Forumuslim : Une question, une réponse



Recherche Avancée


 Message du Forum 
Le Guide des meilleurs restos Halal


=>>Aider ACDLP à s'agrandir avec vos dons<<=

Afficher votre pub ici ?
   
  
               
           
       
Barra' Ibn Malik radhiaAllâhou'anhou


 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Islam Sunnite Index du Forum -> Science de la religion (Verrouillé) -> Hommes/Femmes vertueus(es)
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Badr7
Frère
Frère

Hors ligne

Inscrit le: 03 Aoû 2007
Messages: 3 167
Sexe: Masculin

MessagePosté le: 04/04/2009 12:16:20    Sujet du message: Barra' Ibn Malik radhiaAllâhou'anhou Répondre en citant
BismiLlâh Er-Rahmân, Er-Rahim

salâmou^alaykoum wa rahmatoulahi barakatouh



Si son frère, Anas Ibn Malik était connu pour sa transmission de hadiths pour avoir côtoyé de longues années durant, la vie de Muhammed
, notre héros était plutôt connu pour sa quête inlassable du martyr dans la voie d'Allâh !

  
  

Il était pieux et vertueux. A le regarder, on voyait que cet homme n'avait pas d'aspiration pour les choses de ce bas monde. Le corps mince et ascétique, les cheveux hirsutes et poussiéreux, c'est ainsi qu'est décrit notre sahabi. Mais quelle ferveur, quelle grandeur d'âme, quelle piété habitaient ce coprs si frêle et si ascétique. Il était, cependant, habité par une plus grande passion, celle du martyr dans la voie d'Allâh. Il avait fait de cet idéal sa raison de vivre. Dans les batailles menées par les musulmans contre les païens, il était toujours au premier rang des combattants. Sa témérité a fait dire à 'Umar Ibn El-Khettab radhiaAllâhou'anhou :

"Ne donnez pas le commandement d'une armée à Barra' Ibn Malik, car il pourrait mettre en péril le sort de cette armée et son impatience à en découdre avec l'ennemi."

Cet illustre compagnon avait un courage et une combativité légendaires, en dépit de sa fragilité physique. A ses frères venus le visiter un jour qu'il était souffrant, il dit :

"Peut être avez-vous peur que je meurs sur mon lit ? Non, par Dieu, Mon Seigneur ne me privera pas du martyr."

En effet, Dieu ne le privera pas du martyr. Mais avant cela, notre pieux compagnon aura l'occasion d'inscrire son nom en lettres d'or dans la glorieuse épopée de l'Islam. Certes, dans toutes les bataiilles auxquelles il prit part, il se distingua par son héroïsme, son engagement et sa témérité. Mais s'il y a une bataille particulière qui se confond avec son nom et son souvenir et dont il fut l'un des principaux artisans de la vicoire, c'est bien celle d'Al-Yamâma. Elle fut considérée comme un tournant décisif dans l'histoire de l'Islam.

Ce jour là, notre compagnon se surpassa dans son combat contre les renégats dirigés par l'imposteur Musaylima. Ce jour là, notre illustre sahabi aspira plus que jamais au martyr, car le destin de l'Islam s'y jouait. Bien que la bataille commença mal pour les musulmans qui perdirent beaucoup d'hommes, la première armée dirigé par 'Ikrima Ibn Abî Jahl essuya une défaite difficile. Le Calife Abû Bakr radhiaAllâhou'anhou envoya alors une autre armée dirigé par Khalid Ibn El-Walid radhiaAllâhou'anhou, dans laquelle il y avait de nombreux compagnons et à leur tête, notre héros. Les musulmans se battirent héroïquement, mais l'issue de la bataille tourna en faveur des partisans de Musaylima plus nombreux et ayant l'avantage du terrain. C'est ainsi que tombèrent tour à tour martyr : Thâbit Ibn Qays, le porteur de l'étendard des Ansârs, Zayd Ibn El-Khettab, le frère de 'Umar, Salam l'affranchi de Houdeyfa et d'autre glorieux compagnons, radhiaAllâhou'anhoum. Alors, voyant la tragédie s'abbatre dans les rangs des musulmans, Khalid Ibn El-Walid interpella notre héros et lui dit :

"Parles-leur, ô Barra' "

Notre Sahabi, qui avait une forte voix portant loin, appela ses compagnons et s'adressa à eux :

"Ô habitants de Médine ! A partir de ce jour, vous n'aurez plus de ville. Il n'y aura que Dieu et le Paradis."

Et il s'élança avec une vigueur extraordinaire, donnat l'exemple de la bravoure et du sacrifice à ses compagnons. Notre guerrier infatiguable qui cherchait à tout prix, la voie du martyr, ne se souciait nullement de voir la mort. Il fendit les rangs de l'ennemi, suivi par les autres musulmans stimulés pas sa bravoure. La panique s'empara de Musaylima et de ses partisans. Ils luttèrent en retraite jusqu'à fuir et se réfugier dans une forteresse nommé "Le Jardin". Cette forteresse sera connue, dans l'histoire de l'Islam, sous le nom de "forteresse de la mort" en raison du nombre de morts qui tombèrent ce jou-là. Musaylima s'y enferma avec des milliers de ses partisans. Ils montèrent sur les remparts de la forteresse et commencèrent à jeter sur les musulmans une pluie de flèches. Et c'est encore notre valeureux sahabi qui fut l'homme de la situation. Il s'adressa à ses compagnons et leur dit :

"Ô gens, mettez-moi sur un bouclier et portez-moi sur vos lances. Ensuite, jetez-moi sur eux près de la porte. Comme cela, je vous ouvrirai la porte ou je mourrai en martyr. "



Le corps mince et frêle de notre illustre héros facilita la tâche aux musulmans. Ils le mirent sur un bouclier, le hissèrent sur leurs lances et le lancèrent par dessus la porte de la forteresse. Là, il tomba comme la foudre sur les polythéïstes étonnés par une telle témérité. Après une lutte acharnée, il réussit l'exploit d'ouvrir la porte de la forteresse aux musulmans qui déferlèrent sur l'ennemi. Et c'est ainsi que les musulmans remportèrent une victoire éclatante. L'imposteur y laissera la vie. Sa triste aventure venait de s'arrêter tragiquement.

Quand à notre héros, il fut transporté blessé jusqu'à une tante où Khalid Ibn El-Walid radhiaAllâhou'anhou veilla sur lui jusqu'à sa guérison. Par son courage et sa témérité, et par la Grâce d'Allâh soubhana wa Ta'Âla, les musulmans ont pu vaincre les partisans de Musaylima. Mais notre héros n'a pu concrétiser son rêve de mourir martyr dans la voie d'Allâh. Les dizaines de blessures qu'il a eues lors de la bataille n'ont pas suffi pour lui donner la mort glorieuse qu'il attendait. Qu'a cela ne tienne ! Notre illustre compagnon continuera à participer à toutes les batailles où le destin de l'Islam se jouait. Le Messager d'Allâh
ne lui a-t-il pas prédit que son invocation sera exaucée par Dieu ?


En effet, D'après Anas, le Prophète
a dit :


"Il se peut qu'u homme aux cheveux hirsutes, poussiéreux et de condition modeste, auquel personne n'accorde de considération, s'il jure par Dieu, il sera éxaucé. Barra' Ibn Malik en est un.

Son attente ne fut pas longue, car une fois remis sur pied, la conquête de la Perse allait lui fournir l'occasion d'espérer de nouveau concrétiser son rêve.

Ce fut à Tustûr. Ce jour là, les armées perses se regroupèrent pour défendre la ville de Tutsûr. Devant cet impressionnant déploiement de soldats, le Calife 'Umar radhiaAllâhou'anhou envoya des message à ses généraux Sa'd Ibn Abî Weqâs et Abû Moussa Al-Ash'ari radhiaAllâhou'anhoum, leur enjoignant de dépêcher des troupes à Al-Ahwâz, et de donner le commandement à Suhayl Ibn 'Adiy avec le soutien de notre héros. Après les duels, vint le choc des deux armées. Choc terrible et meurtrier qui provoqua de nombreux morts des deux côtés. Notre Compagnon, fidel à lui même, se distingua par sa bravoure et sa témérité habituelles sur le champs de bataille. On le voyait par-ci et par-là, donnat des coups d'épées, encourageant ses compagnons au combat ou venir à son frère, pris au piège dans les chaînes de fer chauffé à blanc que jetaint les perses du haut des murailles de la forteresse dans laquelle ils s'étaient réfugiés.

Durant tout le temps de la bataille, il ne cessait d'invoquer Allâh de lui accorder la mort du martyr et de lui permettre de rejoindre le messager d'Allâh
et ses compagnons. A ma fin de cette terrible bataille qui vit la victoire des armées musulmans, on retrouva son corps parmi les centaines de cadavres jonchant sur le sol. A côté de lui, se trouvait son épée qui avait tant lutté pour la défense de l'Islam.




Notre illustre Sahabi a enfin atteint son but. Son âme reposée, il a rejoint son bien-aimé, le Prophète
. Qu'Allâh le reçoive dans Sa Miséricorde. amine


source "Les Compagnons du Prophète" par Messaoud Abou Oussama) 
        

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
http://www.aucoeurdelaprecarite.com/
http://aucoeurdelaprecarite.over-blog.com/
http://souk-ul-muslim.com/
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 04/04/2009 12:16:20    Sujet du message: Publicité
PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Islam Sunnite Index du Forum -> Science de la religion (Verrouillé) -> Hommes/Femmes vertueus(es) Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Bienvenue sur le Forum Muslim