Forumuslim : Une question, une réponse



Recherche Avancée


 Message du Forum 
Le Guide des meilleurs restos Halal


=>>Aider ACDLP à s'agrandir avec vos dons<<=

Afficher votre pub ici ?
   
  
               
           
       
Habib Ibn Zayd radhiaAllâhou'anhou


 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Islam Sunnite Index du Forum -> Science de la religion (Verrouillé) -> Hommes/Femmes vertueus(es)
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Badr7
Frère
Frère

Hors ligne

Inscrit le: 03 Aoû 2007
Messages: 3 167
Sexe: Masculin

MessagePosté le: 24/05/2009 23:28:57    Sujet du message: Habib Ibn Zayd radhiaAllâhou'anhou Répondre en citant


    

Je vous propose donc, tout d'abord, de nous pencher sur le cas d'une famille particulière,. Commençons par le mari ,Zayd Ibn 'Asim radhiaAllâhou'anhou. Celui-ci était un Ansars (ceux qui avaient accueilli les émigrants venu de La Mecque à Médine), qui n'hésita pas à répondre présent à l'appel de l'Islam. De plus, il participa, lui et sa famille,  à une réunion très spécial. Il s'agit d'une nuit, au cours de laquelle 'Ubâda Ibn Samita radhiaAllâhou'anhou raconte que le Prophète
dit :


"Approchez et engagez-vous vis-à-vis de moi à ne pas rien associer à Allâh, à ne pas commetre le vol ni de fonication, à ne pas tuer vos enfants, à ne pas commettre de faux à controuver entre leurs mains et leurs pieds, et à ne pas me désobéïr pour le convenable. - (allusion au verset 12 de la Sourate 60) -. Celui qui sera fidèle à cet engagement trouvera sa récompense auprès d'Allâh. Celui qui manquera à l'une de ces choses sera puni en ce monde et ce châtiment lui servira d'expiation. Celui qui aura manqué à l'un de ses engagements, alors qu'Allâh a tenu le fait secret, aura à rendre compte à Allâh Qui, à Son gré, le punira ou l'absoudra." Hadith rapporté par Boukhari N° 3892

Ce pacte sera connu sous le nom de pacte d'Al-'Aqaba. Zayd se maria à une femme, dont la piété et le courage est resté célèbre en Islam.  L'héroïsme de cette épouse, la fameuse Nassiba Al-Mazniyya, surnommée Um'Amâra, ne fit que renforcer la renommée de cette famille. On se souvient par exemple de la fois où Le Prophète
avait dit à la bataille de Uhud :


"Qui peut supporter ce que tu supportes, ô Um Amâra"

Au sein de cette famille béni naquit un enfant nommé 'AbdAllâh Ibn 'Zayd, qui fut à son tour un illustre compagnon, et qui se distingua également le jour d'Uhud en faisant avec sa mère Um Amâra, des boucliers de leurs corps pour défendre le Prophète
. Vous imaginez donc à quel point cette famille se distingue par sa piété exemplaire . C'est donc au sein de cette famille que naquit notre valeureux sahabi, Habib Ibn Zayd . En somme c'était une famille bénie de pieux croyants pour qui le Messager d'Allâh invoqua Son Seigneur en ces termes :


"Qu'Allâh vous bénisse ô famille de Habib ! Qu'Allâh vous accorde Sa Miséricorde."

Toute cette illustre famille avait fait, le serment d'allégeance d'Al 'Aqaba. Elle restera fidèle jusqu'à la mort. Notre jeune Sahabi grandira donc dans cette ambiance de foi, de piété et de pureté qui façonnera sa personnalité et affermira son caractère et sa volonté comme nous le verrons plus tard. A Badr, à Uhud, il ne put malheureusement être présent pour porter les armes du fait de son jeûne âge. Mais il ne ratera plus une bataille ou une expédition, après ces deux batailles. Ses exploits resteront gravés dans le cœur et les esprits de tous les musulmans. Mais ce qui le fera connaître le plus aux musulmans, c'est son comportement héroïque et inoubliable qui le mena jusqu'au sacrifice, face à l'imposteur Musaylima. A vrai dire, ce face à face entre notre glorieux compagnon et Musaylima restera dans les annales de l'histoire comme l'exemple suprême du sacrifice au service de la foi. Et ce sont des hommes comme lui qui ont permis de faire triompher l'slam de tous ceux qui, par leur haine, leur ignorance ou par leur imposture, ont voulu empêcher l'épanouissement de l'Islam. Mais remontons au début de cette histoire pour mesurer la valeur de cet homme exceptionnel que fut notre Sahaba. Nous sommes en l'an Neuf de l'Hégire. L'Islam qui venait de triompher de ses ennemis parmi les païens arabes et les juifs de Médine ligués contre lui, se propageait maintenant dans toute la péninsule arabique. Les tribus arabes venaient de partout pour faire allégeance et recevoir les enseignements de l'Islam. Parmi ces tribus, il y avait celle des Banu Hanifa venus du Najd. Ils firent allégeance au Prophète
qui les accueillis avec beaucoup d'égards et leur exposa les préceptes de l'Islam qu'ils acceptèrent. Or, dès leur retour au Najd, un des leurs nommés Musaylima Ibn Habib, celui même dont on a fait allusion plus haut, abjura l'Islam et se prétendit Prophète des Banû Hanifa.
On a déjà évoqué l'épisode où Musaylima rendit visite au Prophète
afin de réclamer une part du territoire musulman... Ensuite, il regangna le Najd, à Al-Yamama.


Son clan, par esprit tribal, le suivit et se groupa autour de lui. Ensuite, grisé par ses l'ascendant qu'il prit sur ses concitoyens, il eut l'audace d'envoyer au Prophète 
un message dans lequel il est écrit :


"De Musaylima, Messager d'Allâh à Muhammed, Messager d'Allâh. Paix sur toi ! On m'a associé avec toi dans ce message. Nous avons à nous deux la moitié de la terre, et à Qureych l'autre moitié, mais Qureych est une tribu belliqueuse."

Dès qu'il reçut ce message de la part de deux émissaires de Musaylima, le Messager d'Allâh 
appela un de ses scribes et lui dicta la réponse suivante :


"Au nom d'Allâh le Miséricordieu, le Tout-Miséricordieu, à Musaylima l'Imposteur. Paix sur ceux qui suivent la bonne guidance. La terre appartient à Allâh. Il la donne en héritage à qui Il veut d'entre Ses serviteurs et en dernier lieu, ce sont ceux qui craignent Allâh qui triomphent."

Cette réponse admirable mit un terme aux rêves et aux velléités de l'imposteur Musaylima qui croyait que la Prophétie est une chose temporelle que l'on peut hériter ou se partager. Le Messager d'Allâh
confia cette lettre aux deux émissaires de Musaylima avec l'espoir que cela mettra un terme aux ambitions absurdes de cet imposteur. Or, celui-ci, voyant le nombre de gens de son clan grandir sans cesse et se grouper derrière lui, par chauvinisme et clanisme, loin de modérer ses ardeurs, relança de plus belle ses prétentions mégalomanes. Ceci amena le Messager d'Allâh 
à lui envoyer un autre message dans lequel il désavoue sévèrement sa conduite insensée. Cette fois-ci, c'est à notre illustre Sahaba radhiaAllâhou'anhou que le Prophète 
confia la mission de remettre cette lettre à Musaylima. Celui-ci, tout heureux d'accomplir la mission pour laquelle l'avait choisit le Messager d'Allâh 
partit à bride abattue au Najd où Musaylima avait établie son quartier général. Ce dernier, en lisant la lettre du Prophète 
entra dans une grande colère et ordonna l'arrestation de notre Sahaba. Cela constituait une entorse grave au code de l'honneur en vigueur chez les arabes. En effet, les ambassadeurs et les émissaires avaient un statut sacré et une immunité qui les mettaient à l'abri des coups de colère et des humeurs des rois et des hommes qui tiennent le pouvoir. Il s'agit là d'un sacrilège énorme si vous voulez,car si vous vous pencher davantage à l'histoire des arabes, vous vous apercevrez que l'honneur était un point capital, chose pour laquelle beaucoup ont sacrifié leur vie et  attenté d'autres. Mais que faut-il attendre de la part d'un homme comme Musaylima dont les ambitions terrestres lui ont fait oublier même le sens de l'honneur et des règles diplomatiques. Cet imposteur était mu par un orgueil qui l'aveuglait et lui faisait oublier les règles de l'hospitalité chères aux arabes. ( http://muslim.xooit.com/t8270-Mohammed-Salla-Lahou-aleyhi-wa-salam-Chapitre… ) .


Il rassembla ses partisans et se fit amener l'émissaire du Prophète 
enchainé. Ce dernier, dont le corps portait des traces de torture, se tenait fier et le visage serein, nullement impressionné par ce spectacle.


-Musaylima lui dit : "Témoignes-tu que Muhammed est le Messager d'Allâh ?"

-Notre Sahabi répondit : "Oui, je témoignes que Muhammed est l'Envoyé d'Allâh "

Le visage de Musaylima devint rouge de colère et de confusion. Il ajouta : "Témoignes-tu que je suis l'envoyé d'Allâh ?"

Notre Sahabi lui rétorqua avec une pointe d'ironie : "Je n'entend rien de ce que tu dis."

Cette réponse enragea l'imposteur qui ordonna à un de ses sbires de lui arracher un morceau de sa chair avec sa fine épée. Il lui posa la même question :

"Témoignes-tu que je suis le Messager d'Allâh ?"

Et Notre valeureux sahabi, souffrant de son supplice, de répondre : "Je t'ai dit que je n'entends rien de ce que tu dis."

L'imposteur ordonna de nouveau à son bourreau de lui arracher un morceau de sa chair. Et c'est ainsi que commença le long supplice de notre illustre Sahaba sous les yeux des centaines de partisans de Musaylima subjugués par son courage et sa foi. Musaylima interrogeait et notre Sahaba répondait, imperturbable :

"Je témoigne que Muhammed est le Messager d'Allâh salla Llâhou 'aleyhi wa salam. "

Et le bourreau lui arrachait sa chair, morceau par morceau, avec une cruauté sans pareille. Cette cruelle situation dura jusqu'à ce que le corps de notre valeureux Sahaba fut réduit à un amas de chair sanguinolent, murmurant au paroxysme de la souffrance, :

" Je témoigne que Muhamed Salla Llâhou 'aleyhi wa salam est le Messager d'Allâh".

Le dernier souffle de son âme bénie quittant son corps se confondit avec ces paroles sublimes.
Sa mère Nassîba reçut la nouvelle de sa mort avec un courage et une sérénité qui suscitent l'admiration. Tout ce qu'elle eût à dire, c'était :

"C'est pour ce genre d'attitude que je l'ai préparé et c'est dans la Miséricorde d'Allâh qu'il se trouve maintenant. Il a fait serment d'allégeance au Messager d'Allâh étant enfant, et il vient de le respecter en étant adulte. Quant à Musaylima, si Allâh me donne l'occasion de le rencontrer, je ferai en sorte que ses filles se lamentent sur lui en se frappant les joues."

Ce moment là ne tarda pas à venir, lorsqu'Abu Bakr radhiaAllâhou'anhou, devenu Calife après la mort du Messager d'Allâh 
ordonna la mobilisation générale pour combattre l'Imposteur. Les musulmans répondirent à cet appel, et parmi eux, Nassîba, la mère de notre Sahaba radhiaAllâhou'anhou. Cette dernière ne cessait de sillonner le champ de bataille avec son autre fils 'AbdAllâh en disant aux musulmans : "Montrez-moi l'Ennemi d'Allâh ! Où est l'ennemi d'Allâh ?" Durant cette bataille se joignit également le roi devenu Sahabi, notre fameux Thumama Ibn Athal et les siens, toujours ferme à son Serment d'allégeance. Qu'Allâh agrée Thumama et lui accorde Ses bienfaits éternels pour ce qu'il a fait pour l'Islam.Les soldats de l'imposteur n'avaient plus aucune chance. Dans les rangs des musulmans, on comptait la présence de Washi, l'esclave qui de sa lance, avait tué Hamza radhiaAllâhou'anhou à l'issue d'un complot fomenté par les hauts dignitaires de La Mecque. Celui-ci s'était converti à l'Islam et lorsqu'il appris que les musulmans partirent combattre Musaylima, il pris sa lance et partit avec eux pour prendre part à la bataille. En apercevant l'imposteur, l'épée à la main, au milieu de ses soldats, il se dit :


"Si j'ai tué Hamza, le meilleur des hommes avec cette lance, j'espère qu'Allâh me pardonnera en tuant Musaylima, le plus mauvais des hommes."

C'est ainsi que ses actes se joignirent à ses paroles, et de sa main habile, il ajusta sa lance, puis d'un coup, il blessa mortellement l'imposteur. Nassîba venait d'avoir sa revanche, lorsqu'elle le trouva étendue mort sur le champs de bataille. L'ennemi d'Allâh, Musaylima, a fini sa vie tristement, comme il l'a commencée. Sa carrière d'imposteur s'est achevée dans le sang. Son nom, synonyme d'imposture, de mensonge, et d'opportunisme disparaîtra des cœurs et des mémoires une fois qu'il sera mort. Par contre, le nom de notre illustre compagnon, Habib Ibn Zayd radhiaAllâhou'anhou restera toujours honoré et béni jusqu'à la fin des temps, car ce nom est devenu synonyme de foi et de fidélité au serment.

( cf Les Compagnons du Prophète de Messaoud Abou Oussama, la Sira du Prophète
, ....
)       

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
http://www.aucoeurdelaprecarite.com/
http://aucoeurdelaprecarite.over-blog.com/
http://souk-ul-muslim.com/


Dernière édition par Badr7 le 19/07/2009 12:50:29; édité 1 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 24/05/2009 23:28:57    Sujet du message: Publicité
PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
*~Nass~*
Soeur
Soeur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Fév 2007
Messages: 3 425
Sexe: Féminin
Localisation: Devant l'ordi

MessagePosté le: 25/05/2009 18:00:14    Sujet du message: Habib Ibn Zayd radhiaAllâhou'anhou Répondre en citant
:assalam!  
BaarakAllah ou fik akhi pour ce postt, mashaAllah quel récit ... 
Puisse Allah te récompensé pour ce postt mon frère! Amine  
Wa-Salam arlikoum 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Badr7
Frère
Frère

Hors ligne

Inscrit le: 03 Aoû 2007
Messages: 3 167
Sexe: Masculin

MessagePosté le: 26/05/2009 00:14:11    Sujet du message: Habib Ibn Zayd radhiaAllâhou'anhou Répondre en citant
salâmou^alaykoum wa rahmatoulahi barakatouh

Wa fiki barakAllâhou oukhti, qu'Allâh t'offre le firdaws. amine
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
http://www.aucoeurdelaprecarite.com/
http://aucoeurdelaprecarite.over-blog.com/
http://souk-ul-muslim.com/
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 18/01/2018 00:28:55    Sujet du message: Habib Ibn Zayd radhiaAllâhou'anhou
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Islam Sunnite Index du Forum -> Science de la religion (Verrouillé) -> Hommes/Femmes vertueus(es) Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Bienvenue sur le Forum Muslim