamdulilâh .Ainsi chacun est libre d'aimer ou non certains traits physiques et de caractères de l'autre ainsi avant il est important de questionner le futur ou la future marié(e) sur ses projets de vie en couple,ses gouts, ses habitudes.

Et je dois te dire que Allah nous donne une formidable invocation  hamdouliLâh   en cas de doute sur un choix à faire

cela se nomme la prière dite de "consultation" ainsi celui qui l'accomplit ,Allah lui facilite la situation et lui bénit si elle est favorable et l'écarte si elle n'est pas bonne pour lui.
J'espère t'avoir un peu renseigné. inchAllâh


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Et ne foule pas la terre avec orgueil :
tu ne sauras jamais fendre la terre et tu ne pourras jamais atteindre la hauteur des montagnes!
Back to top
Mil21
Guest

Offline




PostPosted: 22/06/2009 22:30:45    Post subject: Amour et mariage Reply with quote
Hafsaa merci de ta réponse.

L première phrase que tu me dis nous mets déjà en désaccord. Ce qui n'est pas un mal, ça permet toujours de discuter et débattre. Pour moi, la piété est à mettre au plan secondaire. Pour moi l'important lorsque je regarderais ma femme ce n'est pas de savoir si elle est athée, shintoïste comme moi ou même monothéiste. Ce qui comptera avant tout sont les choses que vous décrivez ensuite "compatibilité intellectuelle, spirituelle et morale". Compatibilité spirituelle ne signifiant pas pour moi que l'on doive être de la même foi, mais au moins que nos deux fois n'entrent pas en collision.

Certes, les choix d'avenir de la personne sont également une priorité puisque là, il vaudrait mieux que nos choix de vie et les trains que nous désirons mener détermineront si oui ou non, nous serons compatibles, de manière à ne pas avoir une relation à deux vitesses.

Et j'ignorais l'existence de cette prière de consultation dont vous me parlez. Je trouve ça très intéressant, cela me fait vraiment penser qu'il y a une prière pour tout ou presque tout. Il est bien complèt le Coran, et dire qu'il tient dnas ma main (contrairement aux autres livres saints pour lesquels j'ai besoin des deux ^^)

Tu m'as beaucoup aidé, je te remercie.

Su personne n'a quoi que ce soit à ajouter, je pense que ce sujet peut être clos. On n'arrivera probablement pas à un consensus mais au moins, toutes les questions ont eu leur réponse à moins que quelqu'un d'autre en ait une à poser ou q'une question ait été laissée de coté.

Allez en paix.

 
Back to top
Contenu Sponsorisé






PostPosted: 18/09/2019 07:07:18    Post subject: Amour et mariage
Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   This topic is locked: you cannot edit posts or make replies.    Forum Islam Sunnite Forum Index -> Archives -> Archives All times are GMT + 2 Hours
Goto page: 1, 2, 3  >
Page 1 of 3

 
Jump to:  
Bienvenue sur le Forum Muslim